Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | • jeudi 4 juillet 2019 à 00h40min
Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

Il est l’une des figures de proue du Balai citoyen, cette organisation de la société civile qui a fortement contribué à l’insurrection d’octobre 2014 au Burkina. L’artiste musicien Smockey dit ne pas regretter le départ de Blaise Compaoré, malgré les difficultés que connaît le pays depuis 2015. Dans cette interview, celui qui se nomme Serge Bambara à l’état civil se prononce sur l’actualité nationale, notamment la situation sécuritaire préoccupante, les relations entre le Balai citoyen et Yacouba Isaac Zida.

Lefaso.net : Le Balai citoyen a fortement contribué au départ de l’ex-président Blaise Compaoré, mais depuis le départ de ce dernier, le pays traverse des difficultés. Avez-vous des regrets ?

Smockey : Non, je ne regrette rien. Je pense que c’est Edith Piaf qui a chanté « Je ne regrette rien, ni le mal, ni le bien… ». Je ne regrette pas d’avoir eu le privilège de participer à une insurrection populaire. Vous savez que ce n’est pas courant historiquement… Même au niveau mondial, il y a très peu de pays qui peuvent se vanter d’avoir réussi une insurrection populaire. Donc le cas du Burkina est un cas atypique qui est très étudié au niveau international. Il y a beaucoup de gens qui étudient encore ce dossier.

C’est vrai qu’il y a eu un lot de victimes mais comparativement à d’autres insurrections, on a payé un prix fort mais assez limité en nombre et en chiffres. Et, cerise sur le gâteau, on a réussi à mettre en place une Transition qui a tenu ses promesses et qui a ramené, pour la première fois depuis 50 ans, un gouvernement entièrement civil. C’est une expérience positive, elle est loin d’être négative.

Après, il fallait aussi que les citoyens jouent leur partition. Je pense que le gouvernement actuel est issu d’un vote consensuel dans des élections qui ont été unanimement reconnues comme transparentes. Je crois que c’est aux citoyens burkinabè de jouer leur carte politique, d’éviter de dire tout le temps « je ne fais pas de politique », parce que, de toutes les façons, ton avenir dépend du système politique, comme le disait Norbert Zongo. S’il y a un regret, c’est de ne pas être allé trop loin ; mais comme je le disais, un changement est un processus.

Pensez-vous avoir atteint vos objectifs après la chute de Blaise Compaoré ?

Comme je le disais tantôt, dans les objectifs que vous vous fixez, il faut prendre des risques. Dieu sait que des risques, nous en avons beaucoup pris. Nous aurions pu tous y passer. Nous savons très bien que si changement il doit y avoir, c’est graduellement ; moi, ce qui me paraissait important, si je dois parler en mon propre nom, c’était d’abord d’assainir le jeu politique.

Un pays où on vous dit qu’il n’y a pas de limitation de mandats, où la Constitution est sacrifiée ; quelqu’un qui est au pouvoir depuis 27 ans, continue de briguer des mandats indéfiniment… c’est un pays où il ne sert à rien d’aller voter. Donc il fallait d’abord rééquilibrer cela.

Certains vous accusent d’avoir accepté des pot-de-vin de Zida pendant la Transition. Quelle est votre réaction ?

Ce sont les petits esprits qui disent ça. Il y a trois catégories de gens qui critiquent le Balai citoyen, et je comprends bien la position dans laquelle nous sommes aujourd’hui. Je pense qu’on a dû se faire pas mal d’ennemis. Vous avez d’abord les responsables de l’ancien système qui nous reprochent d’être responsables de leur chute. Vous avez ceux-là qui sont au pouvoir et qui estiment que nous pouvons être un danger potentiel pour leur gestion.

Et vous avez la plus grosse masse de gens qui ne comprennent pas forcément mais qui, par crédulité, se sont laissés aller à une certaine facilité ; du genre « il n’y a pas de fumée sans feu ». Ces gens-là devraient se dire que s’il y a autant de choses qui sont racontées sur le Balai citoyen depuis cinq ans sans preuves, c’est que c’est un tissu de mensonges pour faire disparaître le mouvement. Si ces gens-là avaient des preuves pour étayer leurs accusations, je vous assure que tout serait étalé dans la presse.

La sagesse voudrait qu’on ne prête pas attention à ce genre de choses, mais il va falloir contre-attaquer maintenant. Nous, on a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens. Mais c’est par déontologie qu’on ne les diffuse pas. Donc comme je dis toujours, c’est dans l’action et dans le temps que les faits et la vérité finissent par être dévoilés. Il ne faut pas hurler avec les loups.

D’aucuns disent que les citoyens ont fait preuve d’ingratitude envers le Balai citoyen. Un commentaire ?

Nul n’est prophète chez lui. Au Burkina Faso ici, on n’est pas les premiers à mener une lutte. Beaucoup de nos aînés ont mené une lutte et tous ont été critiqués à un moment donné, y compris celui-là même qui est devenu un emblème pour la République, Thomas Sankara. Je me souviens de cette campagne honteuse qui a été menée par le Front populaire, le discrédit après son assassinat. C’est une campagne qui a tenté de tacher l’image de Thomas Sankara mais ça n’a pas marché. Quand vous vous attaquez à un système, vous vous attaquez à des gens qui ont des moyens. Mais vous luttez pour vos convictions et lorsque vous le faites, vous ne devez pas vous sentir trahi ou mal récompensé.

Beaucoup de jeunes prennent l’étiquette sankariste, mais dénaturent l’idéologie de l’homme. Qu’en pensez-vous ?

Quelqu’un peut s’autoproclamer sankariste, se réclamer des idéologies de l’homme, mais il ne pourra jamais être Thomas Sankara. C’est un homme qui avait sa façon de fonctionner. Sankara et Norbert Zongo se sont sacrifiés. S’ils se sont sacrifiés, c’est pour que le chômage et la mal gouvernance cessent. Donc je pense que ceux qui se disent sankaristes, c’est leur droit le plus absolu ; mais c’est dans les actes aussi que cela doit se traduire.

L’ex-Premier ministre de la Transition, Isaac Zida, est considéré par beaucoup de personnes comme un mentor du Balai citoyen. Aujourd’hui, il est cité dans le procès du putsch manqué. Une réaction ?

Vous partez d’un postulat faux. En tant que journaliste, ça prouve que vous êtes d’une manière ou d’une autre intoxiqué par la désinformation. Dire que Zida a été un mentor du Balai citoyen, c’est falsifier l’histoire. Il a été un outil pour mener une transition et faciliter le retour d’un gouvernement démocratiquement élu. C’est le gouvernement de Kafando qui a porté son choix sur lui. Nous étions contre un gouvernement bicéphale, c’est-à-dire avec des militaires. Nous voulions un gouvernement entièrement civil.

Dites-moi s’il y a une seule OSC qui a combattu le régime de Zida comme le Balai citoyen. Nous avons dénoncé les décisions malheureuses que le gouvernement a prises, les nominations de complaisance, les émoluments des députés… Mais comme les gens ont la mémoire sélective et courte, ils préfèrent se rappeler autre chose. On a l’impression qu’il y a une sorte de cabale qui est montée contre le Balai citoyen.

Quelle est votre analyse du procès du coup d’État ?

Critiquer pour critiquer, moi je ne suis pas forcément comme ça. Nous, on a dit que jusqu’à preuve du contraire, on a confiance en la justice burkinabè. J’estime que c’est déjà un grand pas que ce procès ait démarré. J’estime que d’autres dossiers comme ceux de Thomas Sankara, Norbert Zongo, Dabo Boukari seront aussi jugés. Il faut qu’on arrive à finir avec l’impunité. S’appeler Terre des hommes intègres et avoir tant de crimes économiques et de sang, c’est une honte pour chaque Burkinabè. Pour l’heure, nous avons confiance en cette justice. Nous attendons forcément des résultats, il faut que les criminels payent pour leurs actes.

Votre studio a été détruit par un incendie. Où en est l’enquête ?

Trois enquêtes ont été ouvertes, et jusqu’ici, je ne peux pas vous donner les résultats de ces enquêtes. Pourtant, ça fait plus de deux ans. Je ne peux pas dire si c’est un acte criminel ou pas. Mais c’est une drôle de coïncidence qu’un an après avoir été bombardé à la roquette par les gens du RSP, et après avoir rassemblé mes maigres économies pour remettre en place mon studio, un incendie d’origine douteuse survienne. C’est ailleurs ce qui m’a poussé à quitter l’endroit. J’ai dû me débrouiller pour rouvrir mon studio avec l’aide de mes amis. J’estime qu’il y a une certaine injustice à mon égard. Je ne veux pas de gratitude, je veux juste la justice.

Que devient le Balai citoyen après l’insurrection populaire ?

Nous sommes là. Vous savez, dès que le Balai citoyen n’est pas dans la rue, on dit que le Balai citoyen ne fait rien. Or, il y a plusieurs façons d’agir. On fait énormément de sensibilisations et de formations dont un projet qui s’appelle AJP. À travers ce projet, nous mettons des jeunes gens - ils sont 222- en contact avec les parlementaires d’ailleurs, pour qu’ils comprennent un peu quelle est la charge du député et ses obligations.

Nous travaillons avec des associations sur le terrain, y compris dans les non-lotis et dans les villages, pour que les autorités de ces zones rencontrent aussi les populations pour donner des réponses à leurs problèmes. Nous faisons des formations mais cela passe inaperçu, ça n’intéresse pas certains médias. Certains journaux sont beaucoup plus intéressés par le sang et le sexe. Si on dit que le Balai citoyen a un sac de 100 millions - pour reprendre la bêtise du témoignage de Diendéré - vous allez voir les médias du Burkina affluer, parce que c’est un scandale. Ou encore, si on est dans la rue et on commence à s’agiter, ça va attirer la foule.

La rue n’est pas le monopole du Balai citoyen. Même en silence, nous menons la lutte. Nous avons mené plus de 200 actions, et nous ne sommes pas payés pour ça. Les gens formés constituent le moyen de changement pour le pays. C’est comme les instituteurs qui forment les enfants ; on ne se rend pas compte du travail qu’ils font.

Si vous étiez en face du président, que lui diriez-vous ?

C’est très simple. Vous êtes le président du Faso, vous êtes comptable des affaires de l’ancien régime. Tout le monde vous le reproche. Vous êtes dans un gouvernement post-insurrectionnel ; il y a beaucoup d’attentes de la part des populations. Alors, il faut avoir le courage politique de prendre de bonnes décisions.

Il faut gouverner avec vision et courage. Qu’est-ce qui fait mal au Burkina Faso ?
C’est la question de l’insécurité. Il faut la régler. Qui peut régler la question de l’insécurité ? Nous avons des spécialistes de la question. Mettez les bons hommes à la place qu’il faut ; ne mettez pas des gens qui sont proches de vous, vos amis d’enfance ou d’autres. Il y a des problèmes économiques ; il faut donner le bon exemple. Si vous dites aux gens de faire des sacrifices, si vous augmentez le prix de l’essence, faites en sorte de réduire le train de vie de l’État, évitez les dépenses excessives ; c’est ce que Sankara faisait. Malheureusement, les 27 ans de gabegie, de corruption et de gaspillage sous Blaise Compaoré ont habitué une certaine classe d’élites politico-bureaucratiques à se mettre à l’aise, à ne plus savoir se serrer la ceinture.

Pensez-vous que la montée du terrorisme est en partie liée à une faiblesse de l’État ?

Blaise Compaoré est beaucoup plus comptable de la question de l’insécurité que Roch Marc Christian Kaboré. Tout le monde sait que le conseiller spécial de Blaise Compaoré était Moustapha Chafi. C’est quelqu’un qui est recherché par toutes les polices du monde, c’est un grand terroriste qui est fiché mais c’est un ami personnel et conseiller de Blaise Compaoré.

Tout le monde sait que l’ex-président a été indexé dans plusieurs rapports concernant le trafic d’armes ; qui dit trafic d’armes, dit trafic de drogue et d’otages. Le Burkina a hébergé des malfaiteurs pendant des années. Ils avaient investi dans des maquis, dans des immeubles. C’était une bombe à retardement. Ce que je reproche au président actuel, c’est de ne pas avoir eu, jusqu’ici, une position politique ferme qui règle la question, parce que des choix judicieux sont nécessaires pour éradiquer le terrorisme. Plutôt que d’aller enterrer des gens tout le temps avec des médailles à titre posthume, il y a des actes qu’il faut poser.

Que pensez-vous des Koglwéogos ?

Je pense deux choses : la première est que les Koglwéogos sont nés d’un vide, c’est le vide sécuritaire. Les populations se sentent délaissées. Il y a des régions où il n’y a pas suffisamment d’infrastructures. Il y a des coins où pour trouver un CSPS, il faut beaucoup d’efforts. Tout cela crée le sentiment de ne pas appartenir à une nation. Des régions entières estiment qu’elles sont victimes d’un mauvais partage des ressources du pays ; ça crée des frustrations.

Le deuxième constat, c’est que nul ne doit se substituer à l’État. Faire payer des amendes aux gens, c’est carrément un État dans un État. Personne ne peut se faire justice dans un pays qui se respecte. Les Koglwéogos, c’est un problème qu’il va falloir régler le vite possible, en essayant de combler le vide sécuritaire dans ces régions-là.

Le Balai citoyen envisage-t-il de devenir un parti politique dans le futur ?

Non. Une OSC n’a pas pour vocation de se transformer en parti politique. Si certains de nos membres veulent se lancer en politique ou dans la conquête de l’exécutif, ils sont libres de démissionner et de créer un parti. Mais le Balai citoyen doit rester un organe de contrôle citoyen au service des citoyens.

Interview réalisée par Samirah BATIONO (Stagiaire)
Le faso.net

Vos commentaires

  • Le 3 juillet à 13:43, par VISION En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Vraiment Pardon, Smock,Tu mens, en disant :
    ’’Nous étions contre un gouvernement bicéphale, c’est-à-dire avec des militaires. Nous voulions un gouvernement entièrement civil.
    Dites-moi s’il y a une seule OSC qui a combattu le régime de Zida comme le Balai citoyen. ’’

    Je dis là tu mens. Et c’est pas une cabale.
    Dès le 31oct, vous avez estimé que le RSP de Zida était digne pour diriger, dès la démission de Blaise.
    Que toi, tu as ete celui qui combattue le plus Zida ? hahahah
    Au-revoir

    Répondre à ce message

    • Le 3 juillet à 14:04, par V, 28/ 18/19. Ka.Kay.i.38/ 18/19. P.7/ 18 /19. En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

      Vision : Je t’aime plus que Kôrô Yamyélé, mais laisse notre Smocky nationale tranquille, car, leur nombre a fait la différence en mettant hors d’état de nuire ceux qui voulaient tripatouiller l’article 37, ’’un avocat du peuple’’ contre les prédateurs. Que tu veux ou pas, C’est comme ça.

      Répondre à ce message

    • Le 3 juillet à 14:56, par Zot En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

      C’est normal que tu dises cela car tu fais parti de la première catégorie de personnes dont il a parlé. Les gens ont vraiment la mémoire sélective sinon que lors de ces événements quand il y avait cafouillage entre les militaires le CFOP a dit qu’ils ont demandés aux militaires de s’entendre pour désigner quelqu’un pour conduire la transition mais aujourd’hui personne ne souligne cet aspect. Les gens voient seulement que c’est le balai citoyen qui a accompagné Zida à la place de la révolution pour faire sa déclaration donc c’est le balai citoyen qui a choisi Zida, même Zephirin n’a pas eu le courage de démentir cela.

      Répondre à ce message

      • Le 5 juillet à 09:41, par Sidpassata-Veritas En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

        Merci Zot pour ta remarque suivante : « Les gens voient seulement que c’est le balai citoyen qui a accompagné Zida à la place de la révolution pour faire sa déclaration donc c’est le balai citoyen qui a choisi Zida, même Zephirin n’a pas eu le courage de démentir cela. »
        - Je voudrai renchérir pour dire que beaucoup de gens ne sont pas réalistes. Ils voudraient que dans une insurrection les choses se passent comme dans un paradis bien ordonné et sans aucune erreur, avec des règles précises pour les acteurs du moment : ça c’est de l’angélisme ! Dans toute insurrection, on fait tout pour faire partir les leaders en place, mais après il faut trouver on ne sait qui dans le désordre pour opérer une transition. On voit toutes les difficultés de cette étape actuellement en Algérie et au Soudan. Là-bas aussi, les militaires ont mis la main sur le pouvoir et tentent de s’y maintenir et les leaders de la société civil et des partis politiques sont à la manœuvres pour obtenir que le pouvoir soit remis aux civils. Là-bas aussi il y a déjà des morts mais ont n’est pas sûr de pouvoir faire partir les militaires. Qui connaît la solution miracle qui va réussir sans faute pour eux ? En Égypte, à la suite du printemps arabe, la société civile a échoué et le militaire ont repris le pouvoir ! Une chose est de faire fuir un dictateur, une autre est de réussir à trouver les bonnes personnes pour rétablir l’ordre et remettre la démocratie sur les rails.
        - Dans le cas du Burkina, on comprend que les meneurs de l’insurrection, que ce soit le CFOP ou les responsables du Balai Citoyen, aient cherché parmi les militaires qui peut ramener l’ordre et en même temps tenir celui-ci par le cou afin qu’il ne trahisse pas les insurgés qui souhaitent simplement une transition vers la démocratie. Il ne faut donc pas oublier que Zida était venu pour faire l’affaire du RSP qui espérait reprendre le pouvoir, soit pour le garder (par Gilbert Diendéré), soit pour le restituer à leur ancien maître (retour de Blaise et son clan). C’est un exploit que malgré tout cela, les OSC et les partis politiques insurgés, avec l’aide de président Kafando, aient réussi à diviser et opposer le RSP et Zida afin de sauver la transition du piège militaire qui était bien tendu. Il ne faut pas croire qu’on a soutenu Zida premier ministre pour ses beaux yeux ! Non c’était une manière de l’obliger à se séparer de ses anciens amis et cela a bien marché. En même temps, on sait que ce Zida n’est pas un enfant de cœur. On a simplement eu besoin de l’utiliser sans l’avouer à un moment donné du processus de changement, pour ramener l’ordre et ensuite opérer la transition. Rappelez-vous quand les OSC et partis Insurgés ont demandé que le pouvoir soit remis au civil, ce diable de Zida avait réussi, avec son RSP à se maintenir dans la Transition avec pour objectif de reprendre la main plus tard. Alors, il ne faut pas faire de l’angélisme : après l’insurrection, il fallait faire avec ceux qui étaient là et qui pouvaient faire en sorte qu’on évite le cahot à la tête de l’État.
        - Finalement, il faudrait que ceux qui ont la critique facile se lèvent et participent plus activement à faire changer les chosent dans le bon sens et on verra s’ils sont capables de faire autant que ceux qu’ils critiquent avec des accusations sans preuves qui, pour moi, ne sont rien d’autre que des propos diffamatoires. Oui il est évident que des gens de l’ancien régime se sont glissés habilement dans le processus post-insurrectionnel pour tenter péniblement de reprendre le pouvoir. Cela est une frustration pour tout honnête citoyen burkinabè qui aspire au changement qualitatif. Mais de là à vouloir reprocher tous les échecs et toutes les imperfections à ceux qui, au péril de leur vie, se sont vaillamment battus pour la nation entière, il y a grand pas de lâcheté et d’ingratitude qu’il faut éviter de franchir.

        Répondre à ce message

    • Le 3 juillet à 19:33, par ouedraogo harouna En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

      Au contraire c est toi qui est un gros manipuler qui n a aucune preuve de ce que tu avances. Donne les preuves de ce que tu avances au lieu mentir pour accuser quelqu’un de menteur.

      Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 13:56, par Siikou En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Très bien parler. Gardez le cas de l’intégrité et la non compromission. Dieu vous le revaudra.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 14:01, par LE PEUPLE En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    C’est propre. Rien à redire. Chapeau bas. Zéro regret pour le départ de Blaise KOUASSI KOUADIO BLEOU devenu TERRASSON.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 14:05, par Markus En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Merci beaucoup Smockey pour ces vérités historiques. Tout mon soutien au Balai citoyen. Vous êtes une grande merveille pour le Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 14:40, par Victor En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Merci
    C est un long processus. J avais dit a mes amis après le départ de monsieur compaore que ce n était que le début de la lutte et qui allait prendre plusieurs années. Les gens ont baissé les bras. Il ne suffit pas de semer et attendre que la pluie tombe. L entretien du champ demande plus de vigilances après.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 14:41, par Yiriba En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Smokey, restez ainsi intègre à l’image de Thom Sank. Votre image demeurera un modèle et un espoir pour la nouvelle génération qui évolue dans un environnement bâti sur le mensonges, le camouflage, la corruption et l’incompétence.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 14:55, par Desperado En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Digne fils du pays, que Dieu te bénisse !!! rien à dire, c’est clair et net

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 14:58, par Le Maître En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Au secours Balai citoyen !!! arrêter de nous distraire. Vous avez bien trompé le peuple burkinabè.Mais vous nous aurez pas deux fois. Vous n’avez plus la cote et vous ne drainerez plus aucune foule dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 14:59, par Toto En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    « Dites-moi s’il y a une seule OSC qui a combattu le régime de Zida comme le Balai citoyen« : personnellement, je n’ai pas vu en quoi vous avez combattu Zida. Sous la transition le balai citoyen était aphone, c’est à la limite si ceux qui disaient que Zida vous a engraissés n’ont pas raison. Peut-être pouvez en dire plus sur quoi vous avez combattu Zida. L’autre preuve que vous étiez avec Zida, c’est votre comportement vis-à-vis des victimes de l’insurrection populaire .On a l’impression qu’il n’ya eu de morts qu’avec le coup d’etat alors qu’il y en eu plus sous l’insurrection. Zida à les mains tachées du sang des victimes de l’insurrection et vous, en le couvrant par votre attitude sélective vis-à-vis des victimes. Personnellement, je suis très déçu du balai citoyen et je comprend que vous ne lancez plus de mot d’ordre.

    Répondre à ce message

    • Le 3 juillet à 15:27, par Cibal En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

      Toto ! Soyez pas un vrai Toto ! Lol ! A vous lire, on a l’impression que vous n’avez pas vécu ici durant la transition. Vous vous souvenez des amis de Zida ? Moumouni Djigemde et Sagnon ? Qui les a denoncé et empeché leur nomination ? Comment le Balai couvre Zida comme tu insinue ?
      Ne soyez pas amnésique quand meme !

      Répondre à ce message

    • Le 3 juillet à 15:56, par Burkindbila En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

      Heureusement que tu es toto, et les Burkinabè n’ont pas besoin de toto pour aller de l’avant mais des Burkinabè sincères et intègres et surtout ayant des capacités de comprendre leur situation

      Répondre à ce message

    • Le 3 juillet à 16:29, par Ka, En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

      Ici il fallait ajouté ‘’’Fachée’’’ ou Vision pour qu’on découvre ta haine pour une alternance politique en marche avec des troubles qui viennent de vous autres : Mais mets dans ta cervelle de charbon, que cette alternance qu’attende à pied ferme les jeunes est sur une bonne voie : Et tout ça, grâce a une jeunesse avec des OSC comme le balai citoyen, le CAR, derrière une opposition forte avec leur nombre qui a fait la différence. Que tu veux avec tes mensonges à travers le forum ou pas, la transition et son équipe à sauver le Burkina : La seule chose que le vieux Ka regrette aujourd’hui, c’est que la transition avec le président son excellence Michel Kafando et son équipe n’avait pas eu assez de temps devant elle : ‘’’Malgré le peu de temps, cette équipe a fait un travail de titan qui n’a pas été repris par le président Roch Kaboré et son équipe. La transition nous a permis des élections transparentes et apaisées, arrêter les assassins de nos enfants, si cela n’avait pas été fait sous la transition et son équipe, rien ne prouve que cela sera fait avec les RSS. Ce que le peuple demande a Roch Kaboré et son équipe avec le peu de temps qui lui reste, c’est de corriger les imperfections de l’équipe de la transition faites à la hâte, car leur temps de gouvernance était très court. Je ne parle pas ici d’un individu, mais a toute l’équipe de la transition qui n’a pas laissé l’alternative a Roch et son équipe en mettant au frais les criminels du coup d’état à la maternelle de Gilbert Diendéré qui vont récolter ce qu’ils ont semé. Toute erreur est humaine, même toi derrière ton clavier avec tes voles de pseudos surtout le mien dont je cherche à te coincer et te dire un jour en face de me laisser tranquille, tu fais des erreurs plus que Zida, plus que Smocky, tu es un double menteur, qu’on devait te décerner une médaille de mensonge au lieu de s’attaquer gratuitement à SMOCKY. Quitte dans ce jeu dangereux, et permet l’alternance politique du Burkina avancer pour sa jeunesse. Merci d’avance.

      Répondre à ce message

      • Le 4 juillet à 07:55, par HORUDIAOM En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

        Merci mon vieux Ka. Que celui qui n’a jamais péché lance la première pierre à Smokey !!! Au Burkina, on aime les critiques faciles et inutiles. Est ce que le Balai citoyen a contribué à mettre fin à la patrimonialisation du pouvoir de BC oui ou non ? Quand Zida a nommé Djiguemdé et Sagnon comme Ministre, quelle est l’OSC qui a été la première à dénoncer leur nomination ? C’est le Balai Citoyen. Est ce qu’ils se prononcent sur la gouvernance du pouvoir actuel ? Oui. Qu’ils aient commis des erreurs, quoi de plus normal dans la vie d’un homme ???? Qui ne commet pas d’erreur ? Il faut qu’on sache ce qu’on veut. Mobilisons nous plutôt contre les terroristes en formant dans chaque village des brigades anti terroristes à l’image des CDR.

        Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 15:30, par Bal En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Merci smokey. Rien a ajouter. Felicitation et courage

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 15:38, par ouedraogo mohamed En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    SEULES LES ORDURES ONT PEUR DU BALAI.Avec le moral haut,nous on avance !Merci àu grand frère smokey l’insoumi !

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 15:50, par lewang En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Vrai vrai les 3 categories des détracteurs du Balai Citoyen. les plus dangereux sont ceux qui se laissent manipulés par les accusations sans preuves. Façon les détracteurs détestent le Balai Citoyens s’ils avaient une moindre preuve, ils allaient faire meeting de dénonciation à la place de la révo. comme depuis rien n’ a été prouvé moi je vous soutiens !

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 16:20, par Sacksida En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    D’abord, Balai Citoyen continuez votre role de veille citoyenne, de denonciations et d’eveils des consciences citoyennes et du peuple Burkinabe. Il est clair que votre tache est vraiment ardue et enorme car vos denigreurs manque cruellement d’arguments sauf des racontages de cabaret. Tu l’as si bien dit l’insurrection populaire et historique des 30 et 31 octobre 2014, reste un evenement majeur et inedit et est la continuation de la lutte du peuple Burkinabe depuis plusieurs decennies. Restez des hommes et des femmes integres, de moralite exemplaires pour la jeunesse car vos "ennemis" ou adverssaires de tout acabit que tu as su caracterises peuvent continuer leurs allegations mensongeres, ils ne viendront jamais a bout du Balai Citoyen parce que vous etes quelque part la voix du peuple, et toute voix du peuple est celle Dieu. Courage a vous et a tous vos militants. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 16:28, par Badisak En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Le Balai reste et restera citoyen ; je respecte cet engagement à rester une organisation de veille citoyenne et d’éveil de consciences au niveau de la jeunesse à travers les formations et autres actions qui ne semblent pas intéressées les médias.Ne vous laisser distraire par vos détracteurs qui ne lésineront sur aucun moyen pour vous mettre les bâtons dans les roues. Le peuple sait apprécier à sa juste valeur le mérite et le sacrifice de votre combat. Ceux qui luttent juste pour se mettre en position de partage de pouvoir dans ce pays, on les connait, les supporteurs nostalgiques de l’ancien régime ne sont pas non plus difficiles à identifiés. Je vous encourage à toujours rester vous-mêmes dans le combat pour le progrès dans l’intégrité, l’honneur et la dignité.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 16:39, par Merci Smockey En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Il est tres difficile de lutter pour un peuple comme celui du Burkina. Mais gardez le cap. Le reveil est lent mais il se fera. Chapeau bas, Sir.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 17:25, par Tengbiiga En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Kôrô Yamyélé, quel dommage ! Vous êtes de plus en plus a coté de la plaque. On a l’impression que vous ne lisez même plus les textes. Vous reagissez impulsivement.

    Prenez le temps de lire. Par le passé, vos commentaires etaient pertinents. Depuis quelques temps, c’est la catastrophe. Relisez le texte. Vous verrez que vos commentaires sont a la limite du ridicule.

    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 17:46, par RV En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Tu as raison de ne rien attendre en retour car la récompense de ceux qui mènent les bons combats c’est l’ingratitude. Je pense que le regret n’est pas négatif. À nous de ne pas déserter le terrain de nos combats pour le Burkina et l’Afrique !

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 17:46, par Souleymane KABRE En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Respect a Smoky et ballaie citoyen. Le changement est effectivement un processus.Comprenne qui peut

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 17:55, par mninda En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Bien vrai ,que des mensonges grossières sont déversés sur le Balai citoyen après l’insurrection populaire dont cette OSC a été un acteur majeur . Bien vrai aussi, qu’après l’insurrection ,il appartenait au peuple burkinabè de prendre le relai en votant des gouvernants qui marquaient la rupture totale avec les ténors de l’ancien système ,qui quoi qu’on dise, partage la responsabilité des actions du régime de Blaise Compaore en bien ou en mal .
    Merci également pour vos vérités crues à propos des faiblesses de la gestion et de la gouvernance actuelles du pays par le président RMCK .
    Mais là ,où je suis un peu déçu tout de même ,cher Mr SMOCKEY ,c’est quand vous déclarez publiquement, que vous disposez d’une énorme documentation sur les casseroles de beaucoup de personnes ,forcément des anciennes et /ou des autorités actuelles et que vous allez sortir ça maintenant . Ce passage est un aveu de chantage que vous exerciez donc sur des personnes et que vous gardez cela comme moyen de chantage sur elles . Peut-être que vous l’ignorez mais sachez, que le chantage est un délit ou une infraction juridiquement condamnable . Donc ,si réellement vous détenez des preuves sur les casseroles de beaucoup de personnes ,il n’ y a aucune raison, que le courageux lutteur pour les causes nobles que vous êtes sensé être ,ne livre pas ces preuves à la justice, pour que ces délinquants à col blanc soient poursuivis et punis conformément à la loi .Sinon vôtre combat est incomplet . Respect tout de même pour vôtre courage .

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 18:19, par transition En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Interview intéressant avec beaucoup de vérité. Cette dernière dérange beaucoup à lire certains commentaires. Je préfère rappeler à tous que nous sommes toujours dans une phase de transition avec la génération actuelle au pouvoir qui était aux côtés de Sankara et/ou de Blaise ces 3 dernières décennies. RMCK au pouvoir a ses propres limites lié à sa propre personnalité, bon vivant, privilégiant son cercle d’amis, etc. et sans doute pas le courage de s’attaquer de front aux vrais problèmes dont la mal gouvernance pour n’en citer qu’un ! Bref, la vraie transition réussie ou non sera pour le peuple burkinabè de trouver une nouvelle génération plus jeune, plus intègre et prête à se sacrifier en bossant... pour remplacer cette génération des BC et RMCK, c’est un vrai défi, déjà perdu en 2020 et, loin encore d’être gagné en 2025 car on ne voit personne émerger !

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 18:56, par la Kola En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Ma fois il me semble que le Balais citoyen veut se dédouaner des actes qu’il a posé et qui a conduit le pays dans cette impasse aujourd’hui. Nous comptabilisons plus de 300 morts avec ce phénomène de terroriste que ceux qu’ils ont favorisé l’installation au pouvoir n’arrivent pas a résoudre. Ne soyez pas amnésique comme Sarkosi qui après avoir assassiné Kadafi au nom de la démocratie a plongé tout un pays dans le chaos. Il ne suffit pas de mener des actions de trouble visant a impulser un changement. Je dis non il faut avoir une vision a long terme surtout dans les secteurs stratégique des nation afin que cette impulsion donnée soit exploité a sa plus grande valeur pour un lendemain meilleur, mais lorsque c’est pas le cas les initiateurs de cette impulsion sont aussi responsable je le regrette. Dans la situation actuelle avec plus de 300 morts vous êtes responsable comme l’est Sakorsi qui a impulsé un changement au niveau de la Lybie.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 18:59, par Ka En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Mon ami Kôrô Yamyélé, je ne te reconnais plus : De 2009 à 2014, j’avais l’habitude d’imprimer nos critiques fondées qui sont publié par les sites des réseaux sociaux de notre pays, et même de la Cote d’Ivoire. Mami m’en voulait par ce que j’utilisais beaucoup d’encre de notre imprimante et aussi des papiers, tes critique que je relis a l’instant, celles du Pays, du B24, Evènement, Lefaso.net en passant par les sites Ivoiriens, quand je les compare avec ce que tu sortes maintenant, me donne de vomir. Tes critiques que je peux reproduire, surtout tes soutiens aux OSC comme Balai Citoyen, Le CAR, et d’autres te feront fuir le forum. Aujourd’hui en attaquant publiquement a la façon Paul Kéré sans porter de masque ceux dont tu encourageais de faire dégager Blaise Compaoré, ou de pendre très haut Gilbert Diendéré, tu veux vraiment refaire et travestir l’histoire de notre pays. Je te conseille de relire tes écrits sur Lefaso.net de 2009 à 2014, puisque ceux de l’Evènement, ou Le pays, ou B24 ne sont plus visibles dans leurs historiques, mais je les ai imprimées et classé comme les miennes : Tu verras mon cher ami, que tu as mis ton idéal de défendre les opprimés a la poubelle en s’attaquant à ton fils SMOCKY, ou de ton petit frère Roch Kaboré. Si les internautes récalcitrants et manipulateurs comme Vision, allias Pfff, Kâ kaka, se permettent de te manipuler, disons nous manipuler, nous les internautes de bonne foi, c’est de ta conduite comme maintenant. Ou tu te découvres a 100% à la façon Paul Kéré, Marie de Ziniaré, caca, et tu t’excuse auprès des jeunes qui te lisaient, et ont créer des OSC pour construire une alternance politique de leur génération, avant de les insulter comme tu le fais maintenant ou tu la fermes. Car, tu les a encouragé à faire fuir Blaise Compaoré, à faire mettre les criminels qui demandent aujourd’hui pardon a la MA-CA. Quoi que tu fasses maintenant, tu ne pourras plus avoir ta crédibilité d’internaute populaire devant cette jeunesse assoiffée d’une alternance saine de leur génération, sauf des manipulateurs comme Vision allias Ka, Kaka, Toto Fachée, qui t’écouteront. Quant au président Roch Kaboré, ou fut Blaise Compaoré que tu as participé à le faire chasser avec tes critiques qui rougissent les yeux mais ne les casse pas, quoi que ces deux fassent pour le pays, tu trouveras tous négatifs. Mon ami arrête maintenant ton cinéma et ressaisi toi. Tu mérites mieux. Je te dis la vérité, car la vraie amitié est faite pour ça.

    Répondre à ce message

    • Le 4 juillet à 09:23, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

      - Mon ami KA, merci pour tes critiques que je prends avec joie. Mais tu vois ? Ces gens du Balai Chiote ont trahi et certains d’entre eux se son embourgeoisés et ont acceptés d’être nommés à des bons postes dont ils ne rêvaient même pas en temps normal, et ils roulent carrosse ou ’’Caisse’’ si tu veux. La mangecratie est rentrée dans leur rang sinon comment expliquer leur silence face à tous ces gros deals dont le dernier concerne du charbon, et cette affaire de terroristes ? S’ils sont bel et bien une OSC qui a droit d’interpellation du pouvoir public, alors pourquoi ils se taisent tant ? Mon ami KA, je n’ai pas confiance en eux et ce sont eux qui ont donné le pouvoir à Zida avec la complicité de certains, et il n’est pas à exclure qu’ils soutiennent le pouvoir de RMCK et du MPP avec une main noire dans l’obscurité, mais on le saura d’ici-là. Aujourd’hui ils veulent se dédouanner. Tu vois mon ami KA ? Depuis longtemps (2008 ?) je parlais des terroristes et des islamistes lorsqu’on était loin de penser qu’ils allaient venir dans ce pays. J’attirais l’attention des gens depuis longtemps et tu le sais bien car j’ironisais souvent en disant qu’on allait trouver les gens jusque dans leurs maisons et les y castrer. Des gens se mârraient bien, certains m’insultaient, d’autres disaient que j’avais trop bu ou que je suis devenu sénile. Toi seul me soutenait ouvertement en son temps en disant de porter une attention même petite á ce que je disais. Mais mon ami KA, aujourd’hui où on en est ? Ton ami Kôrô Yamyélé ne dit jamais rien sans avoir analysé à fonds et faire une hypothèse pour la suite.

      Conclusion : Le Balai Citoyen alias Balai Chiote trahira et se disloquera suite à une mésentente à cause d’une bouffe mal répartie entre eux. Wait and see. Bonne jounée mon ami KA.

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 4 juillet à 11:40, par Ka En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

        Oui mon ami Kôrô Yamyélé, c’était comme hier quand tu aver-tissais tout le monde de ce qui va arriver avec le terrorisme après la mort de Ben Laden, on t’en voulait, surtout on te repro-chait de cette vérité qui rougit les yeux sans les casser. De nos jours la réalité est là avec ces terroristes déguisés qui nous tuent comme des mouches.

        Quand a quelques membres des OSC de nos jeunes qui ont accepté des postes ou des miettes, toi et moi nous avons assez vécu dans ce pays, et connaissons que malheureusement il arrive parfois que la lutte de classes dans une société ne soit plus très vive. Cela se vérifie quand une bonne partie des exploités ignorent complètement qu’ils sont l’objet d’une exploitation éhonté comme quelques membres de ces OSC ou même notre héros d’autre fois, qui est Sankara Bénéwendé. Mais je refuse en ce qui concerne SMOCKY, même s’il a commis quelques erreurs, des erreurs qui n’échappent pas à tous les êtres unis, cet homme est resté comme il est. Tout dont je demande mon ami, c’est de continuer sur le mêmes idéal qui est de suivre la même ligne, pour que la jeunesse puisse prendre comme un exemple pour émerger le pays.

        Répondre à ce message

      • Le 4 juillet à 11:44, par Maiga S’alourdit En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

        J ai eu tord de croire que âge rime avec sagesse.Pendant qu on y est pourquoi tu ne cites aucun nom de ceux ont bénéficié de prébende.Mr qui se prend pour le centre de la terre les gens travaillent et ne sont pas nés pour rester au niveau qui tu souhaite.

        Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 19:38, par Nana En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Koro yamyele prend de l’age. Comprenez le il a été ds bcp de combat et longtemps : la senilité

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 20:24, par Abou Shalom En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Pour ma part chaque burkinabè est comptable de la situation et encore plus le gouvernement en place au lendemain d’une insurrection la manière. de gouverner doit catégoriquement changé non a la corruption justice pour tous mais hélas je tiens a félicité le balaie pour leur travail de sensibilisation c’est au peuple de comprendre je termine avec cet verset biblique dont je cite mon peuple périt par manque de connaissance

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 20:55, par LE PEUPLE En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Kôrô yamyélé avait certainement eu des promesses de son mentor Zeph pour assurer ses vieux jours si lui il parvenait à Kosyam. Malheur leur en pris, le peuple mature du Burkina a décidé autrement. Dès lors, il a perdu le nord et ne raconte que des inepties sans importances. Mais, si tu ne cesses pas de t’en prendre à des honnêtes citoyens comme SMOKEY, tu risques de traverser à ton tour les frontières du Faso. A bon entendeur, salut ! Malgré ton aigreur, l’UPC sombrera définitivement. Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 21:12, par Mechtilde Guirma En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    J’estime qu’il y a une certaine injustice à mon égard. Je ne veux pas de gratitude, je veux juste la justice .

    Monsieur le balai citoyen. En effet au début comme tout le monde, je vous admirais. Mais à présent je vois dans votre jugement de la justice, que cela est très partial et égocentrique. Vous avez complètement occulté la période révolutionnaire avec ses méthodes staliniennes : « les fameux œufs pour vos omelettes ». Et il y en a beaucoup : les déguerpissements de pauvres gens, pour récupérer les lieux et ériger des villas pour les jeunes révolutionnaires. L’exclusion totale avec l’intention de les anéantir des confessions religieuses et coutumières, sans compter les nombreuses exécutions sommaires où Sankara lui-même a conduit les pelletons d’exécution, la profanation des lieux de culte (Yagma), les slogans haineux tels que les « réactionnaires », les « yeux de hibou » et les mimiques disgracieuses collées à des personnalités stigmatisées (notamment la chefferie traditionnelle). Les dégagements de la Fonction publique sans d’autres formes de procès ni des soins palliatifs qui jetèrent des enfants dans la rue comme pour leur faire payer la résistance de leurs parents qui ne pouvaient pas comprendre une révolution « atypique et malencontreuse » dans un pays jusque là en paix. Pire Une haine qui s’est développée dans les rangs de la jeunesses (de façon confuse : tant sankariste qu’anti-sankariste) qui se poursuit aujourd’hui, rendant presqu’impossible l’idée de la réconciliation, et qui devint tabou pour ne pas dire l’omerta totale au risque de se faire trucider à son tour par une impunité nouveau genre et voilée. Résultat en bonus : une insécurité galopante aussi « atypique » qu’abracadabrante. Il ne faut pas oublier qu’ils sont nombreux comme moi ceux qui ont salué l’insurrection mais avouent aussi avoir bénéficié dans le coup d’État de Blaise Compaoré contre Sankara, une bouffée d’oxygène salvatrice.

    Ce qui fait que cette période que vous louer à tue-tête, les yeux fermés et avec ses horreurs à la moindre occasion par ses slogans, vous en êtes aussi comptables et malheureusement vous n’avez même pas le moindre regret. Mais les victimes sont toujours là et attendent silencieusement.

    Par contre quand vous dites :

    Vous êtes le président du Faso, vous êtes comptable des affaires de l’ancien régime. Tout le monde vous le reproche. Vous êtes dans un gouvernement post-insurrectionnel ; il y a beaucoup d’attentes de la part des populations. Alors, il faut avoir le courage politique de prendre de bonnes décisions.

    Je vous rejoins totalement mais de grâce soyez plus probes et pour être crédibles dans vos jugements, reconnaissez vous aussi les origines de nos malheurs et faites votre mea-culpa (qu’au moins qu’à défaut d’une punition exemplaire comme vous le demandez pour les autres) avec des preuves de votre sincérité avant de poursuivre votre « belle » œuvre silencieuse.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 22:10, par Gueswende En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    A tous, je vous invite a lire le nouveau livre de Labbe Bicaba intitulie "Jesus Christ et Jesus Christ lui seul" . Il denonce que le fait que nous savons et ne revelons pas certain secret est un grand peche dc nous somme tous responsable et pecheurs. A bon entendeur salut, il n’est pas encore tard d’eviter ceratin peche.

    Répondre à ce message

    • Le 4 juillet à 12:02, par Mechtilde Guirma En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

      Merci Gueswendé,

      Il faut qu’on cesse d’occulter la période révolutionnaire : Les apostasiés devenus aujourd’hui des dévots pour mieux détruire les coutumes et les religions afin d’instaurer un régime totalement athée et faire la promotion de l’économie au profit d’une minorité, vulgariser une sexualité débridée, pratiquer un génocide ethnique et que sais-je encore.

      Oui c’est un péché d’occulter une période aussi sanguinaire que celle de la révolution de Sankara, ébauche de l’insécurité d’aujourd’hui et qui imprime de plus en plus dans l’âme du Burkinabé une confusion, une hébétude qui dévalorise son être. Oui nous vivons en ce moment un tohu-bohu originel et complet, on ne sait plus qui est qui, mais on peut encore savoir qui était qui et qui faisait quoi.

      Oui Gueswendé, il est temps en effet qu’on se tourne vers Dieu et qu’on ne regarde que Lui car Lui Seul sonde les cœurs et les reins, Il est artisan de la droiture, Lui Seul peut redresser ce qui était ou est tordu, et confondre le mal qui nous ronge.

      Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 22:40, par Dedegueba SANON En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    On ne peut pas plaire à tout le monde. Garde le cap petit frère, on peut tout te reprocher sauf que tu es un opportuniste. Je te suis depuis longtemps et jusque-là je ne t’ai pas vu varier dans tes positions. A propos de variations, je me rappelle qu’au début du pouvoir MPP, le Koro fut un fervent défenseur du trio RSS. Et j’avais failli me faire lyncher par lui lorsque j’ai évoqué une possible guerre des numéros. Nous sommes loin de cette position aujourd’hui, mais je lui en veux pas car le Koro a toutes les raisons d’en vouloir au MPP. Il n’est pas le seul d’ailleurs.
    Cela dit, j’ai hâte que le Balai Citoyen nous sortent les casseroles de ceux qui prétendent nous diriger. Car je trouve un peu injuste que seule la Rama soit la seule à se faire prendre pour " délit d’apparence et blanchiment d’argent". On connait le niveau des salaires ici au Burkina. Si on gratte les origines des fonds qui ont construit Ouaga 2000, je suis sûr que beaucoup rejoindront la slameuse qui n’a pas su se taire.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 07:47, par kouadio En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    "Chafi recherche par toutes les polices du monde’’ c est votre esprit qui fabrique des mensonges qui estg simplement fort et truffe de trous d’air. Chafi se balade comme il veut. Lisez la lettre du continent.
    Tout le monde comprend votre haine car vous mangez bien presentement et vous avez peur du retour aux affaires des gens qui vont vous combattre,

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 09:46, par A. Kafando En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Bonjour monsieur Ka. Voilà plus de 8 ans que je vous lis sur les forums. Etudiant Burkinabé vivant à l’étranger, je voudrai après mes études, m’aventurer et m’impliquer dans la politique du développement de mon pays. Et tous vos écris vont dans le sens de mon idéal de servir loyalement un jour le Burkina. S’il vous plait, continuez de nous éclairer, nous les jeunes Burkinabé perturbé par la mal gouvernance de nos géniteurs. Pour cela, sortez de l’anonymat et accoucher tout votre savoir dans un livre qui sera un guide pour nous les jeunes du Burkina. Encore une fois, j’ai été très attentif et touché par ce que vous dites de Bruno Dipama mon aîné que je connais, et que nous avons discuté des projets de développement lors de son passage à Paris avec le groupe du MPP. Monsieur Bruno Dipama est un exemple à suivre pour toute la jeunesse Burkinabé. A.Kafando.

    Répondre à ce message

    • Le 6 juillet à 08:11, par red En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

      Kafando, apres 8 as vous auriez du finir vos etudes. Vous avez redoublé combien de classes ?

      Répondre à ce message

      • Le 6 juillet à 15:28, par A.Kafando En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

        Monsieur : Je ne suis pas venu sur le forum avec de la jalousie ou de la haine contre qui que ça soit. Je ne suis pas comme vous qui tient à honnir vos prochains. Je ne suis pas un fils à papa, ni un boursier de l’état Burkinabé. Tous mes compatriotes ici à Paris vous le confirmeront. Je suis arrivé en immigration comme tous les aventuriers Africains en Europe. J’ai travaillé dur pour payer mes études de droit. J’ai un doctorat, et mon spécialisation se passe dans un cabinet parisien. En droit comme en médecine, il y a toujours à apprendre, a cultiver, pour le professorat. J’ai dit ici que je lis Mr. Ka depuis de 8 ans, et non étudiant depuis 8 ans. Selon le vécu, l’expérience, la sincérité du vieux Ka, nous devons suivre son exemple. Car, ici à Paris, nous connaissons l’homme, et ce ne sont pas les anciens de Fessart qui le lisent comme moi, qui me diront le contraire. Alors monsieur, empocher votre jalousie pour d’autres personnes et circulez comme vous êtes venu.

        Répondre à ce message

      • Le 8 juillet à 06:25, par A. Kafando En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

        Internaute ‘’red’’ vos insultes de redoublement scolaire sur moi, une chose dont je ne jamais fais dans ma vie d’élève a étudiant, me reste coincé à la gorge. Découvrez-vous pour que nous y rendions au bureau de Lefaso.net pendant mes vacances en Août au Burkina pour montrer nos résultats scolaire et nos diplômes, on verra de vous à moi, qui ai redoublé. Si je dis finir mes études, c’est qu’être agrégé de droit dans tous les domaines demande du travail sérieux. Ne croyez pas qu’il y a seulement un seul juriste Franco Burkinabé comme un avocat que je ne citerai pas de nom : Il y a d’autres comme ceux qui sont dans l’ombre P. Kaboré, A. Ouèdraogo, mes aînés qui sont bien connus dans les barreaux des régions Françaises, et qui ne se montre pas avec prétention, surtout qui continuent a aller plus loin dans leur profession en suivant des diverses formations, ou étudier si on peut dire. Je ne me cache pas derrière un pseudo pour dire ce que je pense, surtout pas sur un internaute sincère comme le vieux Ka bien lu dans le milieu de la diaspora Burkinabé en France et à travers le monde sur Lefaso.net. Je suis Sidbéwendé A. Kafando. Monsieur, souvent si on n’a rien à dire, on la boucle.

        Répondre à ce message

      • Le 10 juillet à 11:03, par Ka En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

        Internaute red : Si vous aviez quelque chose sous le pantalon, répondez a l’internaute kafando. Si Lefaso.net reçois ces deux dans ses bureaux, qu’il publie leurs diplômes, pour que les internautes dénigreurs s’abstiennent leur dérive.

        Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 09:50, par Sacksida En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Du reste dans la periode des elections generales en 2015, l’espoir etait permis qu’un vrai et utile changement aurait lieu dans la gouvernance de ce pays apres le mouvement insurrectionnel du peuple en octobre 2014. J’admets comme certains que "le chien ne change pas sa facon de s’asseoir" et tous les maux decries qui ont conduit au soulevement populaire prennent du terrain sans aucune volonte politique de les combattre. Ces dirigeants actuels craignent-ils de se tirer eux meme une balle dans leurs pieds ? Redressez la barre et en appliquant sans tarder la loi sur delit d’apparence et contre des detournements et des enrichissements illicites. De surcroit, notre peuple fait face et subit un terrorisme politique dont la source se trouve dans les relations incestieuses avec le regime corrompu et sanguinaire de Blaise compaore et de ses affides. En tout etat de cause, il faut une veritable revolution democratique et sociale pour nettoyer cette racaiille politique et reactionnaire pillant et exploitant sans vergogne notre peuple courageux et integre. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 10:56, par Sapience En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Aux burkinabés qui ont l’injure facile, le mépris des autres, aux internautes avec des égos démesurés, je dis ceci. Le pauvre Burkina n’est pas loin d’une guerre civile, comme en Côte d’Ivoire. Tout peuple civilisé sait respecter sa propre dignité et celle des autres. Le respect de l’humanité de chaque personne doit être garanti en toute circonstance. J’invite tous ceux qui rejettent les critiques des autres à lire quelques textes de conficius. La tolérance, le discernement, la politesse et j’en oublie sont des valeurs éthiques associées aux jeux politiques. Dommage.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 11:38, par Patriota En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    BRAVO Smockey. Le temps est l’autre nom de Dieu. Surtout restez constant dans vos convictions. Vos ennemies fuieront bientot en plein jour.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 11:42, par jeunedame seret En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Kôro Yamyélé jaloux, toi même tu as dit quoi hors ligne concernant cette affaire de charbon ou de terroristes ? Ou bien tu y manges quelque chose aussi ? Pour nous Burkinabe, c’est toujours plus facile de faire des critiques destructives que d’entreprendre. En réalité, le BAlai Citoyen mérite d’être retenu par l’histoire ; car il a balayé et éclairé des lanternes, voire éduqué à l’engagement actif. Alors BALAI CITOYEN head on !!

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 13:20, par la force révolutionnaire En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    smokey tu es vrai révolutionnaire un discours convainquant mais là où je ne partage pas ton idées c’est ce que je peux appeler affaire ZIDA. HERVE OUATTARA a bien dit que c’est le balai citoyen qui a cautionné l’arrivé de ZIDA à la tête de l’état j’attendais un démenti mais hélas rien de tout cela.
    DU reste à t’écouter et quand j’ai suivi HERVE KAM pendant le procès je reste persuadé que vous êtes des exemples pour la jeunesse et soyez en sûr que les ennemis du peuple ne voulaient laisseront pas dormir.
    beaucoup de courage et bien des chose à SAM K le JAH .
    je suis convaincu on se rencontrera immédiatement après les élections de 2020 car RMCK serait obligé de nettoyer la maison pour le bonheur du peuple et dans le cas contraire le peuple prendra son propre destin en main.
    aurevoir et l’année prochaine si DIEU le veut, le pouvoir du peuple appartient au peuple et nos à des amis incompétent.

    Répondre à ce message

    • Le 5 juillet à 12:01, par Neekre En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

      Internaute "la force revolutionnaire", quel dementi voulez vous que Smockey apporte encore après ces dizaines d’interview ? Que ce soit lui, SAMSK le Jah, Me Kam, ils ont chaque fois expliqué avec force détail dans quelles circonstances ils se sont retrouvés a escorter Zida pour qu’il annonce le depart de Blaise Compaoré. Et même dans la vie courante, quand vous expliquez et re-expliquez honnêtement une histoire et que votre vis à vis ne vous croit pas, vous finissez par dire " crois ce que tu veux" je m’en fiche.

      Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 13:29, par Raogo En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens » Assurément peu-être ! Cependant rassurez vous tout de même si parlant de documentation et casseroles d’autres "gens" pour ce qui vous concerne n’en possède pas ! Vu que nous sommes dans un "Pays" de savane.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 13:43, par Burkinabé tout court En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Le Balai Citoyen a fait une contribution atypique au changement politique et social au Faso et chancun de nous doit faire une critique constructive tout en apportant notre participation active. Comme l’a bien dit SMOCKEY, le changement est un processus et comme il a été déclanché nous ne devons pas laissé le terrorisme et la corruption étteindre cette flamme de changement

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 15:59, par Nekre En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Tous mes encouragements à Smock et au Balai. Ses propos sont une bonne analyse de la situation. Comme il l’as si bien dit, parmi les detracteurs du balai, il y a plusieurs groupes. Mais ceux que je plains le plus, c’est les personnes de bonne foi mais qui sont dans le style de "il n’ y a pas de fumée sans feu". "Tout change, tout evolue", mais pour l’instant pour les observateurs avisés et de bonne foi, ce Balai est irreprochable et je leur tire mon chapeau. Mais est ce un hazard ? Smock n’est -il pas L’enfant de la "Blanche du Collectif" ?
    Courage à lui et autres SAMSK, Me Kam et Zinaba Rasmane et bonne chance dans ce combat ingrat ou on reçoit des coups en dessous de la ceinture.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 19:20, par Hura Hara En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Mecthilde Guirma.j’avoue que tu réfléchis avec ta tête. Je ne sais pas que ce genre de personne existe encore dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 19:34, par Ka En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Je condamne ceux qui accusent les jeunes des OSC qui ont eu la chance d’avoir des postes et on les traites des corrupteurs. Depuis la nuit des temps, notre pays a voté des lois contre la corruption, mais ce ne sont pas les lois qui mettront fin à la corruption, ni les critiques non fondées contre ceux qui ont eu la chance d’avoir un bouleau et on les taxe de tous. La corruption est un état d’esprit, dont la matérialisation physique se fait dans les administrations. C’est un état de conscience vis à vis de soi et des autres. S’il est vrai que la loi vise à réduire en silence les foudroyeurs d’économie et décourager les éventuels aventuriers, le vrai travail d’une nation, c’est de lutter contre la corruption dans l’esprit des uns et des autres, et il faut une vraie stratégie de communication entre administrés et gouvernants, par des exemples de punitions mais surtout de félicitations.

    Toutes et tous ceux qui en veulent le balai Citoyen ou le CAR, sans oublié Zida, ne sont que des jaloux, et mon ami Kôrô Yamyélé qui a tout mon respects fait partie de ces jaloux. Nous avons tous lutté avec ces jeunes pour l’alternance politique de notre pays qui avance péniblement mais avance. Et je voudrai que tout le monde sache que toute l’alternance politique dans un pays de ce bas monde est semé d’embuche et des souffrances des uns et des autres, et notre pays n’échappe pas a ça. C’est pourquoi je dis que ‘’’passer la main a une autre génération ne suffira pas, car chacun tentera d’assurer ses arrières sous les nouvelles mains, et c’est ce qui se passe : Mais il faut aussi y passé. Et tout dont je peux dire à ces jeunes que d’autres comme mon ami Kôrô yamyélé accusent, ‘’’c’est Quand on milite c’est pour des idées, pour un idéal. Et ce n’est pas dans l’espoir de piller les ressources du pays d’une manière encore plus avide que ceux qu’on combat

    Dans cette analyse de notre frère SMOCKeY, je retiens que d’autres comme ma sœur M. Guirma reviennent sur la révolution.

    En effet aucune révolution ne s’est encore avérée parfaite dans ce monde. En vérité peut-on alors parler de révolution ? Peut-être de révolte populaire. Celle qui parte du peuple ne résistent pas longtemps aux velléités restauratrices comme c’est arrivé le 31 Octobre 2014 : Mais celles qui partent du sommet comme dans les cas de Thomas Sankara et autres (Marx Lenine etc.) survivent à leurs leaders parce qu’elles sont avant tout idéologiques culturelles, idéalistes. Les concepteurs eux-mêmes ne pourraient pas en garantir la parfaite réalisation. C’est ce qui fait rêver les masses, qui, comme vous madame Guirma et presque tout le peuple Burkina Ka y compris ont accompagné les jeunes et leurs OSC ainsi qu’une opposition forte pour un changement voulu pour toutes et tous.

    Conclusion : Nous devons malgré les fautes commises par ces jeunes assoiffé d’une alternance politique saine, les accompagné sans arrière-pensées. Car, l’alternance politique d’un pays comme le nôtre n’est pas une fin en soi et encore moins un projet de société ou un programme de gouvernement (pas plus que l’"émergence", d’ailleurs). Mais la volonté de toutes et tous. Je profite dire merci a l’internaute A. Kafando de me lire. C’est vrai que beaucoup de journalistes écrivains se bousculent devant moi pour que je les livre tous dont je sais pour un livre de révélation et aussi de construction future. J’y pense.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 20:42, par Tienfo En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    Courage Smok et a tes camarades du Balai Citoyen. Ceux qui savent savent mais ceux qui ne savent pas ne seront jamais car ils refusent de savoir.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juillet à 04:04, par Amadou En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    @J’ai dû me débrouiller pour rouvrir mon studio avec l’aide de mes amis ... Tu as aussi reçu l’aide d’un gouvernement . Contrairement aux autres qui ne te donne pas assez de crédit , je crois tu as mené un combat juste .. seulement au temps de Blaise , tu grognais même quand il yavait délestage... Maintenant on a yirgou, l’injustice criarde mais vous êtes bouche fermée ... C’est ce qui est inquiétant car deux poids deux mesures .

    Répondre à ce message

  • Le 6 juillet à 08:25, par de rien En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    "On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens"… et après ? voilà tout ce que je demande au balai citoyen. toute cette documentation, toutes ses casseroles, qu’est ce qu’il en fera ? je reste sur ma faim après avoir lu cet interview et aussi après avoir lu également les commentaires. ainsi le balai citoyen est inattaquable, irréprochable et si jamais il l’est c’est que c’est que forcément ces attaques et ces proviennent d’individus appartenant au régime déchu. penser cela est pour moi la première erreur monumentale.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 09:32, par Ka En réponse à : Smockey, membre du Balai citoyen : « On a pas mal de documentation sur beaucoup de casseroles, sur beaucoup de gens »

    ‘’’’A’’’ l’internaute ‘’De Rien :’’ Merci pour ta très bonne contribution a ce débat et qui démontre une fois de plus que les internautes pro-ancien régime déçu sont la cause principale des problèmes de notre pays après l’insurrection du 31 Octobre 2014.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Déclaration de l’alliance Arc En Ciel des partis et formations politique de la Majorité Présidentielle(ACMP) sur la situation sécuritaire nationale relative aux attaques terroristes récentes au Burkina Faso
Lutte contre le terrorisme : Les maires du Burkina apportent leur soutien au gouvernement
Situation nationale : « Le malheur du Burkina Faso, c’est d’avoir Roch Kaboré à la tête de l’Etat et Zéphirin Diabré à la tête de l’opposition », estime Ablassé Ouédraogo
Dialogue politique au Burkina : Le Faso autrement parle de mascarade organisée par le président du Faso
Système de santé : Le Mouvement des intellectuels pour le développement monte au créneau
Burkina Faso : La traite de nouveaux acteurs dans la politique, un vent d’espoir ?
Burkina : L’UPC dénonce une campagne déguisée du Président Roch KABORE
Tabaski 2019 : L’UPC souhaite une joyeuse fête aux musulmans
Fête de l’Aid El kébir : « Un moment privilégié de partage et de solidarité en Islam », salue l’UNIR/PS
Vie politique : Une délégation du Mouvement patriotique pour le salut chez le Mogho Naaba
Fête de l’Aïd-El-Kébir : Les vœux du MPP aux fidèles musulmans
Démocratie : « De l’urgence d’interdire les partis politiques »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés