Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’amour, c’est être toujours inquiet de l’аutrе.» Marcel Achard

Diocèse de Ouahigouya : La CIL outille des membres du clergé sur les données personnelles

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 15 juillet 2019 à 10h00min
Diocèse de Ouahigouya : La CIL outille des membres du clergé sur les données personnelles

Des experts de La Commission de l’informatique et des libertés (CIL) ont animé une séance de formation au profit d’une soixantaine de prêtres et grands séminaristes du diocèse de Ouahigouya. C’était ce jeudi 11 juillet 2019 au Collège Sainte Marie, en présence de Mgr Justin Kientéga, Evêque du Diocèse de Ouahigouya.

L’autorité administrative indépendante de protection des données à caractère personnel, dans le souci de mieux se faire connaitre et de donner des conseils avisés aux citoyens, a échangé avec des membres du clergé sur initiative du Centre diocésain de communication. Les participants ont de prime abord abordé la question des données personnelles qui est toute information quelle qu’elle soit qui permet d’identifier directement une personne physique.

Les noms, prénoms, date de naissance, adresse électronique, numéros de cartes bancaires, de groupe sanguin, etc., constituent les données personnelles. La CIL a donc pour champs de compétence les traitements automatisés ou non de ces données à caractère personnel contenues ou appelées à figurer dans des fichiers dont le responsable est établi sur le territoire burkinabè.

Des échanges sans tabous sur la question de la protection des données

Les participants ont échangé autour de trois thématiques à savoir le cadre juridique de protection des données à caractère personnel dans ses volets droit, obligations, sanctions. Les deux autres aspects ont concerné la protection des données personnelles à l’heure des réseaux sociaux à travers les avantages et les inconvénients afin de permettre à ces hommes d’église de mieux se protéger sur ces plateformes.

Il a été aussi question de sécurité des systèmes d’information et les enjeux liés à la protection des données à caractère personnel qui ont fait l’objet d’une attention particulière au cours des échanges. Des questions liées aux missions et à la saisine de la CIL ont été des préoccupations des prêtres qui ont voulu savoir surtout comment se protéger au maximum sur internet et sur les réseaux sociaux. Au regard du développement technologique, les hommes d’église n’ont pas manqué l’occasion de se rassurer sur les réseaux sociaux les plus fiables, et comment les utiliser judicieusement.

Faire éviter aux hommes d’église les pièges de l’internet et des réseaux sociaux
Toutes ces préoccupations des participants ont trouvé des réponses pertinentes de la part de Ouédraogo Hamed Noël, Secrétaire général de la CIL et ses collègues. Pour l’abbé Daniel Badini, la formation a été bénéfique en ce sens qu’il a su qu’il existe une loi qui règlemente la protection des données personnelles depuis 2004. « Personnellement je suis désormais en mesure de protéger mes données, de prendre des initiatives quand je me connecte sur les réseaux sociaux et éviter de me faire soutirer des informations sur mes données personnelles », a indiqué l’abbé Badini.

Se prononçant sur la nécessité de cette formation aux hommes d’église, Justin Kientéga, Evêque du Diocèse de Ouahigouya, a indiqué que les prêtres et les séminaristes sont des hommes qui sont amenés à garder des secrets. C‘est pourquoi s’ils ne sont pas bien outillés à intérioriser ce reflexe, cela peut avoir d’énormes conséquences. « Dans le contexte actuel du développement des moyens de communication, il est indispensable donc de former les jeunes qui aspirent au sacerdoce afin qu’ils puissent bien utiliser l’internet et les plateformes de discussions et d’échanges », a indiqué l’évêque du diocèse de Ouahigouya au terme de la formation.

En rappel l’institution que dirige Mme Marguerite Ouédraogo/Bonané a pour missions d’informer, de réguler, de contrôler, de protéger les citoyens et d’anticiper en proposant au gouvernement toutes mesures législatives ou règlementaires de nature à adapter la protection des libertés à l’évolution des technologies de l’information et de la communication.

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
15e édition de Ciné Droit Libre : Les Fake news s’invitent au débat
Norbert Zongo, « courageux et non téméraire » : Témoignage de Jean Claude Méda, journaliste à la retraite
Réseau 4G+ au Burkina : Orange Faso S.A rapproche Tenkodogo de l’essentiel
Informatique : L’ANPTIC initie 500 élèves et travailleurs de Tenkodogo
Cyber sécurité : L’Agence nationale vulgarise ses textes
Concours de reportage humanitaire du CICR : Cheick Sawadogo de Lefaso.net remporte le premier prix
Technologies de l’information et de la communication : La CIL renforce les capacités des élèves du collège Saint Jean Baptiste de la Salle
Communication et géopolitique : « Tout le monde parle de l’Afrique sauf les Africains eux-mêmes », déplore Pr Charles Moumouni de l’Université Laval de Québec
Communication et géopolitique : L’Afrique en quête d’une nouvelle image
Communication en période de crise : « On répond à l’information par l’information », recommande Marie-Soleil Frère
Bobo-Dioulasso : Le ministère en charge de l’Economie numérique tient son deuxième CASEM de l’année
Semaine du numérique : Vers la création de startups innovantes dans le monde rural
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés