Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a rien de plus beau qu’une clef, tant qu’on nе sаit раs се qu’еllе οuvrе.» Maurice Maeterlinck

BEPC 2019 : des cas de fraude décelés lors des corrections dans le Bazega

Accueil > Actualités > Société • Photo d’illustration • mercredi 19 juin 2019 à 23h35min
BEPC 2019 : des cas de fraude décelés lors des corrections dans le Bazega

Des cas de fraude au brevet d’étude du premier cycle ont été décelés dans le Bazega dans la matière histoire-géographie.

Selon des sources proches du ministère de l’éducation, les correcteurs ont constaté que six copies avaient des similitudes de réponses. Après qu’ils aient signalé la situation aux autorités, une enquête a été ouverte par la police. Les premiers éléments ont permis de confirmer l’existence de la fraude. Un candidat a avoué avoir communiqué sa copie à ses camarades. Pour le moment, les investigations se poursuivent.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 19 juin 2019 à 16:22, par DOUG En réponse à : BEPC 2019 : des cas de fraude décelés lors des corrections dans le Bazega

    Vous là ! laissez nos enfants tranquille.
    Vous même aviez fraudé pour être là où vous êtes aujourd’hui.
    On se connait tous dans ce pays là.
    C’est comme le dit l’adage :" Voleur n’aime pas son camarade"

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2019 à 16:33, par HUG En réponse à : BEPC 2019 : des cas de fraude décelés lors des corrections dans le Bazega

    Le statut valorisant suppose aussi plus de sérieux des enseignants. Comment des surveillants qui sont uniquement des enseignants peuvent ne pas déceler de tel cas de fraude pendant qu’ils surveillaient les épreuves (six copies identiques). J’ai écouté sur BF1 de dimanche un syndicaliste dire que le statut valorisant va améliorer la qualité de l’enseignement parce que..... En même temps j’ai rit en disant que cela va plus améliorer la qualité de vie des enseignants. Est ce que j’ai menti ? Comment se fait que des surveillants qui sont des enseignants peuvent -ils ne pas détecter ces cas de fraudes surtout que l’on parle de six copies identiques ? Les enseignants ne m’insultez pas oh

    Répondre à ce message

    • Le 20 juin 2019 à 11:18, par ciceron IIeme du nom sur cette toile En réponse à : BEPC 2019 : des cas de fraude décelés lors des corrections dans le Bazega

      Hug ? Est-ce la salutation de Siou ou du Navajo ou encore de l’Apache et j’en passe. Le surveillant-enseignant et/ou l’enseignant-surveillant est-il une camera out un logiciel de detection systematique de copies identiques au moment de ramassage des feuilles de composition ? Sois juste avec ces sieurs et dames en depit de ta haine verte nourrie en l’endroit de cet honorable emploi qu’est celui d’enseigner.
      Aimablement ciceron IIEME

      Répondre à ce message

    • Le 20 juin 2019 à 11:26, par ciceron IIeme du nom sur cette toile En réponse à : BEPC 2019 : des cas de fraude décelés lors des corrections dans le Bazega

      Hug ? Est-ce la salutation de Siou ou du Navajo ou encore de l’Apache et j’en passe. Le surveillant-enseignant et/ou l’enseignant-surveillant est-il une camera out un logiciel de detection systematique de copies identiques au moment de ramassage des feuilles de composition ? Sois juste avec ces sieurs et dames en depit de ta haine verte nourrie en l’endroit de cet honorable emploi qu’est celui d’enseigner.
      Aimablement ciceron IIEME

      Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2019 à 17:31, par Manuel En réponse à : BEPC 2019 : des cas de fraude décelés lors des corrections dans le Bazega

    Bonjour,
    Décidément certains Burkinabè ont des troubles mentaux auxquels il faudrait s’attaquer.
    Que vient faire le statut valorisant dans une fraudé au BEPC ? Pire , le pseudo HUG, il faut savoir que si tu as fraudé pour être ce que tu es, c’est loin d’être le cas pour la majorité des Burkinabè.
    Tu vas éduquer tes rejetons en leur disant que seule la fraude,le vol, le mensonge les aideront à réussir ?
    Heureusement que la majorité des dignes fils de ce pays ont encore de la dignité et de l’estime pour soi.
    Et dire que tous ces bandits et autres délinquants se disent Burkinabé !
    Honte à vous et que vos enfants ne vous ressemblent pas !

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2019 à 17:48, par Bigbalè En réponse à : BEPC 2019 : des cas de fraude décelés lors des corrections dans le Bazega

    C’est la racine du mal dans notre pays. Même enfant, on apprend à tricher. C’est pas leur faute car ils ne sont que le reflet de leurs parents (les vielles générations et celles qui sont aux affaires). Nous sommes donc tous responsables. Il n’y a pas si longtemps, dans certaines écoles privées confessionnelles, on ne surveillait pas les devoirs à partir de la classe de 5ème et il ne venait dans la tête de personne qu’il fallait tricher. Voilà qu’aujourd’hui même dans des écoles professionnelles, les étudiants trichent et ils appellent ça "défense en ligne". C’est honteux. Je pense que le premier des combat à mener par la société, c’est bien celui-là. On garde l’espoir que nos enfants prendront conscience qu’on ne réussit par la courte échelle, sinon, c’est le rythme du monde qui les obligera à changer de vision.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2019 à 18:30, par Paco En réponse à : BEPC 2019 : des cas de fraude décelés lors des corrections dans le Bazega

    Je penses que pour les annees a venir, les cameras de surveillances remplacerons les hommes dans des salles d’examen.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2019 à 19:52, par tanga En réponse à : BEPC 2019 : des cas de fraude décelés lors des corrections dans le Bazega

    Faut etre Clement envers les enfants car ses leur parents pour moi ils sont deja exclut de la liste des admit 2019 il faut penser a l enfant du pouvre qui est parmis le riche va envoyer son enfant a l’etranger ou continuer directement en second et avoir son bac en terminal je suis contre l’impunite mais quand ils sont Jeunes faut pardonner

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2019 à 07:38, par Domson En réponse à : BEPC 2019 : des cas de fraude décelés lors des corrections dans le Bazega

    Je pense bien qu’une lutte doit être menée par tous. Non seulement les surveillants doivent faire preuve de vigilance lors de la composition, mais aussi les parents et éducateurs doivent revoir certains points de l’éducation donnée aux enfants. C’est une question de mentalité. Nombreux sont ces élèves qui pensent que le meilleur se trouve dans la copie de l’autre. Or ce n’est pas toujours le cas. Ils s’embrouillent le plus souvent à travers cette attitude. Et aussi longtemps qu’on ne parviendra point à résoudre cette question de fraude en milieu scolaire, on ne fera que former des futurs fonctionnaires aptes à voler le pays. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2019 à 07:53, par HUG En réponse à : BEPC 2019 : des cas de fraude décelés lors des corrections dans le Bazega

    Internaute manuel, relisez votre post et faite vous un examen de conscience vous auriez honte. La vérité fait mal OH

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2019 à 08:23, par Le Sage En réponse à : BEPC 2019 : des cas de fraude décelés lors des corrections dans le Bazega

    Bonjour à tous,
    Je pense qu’au Burkina, nous devons savoir ce que nous voulons. Ne pas désirer une chose et son contraire. Nous ne pouvons pas crier "non à l’impunité" et autoriser que nos enfants fraudent aux examens. Vous voyez chaque fois que nous voulons trouver des circonstances atténuantes aux comportements peu recommandables à une frange de notre peuple, c’est faire deux poids deux mesures. Laissons les investigations se poursuivre et nous verrons. Si nous commençons à vouloir défendre ces enfants qui déjà à cet âge trouvent des méthodes "sophistiqués" pour tromper la vigilance des surveillants pendant les examens, que seront ils demain ? Des enseignants de la fraude ? Alors, évitons de vouloir nous substituer aux spécialistes, et que ce qui est en cours serve de leçon à ceux qui seront tentés. Bon courage aux enseignants.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2019 à 08:36, par Le Sage En réponse à : BEPC 2019 : des cas de fraude décelés lors des corrections dans le Bazega

    Rebonjour,
    DOUG, je crois que cette plateforme de débat n’est pas pour de la rigolade. Vous ne pouvez pas vous permettre de publier de tels propos et vouloir qu’on vous prenne au sérieux. Cela semble montrer votre nature réelle. Ici c’est des enfants dont on parle, l’avenir de notre pays qui est en cause. On ne parle pas des enseignants. Si vous avez procédé de cette manière pour être ce que vous êtes, ne demandez pas à l’état aujourd’hui de fermer les yeux sur ces pratiques qui n’honorent personne. Alors SVP, éviter de venir à cette tribune pour dire des choses que personne ne souhaite entendre. J’invite les administrateurs à faire leur travail de façon sérieuse et ne nous servir que les commentaires qui nous permettent d’aller de l’avant. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2019 à 11:36, par le voyant En réponse à : BEPC 2019 : des cas de fraude décelés lors des corrections dans le Bazega

    bonjour meme au cepe on ne permet pas la fraude ;ce n est pas au bepc qui est la porte d entree dans l administration qu on va permettre les fraudes parce que ce sont nos enfants ;

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2019 à 14:12, par La paix En réponse à : BEPC 2019 : des cas de fraude décelés lors des corrections dans le Bazega

    Je me pose la question à savoir le rôle d’un surveillant dans une salle d’examen ? Pourquoi la fraude n’a pas été détectée à temps ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Contrôle Citoyen : Trois projets routiers à la loupe du REN-LAC
Insécurité au Burkina : Des efforts de résilience dans les régions touchées
Cité ONEA de Zagtouli : Abdoul Services rassure ses clients
Drame de Yirgou : « Si vous prenez une piste dans la brousse, vous préférez croiser un lion qu’un humain », révèle le maire de Barsalgho au sujet de la psychose qui prévaut dans la localité
Projet « Paludisme et maladies tropicales négligées » : Le comité régional de pilotage examine les résultats
Incendie au marché de Nioko II : Les commerçants déplorent le retard accusé par les sapeurs-pompiers
Association Kouloum-Rassande (Bien vieillir) : un centre consacré au bien-être des personnes âgées
Ministère de l’Agriculture : Le projet ProValAB octroie du matériel agricole à six coopératives de dix-sept communes
Art oratoire : Une compétition entre associations estudiantines lancée à Ouagadougou
Croix-Rouge : Plus de 490 millions pour soulager les populations vulnérables de la province du Boulkiemdé
Ouagadougou : Le marché de Nioko II ravagé par un incendie
IUTS : Les syndicats des forces de sécurité intérieure condamne son extension aux primes et indemnités
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés