Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Et c’est parfois dans un regard, dans un sourire Que sont cachés les mots qu’on n’a jamais su dire» Yves Duteil

Six mois d’allaitement exclusif : Le Burkina veut porter le taux à 80% d’ici 2025

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • jeudi 18 juillet 2019 à 15h00min
Six mois d’allaitement exclusif : Le Burkina veut porter le taux à 80% d’ici 2025

D’ici 2025, 80% des nourrissons âgés de 0 à 6 mois devraient avoir accès à un allaitement exclusif. C’est l’ambition affichée du gouvernement burkinabè et ses partenaires techniques et financiers que sont Alive & Thrive et UNICEF, à travers une campagne de protection, de promotion et de soutien à l’allaitement exclusif. Dénommée « Campagne exclusif -sans eau », ladite campagne a fait l’objet d’un atelier du 17 au 18 juillet 2019, à Ouagadougou.

En 2018, l’Organisation mondiale de la santé indiquait que plus de 820 000 vies d’enfants de moins de 5 ans pourraient être sauvées chaque année, si tous les enfants de 0 à 23 mois étaient nourris au sein de manière optimale.

Au Burkina, relève la nutritionniste Estelle Bambara, représentant le directeur général de la Santé publique, seulement un enfant sur deux bénéficie d’un allaitement exclusif. Les données de l’Enquête nutritionnelle nationale (ENN) réalisée en 2018, soutiennent également que 44% des nourrissons burkinabè recevaient des liquides ou autres aliments en plus du lait maternel, dans les six premiers mois de la vie. Le même constat a été fait depuis 2010 où l’enquête démographique et de santé (EDS) a révélé que le don de l’eau constituait la principale barrière à l’allaitement exclusif.

Il y avait donc nécessité d’agir au regard des taux élevés de retards de croissance observés en Afrique de l’Ouest et du Centre, dus en grande partie à la pratique insuffisante de l’allaitement maternel exclusif en plus de l’inadéquation de l’alimentation de complément « Cet atelier donne l’occasion à l’ensemble des acteurs de partager leurs expériences afin de conceptualiser des stratégies et interventions de communication adaptées et efficaces pour le changement social et de comportements en allaitement exclusif, sans eau », a noté madame Bambara.

D’où la mise en place de la campagne « Allaitement exclusif-sans eau » qui a été initiée pour contribuer à l’atteinte des objectifs du plan Alimentation du nourrisson et du jeune enfant (ANJE), qui est d’accroitre l’allaitement exclusif chez les nourrissons de 0 à 5 mois à 80% d’ici 2025. Il s’agira aussi de réduire le retard de croissance de 40% chez les enfants de 0 à 59 mois et la mortalité infanto-juvénile.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née
Fête nationale à Tenkodogo : Le Fonds permanent du développement des collectivités territoriales fait le point de sa participation
Célébration de l’indépendance à Tenkodogo : Des personnalités témoignent et font le bilan
Groupe technique consultatif pour la vaccination (GTCV) : Une requête sur un éventuel changement du schéma d’administration du vaccin PCV13 contre les maladies pulmonaires en examen
Journées d’innovations du ProCIV : Un cadre de vulgarisation des meilleures techniques de production et de transformation du riz au Burkina Faso
RECITAG 2019 : Resserrer les liens pour améliorer la cohésion sociale
Fête de l’indépendance au Nord : Une célébration sur fond de psychose et d’espérance
Lutte contre l’insécurité : Trois réseaux de présumés malfrats dans les mailles de la police
11-Décembre 2019 au Sud-Ouest : Le gouverneur appelle à la cohésion sociale
An 21 de l’assassinat de Norbert Zongo : Le programme des activités commémoratives
59è Fête de l’indépendance : Dans l’esprit de solidarité et de détermination à relever les défis de l’heure
Association des élèves et étudiants pour l’émergence du Faso (AEEEF) : Haro sur les « perturbateurs de cours » dans les Hauts-Bassins !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés