Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En fait d’imperfections, nous sommes des aigles pour voir celles d’аutrui, еt dеs tаuреs рοur vοir lеs nôtrеs. » Saint François de Sales

Civisme fiscal : Les acteurs réfléchissent à la meilleure stratégie pour collecter l’impôt

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par Etienne Lankoandé • mardi 2 juillet 2019 à 20h30min
Civisme fiscal : Les acteurs réfléchissent à la meilleure stratégie pour collecter l’impôt

La Direction générale des impôts (DGI), dans l’objectif de promouvoir le civisme fiscal, a organisé un atelier d’échanges autour de la stratégie de gestion du civisme fiscal. La cérémonie qui a consacré le lancement des réflexions a eu lieu le mardi 2 juillet 2019. À cette cérémonie, Céline Yonaba, conseillère du ministre de l’Économie, des Finances et du Développement, a représenté son ministre.

Pourquoi l’obligation d’immatriculation n’est pas respectée ? Pourquoi le non-respect de l’obligation de dépôt des déclarations ? Pourquoi le non-paiement des impôts ? Un ensemble de questions, selon Céline Yonaba, conseillère du ministre de l’Économie, auxquelles l’atelier du 2 juillet 2019 se propose de répondre pour une adhésion volontaire à l’impôt par l’ensemble des contribuables. L’objectif est surtout de trouver la meilleure stratégie pour porter et maintenir le civisme fiscal à un niveau aussi élevé que possible.

La mission assignée à la Direction générale des impôts (DGI) est essentiellement le recouvrement. Pour une efficacité dans cette mission, la structure a mis en place de grandes réformes dont l’institution de la facture normalisée, la mise en œuvre de la segmentation et la promotion des télé-procédures fiscales. Malgré ces réformes, la directrice générale adjointe des impôts, Brigitte Samma, note que la DGI reste confrontée à l’incivisme de nombreux contribuables, ce qui a pour conséquence un accroissement inquiétant du volume des restes à recouvrer au fil des années.

Elle ajoute que le diagnostic de la situation du fichier des contribuables immatriculés a relevé une forte dynamique dans la création d’entreprises ces dernières années, toute chose qui devrait s’accompagner de l’accroissement substantiel des recettes. Malheureusement, cette corrélation n’est pas respectée. La mobilisation des ressources reste un enjeu majeur. La mission de collecte des ressources fiscales auprès des contribuables est souvent handicapée par la manière dont les contribuables comprennent leur devoir de payer l’impôt.

Pour Céline Yonaba, l’obligation de paiement des impôts n’est pas spontanément respectée, alors qu’il y a eu de nombreuses actions de communication sur les obligations fiscales pilotées par les services de la DGI et certaines organisations de la société civile. L’incivisme fiscal est très visible surtout chez les moyennes et les petites entreprises.

Les motifs de non-respect des obligations fiscales sont nombreux, selon elle, et dépendent de la catégorie des contribuables, de la nature des impôts, des attentes des contribuables vis-à-vis de l’État ou de l’administration fiscale, du sentiment de justice ou d’injustice fiscale et de l’utilisation des ressources collectées. Parmi les stratégies plausibles pour une adhésion volontaire à l’impôt, la représentante du ministre de l’Économie voit la transparence et la justice, le dialogue avec le contribuable. Elle recommande aussi de savoir manier le bâton et la carotte.

Cet atelier est organisé dans le cadre d’une étude sur l’élaboration d’une stratégie sur la promotion du civisme fiscal au Burkina Faso. L’étude est appuyée par le Programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques (PAGPS), programme cofinancé par l’État burkinabè et l’Union européenne, pour une durée de trois ans à compter de 2019.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Réhabilitation de la mairie de Bobo-Dioulasso : 141 millions recherchés pour boucler le budget
Financement des petites et moyennes entreprises : La COFINA s’installe au Burkina
Burkina : L’administration douanière et la Chambre de commerce célèbrent leur partenariat
ENAREF : L’impact de la démographie sur l’économie burkinabè ouvre la série des soutenances
Développement : Le Burkina Faso et l’UEMOA face à des défis économiques et financiers
Situation sécuritaire : Les acteurs de l’économie informelle soucieux du climat des affaires
Foncier au Burkina : La Banque mondiale apporte son expertise
Financement du PNDES : Le Burkina lance un emprunt obligataire de 75 milliards de F CFA
Autorité de régulation de la commande publique : 1 021 actes rendus sur 1 165 requêtes examinées en 2018
Renouvellement des titres de transport et de ré-immatriculation : « Certains pensent que c’est tout de suite qu’il faut changer ses titres de transport », rassure Mamadou Boukma, DGTTM
Bagrépôle : La Direction générale des impôts mettra en œuvre le projet de sécurisation foncière
Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés