Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès est d’obtenir ce que vous voulez. Le bonheur est de vouloir ce que vous obtenez» Dale Carnegie

Institut supérieur d’études de protection civile : 23 stagiaires reçoivent leurs diplômes d’officiers sapeurs-pompiers

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Issoufou Ouédraogo • jeudi 11 juillet 2019 à 20h30min
Institut supérieur d’études de protection civile :   23 stagiaires reçoivent leurs diplômes d’officiers sapeurs-pompiers

Ce jeudi 11 juillet 2019, l’Institut supérieur d’études de protection civile (ISEPC) de Ouagadougou a abrité la cérémonie officielle de remise de diplômes marquant la fin de stage de la formation initiale des officiers sapeurs-pompiers(FIO) session 2019. Cette cérémonie a été présidée par le ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale et des anciens combattants, Cherif Sy et le général de Brigade Mor Seck, commandant la brigade nationale de sapeurs-pompiers du Sénégal, parrain de la septième promotion. Une opportunité pour les patrons de la cérémonie de féliciter les nouveaux diplômés de cette école continentale et de rendre hommage à tous les acteurs qui interviennent dans la protection civile.

L’Institut supérieur d’études de protection civile(ISEPC) demeure un symbole de l’intégration africaine. Il contribue à répondre aux besoins des populations africaines en matière de protection civile à travers des formations de qualité et adaptées aux réalités africaines. L’ISEPC vient encore de permettre à 23 officiers sapeurs-pompiers stagiaires de franchir le cap de la formation au métier de sapeurs-pompiers.

Le général de Brigade commandant la BNSP du sénégal Mor Seck, parrain de la promotion

Venus de treize pays africains dont le Burkina Faso, ils ont reçu, ce jeudi 11 juillet 2019, leurs diplômes de fin stage de la formation initiale des officiers sapeurs-pompiers (FIO), session 2019, en présence des autorités politiques, civiles, militaires et diplomatiques. « Compte tenu des relations excellentes qui existent entre le Burkina et le Sénégal, j’ai décidé en ma qualité de parrain, de venir apporter ma contribution à cette septième promotion de l’ISEPC et de leur prodiguer des conseils. A mes filleuls,, je les exhorte à être très professionnels car on travaille sur des vies humaines et on n’a pas droit à l’erreur. Donc il faut beaucoup de maitrise » a souligné le général de brigade, commandant de la brigade nationale de sapeurs-pompiers du Sénégal, Mor Seck.

Un nouveau officier sapeur-pompier qui réçoit son diplome des mains du ministre de la défense nationale

Cette septième promotion baptisée « Former pour sauver » a, pendant cinq mois de formation, reçu des connaissances théoriques et pratiques en matière de savoir, savoir-faire, de savoir-être dans le domaine de la sauvegarde et du secours d’urgence. Cette année encore, fidèle à ses objectifs de former des personnels compétents, l’ISEPC a mis à la disposition de certains pays africains, des hommes hautement qualifiés pour les services de la protection civile.

Le major de la promotion Pascal Benoit Oulé du Burkina Faso

Il s’agit du Benin avec 01 officier, 03 du Burkina Faso, 02 du Cameroun, 01 de Congo Brazzaville, 03 de la Côte d’Ivoire, 02 de Djibouti, 01 du Gabon, 02 du Mali, 01 de la Mauritanie, 02 du Niger, 01 de la République centrafricaine, 03 du Sénégal et 02 du Togo.
« C’est un sentiment de fierté et d’enrichissement personnel qui m’anime. Les connaissances acquises me permettront de participer activement à la protection des biens et des personnes », s’est réjoui le major de la promotion, le sous-lieutenant Pascal Benoit Oulé du Burkina Faso.

Les nouveaux officiers sapeurs-pompiers, à travers cette confiance portée en eux à l’occasion de la remise des diplômes, ont pris l’engagement d’être des ambassadeurs de cette école à travers le monde en termes d’abnégation et d’exemplarité.

Les officiels

Pour le directeur des études de l’ISEPC, Abel Zongo, cette promotion a une particularité parce qu’elle a eu le soutien du commandant de la brigade nationale de sapeurs-pompiers qui a décidé de rendre la huitième compagnie plus opérationnelle et plus proche de l’institut en érigeant donc le centre de secours en compagnie entière.

Cette ambition a reçu un écho favorable auprès de certains partenaires comme la France qui décide encore d’accompagner l’Institut durant quelques années. Avec plus de deux mille trois cents soixante journées élèves dispensées en 2013, et quatre mille deux cents cinquante en 2015, l’ISEPC constitue un socle propice à l’émergence d’une capacité régionale d’intervention en cas de catastrophe.

C’est dans cette optique que plusieurs stagiaires toutes filières confondues ont été formés en matière de protection civile. En ce qui concerne la formation dans cette école continentale, il y a entre autres, la gestion des crises, la prévention incendie, prévisions des risques, la protection des populations et la recherche des causes et circonstances des incendies etc.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Diabète au Burkina Faso : Plus d’un million de personnes touchées
Recrutement à la CNSS : « Nous avons foi que la lumière sera faite dans ce dossier et que les responsabilités seront situées », dixit le Réseau national de lutte anti-corruption
Région du Sahel : Les jeunes sensibilisés sur les stratégies intégrées du G5 Sahel
Recrutement de volontaires : « Si les terroristes nous poussent à prendre ces mesures, ça veut dire qu’ils ont déjà une longueur d’avance », Mamoudou Savadogo, spécialiste de l’extrémisme violent
Agriculture : Les acteurs examinent l’avant-projet de loi sur la gestion durable des sols
Centre-Nord : Le PNUD à la recherche de solutions endogènes pour l’insertion socio-professionnelle des jeunes vulnérables
Appel à des volontaires : Ne pas confondre « recrutement » et « emploi », clarifie le ministre de la Sécurité
Situation sécuritaire au Burkina Faso : « Le Président Roch Kaboré doit démissionner et va démissionner », prédit le frère Christian Boglo
Planification participative pour une gestion plus inclusive et durable de l’eau en milieu rural : Un atelier pour présenter les résultats du projet
Burkina : L’activiste Naïm Touré relâché
Crise humanitaire au Burkina : L’Ocades Caritas veut mobiliser des ressources pour soulager les personnes vulnérables
Mise en œuvre du PNDES dans l’éducation et le foncier : Deux études font le point des avancées et des défis
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés