Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On dit souvent que le temps guérit toutes les blessures .Je ne suis pas d’accord .Les blessures demeurent intactes .Mais avec le temps , notre esprit ,afin de mieux se protéger ,recouvre ses blessures de bandages et la douleur diminue , mais elle ne disparait jamais.» Rose Kennedy

Burkina : « L’eau du robinet, la denrée alimentaire la plus contrôlée »

Accueil > Vidéos • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • jeudi 11 juillet 2019 à 09h33min
Burkina : « L’eau du robinet, la denrée alimentaire la plus contrôlée »

Vos commentaires

  • Le 11 juillet à 14:39, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Burkina : « L’eau du robinet, la denrée alimentaire la plus contrôlée »

    Mon intuition est donc bonne et ne m’a pas trahi. Cela fait une année que je ne bois que l’eau de l’ONEA. Je bois rarement les eaux en sachets.
    "Dieu est Burkinabè"

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet à 14:52, par sheikhy En réponse à : Burkina : « L’eau du robinet, la denrée alimentaire la plus contrôlée »

    C’est bien, mais il aurait fallu aller plus loin dans l’interview.
    Aujourd’hui par effet de mode, tout le monde s’est jeté sur l’eau "minérale" en sachet, en bouteille ou en en bonbonne . A tort ou à raison puisque sans contre indication particulière, l’eau du robinet devrait être recommandée surtout que la qualité de certaines eaux vendues sur le marché peut être incertaine.
    C’est vrai que cela crée un marché et des emplois, mais c’est une question de santé publique et d’économie pour les familles.
    Donc, le message que voulait véhiculer ce mini reportage est incomplet, même si ça rassure au moins sur la consommation domestique hors boisson des ménages.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet à 16:55, par sheikhy En réponse à : Burkina : « L’eau du robinet, la denrée alimentaire la plus contrôlée »

    C’est bien, mais il aurait fallu aller plus loin dans l’interview.
    Aujourd’hui par effet de mode, tout le monde s’est jeté sur l’eau "minérale" en sachet, en bouteille ou en en bonbonne . A tort ou à raison puisque sans contre indication particulière, l’eau du robinet devrait être recommandée surtout que la qualité de certaines eaux vendues sur le marché peut être incertaine.
    C’est vrai que cela crée un marché et des emplois, mais c’est une question de santé publique et d’économie pour les familles.
    Donc, le message que voulait véhiculer ce mini reportage est incomplet, même si ça rassure au moins sur la consommation domestique hors boisson des ménages.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
« Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes
"Je ne crois pas du tout à l’effondrement du Burkina", Xavier Lapeyre de Cabanes, ambassadeur de France au Burkina Faso
4e édition de la Semaine de l’information et de l’orientation (SIO) du 08 au 13 juillet 2019 à Ouagadougou
Lâcher de moustiques génétiquement modifiés à Bana : Une opération saluée par la population
Procès du putsch de 2015 : Suspension d’une semaine suite à une requête de la défense du Général Diendéré
Ecole nationale de la police : Sortie officielle de la 48ème promotion
Bras de fer entre la Clinique les ’’ Genêts ’’ et la Société générale Burkina Faso (SG-BF) : « Je puis vous certifier que cette maison est à nous et elle le restera » Dr Paul Stanislas Zoungrana, (DG de la clinique les Genêts)
Lutte contre le térrorisme : 60 militaires prêts pour aller au front
Retrait des cartes FONER : Le processus entamé le 11 juillet 2019 avec le ministre de l’enseignement supérieur Pr Alkassoum Maïga
Etats généraux du ministère de l’environnement : Les acteurs ont 48h pour établir le diagnostic de l’environnement au Burkina
Fada N’Gourma : La Coopération Suisse et le programme Valpape-TIN SUAGI, s’accordent pour une sécurisation des revenus des producteurs agro pastoraux
Fonction publique : Le Syndicat national des gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique dénonce la gestion scabreuse du ministre Séni Ouédraogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés