Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut avoir bien du jugement pour sentir que nous n’еn аvοns рοint.» Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux

Conférence épiscopale Burkina-Niger : Les évêques expriment leur « profonde consternation face aux actes de terrorisme »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • dimanche 16 juin 2019 à 23h37min
Conférence épiscopale Burkina-Niger : Les évêques expriment leur « profonde consternation face aux actes de terrorisme »

Ceci est le communiqué final de l’Assemblée plénière ordinaire des évêques du Burkina Faso et du Niger tenue du 11 au 14 juin 2019 au Centre National Cardinal Paul Zoungrana.

L’Assemblée plénière ordinaire de la Conférence des évêques du Burkina Faso et du Niger (CEBN) s’est achevée ce vendredi 14 juin. Réunis avec les différents secrétaires généraux des commissions épiscopales depuis le mardi 11 juin, les évêques de la Conférence ont travaillé sur différents sujets.

1. OUVERTURE

Trois interventions ont marqué l’ouverture de cette troisième Assemblée de l’année, habituellement consacrée aux commissions épiscopales. Un mot de bienvenue de l’ordinaire du lieu, livré par l’évêque auxiliaire de Ouagadougou, Mgr Léopold Médard OUEDRAOGO, au nom de son Eminence, le cardinal Philippe OUEDRAOGO ; une allocution du Chargé d’affaires de la Nonciature Apostolique, Mgr Luca CAVEADA et le discours d’ouverture du Président de CEBN.

Dans son discours Mgr Paul Y. OUEDRAOGO, président de cetteConférence Episcopale,s’est réjoui de la participation effective de tous les évêques à l’Assemblée, d’autant plus qu’il y est prévu la réorganisation des différentes commissions épiscopales, tant au niveau de la présidence que du secrétariat général. Il a aussi remercié Mgr Luca pour sa présence à cette ouverture des travaux de l’Assemblée et pour avoir mis un point d’honneur à l’aboutissement de la signature du Concordat entre le Saint Siège et le Gouvernement burkinabé.

Mgr Paul a relevé comme point d’attention particulier à l’ordre du jour de cette Assemblée, la vie des diocèses et des pays, eu égard au contexte sécuritaire dont la dégradation de jour en jour, touche les communautés ecclésiales.

2- Travaux en plénière

Les Evêques ont commencé ensuite leur rencontre par un échange sur l’actualité de l’Église et de la société. Pendant ce temps, les secrétaires généraux se sont retrouvés dans quatre groupes de commissions, selon les quatre axes stratégiques pastoraux – Communion, Liturgie, Témoignage, Service- pour y effectuer la synthèse de leurs rapports d’année. Par groupe, ils ont déterminé et débattu les principales questions à partir desquelles ils ont soumis trois propositions aux évêques pour examen.

En plus de ces propositions, les évêques ont statué sur des sujets liés au fonctionnement de leur conférence ou y afférant. Certaines nominations ont été finalisées. Les décisions prises ont été communiquées aux secrétaires généraux de commission en plénière.

3- Ecoute de groupes

Les évêques ont pris le temps d’écouter des groupes spécifiques sur des sujets comme :

-  La situation sécuritaire
-  Les échos sur la CENI
-  L’éducation catholique dont l’université Saint Thomas d’Aquin et le Secrétariat National pour l’Education catholique
-  Les Œuvres Pontificales Missionnaires
-  La Jeunesse et l’Enfance
-  L’Ecole de Formation permanente des laïcs
-  L’OCADES / CARITAS BURKINA

4 - Messe pour le Saint Père à la cathédrale de Ouagadougou

En raison de l’ordination épiscopale de l’évêque auxiliaire de Koudougou, Mgr Alexandre Y. BAZIE, le 29 juin prochain, les évêques ont anticipé, le 13 courant, la célébration eucharistique qu’ils organisent chaque année en la solennité des Saints Apôtres Pierre et Paul pour prier avec le peuple de Dieu aux intentions du Souverain Pontife.

Ils en ont profité pour marquer aussi le 10è anniversaire de la prise de possession canoniquedu siège de Ouagadougou par son Eminence, le Cardinal Philippe OUEDRAOGO comme archevêque. Cette messe célébrée aux intentions du Saint Père a été suivie d’agapes fraternelles à la Nonciature Apostolique où une décoration officielle de l’ordre de Chevalier de Saint Grégoire a été remise à Maître Barthélemy KERE, pour le remercier de son service très remarquable à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) en tant que délégué de l’Eglise catholique.

5- Déclaration

Au regard de la situation sécuritaire qui prévaut en ce moment, les évêques ont fait une déclaration dont lecture a été faite à la fin de la messe célébrée aux intentions du Saint Père à la cathédrale de l’Immaculée Conception de Ouagadougou, par le président de la Conférence Episcopale Burkina-Niger :

-  Après avoir exprimé son sentiment de désolation et de profonde consternation face aux actes de terrorisme qui endeuillent beaucoup de familles et provoquent d’importants mouvements de populations aux conséquences dramatiques, la conférence des évêques du Burkina Faso et du Niger a condamné sans réserve et avec la dernière énergie, cette spirale d’horreurs faite d’enlèvements et d’assassinats.

-  Elle a dénoncé la stratégie des terroristes qui consiste à semer la peur et la désolation au sein des populations et à alimenter entre elles la suspicion dans le but de semer ainsi des germes de conflits intercommunautaires et interreligieux.

-  Elle a appelé à être plus alerte face à des problèmes de famine en perspective, eu égard aux mouvements de populations obligées de fuir ces exactions, abandonnant leurs champs et autres biens de productions. Elle porte tous les disparus et les autres victimes en prières, en souhaitant prompt rétablissement aux blessés. Aux familles endeuillées, elle présente ses sincères condoléances et les assure de ses prières.

Tout en appelant les populations à cultiver la cohésion entre leurs différentes composantes afin d’éviter de tomber dans les pièges des terroristes, les Evêques invitent particulièrement les chrétiens à persévérer dans la prière et à intensifier les mesures de prudence et de vigilance tant au niveau individuel que communautaire dans un climat de foi et d’espérance tout en s’efforçant de mettre résolument en pratique le commandement de Jésus à ses disciples. « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » (Jn 13,34).

6- Rencontre

Au cours l’Assemblée, une délégation de la CEBN a été reçue par le Président du Faso. Elle était composée :

-  du Président sortant de la CEBN, Mgr Paul Y. OUEDRAOGO, archevêque métropolitain de Bobo-Dioulasso,

-  du Cardinal Philippe OUEDRAOGO, archevêque métropolitain de Ouagadougou,

-  de Mgr Laurent B. DABIRE, évêque de Dori, Président entrant de la CEBN

-  de Mgr Gabriel SAYAOGO, évêque de Manga, Vice- Président entrant de la CEBN,

-  de Mgr Théophile NARE, évêque de Kaya

-  de Mgr Alexandre Y. BAZIE, évêque auxiliaire nommé de Koudougou

-  De l’abbé Jacques Z. SANON, Secrétaire Général Adjoint de la CEBN,

-  De l’abbé Paul DAH, Chargé de communication de la CEBN.

Cette délégation de la CEBN est allée remercier le chef de l’Etat burkinabé pour son appui et celui du gouvernement lors de la troisième Assemblée Plénière de la RECOWA-CERAO. Elle en a profité pour lui présenter Mgr, Théophile, ordonné le 2 mars dernier et l’évêque auxiliaire nommé de Koudougou, Mgr Alexandre Y. BAZIE dont l’ordination est prévue le 29 juin prochain à Koudougou.

7- Renouvellement des instances dirigeantes

Au cours de cette Assemblée, les Evêques ont renouvelé les instances dirigeantes de la CEBN :

-  Président : Mgr Laurent B. DABIRE, évêque de Dori
-  Vice-président : Mgr Gabriel SAYAOGO, évêque de Manga

Fait à Ouagadougou, le 14 juin 2019
Les Evêques de la CEBN

Vos commentaires

  • Le 16 juin à 17:24, par Mechtilde Guirma En réponse à : Conférence épiscopale Burkina-Niger : Les évêques expriment leur « profonde consternation face aux actes de terrorisme »

    Il a aussi remercié Mgr Luca pour sa présence à cette ouverture des travaux de l’Assemblée et pour avoir mis un point d’honneur à l’aboutissement de la signature du Concordat entre le Saint Siège et le Gouvernement burkinabé .

    Un Concordat entre le Saint Siège et le Burkina !!! Une première. Vive le Saint Siège, Vive le Saint Père. Je suis très, très, très fière de mon Cardinal, et de tous les évêques du Burkina-Niger leurs associés à travers leur Président sortant. Bienvenue au nouveau. Ya raopa, Burkimbi, longue vie à vous tous et vive l’Église du Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 07:34, par yovis En réponse à : Conférence épiscopale Burkina-Niger : Les évêques expriment leur « profonde consternation face aux actes de terrorisme »

    Un concordat ? S’agit-il vraiment de cela ?

    D’après le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales :
    − Acte de conciliation entre deux parties adverses.
    ECCL., RELIG. CATH. Transaction établie entre le Saint-Siège et le chef d’un État pour réglementer les rapports du pouvoir spirituel et du pouvoir temporel. Faire, passer un concordat.
    − Absol. Le Concordat. Concordat (reconnaissant le catholicisme comme religion dominante en France, attribuant la nomination des évêques au chef de l’État, etc.) qui fut établi entre Bonaparte et Pie VII en 1801 et abrogé en 1905 par la loi de la séparation de l’Église et de l’État (sauf dans quelques régions).

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 10:35, par Simplicité En réponse à : Conférence épiscopale Burkina-Niger : Les évêques expriment leur « profonde consternation face aux actes de terrorisme »

    La signature du Concordat, si elle a pour mérite de clarifier les rapports entre les deux parties (Eglise Catho et l’Etat) et à ce titre est à saluer, il y a tout de même lieu de se poser les questions pourquoi cette signature intervient maintenant ?
    De quoi est fait ce "maintenant" ? Maintenant est fait de bien d’exactions contre de fidèles chrétiens au delà de nos frontières. Maintenant est fait d’un renouvellement remarquable des évêques du Burkina (pour la majorité, ils sont de plus en plus jeunes et proviennent d’un peu partout à travers le pays). Maintenant est fait du prochain départ des archevêques de Koupela et de Ouagadougou parce que frappés par l’âge de la retraite (respectivement 2019 et 2020). Bref, maintenant est fait du départ pour le moins curieux et brusque du précédent Nonce apostolique.
    Que Dieu assiste l’Eglise de Jésus Christ au Faso !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Attaque terroriste de Toéni : Le président du Faso réitère la nécessité de l’implication de tous
Force Barkhane : Opération de renforcement du camp de Djibo au Burkina
Déplacés internes : A Djibo, les humanitaires préservent la dignité
Djibo : La police plie bagages, la population s’interroge
Situation sécuritaire : L’UNAPOL dénonce le mauvais équipement des policiers et convoque une "réunion d’urgence"
Burkina Faso : Les camps militaires de Nassoumbou et Baraboulé attaqués
Engins explosifs improvisés : Les FDS burkinabè à l’école du FBI
Koglwéogos assassinés à Rollo : « Les tueurs avaient l’intention de faire le tour de tous les koglwéogos », selon l’ODH
Me Drabo Yacouba, chef dozo : « Si vous refusez de collaborer avec les FDS parce que vous avez peur, sachez que même si vous ne dénoncez pas les bandits, vous ne serez pas épargnés »
Inata (Sahel) : Quatre gendarmes tués dans une attaque le dimanche
Récentes attaques terroristes au Burkina : L’Union européenne renouvelle son soutien au gouvernement burkinabè
Burkina : Quatre terroristes tués dans un affrontement avec des Dozos
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés