Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans chaque être humain une force intérieure qui, une fois libérée, peut faire de chaque vision, rêve ou désir, une réalité» Anthony Robbins

Coopération : « La porte de la Chine ne sera jamais fermée, elle va s’ouvrir davantage », rassure l’ambassadeur Li Jian

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • samedi 22 juin 2019 à 23h25min
Coopération : « La porte de la Chine ne sera jamais fermée, elle va s’ouvrir davantage », rassure l’ambassadeur Li Jian

Pour évaluer les conclusions du dernier sommet du Forum sur la coopération sino-africaine, tenu en septembre 2018, les coordinateurs sur la mise en œuvre des acquis ont rendez-vous les 24 et 25 juin 2019, en Chine. Le Burkina, qui a rejoint en mai 2018 la cinquantaine de pays africains coopérant avec la Chine, après 24 ans de rupture, prendra part à cette rencontre de suivi. L’information a été donnée ce vendredi, 21 juin 2019 à Ouagadougou, au cours d’une conférence de presse animée par l’ambassadeur de Chine au Burkina, Li Jian.

Selon le diplomate chinois, la rencontre vise à concrétiser les acquis du Sommet de Beijing, notamment ceux des huit initiatives annoncées par le président chinois, XI Jinping, à savoir la promotion industrielle, l’interconnexion des infrastructures, la facilitation du commerce, le développement vert, le renforcement des capacités, la santé, les échanges humains et culturels, la paix et la sécurité. « Jusqu’à présent, plus de 80 officiels africains au rang ministériel, y compris 24 ministres des Affaires étrangères africains, ont confirmé leur participation à la réunion », annonce l’ambassadeur Li Jian.

Selon le diplomate, plus d’une quarantaine d’activités multilatérales et bilatérales, dont la session plénière, la conférence de presse conjointe et des entretiens, seront réalisées. Ces activités devront permettre de mettre en synergie les actions et renforcer le consensus dégagé, dans le but de réaliser plus de projets et de créer plus de bénéfices pour les populations sino-africaines.

Le Burkina est attendu à ce rendez-vous. Sa délégation sera conduite par le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères. En marge des activités, la délégation participera à la première édition de l’exposition économique et commerciale Chine-Afrique qui se tiendra à Changsha (province du Hunan).

« Pendant la réunion, une déclaration conjointe sera faite pour donner l’orientation stratégique de la construction d’une communauté de destin Chine-Afrique encore plus solide et pour mieux coordonner les politiques et les mécanismes aux niveaux bilatéral et multilatéral. La coopération gagnant-gagnant entre la Chine et les pays africains contraste avec l’actualité récente sur les relations commerciales entre la Chine et les États-Unis », explique l’ambassadeur, soulignant que son pays est ouvert et disponible à toute négociation basée sur le principe d’égalité, de sincérité et du partenariat gagnant-gagnant.

Il affirme en outre que la Chine est résolument engagée dans la défense du multipartisme et des intérêts des pays en voie de développement, y compris le sien.

« Les frictions économiques et commerciales forcées par les États-Unis ne sont ni à l’avantage du monde, ni à ses propres avantages. Le monde entier, notamment les pays en développement qui sont plus vulnérables face au protectionnisme et à l’unilatéralisme, en supportent malheureusement les frais », décortique l’ambassadeur chinois avant de confier que son pays continuera toujours d’approfondir les réformes en faveur de la coopération gagnant-gagnant.

« La porte de la Chine ne sera jamais fermée, elle va s’ouvrir chaque jour davantage », compare le diplomate, pour qui la tenue de la réunion de suivi se veut donc un « symbole fort » de l’ouverture de la Chine au monde entier. C’est aussi le signe de sa ferme résolution à partager « sans réserve » le fruit de sa croissance et à défendre avec conviction le principe d’ouverture et de multilatéralisme.

« Les États-Unis et les Chine sont les deux plus grandes économies du monde et doivent jouer un rôle principal pour la stabilité et la confiance de l’économie mondiale. La Chine reste disponible à résoudre le problème à travers des dialogues d’égal à égal, tout en respectant les préoccupations et les intérêts communs des deux pays », convainc Li Jian.

Pour lui, la réunion des coordonnateurs sur la mise en œuvre des acquis du sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine est l’incarnation de la volonté de la Chine à plus d’ouverture au dialogue, au partenariat sincère, à l’esprit gagnant-gagnant et à la défense du multipartisme.

Une année après le rétablissement des relations entre le Burkina et la Chine, l’ambassadeur Li Jian mesure déjà l’excellence de l’axe Pékin-Ouagadougou, dont il dit ne pas douter de l’impact positif pour l’ensemble des deux pays.

Pour mémoire, le Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) a été créé officiellement suite à la Conférence ministérielle de l’an 2000, tenue du 10 au 12 octobre 2000 à Beijing. Ce cadre institué vise à renforcer davantage la coopération amicale entre la Chine et les pays africains, relever ensemble les défis de la mondialisation économique et œuvrer au développement commun.

OHL
Lefaso.net

  

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Sommet du G5 Sahel à Nouakchott : Les chefs d’Etat saluent les avancées dans la lutte contre le terrorisme
Sommet élargi G5 Sahel : Les Chefs d’Etat préoccupés face à l’expansion de la menace terroriste dans la sous-région
G5 Sahel : Le sommet de Nouakchott confirme les progrès depuis Pau et énonce les futurs enjeux
Sahel : Quels enjeux autour du sommet de Nouakchott ?
Coopération : Des émissaires européens acheminent une aide humanitaire au Burkina Faso
Burkina : Le MCC approuve « à l’unanimité » le deuxième compact
Coopération sino-burkinabè : Le ministre en charge de l’éducation nationale satisfait de l’exécution d’infrastructures éducatives dans le Passoré
Coopération : L’Agence française de développement appuie le Burkina avec une enveloppe de 61, 7 milliards de F CFA
Coopération militaire Burkina-France : Trois coopérants en fin de mission décorés
Coopération : « Les compagnies minières canadiennes sont parmi les plus transparentes au monde », selon Carol McQueen, ambassadrice du Canada au Burkina
Coopération : « Il y a eu un souci par rapport au respect des droits humains », Metsi Makheta
Coopération : La protection civile au centre d’un accord entre le Burkina et la France
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés