Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connaît à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et changent le cours de votre vie.» Victor Hugo

48ème promotion de l’Ecole nationale de police : 2136 agents pour relever les défis sécuritaires

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Issoufou Ouédraogo • lundi 15 juillet 2019 à 20h00min
  48ème promotion de l’Ecole nationale de police : 2136 agents pour relever les défis sécuritaires

Placée sous la présidence de Cherif Sy, ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale et des anciens combattants, représentant le chef du gouvernement, la cérémonie officielle de sortie de la 48ème promotion des élèves policiers s’est déroulée, ce lundi 15 juillet 2019, à l’Ecole nationale de police à Ouagadougou. Baptisée « Engagement patriotique », elle a choisi pour thème de sortie « Renforcer la formation initiale du policier dans la lutte contre l’insécurité ». Cette nouvelle promotion, forte de 2136 agents a pour parrain Clément P. Sawadogo.

Après deux ans de formation, ils sont 2136 élèves déclarés dignes de recevoir un titre de l’Ecole nationale de la police et de servir dans les rangs des forces de l’ordre burkinabè en présence des parents et autorités burkinabè. Ce sont ainsi 2136 agents dont 1906 sous-officiers de police, 230 fonctionnaires de la police municipale. Cette nouvelle promotion est désormais apte à servir le Burkina Faso, là où le devoir l’ appellera, pour relever les défis sécuritaires. Pour le directeur de l’Ecole nationale de la police, Tisé Dabiré, « le Burkina Faso peut compter sur cette promotion qui va bientôt aller apporter un nouveau souffle à leurs ainés sur le terrain ».

Le répresentant du Parrain Pascal T Benon

Il n’a pas manqué aussi de rappeler aux nouveaux sortants de faire de la discipline leur marque de fabrique, leur flambeau voire leur étendard en tout temps et en tout lieu et agir avec professionnalisme afin d’être cette police républicaine, au service de la population. Baptisée « Engagement patriotique », elle a pour parrain Clément P. Sawadogo, ancien ministre de la Sécurité. Représenté par Pascal T. Benon, il a prodigué quelques conseils à ses filleuls et leur a demandé « de garder intact leur niveau d’engagement de service public et leur détermination à bien remplir leur mission. » Il dit n’avoir aucun doute sur l’avenir radieux de cette promotion.

Le directeur de l’Ecole nationale de la police Tiési Dabiré

Le chef du département de la Sécurité, Ousseni Compaoré, a rappelé aux nouveaux sortants que « dans un environnement professionnel où la discipline est parfois mise à rude épreuve au nom de revendications sociales, un intérêt particulier doit être accordé à la formation initiale particulièrement orientée vers le renforcement de la déontologie, de la discipline et de la redevabilité ». Il les exhorte à plus de professionnalisme dans leur métier et à contribuer à faire du Burkina Faso, un havre de paix par une sécurisation des populations.

Le ministre de la défense Chérif Sy porte les grades d’un des majors

Dans le but de permettre aux nouveaux sortants de mener bien leur mission et protéger les populations, quelques innovations ont été apportées dans la formation. Il s’agit entre autres de l’introduction d’un module intitulé « formation militaire continue (FMC), sur le code de la route et la mise en œuvre effective de l’examen terminal unique dont l’objectif est l’évaluation pratique des enseignements. « Notre aptitude à mener à bien les missions régaliennes n’est plus à démontrer car durant les deux années, nous avons subi des formations sur tous les plans. Cette formation incluant les innovations va nous permettre de relever les nouveaux défis sécuritaires », a souligné le délégué de la promotion Xavier Mobidi.

La fin de la cérémonie a été marquée par des remises de diplômes aux différents majors de classes et d’une parade des troupes suivies de démonstration des techniques d’intervention. En rappel dans cette promotion, il convient de signaler le décès de l’élève contrôleur de la police municipale de la commune de Kaya, Sawadogo Moussa le 17 mai 2018.

Cliquez ici pour lire aussi Ecole nationale de la police : Sortie officielle de la 48ème promotion

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 16 juillet à 08:33, par FS. En réponse à : 48ème promotion de l’Ecole nationale de police : 2136 agents pour relever les défis sécuritaires

    Bravo a ces élèves Policiers qui viennent d’être présenté aux Couleurs Nationaux et qui nous promet de relever le défis sécuritaire dans notre chers Pays le BURKINA FASO. Mais d’une part je tiens à rappeler à ces élèves que la fuite au front (Face à l’Ennemi) est une faute grave pour la Nation actuel et est punissable par la loi. Donc je leurs exhortes de doublé beaucoup de vigilance dans les différents postes ou missions qui leurs seront confiées. Merci pour votre compréhension et je vous souhaite une très bonne carrière dans ce métier qui est la Défense Nationale.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 13:06, par Le réaliste En réponse à : 48ème promotion de l’Ecole nationale de police : 2136 agents pour relever les défis sécuritaires

    Bon arrivée dans la grande famille des FDS en général et celle de la Police Nationale en particulier. Cependant, vous êtes invités au réalisme pour rectifier et améliorer les choses dans le but de redorer le renom de votre corps déjà suffisamment souillé par des manifestations et autres revendications et comportements irresponsables de certains de vos devanciers. A cet effet, retenez si vous le voulez ce qui suit :
    - Etre poli et réceptif à l’encontre des usagers de vos services ainsi que lors de vos différentes missions car, votre raison d’être, c’est la population ;
    - Retenir que celui qui vient dans la famille de la tenue a vraiment eu du travail et n’est pas venu pour l’argent ;
    - Respecter les autres porteurs de tenue, notamment les forces de défense et éviter les comparaisons incomparables ;
    - Eviter de considérer la qualité de policier pour la meilleure des professions qui n’a pas besoin des autres ;
    - Etre en permanence vigilant toutes les fois que vous êtes de service, ceci pour votre vie d’abord et ensuite celle des citoyens pour lesquels vous devez veiller pendant qu’ils dorment ;
    - Dans l’exercice de vos fonctions, chercher d’abord à identifier ne serait ce que sommairement votre interlocuteur lors que vous êtes amenés à échanger sur n’importe quel sujet ; cela vous évitera certains dérives et autres inconduites ;
    - Cultiver en permanence, les valeurs d’honnêteté, de probité, de loyauté, d’impartialité et d’intégrité, ce qui vous assurera plus de professionnalisme dans vos taches ;
    - Etre REALISTE au lieu de se contenter de la théorie qui est souvent l’opposé du terrain actuellement, etc. Bonne carrière à vous

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Crise humanitaire : Le Burkina a besoin de 187 millions de dollars
Entrepreneuriat : Le ProFeJeC outille 50 jeunes et femmes
Syndicat national des secrétaires du Burkina : Une grève de 96 heures pour exiger la reprise des négociations avec le gouvernement
Bobo-Dioulasso : Le ProFeJec renforce les capacités des jeunes en entrepreneuriat
Programme emplois-jeunes pour l’éducation nationale (PEJEN) : Les bénéficiaires pourront intégrer la Fonction publique
Reportage sur les déplacés internes de Sankondé : Le journaliste de Lefaso.net y retourne avec des vivres
Rencontre nationale de l’UAS : Les syndicats durcissent le ton face au gouvernement
An 2 du décès de Salif Diallo : Le MPP se souvient de son ancien président
Programme d’entrepreneuriat pour les jeunes du Sahel : La jeunesse bobolaise informée des opportunités offertes
FIIJA 2019 : Laïcité et dialogue interreligieux, gages du vivre-ensemble
Commune de Dori : L’esprit d’entreprenariat inculqué à 136 jeunes
Opération BARKHANE : Point de situation du 11 au 17 août 2019
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés