Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce n’est pas le cri mais le vol d’un canard sauvage qui dirige le troupeau pour voler et suivre.» Proverbe chinois

Tapoa : Journée de sensibilisation sur la filariose lymphatique

Accueil > Régions • • mardi 30 décembre 2003 à 12h41min

Sous la présidence du haut-commissaire de la Tapoa, s’est tenue le mercredi 17 décembre 2003 dans la salle de réunions du haut-commissariat de Diapaga une session d’information sur la filariose lymphatique à l’intention des membres de la commission provinciale d’aménagement du territoire.

Cette session qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d’une campagne de traitement de masse contre la filariose lymphatique dans le district sanitaire de Diapaga, vise comme objectif à interrompre la chaîne de transmission de la maladie, prévenir les incapacités et handicaps associés à la filariose lymphatique.

Dans le souci de mieux informer les acteurs locaux de développement de la Tapoa pour leur implication dans la lutte contre cette maladie invalidante et marginalisante, le médecin-chef du district sanitaire, Amédée Prosper Djiguemdé, a d’abord procédé à la définition de cette maladie communément appelée éléphantiasis, décrit son mode de transmission, ses manifestations cliniques, informer les participants de la situation de la maladie dans le monde et au Burkina Faso, son impact socioéconomique et les démarches adoptées par le district pour son élimination.

La filariose lymphatique qui fait partie de six (6) autres maladies dites prioritaires et ciblées par le ministère de la Santé est transmise par les moustiques infectés. Maladie dite de l’enfance, elle sévit surtout dans les couches défavorisées et cela à la faveur de la mauvaise hygiène environnementale.

Selon le Dr Amédée Prosper Djiguemdé, cette maladie affecte 120 millions de personnes dans le monde. Une étude réalisée au Burkina Faso révèle la présence de la filariose lymphatique sur toute l’étendue du territoire ; d’où la campagne de traitement de masse pour éradiquer, éliminer cette maladie.

Face aux avancées thérapeutiques, il existerait cependant des possibilités de traitement et d’éradication de la filariose lymphatique. Le lancement du programme devait à cet effet donc permettre de couvrir le territoire national d’ici à fin 2004. La campagne verra la distribution de comprimés d’Albendazole et d’Ivermectine. Ces médicaments préconisés sont, selon le Docteur, non seulement efficaces contre la filariose lymphatique mais constituent aussi de puissants déparasistants. Ils seront utilisés par les personnes âgées de 5 ans et plus. Dans le district sanitaire de Diapaga, la campagne mobilisera en plus des agents de santé, des distributeurs communautaires.

Rappelons que la veille de cette rencontre, dans la même salle au cours d’une réunion présidée par le haut-commissaire, le Dr Amédée Prosper Djiguemdé avait présenté l’évaluation à mi-parcours du plan de développement sanitaire 2000-2004 ; le bilan de deux années de fonctionnement des comités de gestion des formations sanitaires. Toute chose qui avait permis aux membres du conseil de santé du district d’examiner et d’adopter le plan et de jeter les bases de celui de 2004.

Boureima K. LIDO
AIB/Tapoa

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Bitumage de la route Kantchari-Diapaga : Les travaux quasi terminés avec un taux d’exécution de 82% !
Infrastructures routières dans la région de l’Est : Plus de 160 milliards de F CFA injectés !
11-décembre dans la région des Cascades : Les travaux de voiries urbaines inaugurés !
Région des Cascades : La campagne agricole s’installe au rythme des fluctuations climatiques
Les Cascades : Bref aperçu sur une région aux ressources naturelles exceptionnelles
Situation sécuritaire et sanitaire dans la région de la Boucle du Mouhoun : Le gouverneur dresse un bilan préoccupant
Lutte contre le COVID-19 dans le Nayala : Don de matériels au CSPS de Koin par l’Association Koinbienkö
Saïdou Maïga, maire de Falagountou : « L’insécurité doit nous amener à investir davantage »
Route Didyr-Toma : 12 mois de retard, 7 km de bitume sur 43 km
48 heures de la citoyenneté : Une série d’activités pour sensibiliser les jeunes de la région de l’Est
Boucle du Mouhoun : Un projet pour accroître l’accès à l’énergie
Paroisse de Toma : Le nouveau curé installé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés