Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le génie est fait de un pour cent d’inspiration et de quatrе-vingt-dix-nеuf рοur сеnt dе trаnsрirаtiοn.» Thomas Alva Edison

Insécurité au Burkina : Plus de 19 000 déplacés internes à Kaya

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 18 juillet 2019 à 13h30min
Insécurité au Burkina : Plus de 19 000 déplacés internes à Kaya

Menacée depuis janvier 2019, la zone nord de Barsalogho, dans la région du Centre-Nord, n’est plus la seule localité où les populations fuient leurs villages. Ne sachant où aller, certains se sont réfugiés dans les camps érigés à leur profit, et d’autres dans des familles d’accueil. Manque d’eau, de nourriture, de logement et surtout de sécurité, ce sont autant de difficultés que vivent ces personnes depuis leur fuite.

Ces citoyens ont exprimé leur désarroi à travers une marche à Barsalogho, en début de ce mois de juillet. À ce jour, la commune de Kaya accueille plus de 19 000 personnes déplacées internes, selon Boukaré Ouédraogo, maire de la commune de Kaya. « Dans notre commune, le premier village à accueillir les déplacés était Baobokin, situé à environ 20 km de Kaya, avec un effectif 97 déplacés. Mais à ce jour, la commune accueille 19 257 personnes déplacées. Une situation qui préoccupe plus d’un, car ces 19 257 personnes vivent de l’appui des différentes structures et des bonnes volontés, qui manifestent leur solidarité à leur égard », a indiqué le maire.

Et parmi ces bonnes volontés, on compte la commune de Herzogenaurach en Allemagne. Après un premier don de 1 500 000 F CFA, cette commune jumelle de celle de Kaya revient avec la somme de 9 300 000 F CFA au profit des déplacés.

Une somme qui a permis à la commune de Kaya de réunir 200 sacs de 100 kg de maïs, 260 sacs de 50 kg de petit mil, 120 sacs de 25 kg de riz, de l’huile et des cartons de boîtes de sardines qui ont été remis au Conseil départemental de secours d’urgence et de réhabilitation (CODESUR), le 17 juillet 2019.

Sur la liste des bonnes volontés, on peut aussi citer El hadj Ousmane Mandé, qui a offert 100 sacs de 100 kg de maïs et la somme de 1 000 000 F CFA à la commune de Kaya.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Tibgouda Samuel SAWADOGO
Collaborateur

Vos commentaires

  • Le 18 juillet 2019 à 21:03, par WT En réponse à : Insécurité au Burkina : Plus de 19 000 déplacés internes à Kaya

    Bon courage mon Bourki et son Conseil municipal. Ces sinistres vomissures seront vaincues inch allah.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2019 à 07:57, par le bf En réponse à : Insécurité au Burkina : Plus de 19 000 déplacés internes à Kaya

    bonne initiative
    nous esperons que cela va profiter aux personnes sinistrees et non a remplir les maisons des responsables censes faciliter les meilleures conditions de ces deplaces.

    Dieu vienne en aide au burkina

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2019 à 11:08, par PAULINE CHAMPAGNE En réponse à : Insécurité au Burkina : Plus de 19 000 déplacés internes à Kaya

    Je n’ai que des félicitations à adresser à tous les Burkinabés qui apportent leur aide fraternelle aux déportés sahéliens qui se réfugient par exemple à Gorom-Gorom, Oudalan. Ces gestes généreux montrent leur grandeur d’âme, partageant ainsi leur maigres avoirs au profit de plus démunis qu’eux. Par contre je m’insurge vivement contre ces bandits impunis en rase campagne dans les petits villages, volant tout le bétail et menaçant de tuer le soir même les habitants qui n’auraient pas fui. Quel but, avoué ou non, poursuivent ces groupes de têtes brûlées ? Les gouvernants au fait de ces massacres restent cois, de qui ou de quoi ont-ils peur ? Ou à la limite avec qui sont-ils alliés ? Est-ce qu’on attend que ces terroristes y installent en permanence leurs quartiers généraux pour dominer l’Ouest africain ? Que de questions, "innocentes", nous, loin du contexte, à des milliers de km, sommes en droit de nous poser, quand nos amis là-bas subissent sans voix, ce cauchemar au quotidien et ne peuvent plus compter sur l’aide humanitaire de notre groupe. Pour ces populations, c’est vivre en enfer que de côtoyer chaque jour de telles atrocités.Quand il ne reste que la prière....j’en ai des frissons d’indignation.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2019 à 11:16, par PAULINE CHAMPAGNE En réponse à : Insécurité au Burkina : Plus de 19 000 déplacés internes à Kaya

    Au fait des massacres de populations dans l’Oudalan, les gouvernants restent cois. De qui, de quoi ont-ils peur ou à la limite avec qui sont-ls alliés ? Quel est le but avoué ou non de ces terroristes qui y installent leurs quartiers généraux en faisant table rase sur les campagnes environnant Gorom.De quoi s’indigner !...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Restriction de circulation de grosses cylindrées au Centre-nord : A Kaya, la gendarmerie traque les contrevenants
Conférence épiscopale Burkina-Niger : Les évêques notent une « situation sécuritaire préoccupante et inquiétante »
Journée mondiale des toilettes : Redoubler d’efforts pour améliorer le taux d’assainissement
Lutte contre l’extrémisme violent : Les ministres en charge de la Culture de l’espace G5 Sahel adoptent la Déclaration de Ouagadougou
Modernisation du système d’état civil : 60 acteurs outillés
Présidentielle de 2020 : L’Ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire dément les propos du président du CDP, Eddie Komboïgo
Humanitaire : Les syndicats du ministère de l’Economie et des finances solidaires des déplacés internes
Grand banditisme à Ouaga : A 16 ans, il tue pour voler un ordinateur
Rentrée fiscale 2020 : La Direction générale des impôts fait le bilan de ses activités de 2019 à Bobo-Dioulasso
Foncier au Burkina : Les vérités du ministre de l’Urbanisme, Maurice Dieudonné Bonanet
Municipalités du Burkina La contribution des élus locaux au retour de la paix au cœur de l’assemblée générale
Lutte contre la drogue : Le Comité national à la recherche de stratégies plus productives
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés