Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En fait d’imperfections, nous sommes des aigles pour voir celles d’аutrui, еt dеs tаuреs рοur vοir lеs nôtrеs. » Saint François de Sales

Fonction publique : Les concours seront bel et bien organisés cette année

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • • jeudi 27 juin 2019 à 18h35min
Fonction publique : Les concours  seront bel et bien organisés cette année

Le Conseil des ministres s’est tenu ce jeudi 27 juin 2019 sous la présidence du chef de l’État, Roch Marc Christian Kaboré.

Au sortir de cette traditionnelle rencontre, le ministre porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou a fait un bref compte-rendu aux hommes des médias.

Pour le compte de la Présidence du Faso, le Conseil a adopté un projet de loi portant régime juridique des archives au Burkina Faso. Selon le porte-parole du gouvernement, des innovations sont à noter, notamment la prise en compte des archives électroniques, la spécificité des archives militaires et diplomatiques, la prise en compte des données personnelles… sans oublier l’obligation de transmission de l’intégralité des documents d’archives en cas de passation de service ou de charge.

Au département en charge de l’Administration territoriale, le Conseil a adopté un projet de loi portant prorogation de l’état d’urgence au Burkina Faso. Pour Rémis Dandjinou, il est question de consolider les acquis engrangés depuis l’installation de cet état d’urgence dans les localités concernées.

Pour ce qui est du département en charge de la Sécurité, le Conseil a donné son accord pour le recrutement, sur concours professionnels et directs, au sein de la police nationale au titre de l’année 2019.

En ce qui concerne les concours professionnels, il s’agit de 10 places pour les élèves-commissaires et 100 places pour les élèves-officiers de police.
Quant aux concours directs, le recrutement est de 450 élèves sous-officiers.

Aussi, le ministre Dandjinou a indiqué qu’un rapport du ministère en charge de l’Education nationale a fait l’état des lieux de la gestion des cantines scolaires. Sur les 336 communes concernées par la cantine scolaire, le porte-parole parole du gouvernement a rapporté que 302 communes ont « effectivement » commandé les vivres en 2018. Il a ajouté que des audits seront réalisés sur la gestion des cantines scolaires et que des sanctions pourraient être éventuellement prises pour améliorer cette gestion.

Cliquez ici pour lire l’intégralité du Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 27 juin 2019

En outre, Rémis Dandjinou a exprimé la satisfaction du gouvernement suite à l’admission des 31 étudiants des classes préparatoires aux inscriptions à des écoles d’ingénieurs régionaux ou sous-régionaux.

Ces étudiants, se réjouit-il, viendront renforcer les compétences techniques dont le Burkina Faso a besoin. Et de façon exceptionnelle, le gouvernement, poursuit M. Dandjinou, va les accompagner pour leur formation.

Le ministre porte-parole du gouvernement a été interpellé sur des questions d’actualité, notamment celle du code pénal, l’organisation des concours directs de la fonction publique…

Sur le premier point, le porte-parole du gouvernement a dit comprendre les préoccupations des professionnels des médias mais a indiqué que la modification du code pénal n’entravera pas le travail des journalistes. Elle permettra, selon lui, de protéger surtout la dignité des forces de défense et de sécurité, dans un contexte où des corps des victimes des terroristes sont exposés sur les réseaux sociaux.
Du reste, Rémis Dandjinou a précisé que dans la pratique, des améliorations pourraient, au besoin, être apportées.

Il a ensuite rassuré que les concours directs de la fonction publique seront bel et bien organisés cette année.

DCPM/Ministère de la Communication et des relations avec le Parlement

Vos commentaires

  • Le 27 juin à 17:56, par Manuel En réponse à : Fonction publique : Les concours seront bel et bien organisés cette année

    Bonjour.
    Bon courage à vous dans la quête de la sécurité pour tous. Les professionnels des média n’ont rien à craindre, seuls les délinquants et autres soit disant blogueurs qui présentent les corps de nos frères tués par ces fous de Dieu doivent réviser leurs comportements.
    Nous viendrons à bout de ces malheureux Burkinabé complices de ces malfrats !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 18:46, par Le petit tranquilos En réponse à : Fonction publique : Les concours seront bel et bien organisés cette année

    Bien dit Manuel. Il faudrait aussi une grande vigilance pour coincer les journalistes malfrats qui sont capables de transférer des images a leurs collègues étrangers qui les publient. Soyez vigilant.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 20:43, par Dedegueba SANON En réponse à : Fonction publique : Les concours seront bel et bien organisés cette année

    Si j’ai un commentaire à faire, c’est que ce n’est pas obligatoire de répondre à toutes les "piques" de l’opposition. Surtout lorsque cette opposition s’exprime par un GNO ou Ablassé. Des gens qui ont eu entre leurs mains les manettes du pouvoir et viennent s’ériger en donneurs de leçons... Alors qu’ils avaient promis avec le CDP pourrir votre gestion ?
    Bon courage.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin à 08:47, par HUG En réponse à : Fonction publique : Les concours seront bel et bien organisés cette année

    Il aurait fallu que l’opposition se prononce sur les concours de la fonction public 2019 pour que vous sortez pour dire qu’ils seront organisés ? De quoi aviez vous peur ? De quel droit certains se permettent d’utiliser des mots tels délinquants et malfrats pour qualifier des êtres humains. Ceux qui emploient ces mots connaissent t-ils le sens de ces mots ? Dans le fasonet seule la force de l’argument doit prévaloir

    Répondre à ce message

  • Le 19 août à 21:58, par L’érudit En réponse à : Fonction publique : Les concours seront bel et bien organisés cette année

    L’accompagnement promis par le gouvernement aux élèves des classes préparatoires se fait toujours attendre. Qu’est ce qui est fait concrètement ? Nous sommes presqu’au mois de septembre et, comme nous le savons, dans les grandes écoles, les cours débutent en septembre. Avec les procédures de demande de visa qui prennent du temps, il serait intéressant d’accelerer et de communiquer sur les mesures d’accompagnement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés