Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut avoir bien du jugement pour sentir que nous n’еn аvοns рοint.» Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux

Burkina Faso : Les sites de métallurgie déclarés patrimoine mondial de l’Unesco

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • vendredi 5 juillet 2019 à 16h00min
Burkina Faso : Les sites de métallurgie déclarés patrimoine mondial de l’Unesco

Les sites de métallurgie ancienne du fer du Burkina Faso ont été inscrits au patrimoine sur la liste du Patrimoine mondial ce vendredi 5 juillet 2019. C’était au cours de la 43e Session du Comité du patrimoine mondial ouverte le 30 juin de l’année à Bakou, en Azerbaïdjan.

Et de trois pour le Burkina Faso. Après les ruines de Lorepeni en 2019, le complexe W-Arly-Pendjari en 2017, les sites de métallurgie ancienne viennent d’être inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco le vendredi 5 juillet 2018. Ceci, après présentation du dossier, avis des structures consultatives, avis et déclarations de quelques pays, l’Unesco a acté favorablement la demande du Burkina Faso. Sur ce dossier, au cours de la session, le Burkina Faso a reçu le soutien des pays comme le Zimbabwe, la Tunisie, le Sénégal, l’Angola et d’autres pays. C’est sans difficulté donc que le Burkina Faso a défendu son dossier.

L’objectif principal de la liste du patrimoine mondial est de faire connaître et de protéger les sites que l’organisation considère comme exceptionnels. Pour ce faire, et dans un souci d’objectivité, ont été mis en place des critères. À l’origine, seuls existaient les sites culturels (1978), dont l’inscription sur la liste était régie par six critères.

Puis, à la suite notamment d’un souci de rééquilibrer la localisation du patrimoine mondial entre les continents, sont apparus les sites naturels et quatre nouveaux critères. Enfin, en 2005, tous les critères ont été fondus en 10 critères uniques applicables à tous les sites7. Ce sont les suivants :

1. représenter un chef-d’œuvre du génie créateur humain ;
2. témoigner d’un échange d’influences considérable pendant une période donnée ou dans une aire culturelle déterminée, sur le développement de l’architecture ou de la technologie, des arts monumentaux, de la planification des villes ou de la création de paysages ;

3. apporter un témoignage unique ou du moins exceptionnel sur une tradition culturelle ou une civilisation vivante ou disparue ;
4. offrir un exemple éminent d’un type de construction ou d’ensemble architectural ou technologique ou de paysage illustrant une ou des périodes significative(s) de l’histoire humaine ;

5. être un exemple éminent d’établissement humain traditionnel, de l’utilisation traditionnelle du territoire ou de la mer, qui soit représentatif d’une culture (ou de cultures), ou de l’interaction humaine avec l’environnement, spécialement quand celui-ci est devenu vulnérable sous l’impact d’une mutation irréversible ;
6. être directement ou matériellement associé à des événements ou des traditions vivantes, des idées, des croyances ou des œuvres artistiques et littéraires ayant une signification universelle exceptionnelle ;

7. Représenter des phénomènes naturels ou des aires d’une beauté naturelle et d’une importance esthétique exceptionnelles ;
8. être des exemples éminemment représentatifs des grands stades de l’histoire de la Terre, y compris le témoignage de la vie, de processus géologiques en cours dans le développement des formes terrestres ou d’éléments géomorphiques ou physiographiques ayant une grande signification ;

9. être des exemples éminemment représentatifs de processus écologiques et biologiques en cours dans l’évolution et le développement des écosystèmes et communautés de plantes et d’animaux terrestres, aquatiques, côtiers et marins ;
10. contenir les habitats naturels les plus représentatifs et les plus importants pour la conservation in situ de la diversité biologique, y compris ceux où survivent des espèces menacées ayant une valeur universelle exceptionnelle du point de vue de la science ou de la conservation.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 5 juillet à 18:34, par lepaysdoisavancer En réponse à : Burkina Faso : les sites de métallurgie déclarés patrimoine mondial de l’Unesco

    Congratulations !! vous voyez ? quand on travaille avec méthode on gagne toujours.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juillet à 00:02, par Maria de Ziniaré En réponse à : Burkina Faso : Les sites de métallurgie déclarés patrimoine mondial de l’Unesco

    Félicitation pour Monsieur Abdoul Karim SANGO et son staff, ce Monsieur est l’un des rares ministres compétents ( avec Hadja Fatimata Sanon OUATTARA ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes ) qui ont de la vision, de la rationnaliité et de la méthode dans leurs actions. Ces 2 ministres méritent de rester au moins une décennie dans leur départements quelque soit le régime pour en faire des piliers de l’éclosion d’un burkina gagnant. Le jeune Bachir OUĖDRAOGO qui gère également un département sensible et stratégique devrait s’inspirer de ces 2 aînés pour être efficient. Rien à voir avec ce ministre recommandé de Alpha CONDE ( suivez mon regard ) ou cette poupée Barbie Burkinabè toujours maquillée à la maquarie avec du rouge à lèvre vif qui sont devenus des griots attitrés du PF. Au moins pour le bilan de son quinquennat qui s’achève asymptotiquement, l’enfant mouta mouta de Tuiré pourra brandir comme trophée de réalisation l’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco de 3 sites ( le complexe W-Arly-Pendjari en 2017, les ruines de Lorepeni, et les sites de métallurgie ancienne en 2019. Malheureusement, le peuple Burkinabè dont RMCK a abusé la confiance n’attend que la satisfaction de ses besoins les plus primaires ( être en sécurité, manger à sa faim et avoir la santé pour se débrouiller pour le reste ) . En français facile le pauvre éleveur Dicko de Djibo ou la pauvre vielle SANOU de Dioulassoba collecteur de chitoumou ou Ilboudo le cultivateur de Tabtenga pauvre sujet de Naba BAOGO ne mangent pas de « ces machins qui ne sont que des élucubrations de toubab » loin de leurs préoccupations : ils ne ressentiront rien dans leur panier de ménagère dufait de ces actions

    Répondre à ce message

  • Le 6 juillet à 06:37, par Alex En réponse à : Burkina Faso : Les sites de métallurgie déclarés patrimoine mondial de l’Unesco

    Merci de corriger la date, 05 juillet 2019 au lieu de 2018

    Répondre à ce message

  • Le 6 juillet à 08:17, par yovis En réponse à : Burkina Faso : Les sites de métallurgie déclarés patrimoine mondial de l’Unesco

    Vives félicitations !!!!
    Où sont localisés les sites ????

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Institut français de Ouagadougou : La saison 2019-2020 lancée
Lutte contre l’extrémisme violent au Burkina : « La culture constitue l’arme la plus redoutable », selon Abdoul Karim Sango
Djo le rapide, humoriste burkinabè : « Je suis entré dans l’humour par la grande porte »
Drama Consult : Quand le cinéma allemand s’invite à Ouagadougou
11e édition de la Harpe de l’excellence : Le groupe Heaven Singers s’adjuge le trophée
Réunion de l’OMT à Saint-Pétersbourg : « Le Burkina Faso est résolument engagé à promouvoir le tourisme interne », Abdoul Karim Sango
LONAB : Un concert géant pour dire merci à la clientèle
« Burkina Soldats » : Nourat chante pour les FDS
Tournage de « Wend Kuuni » : Les souvenirs du premier directeur photo du Burkina Sékou Ouédraogo
Décès de Dj Arafat : Que retenir de cette inhumation sous haute tension ?
BBDA : Les auteurs burkinabè passent à la caisse
Culture : Miss Maya, la voix d’or de la musique burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés