Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Une nation n’a de caractère que lorsqu’ellе еst librе. » Madame de Staël

Lutte contre le travail des enfants : Des conseillers municipaux outillés

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 16 juin 2019 à 15h00min
Lutte contre le travail des enfants : Des  conseillers municipaux outillés

La commémoration de la Journée internationale de lutte contre le travail des enfants, ce 12 juin 2019 à Dédougou, a mobilisé les travailleurs de la Direction régionale du travail et de la protection sociale de la région de la Boucle du Mouhoun. Réunis en atelier, les conseillers municipaux des villages de la province du Mouhoun ont bénéficié d’une formation sur la lutte contre le travail des enfants.

C’est la grande salle du restaurant Prestige 2 qui a accueilli les agents de la Direction régionale du travail et de la protection sociale de la région de la Boucle du Mouhoun, pour la commémoration de la Journée mondiale de lutte contre le travail des enfants. Placé sous le thème « La seule chose qu’un enfant devrait faire travailler est son imagination », les participants qui ont été conviés à cette commémoration, ce mercredi 12 juin 2019, ont bénéficié d’une formation portant sur la problématique du travail des enfants.

C’est le directeur régional du travail et de la protection sociale, Moussa Traoré, qui a livré en premier son allocution. Il a fait l’historique de la commémoration de cette journée en rappelant au passage l’appel de l’Organisation internationale du travail (OIT) : « L’OIT appelle la communauté internationale à mettre un accent particulier sur l’importance d’une éducation de qualité, une application effective de la législation, une bonne politique de protection sociale ainsi qu’une bonne politique du marché de travail qui encourage le travail décent pour les adultes et les jeunes en âge de travailler, pour lutter contre le travail des enfants. »

Selon le premier responsable de la Direction régionale du travail et de la protection, la célébration de cette journée a pour objectif d’attirer l’attention des populations sur la nécessité d’éliminer le travail des enfants et ses pires formes, en mettant l’accent sur la protection sociale.

Pour célébrer cette journée, le haut-commissaire de la province du Mouhoun a délégué son secrétaire pour présider l’atelier de formation à l’endroit des élus locaux. Dans son allocution, Bazongo Batio a salué l’assistance pour l’intérêt porté à la question du travail des enfants : « Votre présence, chers participants, témoigne du même coup votre attachement à la cause et à la protection des enfants ».
Selon le représentant du haut-commissaire, la problématique du travail des enfants est une pratique ancienne. Nonobstant le combat engagé pour y mettre fin, la question reste encore d’actualité et tend à devenir un fléau social pour l’humanité entière.

Selon les statistiques réalisées par l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD), la région de la Boucle du Mouhoun, à l’instar des autres régions, n’est pas épargnée par le phénomène. L’Enquête nationale sur le travail des enfants (ENTE) révèle que le travail des enfants touche 41,1% d’enfants de 5 à 17 ans au Burkina Faso.

Dans la région de la Boucle du Mouhoun, la problématique des pires formes de travail des enfants connaît une évolution inquiétante. Cette situation s’explique par la prolifération des sites d’orpaillage, la persistance du travail des enfants dans les champs de coton et les plaines rizicoles, l’exploitation des enfants dans les activités de survie comme la mendicité, la vente d’articles divers, l’exploitation des filles domestiques.

Par ailleurs, le représentant du maire de la commune de Dédougou, Amadou Zon, premier adjoint au maire, a invité les participants à s’investir activement dans ce combat. « Ces échanges sont très importantes pour nous. Nous savons tous que le travail doit suivre son âge. Chers élus locaux, vous êtes des leaders d’opinion et vous devez être des relais dans vos villages par rapport aux informations que vous allez recevoir. Suivez attentivement ces communications pour qu’ensemble, on mette fin aux pires formes de travail des enfants. »

Après les différentes allocutions, les participants ont eu droit à deux communications interactives présentées par la Direction régionale du travail et de la protection sociale.

Le premier thème a porté sur la situation du travail des enfants dans la région de la Boucle du Mouhoun et la définition des concepts liées au travail des enfants.
Le second thème a concerné le rôle et la responsabilité de la collectivité dans la lutte contre le travail des enfants.

Au sortir de cette formation, les participants ont reconnu le sens du combat, celui de mettre fin aux pires formes de travail des enfants qui frisent avec une forme nouvelle d’esclavage, avec la complicité des populations en général et des parents en particulier.

D. LAWALI

Vos commentaires

  • Le 17 juin à 10:52, par Nassara En réponse à : Lutte contre le travail des enfants : Des conseillers municipaux outillés

    En 2017 une Burkinabè, Dr. Joséphine Wouango, après plusieurs recherches sur le terrain du travail des enfants au Burkina, a publié "Combattre le travail des enfants ?", politiques et acteurs d’une lutte controversée au Burkina Faso, édition de L’Harmattan ISBN : 978-2-343-11117-9. La conclusion de Joséphine Wouango est, "qu’il est important d’abord de mieux comprendre la place précise du travail dans la vie des enfants travailleurs (et de leurs familles) afin d’élaborer des politiques et des actions durables pour les aider". Il faut s’éveiller au Burkina, je pense.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Syndicat autonome des agents du Trésor du Burkina : Boukaré Belembaogo élu nouveau secrétaire général
Établissements d’enseignement privés laïcs du Burkina : Le 14e congrès de la faitière se tient du 25 au 27 juillet
Marketing digital : L’expérience de la Burkinabè « Mimi mossi »
Éducation : Abdoul Ouédraogo fait « Grand tuteur » des écoles Nemnin
Amplify PF et Breakthrough Action : Deux projets pour accroître l’offre et l’utilisation des services de planification familiale au Burkina
Les accidents de la route, ça tue, ça blesse mais ça handicape aussi
Authentification des diplômes au Burkina : Les présidents d’institutions et les ministres invités à se soumettre à l’exercice
Nuit de l’excellence de l’UFR-LAC : La gent féminine à la traine
Statue de Thomas Sankara : « On veut quelque chose de parfait », déclare John Jerry Rawlings
Moustiques génétiquement modifiés : « Ceux qui en font un débat, c’est juste pour des intérêts égoïstes », selon Gustave Somé, coordinateur de mouvements et associations
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT fête ses dix ans
Chaînes de valeur maïs et niébé : 10, 725 milliards FCFA de recettes réalisées d’ici 2022 au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés