Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Donne au monde le meilleur de toi-même, et le meilleur viendra»  Madeline Bridge

Coopération Burkina-AFD : 24 milliards de F CFA de pour améliorer l’accès à l’eau potable dans trois communes

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par Etienne Lankoandé • mardi 25 juin 2019 à 19h21min
Coopération Burkina-AFD : 24 milliards de F CFA de pour améliorer l’accès à l’eau potable dans trois communes

Le ministre en charge de l’Économie, Lassané Kaboré, a signé, le lundi 24 juin 2019, une convention de financement avec la directrice adjointe de l’Agence française de développement, Anne-Lise Reve. La convention, qui se chiffre à 37 millions d’euros, soit 24 milliards de F CFA, a été paraphée en présence de l’ambassadeur de la République française au Burkina Faso, Xavier Lapeyre de Cabanes.

« Je suis particulièrement satisfait d’accomplir un de mes derniers actes en tant qu’ambassadeur de la France au Burkina et dans ce domaine-ci ». Tels ont été les propos de Xavier Lapeyre de Cabanes à l’occasion de la signature de convention entre le ministère de l’Économie et l’Agence française de développement (AFD), le 24 juin 2019. Ce financement, d’une valeur de 37 millions d’euros dont 32 millions sous forme de prêt, est accordé au gouvernement burkinabè pour la réalisation du Programme d’investissement et de renforcement des capacités de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (PIRC/ONEA). Selon le diplomate français, le programme a pour objectif global d’améliorer l’accès à l’eau potable dans les communes de Bobo-Dioulasso, Ouahigouya et Séguénega.

Le ministre Lassané Kaboré ajoute que le programme va permettre à l’ONEA de réaliser des investissements structurants et prioritaires dans le domaine de l’accès à l’eau potable dans les communes bénéficiaires, sur la période 2019-2023. Plus concrètement, précise-t-il, il s’agira de réaliser, durant cette période, une station de potabilisation à l’aval du grand barrage, un poste de refoulement, une conduite d’adduction (environ 80 km) alimentant la ville de Ouahigouya, la commune de Séguénega et les villages environnants.

Aussi, il sera question de rénover et d’étendre les réseaux de distribution des deux villes. À cela s’ajoute les travaux de confortement du barrage et la mise en œuvre d’actions sous maîtrise d’ouvrage de l’ONEA, liées au Plan de gestion environnemental et social du barrage de Guitti (PGES).

Le programme est parti pour quatre ans (2019-2023) et permettra d’assurer une alimentation en eau continue pour 225 000 personnes dont 150 000 nouvellement raccordées et approvisionnées à Ouahigouya, selon le ministre de l’Économie.

Le Groupe agence française de développement est un établissement public présent dans 115 pays et les outre-mer français. Il met en œuvre la politique de la France en matière de développement et de solidarité internationale. Le groupe est composé de l’Agence française de développement (AFD) et sa filiale Proparco qui finance les acteurs privés. Selon l’AFD, les engagements financiers du groupe se sont élevés à 11,4 milliards de F CFA en 2018.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gouvernance économique : Le CIFOEB examine l’impact de l’insécurité sur les budgets publics
Direction générale des impôts : Le manuel de procédures expliqué aux agents
Programme d’appui à la compétitivité de l’Afrique de l’Ouest : L’Union européenne et la Chambre de commerce du Burkina signent une convention
Financement des plans de formation : Le FAFPA sensibilise les entreprises à Bobo-Dioulasso
Lutte contre la corruption : La douane lance une nouvelle stratégie pour « corriger certaines imperfections »
Economie : Les investissements privés restent faibles au Burkina, selon un rapport de la Banque mondiale
Burkina : Le Conseil économique et social préoccupé par les effets des produits chimiques dans l’agriculture
Doing Business 2020 : Deux pays d’Afrique subsaharienne parmi les meilleures progressions
Foire internationale multisectorielle de Ouagadougou : Les acteurs du secteur agroalimentaire veulent conquérir le marché international
Entreprenariat : Des associations de ramasseurs d’ordures transforment les déchets alimentaires en aliments pour volaille
Traders du Burkina : Le procureur du Faso se prononce sur le gel des comptes
Agence de crédit pour l’entreprise privée (Acep) : Une nouvelle identité visuelle pour être plus proche de la clientèle
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés