Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Littérature : Le Cardinal Philippe Ouédraogo publie « Semences d’espérance »

Accueil > En librairie • LEFASO.NET | Par Jacques Théodore Balima • jeudi 18 juillet 2019 à 21h40min
Littérature : Le Cardinal Philippe Ouédraogo publie « Semences d’espérance »

« Semences d’espérance », tel est le titre de la quatrième œuvre littéraire du Cardinal Philippe Ouédraogo qui a été dédicacé ce jeudi 18 juillet 2019 à Ouagadougou.

Après « Polygamie traditionnelle des Moose et communauté ecclésiastique » (1988), « Dieu seul suffit » (2016) et « Parole de Dieu au cœur de l’adoration eucharistique » (2017), le Cardinal Philippe Ouédraogo remet les couverts en publiant son quatrième ouvrage de littérature. Intitulé « Semences d’espérance », le bouquin est constitué de 240 pages et subdivisé en plusieurs parties.

La paix au centre de l’ouvrage

Le livre est une compilation des conférences et enseignements dispensés par le prélat à diverses occasions au Burkina, en Afrique et en Europe. Chantre de la paix entre les communautés religieuses, il est donc aisé de comprendre que Mgr Philippe Ouédraogo ait consacré la première partie de son œuvre littéraire à « la Paix au cœur du dialogue interreligieux ». Ce premier chapitre souligne avec force la nécessité pour les différentes religions de cohabiter. Chacune en acceptant l’autre. Pour donner l’exemple, le Cardinal a conclu cette partie par la célèbre rhétorique chère à l’islam « Assalamu alaykoum ! ».

La seconde partie est dédiée au « rôle et mission de la jeunesse ». L’auteur y développe des thématiques tels que « le rôle de l’étudiant dans l’édification d’une famille », « Jeunes et paix : comment vivre ensemble malgré nos différences religieuses », etc. Par ce second volet de son livre, l’homme de Dieu soutient être pleinement dans sa première mission qui est de former les fidèles du Christ.

« Eucharistie, Mariage » constituent la dernière partie du livre. Elle rassemble les enseignements donnés par le Cardinal Ouédraogo lors de ses nombreux voyages. Il revient notamment sur l’indissolubilité du mariage comme socle de la famille humaine, la solidarité et le partage à l’africaine. L’auteur a en outre invité les jeunes à oser le mariage chrétien et aussi à oser le sacerdoce chrétien.

« Tous les pans de la foi y sont pris en compte »

Le livre a été relu et corrigé par plusieurs personnes dont l’abbé Gabriel Ilboudo qui en a fait la présentation. Selon lui, plus qu’une compilation, la brochure aborde tous les pans de la vie de foi des Chrétiens. Pour cela, elle mérite d’être lue avec attention. « Lire le livre, non comme un roman dont on cherche à savoir comment il finit, mais comme des pages d’évangile qui suscitent la réflexion et invitent à la méditation, pour s’achever dans l’action concrète », a-t-il indiqué.

Selon lui, l’auteur poursuit deux objectifs à travers son ouvrage : nourrir le peuple de Dieu en s’appuyant sur la parole même de Dieu et prendre en charge les problèmes cruciaux de notre monde par une invite pressante à cultiver la paix pour un vivre-ensemble et une cohésion sociale.
« Semences d’espérance » est disponible à la librairie Jeunesse d’Afrique, dans les locaux de la radio Ave Maria au prix de 2000 FCFA.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 juillet à 20:37, par Vérité indiscutable En réponse à : Littérature : Le Cardinal Philippe Ouédraogo publie « Semences d’espérance »

    Félicitations Eminence !
    En quelques années vous avez édité et publié pas mal de documents qui nous nourrissent et nous permettent de connaître votre pensée.
    C’est cela que nous voulons voir de la part de toutes nos élites.
    Merci et bon vent.
    Dès demain, je l’inserre dans mon rayon Religion au Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet à 22:55, par hado En réponse à : Littérature : Le Cardinal Philippe Ouédraogo publie « Semences d’espérance »

    " Chantre de la paix entre les communautés religieuses, il est donc aisé de comprendre que Mgr Philippe Ouédraogo ait consacré la première partie de son œuvre littéraire à « la Paix au cœur du dialogue interreligieux ». Ce premier chapitre souligne avec force la nécessité pour les différentes religions de cohabiter. Chacune en acceptant l’autre. Pour donner l’exemple, le Cardinal a conclu cette partie par la célèbre rhétorique chère à l’islam « Assalamu alaykoum ! »"
    Et la religion traditionnelle qui est foulee au pied et meprisee ! A un point tel que le chretien catholique ne peut meme plus faire les funerailles traditionnelles comme il se doit ! A un point tel que la religion traditionnelle est appele "tĕeb ziri" ! Qu’on interdit de rendre des hommages aux ancêtes ! Qu’on ne peut meme plus s’amuser a faire des travaux champetres le dimanche sans risquer de se faire refuser la communion ! Les chretiens chez moi (Boulgou) s’appliquent a se saluer en disant "soala zind ne yamba !" Au lieu de la salutation traditionnelle !
    Qu’appelez vous dialogue interreligieux si vous oubliez qu’il y avait d’abord une religion traditionnelle sur la quelle se sont implantees les deux religions semitiques pretendument "révélées" !! Avant d’accepter l’islam, acceptezr d’abord la religion traditionnelle ! Decomplexez vous et reconnaissez que nous avons des ancetres auxquels votre alienation nous interdit de rendre des hommages.
    Hypocrisie, quand tu nous tiens !

    Répondre à ce message

    • Le 19 juillet à 08:36, par Le Vigilent En réponse à : Littérature : Le Cardinal Philippe Ouédraogo publie « Semences d’espérance »

      Haro, tu as lancé un débat qui mérite vraiment d’être mené avec franchise et en toute objectivité. L’hommage rendu aux ancêtres est Indes piliers des religions traditionnelles et l’interdire aux adeptes des religions « révélées » est une façon de renier bien fondé de ces religions. Dites-moi pourquoi ont invoqué les saints, les nie-heureux et autres dans l’eglise catholique ? Pourquoi renier a nos ancêtres le statut d’hommes et de femmes ayant mené une vie exemplaire et qui mériteraient qu’on le leur rende par des manifestations traditionnelles ?

      Répondre à ce message

    • Le 19 juillet à 09:52, par Kankelen En réponse à : Littérature : Le Cardinal Philippe Ouédraogo publie « Semences d’espérance »

      Merci internaute HADO
      "Quand on oublit d’où l’on vient, on ne saura jamais où l’on va". C’est la situation dans laquelle se trouvent les africains. Tous les peuples du monde rendent des hommages et des cultes à leurs ancêtres. Les chinois que nous admiront tant rendent le culte à Bouda, les indiens à leurs ancêtres dans des temples. Les juifs à Mïse, les arabes à Mohamed. Et nous africains ? A qui nous rendons le culte. Nous avons tout simplement honte de nos ancêtres. C’est la situation d’un individu qui a honte de toute sa descendance. Avec ça nous n’irons nulle part.
      Regardez la situation de l’Afrique. Nous sommes les derniers de la classe dans tous les domaines du progrès. A quoi nous a servi ces religions dites révélées ? Qu’est-ce qu’elles nous ont apportées ? Est-ce qu’il n’est pas temps qu’on s’interroge et revenir à nos sources ? Nous avons à l’islam plus que les arabes, nous avons crû au christianisme plus que les européens malgré tout cela, nous demeurons les derniers de la classe. N’est-il pas temps d’implorer nos ancêtres ? de leur rendre le culte ? On ne renie pas sa descendance et espérer avoir le salut.
      Pourquoi c’est nous devons suivre les autres ?

      Répondre à ce message

  • Le 19 juillet à 08:38, par Le Forgeron En réponse à : Littérature : Le Cardinal Philippe Ouédraogo publie « Semences d’espérance »

    Bonjour Eminence,

    Que le Tout Puissant vous accompagne et vous donne la force necessaire dans votre mission.

    Vous serez un des futurs "SAINT" Burkinabè.

    Cordialement,

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Littérature : David Sawadogo fait ses premiers pas avec « Les tuiles sur la tête »
Politique : L’ancien maire de Kongoussi, Oscar Guessom Sawadogo, prend du recul
« Sur le chemin du développement local » : Le PNGT2 capitalise ses expériences dans un livre
En librairie : "Recherche et Développement au Burkina Faso", par Dr Basga Emile DIALLA
Travail non rémunéré : Un ouvrage de Dr Barbara Ky décortique la problématique
Littérature : Le Cardinal Philippe Ouédraogo publie « Semences d’espérance »
En librairie : Un recueil d’hommages à Valère Dieudonné SOME
Littérature : La place du chant dans le conte
Recherche : Le Pr Taladidia Thiombiano présente les fondements mathématiques de la géomancie
Littérature : Maïmouna Thiombiano publie deux ouvrages
Littérature : « Le Soleil Eclatant », un nouvel ouvrage du Mogho Naba Baongo
Littérature : « À vous la parole », le nouveau livre de l’ancien gouverneur Hassane Sawadogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés