Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Cela semble toujours impossible jusqu’à ce qu’on le fasse.» Nelson Mandela

Mesures sociales : Les travaux à haute intensité de main-d’œuvre lancés

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Nicole Ouédraogo • vendredi 12 juillet 2019 à 19h00min
Mesures sociales : Les travaux  à haute intensité de main-d’œuvre lancés

Ce sont au total 10 225 jeunes et femmes issus de 49 communes du Burkina, qui prendront part aux travaux à Haute intensité de main-d’œuvre (THIMO), au titre de l’année 2018. Le lancement officiel des activités est intervenu ce vendredi 12 juillet 2019 à Ouagadougou, au cours d’un atelier organisé par le ministère des Infrastructures.

Initiés en 2013 par le gouvernement, les travaux routiers à haute intensité de main-d’œuvre sont une mesure sociale qui entend lutter contre le sous-emploi des jeunes et des femmes et améliorer leurs conditions de vie. À ce jour, souligne le secrétaire général du ministère des Infrastructures, Parimyélé Paul Yaogo, plus de 198 290 jeunes et femmes ont été recrutés pour un budget total de 28 milliards 691 millions 957 F CFA.

« Des progrès considérables ont été réalisés dans sa mise en œuvre, mais des difficultés subsistent toujours sur le terrain », a indiqué le secrétaire général, précisant que cet atelier donne l’occasion aux différents acteurs d’échanger autour des différents points de préoccupations afin de trouver des réponses appropriées.

2 milliards 700 millions pour l’année 2018

Retenus pour un contrat de six mois, les candidats déscolarisés et non-scolarisés, âgés entre 18 et 45 ans, percevront une allocation familiale de 37 000 francs CFA par mois. Outre les activités de salubrité publique qu’ils mènent déjà, les jeunes devront également effectuer des travaux de voirie urbaine.

Il s’agit notamment du débroussaillage manuel, l’élagage et l’abattage des arbres, le curage manuel des caniveaux, la réparation des points à temps (bouchage des nids de poules) sur les routes en terre. À cela s’ajoutent le traitement des accotements des routes bitumées, les plantations d’arbres.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
70 ans des Conventions de Genève : Rendez-vous le 20 juillet pour la célébration
41ème Session du CAMES à Bangui : 130 candidats burkinabè admis
Grève des médias publics au Burkina : Les agents menacent de passer à la vitesse supérieure
Nutrition de la mère et de l’enfant : la Princesse Sarah ZEID de Jordanie félicite le président du Faso pour son engagement
Décès de 11 personnes en garde à vue : Le syndicat des avocats demande une « enquête indépendante et diligente »
Echéances électorales de 2020 : Des femmes sensibilisées sur leur contribution à la réussite des élections
Mort de détenus à l’Unité anti-drogue : l’UNAPOL pointe du doigt les conditions de détention
Affaire CAMES : Première réaction du professeur Soma
41e session des travaux du Cames à Bangui : « L’absence des Burkinabè plonge un peu plus les candidats dans l’inquiétude », soutient le professeur Albert Ouédraogo
Bobo-Dioulasso : « La rue du Black a cessé de vivre »
Save the children : 100 ans de combat pour la préservation des droits des enfants
Boulevard des Tansoba de Ouagadougou : Le président Roch Kaboré lance officiellement les travaux de réhabilitation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés