Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Cela semble toujours impossible jusqu’à ce qu’on le fasse.» Nelson Mandela

Programme d’urgence pour le Sahel : Les partenaires techniques et financiers mutualisent les expériences pour plus d’efficacité

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Aïssata Laure G. Sidibé • mardi 18 juin 2019 à 20h00min
Programme d’urgence pour le Sahel : Les partenaires techniques et financiers mutualisent les expériences pour plus d’efficacité

Ouagadougou abrite du 18 au 19 juin 2019, à Ouagadougou, un atelier de concertation des partenaires techniques et financiers (PTF) intervenant dans la zone du Programme d’urgence pour le Sahel du Burkina Faso (PUS-BF). Initié par le ministère en charge de l’Economie en partenariat avec le programme Partenariats pour la paix (P4P) et l’ambassade des Etats- Unis d’Amérique, le présent atelier a pour objectif d’analyser la situation des projets et programmes de développement des PTF et établir la cohérence de leurs interventions en lien avec les priorités nationales et le PUS-BF. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre délégué chargé de l’aménagement, Pauline Zouré.

Depuis 2016, la région du Sahel du Burkina Faso est mise à rude épreuve par la montée du terrorisme et de l’insécurité. En vue d’y apporter une réponse appropriée, le gouvernement a adopté le 21 juin 2017, le Programme d’urgence pour le Sahel au Burkina Faso (PUS-BF). Il vise à améliorer les conditions sécuritaires et réduire la vulnérabilité de la population pour un développement durable du Sahel. Le PUS a été bâti autour de trois composantes « socio-économique », « gouvernance administrative et locale », et « sécurité et défense publique ».

Après plus d’une année de mise en œuvre, des acquis notables ont été enregistrés, parmi lesquels l’approche territorialisée mettant en exergue la singularité d’une partie du territoire en apportant une réponse spécifique. Conjointement, d’autres partenaires techniques et financiers (PTF) mettent en œuvre ou financent plusieurs projets et programmes dans la région du Sahel qui contribuent aux objectifs du PUS-BF.

« Réussir les objectifs de développement »

Ces interventions méritent d’être capitalisées et suivies par le gouvernement dans le cadre de la mise en œuvre des politiques publiques. C’est dans ce sens que le ministère en charge de l’Economie a élaboré une cartographie de ces interventions en collaboration avec les PTF. Cela permettra au gouvernement d’avoir une vue d’ensemble sur les actions en cours dans la région du Sahel en vue de garantir un meilleur impact des interventions de développement en matière de sécurité et de développement socioéconomique.

Dans le souci de mieux coordonner ces interventions, le ministère de l’Economie organise un atelier de concertation de 48 heures qui réunit l’ensemble des PTF intervenant dans la zone d’intervention du PUS, de l’administration centrale et déconcentrée, des collectivités territoriales et des ONG/Associations.

Les participants à l’atelier de concertation

Extension du PUS-BF à 4 nouvelles régions

Le ministre délégué chargé de l’aménagement, Pauline Zouré, qui s’exprimait au nom du ministre de l’Economie, a insisté sur l’importance de cet atelier et indiqué que sous la pression de la riposte des forces de défense et de sécurité burkinabè, les défis sécuritaires se sont déportés vers d’autres régions du pays. Et pour faire face à cette nouvelle donne, le gouvernement a adopté au mois de mars dernier une stratégie d’extension du PUS-BF à 4 nouvelles régions dans lesquelles 77 communes ont été identifiées comme des zones de fragilité à couvrir d’urgence.

Le ministre Zouré exprime sa gratitude aux PTF

Pour l’ambassadeur des Etats Unis d’Amérique, Andrew Young, cette réunion de coordination qui a été vivement souhaitée par tous les acteurs qui apportent un appui au PUS se présente aujourd’hui comme une nécessité pour plus d’efficacité et d’efficience des activités sur le terrain.

S’appuyant sur les résultats déjà engrangés par le PUS, son élargissement à d’autres régions et l’engouement des PTF, le gouvernement américain, à travers l’Agence des Etats Unis pour le développement international (USAID) ne s’est pas fait prier pour appuyer une telle initiative. L’ambassadeur Young a saisi cette opportunité pour renouveler l’appui indéfectible du peuple américain au Burkina Faso.

Les PTF réaffirment leur engagement à accompagner le Burkina Faso

Et à la Coordonnatrice résidente du Système des nations unies, Metsi Makhatha de renchérir : « Au-delà du fait que nous sommes engagés à accompagner le pays à réussir son programme de développement, nous avons aussi pris un engagement pour que le PUS soit un programme qui fait en sorte que personne ne soit laissé de côté (…) ». A l’issue de la rencontre, un plan d’action, une stratégie et la pérennisation de l’activité seront élaborés sur la base des recommandations qui seront retenues.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
41ème Session du CAMES à Bangui : 130 candidats burkinabè admis
Grève des médias publics au Burkina : Les agents menacent de passer à la vitesse supérieure
Nutrition de la mère et de l’enfant : la Princesse Sarah ZEID de Jordanie félicite le président du Faso pour son engagement
Décès de 11 personnes en garde à vue : Le syndicat des avocats demande une « enquête indépendante et diligente »
Echéances électorales de 2020 : Des femmes sensibilisées sur leur contribution à la réussite des élections
Mort de détenus à l’Unité anti-drogue : l’UNAPOL pointe du doigt les conditions de détention
Affaire CAMES : Première réaction du professeur Soma
41e session des travaux du Cames à Bangui : « L’absence des Burkinabè plonge un peu plus les candidats dans l’inquiétude », soutient le professeur Albert Ouédraogo
Bobo-Dioulasso : « La rue du Black a cessé de vivre »
Save the children : 100 ans de combat pour la préservation des droits des enfants
Boulevard des Tansoba de Ouagadougou : Le président Roch Kaboré lance officiellement les travaux de réhabilitation
Prise en charge sanitaire des enfants de moins de 5 ans : L’ONG Terre des hommes lance la seconde phase du projet IeDA
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés