Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «D’abord se prouver à soi-même qu’on est bien, aller au bout de ses forces, mais sans les dilapider ; ne jamais rêver.» Andrée Maillet

Groupement professionnel des industriels : Mamady Sanoh reconduit à la tête

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 24 juin 2019 à 16h30min
Groupement professionnel des industriels : Mamady Sanoh reconduit à la tête

Le groupement professionnel des industriels a tenu son assemblée générale ordinaire mixte le vendredi 7 juin 2019. Le renouvellement du bureau, la relecture des textes et l’examen des difficultés rencontrées par le groupement ont constitué l’ordre du jour de cette assemblée générale.

La relecture des textes de l’organisation et le renouvellement du bureau national et examen des difficultés rencontrées après l’insurrection populaire de 2014. Tel a constitué, l’ordre du jour de l’assemblée générale ordinaire mixte du groupement professionnel des industriels. Cette assemblée générale devait se tenir en 2018 mais c’est finalement en 2019 que le groupement professionnel des industriels a pu organiser son assemblée générale ordinaire mixte. Selon, le président du groupement Mamady Sanoh, ce léger décalage est dû aux perturbations que les industries ont rencontrées à l’issue de l’insurrection populaire de 2014.

Pour Mamady Sanoh l’assemblée générale va permettre d’impulser une nouvelle dynamique au groupement qui est fort d’une cinquantaine de membres et va constituer une opportunité d’élargir la base d’adhésion et ouvrir le groupement à de nouveaux acteurs industriels.

Ainsi, la relecture des textes de l’organisation pour les mettre en conformité avec les nouvelles dispositions législatives portant liberté d’association adoptées en 2015 par le Conseil national de la Transition et le renouvellement du bureau ont été les temps fort de la rencontre. S’agissant du renouvellement du bureau, il faut noter qu’à l’issue de l’assemblée générale, c’est Mamady Sanoh qui a été reconduit à la tête du groupement.

S’agissant du mandat du bureau national sortant le président du groupement professionnel des industriels a estimé que le bilan est excellent d’autant plus que les industries ont réussi à résister aux perturbations. Tout au long de leur mandat, le bureau s’est investi à la lutte contre le sucre, l’huile, la cigarette et sur d’autres produits dont la production dont l’importation plombe l’activité industrielle et l’économie nationale.

Mamady Sanoh a, cependant rappelé que le secteur des industries a été particulièrement éprouvé après octobre 2014. « Nombreux sont ceux d’entre nous qui ont été confrontés aux grèves sauvages, au blocage des sites, à des attaques, aux saccages des installations, à des agressions de premiers responsables et de travailleurs non-grévistes et à des campagnes de dénigrement de tous ordres », a-t-il rappelé.

Il a indiqué que de grands chantiers ont été ouvert et a permis une amélioration significative de l’équipement du secrétariat permanent, la réalisation du plan stratégique de développement 2015-2020 du GPI. Toute chose qui a permis l’élaboration du manuel de procédure, l’élaboration d’une base de données statistique, la refonte du site web, du logo et la production de supports de promotion.

Le GPI a également maintenu sa mission de veille avec un plaidoyer auprès des plus hautes autorités du pays. « Le défi actuel de l’organisation est la lutte contre la fraude et la concurrence déloyale qui constituent les véritables ennemis des industries au Burkina Faso. Ces produits rentrent par toutes les portes grandes ouvertes et ne sont ni déclarés, ni dédouanés, ni connus, ni même certifiés. Notre combat aujourd’hui c’est de combattre tous ces produits, tous ces individus qui sont les fossoyeurs de notre économie ».

A cet effet, Mamady Sanoh a relevé que le GPI se place au-devant de la lutte contre la fraude, la concurrence déloyale et l’injustice. « Nous sommes de gros employeurs au Burkina Faso, nos travailleurs ont besoin de vivre et certains disent aussi qu’ils ont besoin de vivre en dérèglant notre économie, mais nous, nous avons besoin de vivre en soutenant notre économie et en accompagnant notre pays », a-t-il martelé.

Après, l’assemblée générale, les industriels ont été reçus en audience par le Premier ministre.

PROJET DE LISTE DU BUREAU NATIONAL FINAL en pièce jointe

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Authentification des diplômes au Burkina : Les présidents d’institutions et les ministres invités à se soumettre à l’exercice
Statue de Thomas Sankara : « On veut quelque chose de parfait », déclare John Jerry Rawlings
Moustiques génétiquement modifiés : « Ceux qui en font un débat, c’est juste pour des intérêts égoïstes », selon Gustave Somé, coordinateur de mouvements et associations
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT fête ses dix ans
Chaînes de valeur maïs et niébé : 10, 725 milliards FCFA de recettes réalisées d’ici 2022 au Burkina
La Poste Burkina Faso : 35 nouveaux agents pour relever les défis
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT échange avec les maires
Education : Le Réseau Education de qualité par le bi-plurilinguisme fait son bilan après un an d’existence
Accidents de la circulation à Ouagadougou : 80 décès en 2018
Décès de 11 gardés à vue : "Ce sont des choses inacceptables qui ne peuvent pas rester dans l’impunité", déclare le président du Faso
Pr Domba Jean-Marc Palm, président du Haut Conseil du Dialogue social : « Même au niveau du gouvernement, les gens n’ont pas une bonne compréhension de la trêve sociale, ni du dialogue social »
Association La Graine : Odile Diabré au chevet des déplacés et des sinistrés du Kourwéogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés