Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «D’abord se prouver à soi-même qu’on est bien, aller au bout de ses forces, mais sans les dilapider ; ne jamais rêver.» Andrée Maillet

Ministère en charge de l’Economie : Le ministre Lassané Kaboré prend le pouls chez les gabelous

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Marcus Kouaman • lundi 24 juin 2019 à 22h30min
Ministère en charge de l’Economie : Le ministre Lassané Kaboré prend le pouls chez les gabelous

Depuis quelques semaines, le ministre de l’Economie, des finances et du développement (MINEFID), Lassané Kaboré a entamé une série de visite dans les différents services de son département. Ce lundi 24 juin 2019, c’était au tour de la Direction générale des douanes à Ouagadougou, de recevoir le ministre de tutelle.

Après avoir rendu visite aux directions générales des Impôts et du Trésor, c’est au tour des gabelous de recevoir le ministre de l’Economie, des finances et du développement (MINEFID), Lassané Kaboré. Accueilli à son arrivée par le Directeur général des Douanes, Adama Sawadogo, l’hôte du jour a procédé à la revue des troupes des soldats de l’économie et des finances. Après cette revue avec la solennité qui va avec, le ministre est monté s’entretenir durant quelques minutes avec les premiers responsables de l’administration douanière, avant de venir écouter dans la salle de conférence, noire de bérets, pour écouter les agents.

Dans son mot de bienvenue, le Directeur général des douanes Adama Sawadogo a salué cette belle attitude du ministre qui consiste à prendre connaissance des réalités dans lesquelles vivent les agents de son département. Avant de porter à la connaissance de l’hôte du jour les préoccupations des 1 875 gabelous (1766 hommes et 109 femmes), le DG des douanes a fait un bref aperçu de ce que ses services mobilisent en termes de ressources. Par exemple en 2016, 2017 et 2018, les services des douanes, selon les prévisions, ont respectivement mobilisé 95,34%, 95,30% et 111,57%. Soit un taux de recouvrement de recettes moyen de 100,73% et une augmentation de recettes en valeur absolue de 150 924 014 000 FCFA sur la même période.

Des performances qui, selon le Directeur général des douanes, ont été réalisées dans un contexte difficile marqué par une dépense fiscale de plus en plus accrue ; une relative augmentation du volume des importations ; une recrudescence de l’incivisme et de la fraude ; un contexte sécuritaire extrêmement difficile. « La tribune n’est peut-être pas appropriée mais l’occasion faisant le larron, nous nous devons quand même de porter à votre connaissance certaines difficultés rencontrées dans la gestion quotidienne de l’administration », a-t-il indiqué.

Il s’agit principalement du manque de personnels spécifiques (cinq informaticiens pour la Direction de l’informatique et des statistiques, cheville ouvrière pour la mise en œuvre de la politique de modernisation) ; manque de moyens roulants, d’équipements (100 millions de francs pour la dotation en tenue des douaniers) et d’immeubles (bureaux et casernes sans clôtures) ; le problème de reversement de la redevance informatique. Le Directeur général a déploré le fait que depuis 2011, cette redevance destinée à assurer le bon fonctionnement du SYDONIA (Système douanier automatisé) qui revenait de droit à ses services est reversé directement au budget de l’Etat et est inaccessible. Alors que l’engagement avait été pris par les autorités de rendre disponibles les fonds en cas de besoin.

Avant de situer la raison de sa visite aux douaniers mobilisés pour l’occasion, le ministre Kaboré a demandé une minute de silence pour « tous les collègues qui sont tombés sur le champ d’honneur » en voulant servir leur patrie. Il a rappelé que lors de son entrée en fonction en janvier 2019, il a pris l’engagement de fonder son action sur l’écoute, le dialogue social permanent à travers un cadre de concertation.

« C’est un engagement qui me tient à cœur et ma visite ce matin s’inscrit dans ce cadre. Et comme vous le savez, j’ai mis comme point d’honneur de pouvoir rencontrer mes collaborateurs. Ces visites, au-delà de nos échanges, doivent permettre de toucher du doigt les réalités des conditions de vie et de travail de mes collaborateurs », a-t-il précisé.

Il n’a pas manqué de féliciter les douaniers pour l’excellent travail déjà abattu au cours de l’exercice budgétaire 2018. Ainsi que leur sens du service public qu’ils exécutent avec « honneur, dévouement et vigilance », comme l’édicte la devise des douanes, malgré les risques.

Pour répondre aux différentes doléances des gabelous, les échanges se sont déroulés à huis-clos. Au sortir de cette entrevue, l’argentier du pays a salué la liberté de ton et les bonnes propositions de ses collaborateurs pour une administration douanière plus efficace. « En termes d’équipements, nous avons des casernes où il n’y a pas de clôture. Nous allons examiner l’ensemble de ces doléances dans le cadre des limites possibles du budget afin de mettre les agents en sécurité », a-t-il conclu.

Marcus Kouaman
(kmagju@gmail.com)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Authentification des diplômes au Burkina : Les présidents d’institutions et les ministres invités à se soumettre à l’exercice
Statue de Thomas Sankara : « On veut quelque chose de parfait », déclare John Jerry Rawlings
Moustiques génétiquement modifiés : « Ceux qui en font un débat, c’est juste pour des intérêts égoïstes », selon Gustave Somé, coordinateur de mouvements et associations
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT fête ses dix ans
Chaînes de valeur maïs et niébé : 10, 725 milliards FCFA de recettes réalisées d’ici 2022 au Burkina
La Poste Burkina Faso : 35 nouveaux agents pour relever les défis
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT échange avec les maires
Education : Le Réseau Education de qualité par le bi-plurilinguisme fait son bilan après un an d’existence
Accidents de la circulation à Ouagadougou : 80 décès en 2018
Décès de 11 gardés à vue : "Ce sont des choses inacceptables qui ne peuvent pas rester dans l’impunité", déclare le président du Faso
Pr Domba Jean-Marc Palm, président du Haut Conseil du Dialogue social : « Même au niveau du gouvernement, les gens n’ont pas une bonne compréhension de la trêve sociale, ni du dialogue social »
Association La Graine : Odile Diabré au chevet des déplacés et des sinistrés du Kourwéogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés