Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Stratégie de scolarisation accélérée/passerelle (SSA/P) : Des résultats satisfaisants selon une étude

Accueil > Actualités > Société • • vendredi 28 juin 2019 à 23h30min
Stratégie de scolarisation accélérée/passerelle (SSA/P) : Des résultats satisfaisants selon une étude

La Fondation Stromme a tenu ce vendredi 28 juin 2019 un atelier de partage des résultats et des recommandations de l’étude d’impact de la Stratégie de scolarisation accélérée/passerelle (SSA/P) au Burkina Faso, au Mali et au Niger. Des résultats satisfaisants qui attestent de la pertinence du programme selon le coordonnateur pays de la Fondation Stromme, Michel Sawadogo.

La Stratégie de scolarisation accélérée/passerelle (SSA/P) mis en œuvre par la Fondation Stromme est une formule éducative accélérée qui permet aux enfants de 9 à 12 ans non scolarisés ou déscolarisés précoces, d’être transférés en 4e année de l’école primaire (CE2) ou à défaut dans les classes de niveau inférieur 3e année de l’école primaire (CE1) après 9 mois d’enseignement. Initiée en 2004 au Mali par la Fondation Stromme, la stratégie a été mise en œuvre en 2006 au Burkina Faso et en 2007 au Niger.

C’est pour mesurer l’impact de cette formule éducative sur les bénéficiaires que la Fondation Stromme a commandité une étude sur recommandation de son principal bailleur de fonds, l’Agence norvégienne pour le développement international (NORAD). Cette étude a été conduite par l’Institut norvégien FAFO en 2018 et a concerné la période 2014-2018.

Le programme a un taux d’efficacité de 90%

Selon les résultats de l’étude, le programme a un taux d’efficacité de 90% en ce qui concerne le nombre d’enfants inscrits dans les centres SSA/P, puis devenus éligibles pour être transférés dans des écoles primaires.

Il ressort également de l’étude, que 53% des apprenants issus des centres SSA/P de la promotion 2015 et transférés à l’école primaire sont actuellement scolarisés à l’échelle des trois pays, soit 33% pour le Niger, 56% pour le Burkina Faso et 71% pour le Mali.
Au Burkina Faso, l’initiative de la Fondation Stromme a permis de booster les indicateurs de l’enseignement primaire comme le souligne Bernadette Kaboré/Sawadogo, secrétaire permanente de la SSA/P. En effet, de 2006 à 2017, la SSA/P a permis d’enrôler 42 414 enfants dont 20 648 filles. Et sur ces effectifs, 34 384 enfants dont 16 552 filles ont été transférés à l’école primaire.

La SSA/P fait la part belle également à l’égalité des sexes, car elle garantit que 50% des élèves inscrits soient des filles. Malgré un contexte où il est difficile d’atteindre ce taux dans l’éducation, le programme a réussi à s’en approcher au mieux : 48% des enfants inscrits étaient des filles. Un chiffre légèrement supérieur à celui des filles dans les écoles primaires formelles qui était de 47% en 2016 dans les trois pays. « Je voudrais me réjouir de la réalisation de cette étude qui vient une fois de plus confirmer ou renforcer tout le bien que l’on pense de la SSA/P. En effet, cette énième étude d’impact conduite par l’Institut norvégien de référence FAFO a une fois de plus attesté de la pertinence de la SSA/P. », s’est félicité, Michel Sawadogo, coordonnateur pays de la Fondation Stromme.

Malgré des résultats encourageants, des défis restent pourtant à relever, afin 4 l’efficience et l’efficacité du programme dans le long terme.
Au nombre des recommandations donc, l’étude suggère que la Fondation Stromme revoie ses processus de prise de décision et de mise en œuvre lors de la sélection des zones d’intervention du programme. Ces processus devraient inclure des examens systématiques des zones à fort potentiel d’impact, une vue d’ensemble des zones d’intervention et le maintien de ses normes de programmation telles que la présence et la capacité des écoles primaires à moins de 5 km des zones d’intervention. L’étude suggère également le respect du profil des apprenants au recrutement (9 à 12 ans).
Après ce partage de résultats, la Fondation Stromme et ses partenaires devraient travailler à mettre en œuvre les recommandations pour un impact encore plus visible de la SSA/P sur les systèmes éducatifs des trois pays.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Réouverture des frontières au Burkina : Le ministre de la santé énonce les conditions pour les voyageurs
Éducation au Burkina : Scolariser les filles dans des régions touchées par l’insécurité
Burkina : Appel à dons au profit des déplacés internes de Sakoula
Projet biodigesteur : La Croix-rouge burkinabè vole au secours de la commune de Ténado
Burkina : La maladie ulcéreuse au cœur du 2e congrès des hépato-gastro-entérologues
Sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest : Les producteurs burkinabè veulent apporter leur contribution
Bobo-Dioulasso : Des prestataires de santé formés sur le diagnostic précoce des cancers de l’enfant
Ministère en charge de l’éducation : Un atelier pour faciliter l’implantation du BEP électricité et installation d’équipements solaires dans le système éducatif
Projets routiers de l’Etat : Le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) dresse son bilan
Journée mondiale de lutte contre le sida 2021 : Message de la Dre Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique
Education au Burkina : Les élèves des enseignements techniques et professionnels du Centre à pied d’œuvre pour la clôture de la direction régionale post primaire et secondaire
Bobo-Dioulasso : Des jeunes formés au métier de réparation de terminaux TIC reçoivent des kits pour leur installation socio-professionnelle
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés