Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «D’abord se prouver à soi-même qu’on est bien, aller au bout de ses forces, mais sans les dilapider ; ne jamais rêver.» Andrée Maillet

Evaluation en douane : Une formation pour mieux contrôler les valeurs déclarées

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Nicole Ouédraogo • lundi 17 juin 2019 à 20h30min
Evaluation en douane : Une formation pour mieux contrôler les valeurs déclarées

Réunis à Ouagadougou du 17 au 21 juin 2019, 25 inspecteurs des douanes de 18 pays de l’Afrique centrale et occidentale prennent part à un atelier régional sous le thème : « Evaluation en douane et contrôle de la valeur ». Cette rencontre entend outiller les participants sur la mise en œuvre de l’article VII de l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT) et des instruments de l’Organisation mondiale des douanes (OMD). Cela, pour contrôler efficacement la valeur des marchandises déclarées en douane.

« De nos jours, le contexte évolue, le commerce évolue. Il y a des nouveaux produits qui apparaissent, les modes de paiement qui diffèrent », a relevé le directeur générale adjoint des douanes du Burkina, William Kaboré. Face aux évolutions, les administrations douanières de la région Afrique occidentale et centrale (AOC) se sont lancées dans un contexte de réappropriation des fonctions externalisées relatives à l’évaluation en douane des marchandises.

Directeur général adjoint de la douane, William Kaboré

Ayant la lourde mission de relever ce défi, le Centre régional de formation (CRF) de Ouagadougou a initié le présent atelier suite à une demande des administrations des 23 pays membres de la région Afrique occidentale et centrale. « Nous pensons que cette formation va arriver à booster les recettes dans nos pays car si les marchandises sont bien évaluées, on aura des recettes pour le développement du Burkina Faso et d’autres pays membres », a indiqué le directeur général du CRF, Casimir Savadogo.

Le directeur général du centre de formation Casimir Savadogo

Pour le directeur général adjoint des douanes du Burkina, William Kaboré, il s’agira de mettre à jour les connaissances des évaluateurs, des inspecteurs des douanes et des vérificateurs pour leur permettre d’être au diapason des technologies et remplir convenablement leurs missions d’évaluation.

Thierry Batende Frumbo, expert-formateur

Dans la pratique, explique Thierry Batende Frumbo, expert-formateur accrédité de l’OMD en matière d’évaluation en douane des marchandises, par ailleurs inspecteur des douanes à la Direction de la valeur de la direction régionale des douanes du Congo, il sera question des principes fondamentaux de l’évaluation en douane des marchandes selon l’accord OMC , d’épingler les dispositions contenues dans les outils de l’OMD qui rassemble les dossiers recettes , notamment le prix de transfert .

« Nous allons analyser comment les multinationales déterminent la valeur des marchandises qu’elles envoient à leurs filiales ou que les filiales vendent entre elles », a-t-il noté. Il sera aussi question du contrôle de l’évaluation en douane. « Nous allons nous attarder sur les directives que l’OMD a mises à la disposition des administrations des douanes pour pouvoir effectuer correctement le contrôle avant et après le dédouanement » , a-t-il indiqué.

En outre, soutenant que la valeur en douane des marchandes revêt un triple intérêt à savoir fiscal, économique et statistique, Thierry Batende Frumbo a relevé que la plupart des administrations des douanes de la région sont dans une dynamique de rupture de contrats les liant aux sociétés d’inspection avant embarquement. D’où la nécessité que les principaux acteurs soient imprégnés de la règlementation en matière d’évaluation en douane des marchandises. Et ce, pour se prémunir de contre-performances résultant du départ des sociétés d’inspection avant embarquement.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Authentification des diplômes au Burkina : Les présidents d’institutions et les ministres invités à se soumettre à l’exercice
Statue de Thomas Sankara : « On veut quelque chose de parfait », déclare John Jerry Rawlings
Moustiques génétiquement modifiés : « Ceux qui en font un débat, c’est juste pour des intérêts égoïstes », selon Gustave Somé, coordinateur de mouvements et associations
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT fête ses dix ans
Chaînes de valeur maïs et niébé : 10, 725 milliards FCFA de recettes réalisées d’ici 2022 au Burkina
La Poste Burkina Faso : 35 nouveaux agents pour relever les défis
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT échange avec les maires
Education : Le Réseau Education de qualité par le bi-plurilinguisme fait son bilan après un an d’existence
Accidents de la circulation à Ouagadougou : 80 décès en 2018
Décès de 11 gardés à vue : "Ce sont des choses inacceptables qui ne peuvent pas rester dans l’impunité", déclare le président du Faso
Pr Domba Jean-Marc Palm, président du Haut Conseil du Dialogue social : « Même au niveau du gouvernement, les gens n’ont pas une bonne compréhension de la trêve sociale, ni du dialogue social »
Association La Graine : Odile Diabré au chevet des déplacés et des sinistrés du Kourwéogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés