Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «D’abord se prouver à soi-même qu’on est bien, aller au bout de ses forces, mais sans les dilapider ; ne jamais rêver.» Andrée Maillet

Santé : Quatre syndicats annoncent une grève du 30 juin au 7 juillet

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou • lundi 24 juin 2019 à 22h40min
Santé : Quatre syndicats annoncent une grève du 30 juin au 7 juillet

Quatre syndicats du secteur de la santé ont battu le pavé, de la bourse du travail au ministère de la Santé ce lundi 24 juin 2019 pour réclamer de meilleures conditions de vie et de travail, notamment l’application effective de la Fonction publique hospitalière. Une marche « d’avertissement » selon les manifestants du jour qui ont remis leur plateforme revendicative au secrétaire général du ministère de la Santé. D’ores et déjà, ils ont annoncé une grève du 30 juin au 7 juillet 2019.

Ils étaient nombreux à répondre à l’appel de leurs syndicats respectifs : le Syndicat des médecins du Burkina (SYMEB), le Syndicat des sages-femmes et maïeuticiens et accoucheuses du Burkina (SYSFMAB), le Syndicat autonome des infirmiers et infirmières du Burkina (SAIB) et le Syndicat des travailleurs de l’administration hospitalière et des services de santé (SYNTAHSS). De la Bourse du travail au ministère de la Santé, ils sont allés réclamer de meilleures conditions de vie et de travail et surtout l’application de la loi sur la Fonction publique hospitalière votée le 19 décembre 2017 et dont un accord sur les grilles indiciaires et indemnitaires a été signé entre le Premier ministre et les six syndicats du secteur de la santé le 31 janvier 2019.

A en croire Dr Alfred Ouédraogo, secrétaire général du SYMEB, le 22 avril 2019, quatre syndicats ont adressé une note d’interpellation au gouvernement sur la nécessité d’appliquer cette loi et l’accord signé dans le cadre de cette loi, sans obtenir gain de cause. S’en sont suivies une grève et une suspension des activités, toujours sans succès.

« Nous estimons que c’est un mépris grave doublé d’une sous-estimation de la crise du système de santé. En effet, actuellement depuis plus de deux semaines, le ministère de la Santé ne dispose d’aucune statistique pour prévenir les épidémies. Depuis plusieurs mois, il y a des pannes dans les laboratoires. Dans la plupart des structures de santé, il n’y a plus de films de radiologie, les réactifs sont en passe de finir. Nous sommes en train d’aller dans un déclin du système de santé. Et nous interpellons les autorités sanitaires à ne pas sous-estimer la crise sanitaire pour le bien-être des populations. », a martelé Dr Alfred Ouédraogo, secrétaire général du SYMEB.

C’est face donc au silence du gouvernement et en l’absence de réponses concrètes allant dans le sens de la prise en compte des préoccupations des travailleurs de la santé, que le SYMEB, le SAIB, le SYSFMAB et le SYNTAHSS ont décidé de battre le pavé pour faire entendre leurs voix.

Et c’est le secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Wilfried Ouédraogo qui a reçu leur message qu’il a promis de transmettre à la ministre de la Santé. Il a par ailleurs tenu à rassurer les syndicats que l’ensemble de leurs revendications sont en cours de traitement par le gouvernement et qu’ils auront bientôt un retour d’informations.

« Nous sommes tous des acteurs du secteur de la santé et nous travaillons à ce qu’il y ait de meilleures conditions de travail pour l’ensemble du personnel, afin que l’on puisse offrir des soins de qualité aux populations. Donc, nous en tant que gouvernement, faisons en sorte que les moyens en termes d’équipements, d’intrants puissent être disponibles dans les structures et qu’ils rendent le service comme il se doit à la population. », a indiqué Dr Wilfried Ouédraogo.

Les syndicats pour leur part ont assuré que cette marche était un « message d’avertissement » au ministère de la Santé. En effet, outre la marche de ce lundi 24 juin 2019, les quatre syndicats appellent leurs militants à observer une grève sur toute l’étendue du territoire national du 30 juin au 7 juillet 2019. Et en cas d’insatisfaction, ils menacent de procéder à une suspension illimitée de certaines activités, notamment les consultations, les interventions chirurgicales et les actes paracliniques programmés, ainsi que les supervisions et les évaluations.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 24 juin à 18:31, par Sawadogo. En réponse à : Santé : Quatre syndicats annoncent une grève du 30 juin au 7 juillet

    Salut les agents du système de santé.
    Allez seulement. Vous faites comme cela les affaires de vos cliniques. En tout cas si votre grève a lieu, on se retrouve dans vos cliniques ou aux cimetières. Dieu et les ancêtres vous voient.

    Répondre à ce message

    • Le 24 juin à 21:25, par Le Roi En réponse à : Santé : Quatre syndicats annoncent une grève du 30 juin au 7 juillet

      Dieu te voit aussi , en attendant va dire à ton minifid ,qui , après avoir tenté de falcifier le décret sur les primes de motivation s’est hâter d’octroyer les rondelettes sommes à ses agents tout en faisant obstacle à l’aboutissement des révendications des agents de santé , que Dieu vous voit toi et lui.

      Répondre à ce message

      • Le 25 juin à 12:26, par Zitai En réponse à : Santé : Quatre syndicats annoncent une grève du 30 juin au 7 juillet

        Hé, le roi, c’est pas exact ce que tu avances.
        Commence par dire MINEFID et non minifid.
        Et puis le ministre des finances (comme tu ne le sais pas) gère son département et ses agents. En quoi il peut empêcher ou bloquer l’aboutissement des revendications des agents de la santé ? AFFABULATEUR.
        La santé n’a pas de ministre ?

        Quelle megd.

        Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 02:09, par Hess En réponse à : Santé : Quatre syndicats annoncent une grève du 30 juin au 7 juillet

    Je ne comprends pas pourquoi on ne peut pas avoir un moratoire pour les grèves... Que dit la loi du Burkina Faso ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 07:52, par Le Vigilent En réponse à : Santé : Quatre syndicats annoncent une grève du 30 juin au 7 juillet

    De Wilfried Ouedraogo, qui doit fournir les statistiques pour la surveillance des maladies ? Vous refusez de transmettre les rapports statistiques au ministère et vous vous plaignez de ce qu’il n’en dispose pas. Je doute de votre bonne foi tout simplement. Refuser d’informer l’autorité de veille sanitaire sur les cas de maladies sous surveillance que vous rencontrez dans votre pratique quotidienne est tout simplement un crime.
    C’est encore vous qui êtes dans l’opération « caisse vide » et vous vous plaignez de ce que les consommables manquent dans les services de santé. D’ou Voulez-vous qu’on trouve l’argent pour acheter ces produits ? La mauvaise foi est manifeste. Vous refusez de collecter les fonds nécessaires à l’achat des consommables que vous utiliser pour les actes que vous posez et c’est curieusement vous qui vous plaignez du manque de ces produits dans vos services.
    Ayez un peu de logique et de cohérence dans vos actions et revendications. Continuez seulement. Votre conscience vous rappellera un jour les tords que vous causez intentionnellement aux populations en quete de soins de santé.

    Répondre à ce message

    • Le 25 juin à 10:47, par Sami En réponse à : Santé : Quatre syndicats annoncent une grève du 30 juin au 7 juillet

      le Vigilent. je ne sais pas si vous êtes vigilent ou Vigilant mais bref c’est pas important. il faut toujours lire les choses avant de commenter cela vous permettra de paraître plus intelligent. Le Symeb n’a jamais déclaré d’opération caisse vide ou refuser de transmettre les rapports. mais comme la mauvaise foi est la chose la mieux partagée tu pourras revenir dire ce que tu penses. quant à notre conscience, elle est nôtre et laisse là nous gronder. toi dors tranquille jusqu’au jour où tu te reveilleras à Yalgado.

      Répondre à ce message

    • Le 25 juin à 11:45, par Sasa En réponse à : Santé : Quatre syndicats annoncent une grève du 30 juin au 7 juillet

      Je suis cadre de santé, et je suis entièrement d’accord avec l’internaute le vigilent.
      Je ne suis pas contre les manifestations des syndicats mais je trouve que les propos de Dr Ouedraogo, sont incompréhensibles car le blocage des statistiques qu’il évoque n’est pas l’action du gouvernement. Qu’on se rappelle que la ministre de la santé a même dénoncé cette mesure. Il faudrait que l’on soit cohérent dans la justification de nos actes.

      Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 08:28, par Aemed En réponse à : Santé : Quatre syndicats annoncent une grève du 30 juin au 7 juillet

    Burkina Faso, Liberté ou Libertinaje ?
    Ce, depuis le temps de Blaise Compaoré, le nombre de revendications ne cesse d’augmenter et la proliferation des mouvements syndicaux avec, dans tous les niveau de notre Société il existe au moins un ou plusieurs si l’on puisse dire. On joue en ce moment à qui gagne le plus dans ses revendications et cela presque toutes les semaines.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 08:40, par kap En réponse à : Santé : Quatre syndicats annoncent une grève du 30 juin au 7 juillet

    Bonjour chers frères médecins burkinabè ; après la marche on se retrouve en clinique pour la sous traitance . Servir son prochain , c’est se servir soi même .

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 09:16, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Santé : Quatre syndicats annoncent une grève du 30 juin au 7 juillet

    - Le problème dans tout ça, c’est que RMCK s’en fout totalement et c’est sa réélection qui le préoccupe. Ce monsieur s’en fout de la paix au pays ! Seul compte le pouvoir pour lui ! Mais c’est parce qu’il y a des burkinÂNES dans ce pays pour le voter ! Et tous ces détournements de ces derniers temps (charbon doré, etc.) ne sont pas anodins et c’est probablement pour faire en masse la corruption et les achats de conscience pendant les votes à venir.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 11:51, par HUG En réponse à : Santé : Quatre syndicats annoncent une grève du 30 juin au 7 juillet

    A cette allure il faut une association des corps marginalisés pour faire entendre le pouvoir du MPP et acolytes. Monsieur le président les fonctionnaires au burkina faso ne se limite pas aux enseignants, aux financiers, aux contrôleurs et inspecteurs de travail, à l’armée et au corps paramilitaires, aux journalistes, aux gestionnaires des ressources humaines c’est sous votre règne que les fonctionnaires ont été marginalisés mais ce n’est pas bon.

    Répondre à ce message

    • Le 25 juin à 18:55, par madi En réponse à : Santé : Quatre syndicats annoncent une grève du 30 juin au 7 juillet

      HUG dis-moi qui empêche les travailleurs de ces corps de métier de poser leur revendication ? Je crois qu’ au niveau de l’action sociale, vous pouvez le faire comme les autres, personne ne vous l’interdit,généralemnt je n’ai pas le temps pour suivre les réponses au post d’internautes car ne disposant pas de beaucoup de temps pour être scotcher tout le temps au net ce qui apparemment n’est pas ton cas.

      Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 15:34, par Youth En réponse à : Santé : Quatre syndicats annoncent une grève du 30 juin au 7 juillet

    Quand des assermentés ne voient que leurs intérêts égoïstes, voilà comment on s’agite. Seul le Seigneur est le véritable médecin ; sinon même devant le meilleur personnel soignant on succombe. Autres formes de luttes existent

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 15:36, par Youth En réponse à : Santé : Quatre syndicats annoncent une grève du 30 juin au 7 juillet

    Quand des assermentés ne voient que leurs intérêts égoïstes, voilà comment on s’agite. Seul le Seigneur est le véritable médecin ; sinon même devant le meilleur personnel soignant on succombe. Autres formes de luttes existent Bien.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 21:42, par Nikiema Pascal En réponse à : Santé : Quatre syndicats annoncent une grève du 30 juin au 7 juillet

    Ces agents de santé en grève , dans l’opération caisse vide , sont des térroristes à ciel ouvert . . . Voici des gens qui ont juré de servir le peuple ; c’était un serment devant DIEU ; mais les voilà saboter ce serment pour servir leurs ventres . . Encore , vos allez étrangler à mort des malades dans tout le BURKINA ; et de l’autre côté du Burkina , des térroristes qui tuent ; ce qui me fait dire que vous n’avez même pas pitié de nos forces armées qui se sacrifient , qui se tuent pour vous protéger . . Si les forces armées pensaient à leurs ventres comme vous , vos centres de soins allaient disparaître par les attaques térroristes ; parce que l’armée allait grever pour les laisser venir . . . Les agents de santé en grèves habillés en blanc sont plus dangéreux que les térroristes . . . Vous êtes les plus méchants dans le Burkina . Vous êtes aujourd’hui une malédiction . Des gens qui arrête de travailler , tout en reclamant un salaire . . J’ai honte de voir des boubous blancs qui cachent votre hypocrisie .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Authentification des diplômes au Burkina : Les présidents d’institutions et les ministres invités à se soumettre à l’exercice
Statue de Thomas Sankara : « On veut quelque chose de parfait », déclare John Jerry Rawlings
Moustiques génétiquement modifiés : « Ceux qui en font un débat, c’est juste pour des intérêts égoïstes », selon Gustave Somé, coordinateur de mouvements et associations
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT fête ses dix ans
Chaînes de valeur maïs et niébé : 10, 725 milliards FCFA de recettes réalisées d’ici 2022 au Burkina
La Poste Burkina Faso : 35 nouveaux agents pour relever les défis
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT échange avec les maires
Education : Le Réseau Education de qualité par le bi-plurilinguisme fait son bilan après un an d’existence
Accidents de la circulation à Ouagadougou : 80 décès en 2018
Décès de 11 gardés à vue : "Ce sont des choses inacceptables qui ne peuvent pas rester dans l’impunité", déclare le président du Faso
Pr Domba Jean-Marc Palm, président du Haut Conseil du Dialogue social : « Même au niveau du gouvernement, les gens n’ont pas une bonne compréhension de la trêve sociale, ni du dialogue social »
Association La Graine : Odile Diabré au chevet des déplacés et des sinistrés du Kourwéogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés