Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Personne n’est jeune après 40 ans ,mais on peut être irrésistible à tout âge» Coco Chanel

Burkina : Les résultats du CEP et du BEPC de quatre régions touchées par l’insécurité

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • jeudi 11 juillet 2019 à 21h33min
Burkina : Les résultats du CEP et du BEPC de quatre régions touchées par l’insécurité

Les résultats des examens scolaires ne sont pas reluisants en 2019. Les chiffres sont en chute libre depuis 2016, où les terroristes ont « officiellement » déclaré la guerre au Burkina Faso. Depuis lors, les attaques se sont succédé, vidant les écoles dans plusieurs régions.

Depuis 2016, le front social est en ébullition avec plusieurs débrayages de syndicats notamment de l’éducation. Ces facteurs et bien d’autres ont contribué à la baisse du niveau d’ensemble des élèves. Dans l’infographie qui suit, nous vous proposons quelques chiffres récapitulatifs des taux de réussite aux examens du CEP et du BEPC dans quatre régions touchées par l’insécurité à savoir le Sahel, l’Est, le Centre-nord et la Boucle du Mouhoun.

Lefaso.net
Source : Direction générale des examens et concours


Vos commentaires

  • Le 11 juillet à 21:51, par Gueswende En réponse à : Burkina : Les résultats du CEP et du BEPC de quatre régions touchées par l’insécurité

    C’est vraiment deplorable ces niveaux tres bas de nos progenitudes. Je ne pense pas que ce soit due a l’insecurite nationale. selon moi, c’est lie aux eleves qui ont d’autres preocupations que de bossee et aussi aux enseignants qui n’ont pas un niveau tres developpee.
    Mon propre cousin qui etait au village a eu le BEPC et a passe le concours de l’enseignement e a eu et enseigne dans une province. Je vous assure qu’il ne peut meme pas parle du bon francais, comment ce msr va aller enseigner des eleves qui vont reussir n’en parlons meme pas de diriger une classe d’examen ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 08:40, par Manuel En réponse à : Burkina : Les résultats du CEP et du BEPC de quatre régions touchées par l’insécurité

    Bonjour,
    Félicitations à la DGEC pour ces informations.
    Quand on est responsable, on se doit de rendre compte à temps des missions qui vous sont confiées.
    Maintenant à chaque Burkinabè de se faire sa propre lecture de ces résultats.
    Nous ne sortirons jamais du sous développement si chaque Burkinabè pense qu’il a des droits mais jamais de devoirs !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 09:01, par Paligba En réponse à : Burkina : Les résultats du CEP et du BEPC de quatre régions touchées par l’insécurité

    Je constate seulement qu’en 2018, me basant sur les resultats au CEP dans les quatre regions touchees par l’insecurite, le Burkina avait au moins 14 regions.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 11:17, par Le patriote En réponse à : Burkina : Les résultats du CEP et du BEPC de quatre régions touchées par l’insécurité

    Ces chiffres ( 27,58% ; 25,60% ; 25,13% et 22,42%) ne révèlent pas de différences significatives entre ces régions touchées par l’insécurité et le taux national 26.62%. Le sahel, en se classant 2e avec ses 27,58% a même fait mieux que beaucoup de régions où l’insécurité n’a pas provoqué de fermetures d’établissements. Il y a juste eu un fléchissement du nombre de candidats dans les régions touchées par l’insécurité. On peut attribuer cette baisse des effectifs dans les 4 régions à l’insécurité, mais pas la baisse du taux de succès. Les raisons de la baisse du taux de succès aux examens est donc à rechercher ailleurs que dans l’insécurité. Pour une fois, les enseignants et leurs syndicats doivent accepter leur part de responsabilité.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Formation militaire des énarques du Burkina : « Désormais, nous n’aurons plus des fonctionnaires retardataires », déclare Dr Awalou Ouédraogo (DG de l’ENAM)
Royaume de Boussouma : Le nouveau Dima sort officiellement de son palais
Marche-meeting du 16 septembre 2019 : Les organisateurs « dénoncent la répression de la manifestation pacifique de Ouagadougou »
Forum national des jeunes : « Tant que les jeunes ne seront pas libérés du carcan du chômage, point d’avenir pour une nation », Alassane Bala Sakandé
Filière sésame : Les acteurs de la Boucle du Mouhoun veulent un meilleur cadre politique et réglementaire
Offre de bourses : Devant l’excellence, ESUP-Jeunesse reconnaissante
Crise au ministère de la Santé : Des syndicats demandent l’application diligente de la Fonction publique hospitalière
AG des transporteurs de la gare routière de Tampouy : Installation du bureau de l’UNATRAF sous haute tension
Journée internationale de la paix : « La promotion de la paix passe également par la lutte contre le changement climatique », selon les Nations unies
Association Leadership jeune pour la paix et le développement : Un panel pour sensibiliser les jeunes à la culture de la paix
Fonction publique : Les administrateurs civils en grève de 96 heures à partir du 24 septembre 2019
Situation humanitaire dans le Centre-Nord : Le Cadre de concertation régional à la recherche de mesures urgentes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés