Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Réduction du travail des enfants : Résultats satisfaisants pour le projet CLEAR II

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 16 juin 2019 à 21h48min
Réduction du travail des enfants : Résultats satisfaisants pour le projet CLEAR II

Mise en œuvre par l’ONG américaine Winrock International, le projet Country level engagement and assistance to reduce child labour (CLEAR II) est en fin de vie. Le clap de fin officielle des activités dudit projet est intervenu lors d’une cérémonie ce vendredi 14 juin à Ouagadougou.

Accroitre la capacité du gouvernement à réduire le travail des enfants, y compris ses pires formes. Tel est l’objectif général du projet Country level engagement and assistance to reduce child labour (CLEAR II), mis en œuvre par l’ONG américaine Winrock international sur financement du gouvernement américain à travers son Département du travail (USDOL). Prévu pour débuter en 2014 pour quatre ans, c’est finalement en 2017 que le projet CLEAR II a connu un début de mise en œuvre, à cause de la situation nationale.

Selon le Coordonnateur pays du projet, Boureima Ouédraogo, malgré ce laps de temps de mise en œuvre (2017-2019), CLEAR II a pu engranger des résultats satisfaisants. Il s’agit notamment de l’établissement au niveau national d’un système de surveillance du travail des enfants (document cadre, manuel de procédure, outils de collecte de données) ; l’élaboration de plans opérationnels régionaux (Boucle du Mouhoun, Nord, Cascades, Hauts-Bassins) pour la mise en œuvre de la Stratégie nationale contre le travail des enfants.

Une vue des participants

Le projet CLEAR II a également appuyé le Burkina dans l’élaboration et l’approbation de la Stratégie nationale de lutte contre le travail des enfants 2019-2023, ainsi que son plan opérationnel. « Dans cette même rubrique, CLEAR II a soutenu la Direction de la lutte contre le travail des enfants dans la réalisation des activités de dissémination des innovations du nouveau décret portant détermination de la liste des travaux dangereux interdits aux enfants dans sept régions du pays (Centre-ouest, Boucle du Mouhoun, Plateau central, Centre-nord, Sahel, Centre-sud, Nord) », a laissé entendre Boureima Ouédraogo.

Le Coordonnateur pays du projet CLEAR II, Boureima Ouédraogo

Les différents acteurs qui ont pris part à la mise en œuvre de ce projet ont formulé trois recommandations à l’endroit du ministère en charge du Travail et des partenaires techniques et financiers dont Winrock International. Il s’agit d’étendre la dissémination des modules en matière de lutte contre les pires formes de travail des enfants à tous les inspecteurs et contrôleurs du travail et autre acteurs ; accroitre les ressources allouées à la lutte contre le travail des enfants ; apporter un appui à la mise en œuvre de la Stratégie nationale de lutte contre les pires formes du travail des enfants (SN-PFTE).

En plus du pays des Hommes intègres, le projet CLEAR II est mis en œuvre au Liberia, au Panama, en Jamaïque, au Népal, au Honduras et à Belize. Au nom de l’ONG Winrock International, Martha Saldinger a remercié le gouvernement burkinabè ainsi que tous ceux qui ont œuvré à la bonne marche du projet. Selon l’Organisation internationale du travail (OIT), en 2016, l’on dénombrait dans le monde 152 millions d’enfants qui travaillent de manière illégale.

Pour la même année (2016), l’Afrique se taille la part du lion, avec 73 millions d’enfants qui occupent un emploi contrevenant aux normes internationales. Et 31,5 millions de ces enfants en Afrique, effectuent un travail « dangereux ». « Au Burkina Faso, le travail des enfants est une réalité et touche la plupart des secteurs d’activités économiques du pays tels que l’agriculture, les mines et carrières artisanales », a indiqué Martha Saldinger. Pour elle, la volonté des autorités politiques et publiques de venir à bout de ce phénomène est réel, toute chose qui a facilité la mise en œuvre du projet.

La représentante de l’ONG Winrock International, Martha Saldinger

Pour le Directeur de cabinet du ministère en charge du Travail, Jean-Marie Sompougdou, le Burkina est ravi de la mise en œuvre du projet CLEAR II. « Ce sont des actions majeures qui ont contribué à avoir un impact positif sur l’environnement du Burkina en matière de réduction du travail des enfants », a-t-il confié. Le gouvernement a donc pris acte des différents résultats et recommandations et souhaite qu’un nouveau projet vienne capitaliser les acquis déjà engrangés.

Le Directeur de cabinet du ministère en charge du Travail, Jean-Marie Sompougdou

Notons que dans la mise en œuvre au pays des Hommes intègres du projet CLEAR II, deux ONG internationales à savoir Lawyer without border (Avocat sans frontière) et Verité, ont accompagné la réalisation des principaux résultats du projet CLEAR II.

Marcus Kouaman
(kmagju@gmail.com)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : « Les exécutions sommaires sont des germes d’une guerre civile », avertit le président du MBDHP, Chrysogone Zougmoré
Aicha Farida Ouédraogo, meilleure au Bac 2019 « Le secret de la réussite, c’est la rigueur et la discipline »
Musique : Rama la Slameuse sort de prison
Santé : S.O.S pour le petit Abdoul Fatao qui a besoin urgemment d’une intervention chirurgicale
Coiffure : Les adeptes de la mode nappy se retrouvent
Burkina Faso : Une marche silencieuse ce samedi 17 août pour dénoncer la lenteur des procédures judiciaires
Assomption de Marie : Les fidèles catholiques font une quête pour les déplacés internes
Fête de l’assomption à Dissin : Un grand moment de communion entre fils et filles du Sud-ouest
Crise au ministère des Mines et des carrières : Le syndicat appelle « les premiers responsables à se ressaisir et à faire preuve de discernement »
Marchés de Bobo-Dioulasso : Les membres du Comité de gestion et le maire de la commune toujours à couteaux tirés
Transports routiers : Illyassa Koanda élu président provincial de l’Unatraf/Kadiogo
Hadj 2019 : Retour des premiers pèlerins burkinabè le 17 août
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés