Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Personne n’est jeune après 40 ans ,mais on peut être irrésistible à tout âge» Coco Chanel

Slam : Kys dédicace « Elle », son nouvel album

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mercredi 10 juillet 2019 à 13h23min
Slam :  Kys dédicace « Elle », son nouvel album

L’artiste musicien Kys, à l’état civil Kiswendsida Salifou Compaoré, a dédicacé, le mardi 9 juillet 2019 dans la soirée, son tout premier album intitulé « Elle ». C’est un opus de huit titres rendus dans le genre slam. Il traite de thèmes comme la femme, l’amour, le courage, le civisme, l’excision…

Du nouveau dans l’univers musical burkinabè. Le mardi 9 juillet 2019 dans la soirée, l’artiste slameur « Kys » a présenté son nouvel album aux hommes de médias. Il s’agit d’une production de huit titres dont le titre est « Elle ». « Elle », c’est la femme. Elle est à l’origine de l’existence de la population mondiale. Pour l’artiste, elle donne forme à la vie. « Elle », c’est pour dire que l’autre moitié du ciel est l’alpha et l’oméga.

Outre le titre de l’album, on retrouve « Toi ». Ce morceau part d’un geste de parenté à plaisanterie pour faire rendre hommage à ceux et celles qui ont pris le courage d’être père ou mère. Avec « Dieu », l’artiste rend grâce au Créateur pour tout ce qu’il a fait. Il appelle la jeunesse à prendre conscience avec le titre « Grandis ». Avec « La lettre », il dénonce l’excision qui, pour lui, a des conséquences néfastes. Kys déplore le manque de patriotisme dans le titre « In-civisme ». Il fustige les mesquineries et les jalousies qui empoisonnent la vie en société.

« Ma vie », le 7e titre, est une reprise de « Elle », avec la contribution de Frère Malkhom. « Dans Nonglem », l’artiste explique que l’amour est un heureux sentiment. Malheureusement, les tempêtes de la vie peuvent parfois l’ébranler. Il est donc question, dans cette chanson, de l’amour et de ses développements.

L’album est chanté en mooré, anglais, français et dioula. L’homme décrit son œuvre comme une fusion de musique traditionnelle et moderne. Pour mieux en faire la promotion, une tournée est prévue. En attendant, l’album est disponible sur le marché de disque au prix unitaire de 3 000 F CFA.

Dimitri Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Institut français de Ouagadougou : La saison 2019-2020 lancée
Lutte contre l’extrémisme violent au Burkina : « La culture constitue l’arme la plus redoutable », selon Abdoul Karim Sango
Djo le rapide, humoriste burkinabè : « Je suis entré dans l’humour par la grande porte »
Drama Consult : Quand le cinéma allemand s’invite à Ouagadougou
11e édition de la Harpe de l’excellence : Le groupe Heaven Singers s’adjuge le trophée
Réunion de l’OMT à Saint-Pétersbourg : « Le Burkina Faso est résolument engagé à promouvoir le tourisme interne », Abdoul Karim Sango
LONAB : Un concert géant pour dire merci à la clientèle
« Burkina Soldats » : Nourat chante pour les FDS
Tournage de « Wend Kuuni » : Les souvenirs du premier directeur photo du Burkina Sékou Ouédraogo
Décès de Dj Arafat : Que retenir de cette inhumation sous haute tension ?
BBDA : Les auteurs burkinabè passent à la caisse
Culture : Miss Maya, la voix d’or de la musique burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés