Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connaît à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et changent le cours de votre vie.» Victor Hugo

Décès de 11 personnes gardées à vue : Le communiqué de la Police nationale

Accueil > Actualités > Société • • lundi 15 juillet 2019 à 17h26min
Décès de 11 personnes gardées à vue : Le communiqué de la Police nationale

Vos commentaires

  • Le 15 juillet à 17:48, par Yako En réponse à : Décès de 11 personnes gardées à vue : Le communiqué de la Police nationale

    J’espère que d’ici la fin de la semaine le président s’adressera à la nation pour dire sa part de vérité.Dans tous les cas une énième commission d’enquête serait une insulte à l’intelligence des citoyens.De Yirigou au commissariat de police trop c’est trop.Merde

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 17:55, par codo En réponse à : Décès de 11 personnes gardées à vue : Le communiqué de la Police nationale

    Bang ! ban ! bang ! sur la porte. Chef, ca va pas, notre collegure ne respire pas
    - Hey vous-là je m’en fous ! Gare à vous si vous me derangez encore. Tapez la porte encore et vous verrez. ZZZZzzzz ! ZZZZzzzz ! ZZZZzzzz !
    Voicile bilan à 0655 : 11 macabees

    11 personnes ne peuvent pa mourir du coup, sans agonie, sans que quelqu’un ne lance l’alerte ! Mais le planton s’en fout parce quíl est un agent d’autorité au dessus de nous autres civils.
    Que la justice soit !!!! si tu es une vraie authentique de Bassan avec le sang de Tombo dans tes veines.

    Répondre à ce message

    • Le 15 juillet à 18:32, par paysan d’afrique En réponse à : Décès de 11 personnes gardées à vue : Le communiqué de la Police nationale

      mon type, c’est pas exclu que un chef soit en connivence avec un des détenus et pour se débarrasser, ce chef aie ... Rappelez vous du vendeur de drogue de ORODARA qui avait toutes infos des plaintes de la population contre lui sans se déplacer ? IL Y A DU TRAVAIL POUR LE BURKINA CAR CHACUN VEUT ETRE RICHE quelque soit la manière. MALHEUREUSEMA, LES COUPABLES SERONT FABRIQUES, LES VRAIS VONT S’ENSORTIR . QUE LA VERITE SORTE AU BONHEUR DE TOUS LES BURKINABE.

      Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 17:58, par Indjaba En réponse à : Décès de 11 personnes gardées à vue : Le communiqué de la Police nationale

    4 hypothèses} : 1)overdose ou au contraire syndrome de sevrage. 2) suicide collectif 3) assassina avec ou sans la complicité des policiers de garde. 4) exposition à un toxique alimentaire ou environnemental. Les policiers de garde doivent être auditionnés et rereauditionnés. Ces 11 sont assez anonymes mais imaginer si c’était Rama !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 19:22, par armel En réponse à : Décès de 11 personnes gardées à vue : Le communiqué de la Police nationale

    La police de mon pays est il devenue
    un lieu où on est pas en sécurité ?A chaque fois c est chez eux que les gardés à vue meurent.Combien de gens sont morts a Wemtenga ? Et ça continue.Pourquoi ceux qui sont gardés a la gendarmerie ne meurent jamais ?Tortures ? Incompétence ? Finalement nos commissariat sont devenus des mouroires.J ai honte, vraiment honte de nos policiers maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 19:34, par paul En réponse à : Décès de 11 personnes gardées à vue : Le communiqué de la Police nationale

    La vérité est que nos policiers sont insuffisamment formés sur les droits de l homme.La gendarmerie si.C est pourquoi Wemtenga est un lieu de mort et non de droit.Le mieux est de transférer les compétences de la police a la gendarmerie.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 19:43, par Mariam En réponse à : Décès de 11 personnes gardées à vue : Le communiqué de la Police nationale

    Les policiers savent qu ils n auront pas de compte à rendre a qui que ce soit.Combien de gens sont morts au commissariat de Wemtenga sans suite . Comme toujours ils seront protégés par le procureur et ça continue.Vous verrez qu il n y aura aucune enquête sauf les effets d annonce.La torture reste la seule méthode d enquête de notre police.Les cellules sont des trous,et le gardé a vue est traité comme un animal.Policiers du Faso,changez.Procureur du Faso,changez.Changez parce que vous,ou un de vos proches peut se retrouver un jour gardé a vue.Changez.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 19:52, par Sana En réponse à : Décès de 11 personnes gardées à vue : Le communiqué de la Police nationale

    En d autres lieux,une enquête sera conduite,et les responsabilités situées.Ici comme d habitude on classe l affaire parce que les suspects sont des policiers.Le MBDHP a toujours dénoncés les morts a la police judiciaire mais mis a part les communiqués laconiques de la police et du procureur,rien de rien.Le MASSACRE continu.Depuis la mort de MORE ALIM au commissariat central ,il y a eu combien de morts dans nos commissariats ? Trop c est trop.Agissons

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 21:35, par Hamado En réponse à : Décès de 11 personnes gardées à vue : Le communiqué de la Police nationale

    La leçon de cette tragédie est qu on est pas en sécurité dans les mains de la police.Normal quant on sait que notre police est spécialisée dans les grèves,la corruption,l achat des affectations a des postes juteux,les coups bas des adjoints pour prendre les places du titulaires , comme l a décrit un journal de la place.Notre police est une honte vraiment.Vivement qu on aille jusqu’au bout des enquêtes et que des sanctions tombes.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 21:39, par Cequejenpense En réponse à : Décès de 11 personnes gardées à vue : Le communiqué de la Police nationale

    En attendant les conclusions de l’enquête (pas sûr connaissant ce pays), il faut un plan d’amélioration des conditions de détention dans nos prisons et commissariats.
    Même un prisonnier reconnu coupable a des droits n’en parlons pas des gardés à vue. En principe un gardé à vue devrait être traité correctement dans une pièce aérée et ventilée avec accès à l’eau potable et à une alimentation saine et des toilettes propres. Un gardé à vue n’est pas forcément coupable.
    Il y a des gens qui refusent cette humanisation de la détention oubliant que chacun de nous peut s’y retrouver un jour par erreur, par complot d’une personne, ou par une simple omission.
    Quelque soit les conclusions de l’enquête il ne faut pas omettre de sanctionner pour non-assistance à personne en danger. Car il est certain que 11 personnes ne peuvent pas mourir dans une cellule comme ça en une nuit sans qu’il y ait une alerte. Ceux de garde et la hiérarchie doivent répondre.

    Répondre à ce message

    • Le 16 juillet à 02:30, par Ton Koro de l’ autre Cote En réponse à : Décès de 11 personnes gardées à vue : Le communiqué de la Police nationale

      Dogo, tu me reconnaitras. Ona meme longuement echange aujourd’ hui lundi. Mais je ne veux pas gater l’ anonymat. Toi tu es un feru du droit et tu as l’ amour des autres. Laisse - moi te dire que les detenus prefeent qu’ on les transfere rapidement a la MACO. La detention provisoire a la police est un enfer sur terre. Les gens oublient que la prison et l’ hopital, plus le cimetierre. il faut respecter ces 3 endroits. Nul ne sait. Bonne chance pour tout le reste de tes projets.
      Tontora Merkeh

      Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 22:54, par Joan En réponse à : Décès de 11 personnes gardées à vue : Le communiqué de la Police nationale

    Dieu seul sait ce qui est sur laissons les enqueteurs faire leurs boulot. Ces braves hommes oeuvrent jour et nuit a arreter ce fl eau qui detruit nos enfants et l avenir de cette. Nation. Courage

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 10:22, par kap En réponse à : Décès de 11 personnes gardées à vue : Le communiqué de la Police nationale

    Pourquoi s’inquiéter du sort de personne soupçonnées d’enfreindre à la loi et de tuer nos jeunesses avec leur toxines . Laissons les enquêteurs faire leur boulots . ; toutes les personnes qui choisissent de s’enrichir par le raccourcis et en sacrifiant son prochain finissent comme cela .Pour des traficants et vendeurs de poisons à la jeunesse , ce n’est que justice . Il n’y a pas plus terroristes que ces gars . Ils vous tuent à petit feu .

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 17:39, par Danton En réponse à : Décès de 11 personnes gardées à vue : Le communiqué de la Police nationale

    Dieu fera justice. Une chose est sure, il y a eu non-assistance à personne en danger. Les idiots qui félicitent ici la police ne perdent rien pour attendre. Ils seront un jour victimes directs ou indirects de l’ incurie de cette même police.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 23:37, par Joan En réponse à : Décès de 11 personnes gardées à vue : Le communiqué de la Police nationale

    Pensons plus a lavenir de la nation qu a nos interets personels. Le pays traverse une periode difficile de son histoire. Aidez nos autorites a ns aider. C est tjrs froler la mort de poursuivre les bandits ds la nuits. Courage a nos fds.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Crise humanitaire : Le Burkina a besoin de 187 millions de dollars
Entrepreneuriat : Le ProFeJeC outille 50 jeunes et femmes
Syndicat national des secrétaires du Burkina : Une grève de 96 heures pour exiger la reprise des négociations avec le gouvernement
Bobo-Dioulasso : Le ProFeJec renforce les capacités des jeunes en entrepreneuriat
Programme emplois-jeunes pour l’éducation nationale (PEJEN) : Les bénéficiaires pourront intégrer la Fonction publique
Reportage sur les déplacés internes de Sankondé : Le journaliste de Lefaso.net y retourne avec des vivres
Rencontre nationale de l’UAS : Les syndicats durcissent le ton face au gouvernement
An 2 du décès de Salif Diallo : Le MPP se souvient de son ancien président
Programme d’entrepreneuriat pour les jeunes du Sahel : La jeunesse bobolaise informée des opportunités offertes
FIIJA 2019 : Laïcité et dialogue interreligieux, gages du vivre-ensemble
Commune de Dori : L’esprit d’entreprenariat inculqué à 136 jeunes
Opération BARKHANE : Point de situation du 11 au 17 août 2019
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés