Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand obstacle à la découverte n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance» Daniel J. Boorstin

Nouvelle alliance du Faso (NAFA) : Des militantes à l’école de la formation et du dialogue politiques

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mercredi 10 juillet 2019 à 19h25min
Nouvelle alliance du Faso (NAFA) : Des militantes à l’école de la formation et du dialogue politiques

Une trentaine de femmes militantes de la Nouvelle alliance du Faso (NAFA) ont, samedi, 6 juillet 2019, bénéficié d’une séance de restitution articulée autour de la communication politique, la stratégie électorale et la planification stratégique. Cette initiative s’inscrit dans la mise en œuvre du programme DIPD (Danish Institute for Parties and Democracy : Institut danois pour les partis et la démocratie) pour le renforcement de la participation des femmes et des jeunes dans les instances des partis politiques.

Cette formation a concerné des femmes venues, en plus de la capitale (région du Centre), des régions du Plateau Central, du Nord, du Centre Nord et de l’Est. C’est le siège national du parti, sis au quartier 1200 logements, qui a servi de cadre à ce rendez-vous de renoncement de capacités.

C’est par une brève présentation, faite par la présidente de l’Union nationale des femmes de la NAFA, Vinama Assita Sagnon, qu’a démarré la session de formation. Celle-ci s’est ensuite attardée sur le rôle de la femme dans le processus de développement du Burkina, en faisant ressortir la nécessité pour elles de s’impliquer dans la vie politique. Ce, d’autant que, souligne-t-elle, les femmes représentent plus de 52% de la population. Il faut le faire par l’implication dans les activités politiques dans les localités et aux fins de se familiariser également à la gestion des affaires publiques. Les échéances électorales à venir (2020) apparaissent de ce fait comme une opportunité pour franchir le pas et Vinama Assita Sagnon les a exhortées dans ce sens.

Photo de famille en compagnie d’Aziz Dabo, porte-parole de la NAFA et représentant du parti dans le programme

De la formation à proprement dite, elle a consisté en la restitution des formations réalisées au profit des quatorze partis politiques représentés à l’Assemblée nationale par le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD, partenaire technique de mise en œuvre) dans le cadre du programme DIPD (Danish Institute for Parties and Democracy).

Elle a été animée, et pour répondre à l’esprit du programme qui est le brassage politique, par des femmes d’autres partis politiques, notamment de l’ADF/RDA (Cécile Hien), de Le Faso autrement (Sarata Ilboudo) et du PDS/Metba (Berthe Zida). Trois communications ont marqué cette journée de renforcement de capacités. Il s’agit du thème sur la communication politique, celui sur la stratégie électorale et la planification stratégique.

Toutes ces communications ont été suivies d’échanges. En plus des questions d’éclairage, des contribuons et autres commentaires, ce fut aussi un moment de partage d’expériences entre, d’une part, les facilitatrices et les participantes et, d’autre part, les participantes elles-mêmes. Les impétrantes ont pu partager les expériences du maire de la commune Pâ, Saly Christine Bonou, troisième fois à ce poste électif.

Un moment enrichissant, à l’issue duquel les bénéficiaires ont reconnu le mérite d’un tel programme en ce qu’il permet de briser les barrières entre les femmes, dépasser les rivalités entre partis politiques et de se camper sur l’essentiel, c’est-à-dire œuvrer à l’épanouissement de la femme et, partant, de la société.

Pour les participantes, de telles activités permettront également, et sans doute, d’améliorer et d’augmenter la représentativité des femmes dans les sphères de décision.

Pour mémoire, le Cadre de dialogue inter-partis du Burkina Faso (CDIP/BF) est une initiative regroupant les quatorze partis politiques représentés à l’Assemblée nationale. Son objectif est de promouvoir le dialogue politique national à travers le programme DIPD (Danish Institute for Parties and Democracy). Il a pour partenaire technique de mise en œuvre, le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD).

OHL
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Un parti politique de l’opposition, le Front patriotique pour le renouveau, suspendu de ses activités pour trois mois
Situation nationale : « Un gouvernement avec un bilan comme celui-là, la sanction du peuple doit être lourde », juge Pr Augustin Loada
Burkina : La lutte contre le terrorisme implique une bonne lecture de la situation nationale, selon le mouvement patriotique pour le Salut (MPS)
Zéphirin Diabré à Abidjan : « L’abattement, le découragement, la résignation ne franchiront jamais les portes de nos cœurs »
Sécurité : Le MPP invite les Burkinabè à répondre sans réserve à l’appel du président du Faso pour la défense de la Patrie
Burkina Faso : "Comment faire pour aider un gouvernement qui n’arrive pas à s’aider, lui-même ?", s’interroge Zéphirin Diabré
Eddie Komboïgo au président du Faso : « Permettez que les éléments du RSP aillent au front pour défendre le Burkina »
Départ de Daouda Simboro de l’Assemblée nationale : « Cette démission ne nous a pas trop surpris », Moussa Zerbo, porte-parole de l’UPC
Meeting de l’UPC à Abidjan : Sous le sceau de la revue des troupes et de la mobilisation pour les déplacés internes, selon le porte-parole du parti, Moussa Zerbo
MPP : Pr Jean-Baptiste Ouédraogo quitte le navire
Assemblée nationale : Le député Daouda Simboro présente sa démission
Burkina : Yacouba Isaac Zida, « c’est la personne qui pourrait rassembler tous les bords », dixit Christophe Dabiré (philosophe et analyste politique)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés