Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Exploitation minière artisanale : 600 millions de F CFA de la France pour promouvoir les bonnes pratiques

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou • mardi 16 juillet 2019 à 20h30min
Exploitation minière artisanale : 600 millions de F CFA de la France pour promouvoir les bonnes pratiques

L’ambassadeur de France, Xavier Lapeyre de Cabanes, et le ministre des Mines et des Carrières, Oumarou Idani, ont signé, ce mardi 16 juillet 2019, une convention de financement du projet « Appui à l’encadrement du secteur aurifère artisanal ». Ce projet a pour objectif de « promouvoir les bonnes pratiques dans l’exploitation minière artisanale, tout en minimisant ses impacts négatifs sur l’environnement et sur la santé humaine. »

L’exploitation minière artisanale est d’un apport considérable à l’économie nationale. Pourtant, force est de constater que depuis l’explosion de cette pratique dans les années 1970, le gouvernement a toujours eu du mal à réglementer efficacement ce secteur où travail des enfants, dépravation des mœurs, insécurité, etc. se côtoient allégrement. À en croire le ministre des Mines et des Carrières, Oumarou Idani, « outre les impacts socio-environnementaux négatifs, la fraude sur la commercialisation va prendre de larges proportions. »

C’est alors que l’État décidera de reprendre la main en créant, en novembre 2015, l’Agence nationale d’encadrement des exploitations minières artisanales et semi-mécanisées (ANEEMAS) dont la principale mission est l’encadrement et la surveillance des activités d’exploitation minière artisanale et semi-mécanisée. Et c’est dans le cadre de ses attributions que l’ANEEMAS exécutera le projet « Appui à l’encadrement du secteur aurifère artisanal » du ministère des Mines et des Carrières.

Financé à hauteur de 600 millions de F CFA par l’ambassade de France sur deux ans, dont 300 millions pour 2019, ce projet permettra de promouvoir les bonnes pratiques dans l’exploitation minière artisanale, tout en minimisant ses impacts négatifs sur l’environnement et sur la santé humaine.

Au titre de l’année 2019, cet appui financier permettra de réaliser des études prospectives dans le domaine des exploitations minières artisanales, de renforcer les capacités des acteurs de la chaine des exploitations minières artisanales et d’acquérir les équipements nécessaires à des opérations pilotes d’exploitation minière artisanale responsable.

C’est donc un ministre des Mines heureux qui a signé la convention de financement pour la mise en œuvre du projet. Oumarou Idani a tenu à traduire sa gratitude à l’ambassade de France pour « cet appui qui vient donner un coup de fouet aux actions que déploie au quotidien le gouvernement pour une exploitation minière artisanale responsable et porteuse de développement durable. »

L’ambassadeur de France, Xavier Lapeyre de Cabanes, espère pour sa part que le projet engrangera de bons résultats et que d’autres partenaires techniques et financiers s’intéresseront au secteur aurifère artisanal. « C’est un soutien que nous souhaitons apporter au Burkina Faso. C’est un projet qui nous a convaincu de son intérêt. S’il fonctionne, il sera ensuite généralisé, afin de sortir l’exploitation artisanale du désordre et de l’illégalité dans lesquels elle se trouve pour l’essentiel aujourd’hui. Je pense que les statistiques sur l’or issu des exploitations artisanales sont extrêmement peu fiables, parce que, sans doute, une faible proportion de l’or exploité est déclarée. En de plus de ça, ce sera une aide pour l’État burkinabè pour dégager des ressources propres et assainir un secteur où il y a un certain nombre de problèmes : travail des mineurs, prostitution, etc. », a déclaré le diplomate.

Avant la mise à l’échelle du projet sur l’ensemble des 800 sites d’exploitation minière que compte le Burkina Faso, le projet sera exécuté sur deux sites pilotes.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 17 juillet à 08:57, par TanteACIDE En réponse à : Exploitation minière artisanale : 600 millions de F CFA de la France pour promouvoir les bonnes pratiques

    C’est pathetique...
    Pourquoi Pourquoi...notre ministere des mines !!! ??? ainsi que le BumiGEB !!!??? n’ont pas de structures techniques propres intégrés pour former des experts BURKINABE dans tous les cycle de decouvertes d’exploitation et de commercialisations de nos resources minieres.??
    ET non plus Pourquoi n’avons nous pas de cycle universitaire de specilisation dans nos multiples resosources mimières ?
    Notre Gouvernement ??!! est-il incapable de reguler et prendre en main ce pole si important de developpement ?
    La france n’a pas d’amis mais que des interets.
    Ce sont nos CFA que la France a simplement imprimés venir nous donner qu’on doit rembourser en EUROS... Blanchiement d’argent à ciel ouvert. Et aussi cela leur donne encore une main mise accentuée sur nos resources.

    Les 1% ne peuvent pas controler les 99% sans l’aide des 99% au 1%. Avons nous des econnomistes dans ce pays ????

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet à 10:27, par charité-bien-ordonnée En réponse à : Exploitation minière artisanale : 600 millions de F CFA de la France pour promouvoir les bonnes pratiques

    Monsieur l’Ambassadeur, au lieu de prendre ces 600 millions de F CFA de la France pour promouvoir les bonnes pratiques au Burkina, il aurait été plus judicieux d’ utiliser ces fonds pour boucher le trou de la sécurité sociale ou reduire le chomage en Francce. Parce que si c’est l’argent du contribuable français nous qui sommes les béeficiaires de ce don ne comprenons pas cela. En gros personne n’est dupe.Mais comme ces fond viennent des interets de nos 50% qu’on verse au tresor français comme fond de souveraineté pour dit-on stabiliser notre cher CFA donc vous pouvez jouer les genereux et les donneur de leçons et de bonne conduite a suivre.
    Hey !!! Dramane Ouattara tu nous a tué !!!
    Le contrat de 75 ans de rattachment du CFA au franc français etait fini, et Alassane l’a renouvelé en le signant son rattachment pour une duée indeterminée à l’Euro.
    Mainenant l’Afrique aidera a faire financer l’entrée des pays de l’Est dans l’Europe.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet à 20:27, par Mercy En réponse à : Exploitation minière artisanale : 600 millions de F CFA de la France pour promouvoir les bonnes pratiques

    Que la France se détrompent avec ses maigreurs ! 600 millions francs pour un programme de ce genre. Prrrr. La France est juste plus riche que nous, et la encore a cause nos devises qu’elle garde illégalement. ECO va venir et on va finir toute cette merde. Dans mon village il y a des orpailleurs qui se tapent 700 ou 800 millions alors 600 millions c’est une bagatelle a la française. Reveillez-vous, pauvre France car ce risque d’être trop tard. Vous énervez les africains et sa frange jeune vous corrigera et finira votre colonialisme. Nous aimons le peuple français mais nous avons une HAINE inestimable pour le gouvernement et la governance franchise et francophone. Tout ca va finir, quand les jeune vont contraindre nos veules leader a marcher au pas. Pour finir, garder vos 600 millions, espèces de pauvre d’Europe !Que le Webmaster bloque ou laisse passer n’enlèvera en rien notre ressentiment envers la France.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet à 21:51, par mamane En réponse à : Exploitation minière artisanale : 600 millions de F CFA de la France pour promouvoir les bonnes pratiques

    Oumarou Idani honte a toi !
    Arretez vos mendicités. Le burkina ne se développera jamais avec des gens pareils !

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet à 16:28, par sitting bull En réponse à : Exploitation minière artisanale : 600 millions de F CFA de la France pour promouvoir les bonnes pratiques

    C’est le concubin qui choisit le ménu quoi ; pourvu qu’il ne soit pas faisandé comme d’habitude.
    Qui a construit les haut fourneaux Loropéni pour nous ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet à 20:17, par Deception En réponse à : Exploitation minière artisanale : 600 millions de F CFA de la France pour promouvoir les bonnes pratiques

    Simplement PATHETIQUE...
    C’est juste une manière de plus de nous enfoncer dans le trou bien profond dans lequel nous nous trouvons déjà.

    Ce n’est pas tout ce qu’on donne qu’on doit prendre.
    Apprenez à réfléchir un peu svp.. c’est juste désolant !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 19:46, par jeunedame seret En réponse à : Exploitation minière artisanale : 600 millions de F CFA de la France pour promouvoir les bonnes pratiques

    Quelle prostitution ! Mr le ministre, est-ce un financement garanti de votre retraite ou un encadrement de l’exploitation artisanale ? Tchiuuuu….prrrrr… ! N’importe qui des opérateurs économiques du pays peut vous trouver cette maigreur. La France est maintenant ce rat tourmenté qui cherche une porte de sortie hâtive pour nous perforer les billets ÉCO avant de disparaître. Ce qui est sûr, elle va pleurer bientôt sans nous.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
ENAREF : Le nouveau Directeur général Adama Badolo officiellement installé
Banque mondiale - Burkina Faso : Un plan d’investissement agricole climato-intelligent en cours d’élaboration
Gestion du patrimoine non-financier des EPE : Une formation pour transmettre les bonnes pratiques
Mise en œuvre des budgets-programmes : Les résultats de quatre ministères évalués
Prix COPA 2019 : 88 jeunes du Plateau Central reçoivent 75 millions de F CFA
Promotion de l’entreprenariat : 732 chèques pour les jeunes de la région du Nord
Bobo-Dioulasso : Wendkuni Bank International ouvre ses portes à la clientèle
Programme d’appui au développement des économies locales : 267 millions FCFA à investir dans la commune de Baskouré d’ici 2020
Responsabilité sociale des PME : Le ProFeJec s’engage aux côtés de 2IE
PME/PMI : Deux chercheurs burkinabè proposent des pistes pour améliorer les pratiques managériales
5e congrès du réseau africain de recherche en fiscalité du 9 au 11 septembre 2019
Programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques : Un taux d’exécution physique de 44,4% à mi-parcours
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés