Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Attaques terroristes au Burkina Faso : Trois partis politiques apportent leur soutien au président du Faso

Accueil > Actualités > Politique • DECLARATION • jeudi 4 juillet 2019 à 23h30min
Attaques terroristes au Burkina Faso : Trois partis politiques apportent leur soutien au président du Faso

Ceci est une déclaration des partis Alliance des démocrates pour le développement (ADD), Parti du peuple républicain (PPR) et Rassemblement pour la démocratie et le socialisme (RDS) sur les demandes de démission du président du Faso

Entre le 4 avril 2015 et 16 juin 2019, le bilan des attaques terroristes établi par le ministère en charge de la Sécurité fait état de 283 attaques, 524 morts et 308 blessés. Ce bilan est très lourd. Pour un pays qui n’avait jamais connu le terrorisme, il est normal que la population s’alarme, s’inquiète et demande aux autorités de prendre toutes les dispositions pour mettre fin à cette barbarie.

Comme l’a dit le Premier Ministre, les attaques terroristes ont changé les priorités et les affectations budgétaires. Si nous relisons le programme du Président Roch Marc Christian Kaboré, il ne traite pas de « lutte contre le terrorisme ». En matière de sécurité, le programme traite essentiellement de la lutte contre le grand banditisme dont l’envergure et la stratégie diffèrent de celles des terroristes. Il en est de même pour la majorité des partis de l’Opposition politique.

Dès l’élection du Président Kaboré, le terrorisme s’est brutalement invité dans le quotidien et dans les stratégies des autorités nationales. Malgré les efforts consentis à tous les niveaux et surtout par nos Forces de Défense et de Sécurité, malgré les résultats engrangés dans cette guerre qui nous a été imposée, on doit reconnaitre que la situation reste inquiétante.

Au-delà des conséquences humaines (nombre élevé des victimes) et humanitaires (nombre élevé de déplacés internes), il faudrait s’attendre à des conséquences économiques du fait d’une réduction probable des surfaces emblavées, des personnes dédiées aux travaux agricoles et donc d’une baisse de la production agricole pour la campagne à venir.

La question de l’insécurité concerne tous les Burkinabè sans exception. Tous les Burkinabè se doivent de soutenir la lutte contre ce fléau. Tous les Burkinabè doivent rester solidaires derrière le Président Kaboré afin de vaincre le terrorisme. La lutte contre le terrorisme au Burkina est une occasion offerte aux Burkinabè pour montrer aux yeux du monde leur capacité de résilience et leur solidarité face à des forces qui s’attaquent à leur unité nationale et à leur système démocratique.

Face à cette vérité de Lapalisse, nous ne comprenons pas que l’opposition politique et des groupuscules parmi lesquels des personnalités jadis respectées, se rendent partisans de la logique des terroristes en demandant la démission du Président Kaboré parce qu’il aurait échoué essentiellement dans la lutte contre le terrorisme.

Ce comportement est à la fois antipatriotique, anti démocratique et anachronique :
(i) A l’exception de ceux qui refusent de voir la réalité, la majorité des Burkinabè savent que ces attaques visent à empêcher le Président Kaboré de dérouler son programme économique et social. Même si cela fait l’affaire de l’opposition politique qui a intérêt à voir le Président Kaboré échouer dans la mise en œuvre de son programme, il convient d’avoir l’honnêteté politique ou l’honnêteté tout simplement de reconnaitre que le Président Roch Marc Christian Kaboré n’a pas failli ; le Président est la cible principale de personnes qui s’opposent au choix démocratique de notre peuple. Pourquoi faire le jeu des forces du mal et des antidémocrates en demandant la démission du Président Kaboré ?

(2) Les attaques terroristes menacent notre vivre ensemble, notre unité nationale et notre cohésion sociale. Ce sont ces valeurs qui ont fondé la Nation burkinabè. Le Président Kaboré a juré de défendre ces valeurs. Ce n’est pas au moment où des forces externes et internes travaillent à créer le chaos dans notre pays que des personnes s’élèvent pour chercher un bouc émissaire au lieu de défendre ensemble le défenseur des valeurs de la Nation. Pourquoi faire le jeu des forces externes et internes en exigeant la démission du Président Kaboré ?

(3) Le Burkina Faso est en guerre contre le terrorisme depuis 2016. Les Forces de Défense et de Sécurité et des civils avec à leur tête le Chef Suprême de l’armée, le Président Kaboré, se mobilisent pour lutter contre ce fléau. Au Burkina Faso, dans le pays des hommes intègres, un chef de guerre qui a la charge de conduire son armée, ne démissionne jamais en pleine guerre. Il doit rester aux côtés de ses troupes. S’il doit perdre sa vie, il périra avec ses troupes. En démissionnant, il fera l’affaire des terroristes et de leurs valets. Pourquoi au lieu de sonner le ralliement des troupes, des personnes font le jeu des terrorises en exigeant la démission du Président Kaboré ?

Les partis ADD, PPR et RDS demandent aux Burkinabè de ne pas se laisser tromper par des personnes qui veulent parvenir au pouvoir d’Etat par la courte échelle. Le seul moyen d’y parvenir c’est la voie des urnes. Demander la démission du Président Kaboré en s’appuyant principalement sur les attaques terroristes est une reconnaissance implicite que des personnes utilisent les attaques terroristes pour obliger le Président Kaboré à quitter le pouvoir. Ne trompons pas le peuple, ne mentons pas au peuple en laissant comprendre que des personnes ont en main la solution de la lutte contre le terrorisme. Cessons de faire des attaques terroristes un fonds de commerce politique, c’est indécent et malhonnête.

Vive la démocratie ! Vive le peuple !
Que Dieu bénisse le Burkina Faso !

Pour l’ADD,
Le Président
Ibrahim LANKOANDE

Pour le PPR,

La vice-présidente

Mme Salamata DIALLO

Pour le RDS,
le Président

O. François OUEDRAOGO

Vos commentaires

  • Le 4 juillet à 17:18, par Laafi-nooma En réponse à : Attaques terroristes au Burkina Faso : Trois partis politiques apportent leur soutien au président du Faso

    Merci.
    Je n’ai pas voté Rock en 2015.
    Jusqu’aujourd’hui, je n’arrive pas à comprendre pourquoi des burkinabè ont pu le voter en 2015. Mais je respecte le choix des burkinabè, même je ne trouve pas judicieux.
    BIEN PLUS,
    Je promets de voter Rock en 2020.
    Car ceux que j’ai voté en 2015 ont largement démontré qu’ils ne sont que de piètres assoiffés du pouvoir, des hypocrites éhontés sans la moindre fibre de patriotisme. C’est à se demander s’ils ne sont pas complices des terroristes.
    Il faut en effet être tout cela et bien plus pour rendre le président responsable de la situation sécuritaire ; pire encore, réclamer sa démission. Au passage, pourquoi ne pas accuser l’armée d’incompétence et réclamer son renouvellement pure et simple dans l’immédiat ou tout au moins la démission du CEMGA ? Comment peut-on féliciter l’armée sans jamais féliciter le gouvernement ? Comment accepter qu’il ne faut pas démoraliser l’armée tout en menant une campagne de démoralisation du pouvoir ? Hypocrisie, quand tu nous tiens !
    Soyons honnêtes : personne n’a la solution immédiatement efficace contre ce phénomène de terrorisme, à moins d’être ami ou complice des terroristes. Celui qui l’a, qu’il réponde à visage découvert à ce message et qu’il prenne la route de Kosyam pour aller livrer sa solution au président car c’est lui qui a été élu pour diriger jusqu’en 2020.
    Comment peut-on prêcher l’unité national pour contrer le terrorisme tout en affichant son opposition au président élu, autour duquel cette unité devrait se bâtir. Comment peut-on, en temps de guerre crier à qui veut l’entendre l’incompétence de son chef de guerre et espérer gagner la guerre ?
    D’autre part, il faudra que l’Assemblée Nationale ou tout autre instance compétente prennent des mesures contre tout ceux qui prêche la réconciliation à longueur de journée car ce sont les plus grands anarchistes. Le chemin vers la réconciliation et tout tracé et il est universel : vérité-
    Justice - réconciliation. Tout autre chemin est suspect. Bâtons-nous tous ensemble d’abord pour la vérité. Ensuite, tous ensemble pour la justice, enfin, tous ensemble pour la réconciliation.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 17:36, par Chris En réponse à : Attaques terroristes au Burkina Faso : Trois partis politiques apportent leur soutien au président du Faso

    Merci mes cher parents ! ( ces trois partis politiques)Vous êtes des vrais citoyens, vrai Burkinabés qui possèdent de bonne facultés mentales .
    je suis ravi que vous comprenez ce quie les terroristes tentent de faire. C’est de décourager le peuple pour qu’ils quittent derrière le président Kabore. Ces terroristes sont également financés et encouragés par l’ Ex pouvoir, c.a.d l’ ancien pourvoir de Blaise pour empêcher le President de travailler. Mes chers autres parents qui ne comprennent pas . Secouez un peu la tête, Blaise a tonne d’argents , il fait quoi avec ? Il va financé ces batards de terroristes, il ya également François, Alizeta Gando ...... ces personnes sont à l’extérieur avec des grande richesses ,croyez vous qu’ils vont nous laisser en paix.? Ce sont eux les financiers des terroristes, donc c’est des terroristes . Mes chers parents Burkinabés, je ne suis pas politicien, ne fais non plus politique pour personne, mais je déteste Blaise . Je vous dis pourquoi !
    Tous les malheurs et toutes les misères du Burkina , c’est lui qui est la cause pendant des décennies en tuant Sankara .il a ôter la vie de celui qui , si était présent aujourd’hui, le Burkina aurait une autre visage. Tu as régner pendant des décennies , pas grandes choses, tu laisse tes proches , ton frère... ect semer le désordre. Chers Burkinabés, Blaise nous a pris Sankara, et aujourd’hui on le fait parti et il finance des gens pour nous semer des terreurs. Ouvrez les yeux . J’entends souvent des gens qui réclament Blaise c’est très déplorable, c’est d’être idiot ! Cet homme est source de nos malheurs depuis des siècles jusqu’à présent. Vous chassez quelqu’un et il vous massacre pour que vous l’appelez ? Si vous céder c’est que vous des lâches. C’est le seul homme que Dieu a créér pr le B.F. ? C’est le démon , Blaise ! IL a perdu son humanisme y’a très longtemps car il a trop fais du mal . L’opposition critique le pouvoir de Rock ,on comprend c’est votre travail . Vous voulez la place , sinon ,vous savez ce qui se passent, ces attaques contre le Pays ,vous connaissez les auteurs. Si vous êtes des vrais hommes , ou vrai patriotes aidez le président à lutter contre ce fléau au lieu d’en profiter . Si vous profitez c’est que vous des partisans de celui qui est le source de nos Malheurs aujourd’hui. La population ,comprenez si y’a des engagements que le Président actuel n’a pas pu faire , ayez la patience et la foi , il a un très grand défi , le terrorisme , ça empêche de travailler mais malgré ca il travaille et on ne peut pas faire tout à la fois. Imaginez si ce président était libre de travailler , le Burkina serait merveilleux. Avec la résistance, résilience et patience , on va vaincre tous nos maux.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 17:53, par Maria de Ziniaré En réponse à : Attaques terroristes au Burkina Faso : Trois partis politiques apportent leur soutien au président du Faso

    Vraiment les Burkinabè sont devenus enfantins. Ça tire dans tous les sens comme si le pays vient d’être créé avec l’avènement du MPP. Dans les pays où la morale et la dignité habitent les citoyens, quand on s’est trompé de job et qu’on ne peut pas le faire on démissionne. RMCK a bien reconnu qu’il s’est trompé quand il théorisait que « la limitation de mandat est anti-démocratique » pourquoi il n’aurait pas la décence de reconnaître que le job le dépasse et remettre le tablier ?. A suivre ces politiciens de la maternelle qui portent toujours des couches, même si le mandat de ce imcompetant devait nous conduire à l’occupation de tous le pays par les terroristes il faut croiser le bras et le laisser sommeiller à Kossyam pendant que le pays brûle et nos braves populations rurales se replient vers les villes en quêtes de sécurité.
    Ces politiciens granivores qui ne cherche qu’à remplir leur gesier, n’ont rien compris de l’histoire de ce pays où il a été mis fin au règne de certains Chefs ( notamment dans l’histoire des royaumes Mossi) parce qu’ils portaient atteinte aux valeurs ancestrales du royaume. En français facile comme nous le rappelle Maître Pacere dans ces ouvrages sur les Mossé, le Naba n’est pas au dessus du royaume et doit être à la hauteur de ses devoirs et obligations faute de quoi le collège des gardiens de la tradition et des valeurs ancestrales mettent fin à son règne de gré ou de force par élimination mystique. S’il est un authentique Mossi de Tuiré, RMCK devrait selon la coutume traditionnelle metttre genoux à terre demander pardon au peuple burkinabé et rentre le tablier pour incompétence notoire.

    Répondre à ce message

    • Le 4 juillet à 20:13, par pas-mpp En réponse à : Attaques terroristes au Burkina Faso : Trois partis politiques apportent leur soutien au président du Faso

      @ Maria de Ziniaré je te rappelle que RMCK n’a pas été élu selon les rites Mossé par consequent seuls les chef mossé élu par ce type règles sont concernés. Rock est certe mossé mais il est president du Faso et cela ne s’applique pas a lui mais pas du tout.
      L’ erreur que beaucoup de Burkinabe font c’est croire que le Mogho Naaba est au dessu de la republique comme si on etait dans un royaume Mossé. Zida a fait la meme erreur et le Dr. Ablassé l’a appris a ses depend en croyant pouvoir etre elu juste parce qu’il est Mossé musulman du plateau. Les temps ont changé @ Maria de Ziniaré et il va falloir revoir vos critères. Les blancs ont certe utilisés les chefs traditionels pour piller l’Afrique mais le peuple voit claire maintenant.

      Répondre à ce message

    • Le 7 juillet à 21:42, par Le Vigilent En réponse à : Attaques terroristes au Burkina Faso : Trois partis politiques apportent leur soutien au président du Faso

      Maria de Ziniare, dis moi franchement (si tu en es capable) quelles sont ces valeurs ancestrales, et de quelles ethnies du Burkina RMCK n’a pas respectées et en quoi concrètement a consisté ce non respect ?. Toi, et tous ces gens de mauvaise foi qui criez à une prétendue incompétence de RMCK à mettre fin aux attaques terroristes, tentez de tromper le peuple et a l’appeler à l’inaction, et même à la révolte, en lui faisant croire que la lutte contre le terrorisme est l’affaire du président et de lui seul. Le peuple n’a qu’à attendre passivement que RMCK se débatte seul contre le phénomène. Maria de Ziniare, quand tu rendais visite à ton frère de village au palais de Kosyam où dans son parc animalier, tu n’y as jamais aperçu ces chefs terroristes qui endeuillaient au Mali tout en épargnant le Burkina ? Peut-être même que certains d’entre eux étaient tes amis et te faisaient quelques confidences ! Tu n’as pas souvenance de ces entrées et sorties, en territoire malien, des hommes de main de Blaise Compaore pour ramener, contre fortes rançons, des otages occidentaux détenus par ses amis terroristes ? Tu crois que ces terroristes continueront de laisser les burkinabé dormir en paix après avoir perdu le privilège d’être sous la protection de ton frère de village qui, par ailleurs, leur apportait des soutiens multiformes pour leurs actes terroristes en territoire malien ? Tu connais bien les tenants et les aboutissants des actes terroristes que nous subissons, mais comme RMCK est un ennemi mortel pour toi et les tiens,, tu souhaites sa disparition du territoire burkinabé et ne manques aucune occasion pour nous le faire savoir.

      Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 19:00, par Sapience En réponse à : Attaques terroristes au Burkina Faso : Trois partis politiques apportent leur soutien au président du Faso

    Vous parlez de comportement antidémocratique, antipatriotique et anachronique sans fournir le moindre argument. Voyez vous, le malheur du Burkina c’est d’avoir des hommes politiques sans une grande culture au sens premier du terme. En Inde, l’arrière petit fils de Gandy a démissionné pour son échec à réaliser les objectifs du parti. Quel idéal l’homme politique burkinabé défend. Il est difficile de l’identifier. Pire, le politique dans ce pays fait croire qu’il connaît ce qui est bien pour le reste du peuple. Le drame que pris individuellement leur vie est aux antipodes de leurs voeux. Les burkinabés dans leur grande majorité doivent se battre et contraindre les différents prédateurs à la voie du vrai développement.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 19:17, par Toto-Est-Fâchée En réponse à : Attaques terroristes au Burkina Faso : Trois partis politiques apportent leur soutien au président du Faso

    " Alliance des démocrates pour le développement (ADD) ", " Parti du peuple républicain (PPR) " et " Rassemblement pour la démocratie et le socialisme (RDS) " : ZOYEZ LI BENVINIS A PAGAÏLAND ; Li PAYS Où FAIRE POUILINGTIQUE DONNE BEAUCOUP BEAUCOUP Z’A MANGER. COURASSE Z’A VOUS...

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 20:54, par Le burkimbila En réponse à : Attaques terroristes au Burkina Faso : Trois partis politiques apportent leur soutien au président du Faso

    N’oubliez pas la parole de dieu.notre pays à participer à des géonocides au Liberia
    ,siéra Léone,en Angola,en Côte d’Ivoire et j’en passe ce sont des créatures de dieu.alors qui tu par l’épée perie par l’épée.ce n’es pas la faute du President.la sécurité de notre patrie incombe toutes les filles et les fils du burkina.que la paix revienne au burkina.bien cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 21:04, par Dedegueba SANON En réponse à : Attaques terroristes au Burkina Faso : Trois partis politiques apportent leur soutien au président du Faso

    RMCK, devrait rendre le tablier à qui dites moi bonnes gens ? La méthode RMCK, est-elle fondamentalement aussi différente que celle de son ex compagnon aujourd’hui exilé ? Et puis de qui se moque-t-on ? C’est toujours la famille non ?
    C’est connu, chez les mossi pour le trône les princes ne se font pas de cadeaux. Notre drame c’est que celui qui portait le bonnet a voulu transmettre son bonnet à son frère, ou le garder or le " beau-frère " qui avait accepté toutes sortes d’humiliations et patienter des années et des années, s’est révolté et a basculé chez les insurgés.
    En rappel, au Yatenga, Naaba Kango a dû recourir aux bambara de Segou, pour reprendre son trône.
    En attendant tout en concédant le contexte très difficile de l’insécurité, je préfère encore ce pouvoir à celui du temps du RSP tortionnaire et sanguinaire. Actuellement notre sang coule mais ce n’est pas Roch qui tue, les tueurs nous viennent de l’extérieur
    ou ce sont nos frères retournés contre nous par l’argent sale. Alors que du temps de l’autre exilé, les "snipers" étaient ou venaient de Kossyam. Ils ont osé boucané un journaliste juste pour sa plume. Pour après étouffer l’affaire. S’il y a bien un chef qu’on devrait destituer de façon mystique pour sa violence, ce n’est certainement pas Roch. Dire qu’il est incompétent, est juste un point de vue,surtout si en plus on lui avait promis de rendre le pays ingouvernable.
    Mais au moins on peut se permettre une telle opinion aujourd’hui, car avant qui oserait une telle critique ?
    De toute façon ceux du CDP nostalgiques du pouvoir perdu, sont mal fondés à dire que le MPP, est mauvais. Pour moi le "mauvais " provient du "pire". L’insurrection a accouché d’un compromis, sinon c’est un balayage total de tous ceux qui "ont dîné avec le diable, avec ou sans fourchettes longues" qu’il aurait fallu faire.
    Alors, faisons face d’abord au péril commun, plutôt que de lorgner le bonnet du chef. Sans pays il n’y aura pas de chef et ce n’est pas l’affaire de RMCK seul.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 22:11, par Laafi-nooma En réponse à : Attaques terroristes au Burkina Faso : Trois partis politiques apportent leur soutien au président du Faso

    Je persiste et signe :
    Il faut être soit complice des terroristes, soit insensé, soit un éhonté aveugle assoiffé du pouvoir pour accuser le président d’être responsable du fait que le pays ne soit en mesure de vaincre maintenant le terrorisme. Il faut être un piètre opportuniste sans le moindre sens du patriotisme et de l’honneur nationale pour réclamer la démission du président dans ce contexte et à ce niveau de son mandat.
    Je persiste et signe : aucun individu, ni aucun parti politique, n’a le remède immédiatement efficace contre le terrorisme actuel, à moins d’être complice de ces terroristes. Si quelqu’un pense l’avoir, qu’il nous le dise haut et fort, et qu’il aille rencontrer celui que le peuple a élu et son CEMGA pour offrir sa recette. C’est un devoir. Si sa recette n’est pas prise en compte, qu’il prenne son mal en patience jusqu’à la campagne pour les élections de 2020 pour l’exposer au peuple et demander son suffrage. S’il n’agit pas ainsi, il n’est qu’un sinistre anarchistes aux sombres intentions inavoués, dont la résidence devait être la MACO.
    Faut-il rappeler que l’anarchie est le terreau le plus favorable aux terroristes ?
    Faut-il rappeler que le terrorisme a fait et continue de faire plus de victimes au Mali, Niger, Nigeria et bien d’autres pays dans le monde ? Y a-t-il eu un seul président qui ait démissionné pour incapacité à vaincre le terrorisme ? Que Rock n’ose même pas être le premier. Le sens de l’honneur national et le patriotisme voudraient qu’on l’aide, qu’on l’encourage et qu’on l’accompagne même jusqu’à la prochaine échéance électorale. Et là, si et seulement si on est convaincu qu’un candidat donné pourrait être capable de meilleurs résultats, on envoie démocratiquement Rock se reposer auprès de son papa ou planter du manioc à Tuiré.
    En fait, on sait très bien ce que veulent les partisans de la démission du président : profiter de la cacophonie d’une brusque interruption de mandat pour arriver à occuper frauduleusement le fauteuil et satisfaire leur ego, où y installer leurs amis, toujours pour des intérêts égoïstes tout en sachant leur incapacité à vaincre le terrorisme. Mais je préviens : Le pire qui puissent arriver au Burkina est que des partisan de Blaise ou de son régime arrivent ou reviennent au pouvoir. Ils n’auront autre choix que de faire des compromis avec les terroristes. C’est manifestement ce que cherchent certains. Le compromis avec les terroristes est ce qu’a fait Blaise. Tout ce qu’il a obtenu c’est de s’enrichir, garantir un semblant de paix aux pays, mais surtout, préparer une bombe à retardement qui est en train de nous dévaster maintenant. Oui, les terroristes ont roulé Blaise et le pays. Il ont eut 27 ans pour se préparer. Surpris par le brusque départ de Blaise, ils ont voulu le reconduire au pouvoir afin de terminer tranquillement leur préparation. Mais face à l’opposition du peuple, il ont décidé juste d’anticiper leur attaque et il le font avec fureur et en désordre. Désormais, il ne travaillent plus pour le régime de Blaise, mais directement pour eux-mêmes. Quoique l’accès ou le retour des partisant de l’ancien régime ferait nécessairement leur affaire car il connaissent bien leurs faiblesse. Le plus triste de tout est qu’il aie encore des Burkinabè qui veuillent encore le retour ou l’accès au pouvoir des partisans de l’ancien régime. Que l’on ait du respect et de la gratitude à causes des avantage qu’on a reçu personnellement, d’accord. Mais aller jusqu’à voir leur retour, c’est le plus haut niveau de l’insouciance pour le sort du pays, de l’égoïsme. À moins qu’on ne soit tout simplement terroriste ou ami des terroriste.
    Dieu nous garde.
    Je n’ai pas voté Rock en 2015. Je n’arrive pas à comprendre que les Burkinabè l’aient voté. Mais dans ce contexte, je le voterai en 2020, car je ne vois pas encore mieux. Au contraire.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 07:22, par Konkona En réponse à : Attaques terroristes au Burkina Faso : Trois partis politiques apportent leur soutien au président du Faso

    Dans l affaire du jugement des présumés auteurs du coup d Etat du 15 septembre, j avais proposé au Président de choisir le chemin de la paix dans notre armée. Aujourd’hui, j invite le Président à se méfier des partis politiques comme ces 3 et similaires. Nous avons vu des soutiens pareils au paravent ici au Burkina Faso. Si franchement et en toute âme et conscience, il ne souhaite pas se présenter en 2020, alors qu il écoute son coeur. On devrait pouvoir trouver quelques conseils écrits quelque part de Nelson Mandela. Malheur à ceux qui baillonnent leur peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 09:40, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Attaques terroristes au Burkina Faso : Trois partis politiques apportent leur soutien au président du Faso

    - C’est à cause de ça que les journalistes m’énervent des fois ! Pourquoi dire trois partis  ? C’est plutôt trois partillons qu’il faut dire et ajouter qui cherchent à manger car très affammés !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 12:25, par Sacksida En réponse à : Attaques terroristes au Burkina Faso : Trois partis politiques apportent leur soutien au président du Faso

    Toto est Fache, vous avez tout resume et il y’a que des millitants mpp aveugles et sans capacite de clairvoyance ou d’autocritiques constructives vis a vis des dirgeants mpp qui ne voient pas l’ampleur de la mauvaise gouvernance a plusieurs niveaux du regime Kabore. Que Dieu Sublime aide et sauve le Burkina Faso. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 18:52, par Ka En réponse à : Attaques terroristes au Burkina Faso : Trois partis politiques apportent leur soutien au président du Faso

    Merci à toute l’équipe de Lefaso.net de leur écoute, c’est ça aussi la démocratie : . C’est vrai comme je le dis souvent, ’’’le web est un immense défouloir : Entre les fausses nouvelles et les insultes, en passant par la propagande la plus nauséabonde, on trouve de tout. Mais que cet internaute imprudent sache que l’anonymat (tout à fait relatif) dont il pense jouir sur le Web ne le protège absolument pas et ne l’autorise pas à toute forme de dérive. J’ai vu ici mes critiques fondées sur la vérité qui rougit les yeux mais ne les casse pas qui sont sanctionnées par notre honorable webmaster dont j’accepte, car, le code de déontologie des journalistes au Burkina doit être appliqué à la lettre. Et c’est ce que l’équipe de Lefaso.net fait. Mais des internautes comme Toto-Est -Fachée vont à la dérive totale, et comprendra pourquoi sa critique a été supprimée. Oui nous pouvons confirmer que depuis le 31 Octobre 2014, la démocratie et la liberté d’expression sont une réelle réalité au Faso. C’est vrai que le pouvoir mouta mouta accepte faire face aux contradictions, critiques, débats, parfois même injures de tout genre ainsi que les mécanismes, mais se permettre d’insulter le premier Burkinabé et dormir tranquillement n’honore pas notre pays qui est considéré par d’autres un pays de merde. Merci a notre jeune honorable Webmaster de sa compréhension.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Déclaration de l’alliance Arc En Ciel des partis et formations politique de la Majorité Présidentielle(ACMP) sur la situation sécuritaire nationale relative aux attaques terroristes récentes au Burkina Faso
Lutte contre le terrorisme : Les maires du Burkina apportent leur soutien au gouvernement
Situation nationale : « Le malheur du Burkina Faso, c’est d’avoir Roch Kaboré à la tête de l’Etat et Zéphirin Diabré à la tête de l’opposition », estime Ablassé Ouédraogo
Dialogue politique au Burkina : Le Faso autrement parle de mascarade organisée par le président du Faso
Système de santé : Le Mouvement des intellectuels pour le développement monte au créneau
Burkina Faso : La traite de nouveaux acteurs dans la politique, un vent d’espoir ?
Burkina : L’UPC dénonce une campagne déguisée du Président Roch KABORE
Tabaski 2019 : L’UPC souhaite une joyeuse fête aux musulmans
Fête de l’Aid El kébir : « Un moment privilégié de partage et de solidarité en Islam », salue l’UNIR/PS
Vie politique : Une délégation du Mouvement patriotique pour le salut chez le Mogho Naaba
Fête de l’Aïd-El-Kébir : Les vœux du MPP aux fidèles musulmans
Démocratie : « De l’urgence d’interdire les partis politiques »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés