Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a rien de plus beau qu’une clef, tant qu’on nе sаit раs се qu’еllе οuvrе.» Maurice Maeterlinck

Participation citoyenne : Le CGD renforce les capacités de la jeunesse estudiantine

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 12 juin 2019 à 19h00min
Participation citoyenne : Le CGD renforce les capacités de la jeunesse estudiantine

« Participation citoyenne et promotion des valeurs démocratiques : place et rôle de la jeunesse estudiantine ». C’est sous ce thème que le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) a sonné la mobilisation de ses cellules des universités publiques et privées de la capitale, pour une session de renforcement de capacités. Cette activité, qui a eu lieu ce mardi, 11 juin 2019, se voulait également un signe de commémoration du 28e anniversaire de l’adoption de la Constitution de la IVe République (11 juin 1991-11 juin 2019).

Moment propice donc pour cette institution, le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD), de vivifier et promouvoir auprès de cette frange sociale, les valeurs de citoyenneté, de patriotisme et de démocratie. Et c’est dans une salle qui a refusé des étudiants, que le directeur exécutif du CGD a donné le ton de cette session de formation. Elle commence par l’hymne national, le Ditanyè, suivi d’un instant de pensée pieuse en la mémoire des victimes du phénomène terroriste.

« Un pays se construit dans un élan de patriotisme. (…). On ne peut pas être indifférent aujourd’hui, si on connaît la situation que traverse le pays. Nous vivons un moment d’adversité, où l’unisson est beaucoup plus qu’une demande… », a introduit Dr Thomas Ouédraogo, rappelant ici que le CGD travaille à une jeunesse très responsable et responsabilisée. « Vous êtes déjà une jeunesse responsable ; ce qui manquait, c’est de vous responsabiliser et c’est ce à quoi vous êtes invités aujourd’hui », a situé le directeur exécutif du CGD.

Le directeur exécutif du CGD

Lancées en 2009, les cellules CGD se veulent des relais des valeurs de démocratie, de bonne gouvernance et de patriotisme. Ces dernières années, elles avaient connu une sorte de timidité dans les activités, du fait notamment du contexte socio-politique.

L’initiative du 11 juin 2019 apparaît donc comme une relance des activités de ces cellules. Cette reprise était vivement attendue par les étudiants des universités, à en juger la mobilisation et l’enthousiasme des participants.

« Votre engagement, ce n’est pas juste pour le plaisir ; vous ne le faites pas juste pour vous-même, vous ne le faites pas pour le CGD, vous le faites pour le pays », met en exergue Dr Thomas Ouédraogo, encourageant les étudiants à s’investir efficacement dans la promotion des valeurs de démocratie, de bonne gouvernance et de patriotisme.

Asseghna Anselme Somda, chargé de programme du CGD.

Pour le chargé de programme du CGD, Asseghna Anselme Somda, la forte mobilisation des étudiants témoigne aussi la soif de la jeunesse de telles activités. « Les cellules sont un vivier pour le CGD, car convaincu que l’avenir de la nation appartient à la jeunesse, et si nous voulons une jeunesse de qualité, il faut renforcer ses capacités et son esprit de citoyenneté », estime l’ancien président de la Commission des affaires sociales et du développement durable (CASDD) du Conseil national de la transition (CNT), M. Somda. De son avis, les problèmes que connaît aujourd’hui le pays sont aussi liés à la question de la citoyenneté. « C’est avec une citoyenneté renforcée que nous allons bâtir une nation prospère. (…).

On aime à le leur rappeler, nous ne voulons pas former des citoyens ; nous voulons former de bons citoyens, parce que les mauvais citoyens, il y en a. On veut une jeunesse de qualité, qui participe à la gestion des affaires de l’État, des affaires locales. Il faut développer en ces jeunes, tout le potentiel dont ils disposent, mais qui n’est pas suffisamment exploité », scrute le chargé de programme du CGD, témoignant sa reconnaissance aux partenaires de ce programme (Ambassades de Suède et de Danemark).

Plusieurs sous-thèmes ont été développés au cours de cette journée de formation : les fondamentaux de la démocratie, le sens de l’engagement et leadership jeune, retour sur la IVe République avec la promulgation de la Constitution le 11 juin 1991, etc.

Cette phase de formation sera suivie de la mise en œuvre par les cellules d’un programme qu’elles auraient, elles-mêmes, réfléchi et conçu. Ce déroulement va se faire avec le suivi du CGD.

Ont pris part à cette session assurée, principalement et entre autres, par Dr Abdoulaye Barro, enseignant de philosophie politique et en relations internationales, les cellules des Universités Ouaga I et Ouaga II, de l’Université libre du Burkina (ULB), l’Université Saint-Thomas-d’Aquin (USTA), l’Université Aube-Nouvelle et l’Université privé de Ouagadougou (UPO).

Au regard du contenu (promotion des valeurs de citoyenneté, de bonne gouvernance, etc…), le CGD a décidé, désormais, d’étendre ces activités au monde scolaire.

OHL
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 juin 2019 à 22:29, par coloss En réponse à : Participation citoyenne : Le CGD renforce les capacités de la jeunesse estudiantine

    Very good job, le CGD, il faut multiplier ce genre d’initiatives à l’endroit de nos jeunes, c’est ça qui est porteur. Je vous encourage dans vos multiples efforts. Quand je lis le contenu de l’article, ça me redonne espoir. Heureusement qu’il y a encore des structures comme le CGD dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin 2019 à 08:06, par sotigui de bobo En réponse à : Participation citoyenne : Le CGD renforce les capacités de la jeunesse estudiantine

    Si le CGD était un parti politique je n’allais même pas hésiter à m’engager politiquement à ses côtés. C’est ça qui devait être le rôle des organisations de la société civile aujourd’hui. Mais non, comme ça ne mange pas, on n’entend les osc fantoches que sur des sujets populistes, rien que pour pouvoir s’arracher des subsides. C’est dans le contexte actuel là qu’on connaît les vrais gens et les organisations sérieuses et le CGD et ses hommes sont de ceux-là. Que Dieu vous donne la force pour poursuivre vos actions de sensibilisation pour le bonheur des Burkinabè.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Contrôle Citoyen : Trois projets routiers à la loupe du REN-LAC
Insécurité au Burkina : Des efforts de résilience dans les régions touchées
Cité ONEA de Zagtouli : Abdoul Services rassure ses clients
Drame de Yirgou : « Si vous prenez une piste dans la brousse, vous préférez croiser un lion qu’un humain », révèle le maire de Barsalgho au sujet de la psychose qui prévaut dans la localité
Projet « Paludisme et maladies tropicales négligées » : Le comité régional de pilotage examine les résultats
Incendie au marché de Nioko II : Les commerçants déplorent le retard accusé par les sapeurs-pompiers
Association Kouloum-Rassande (Bien vieillir) : un centre consacré au bien-être des personnes âgées
Ministère de l’Agriculture : Le projet ProValAB octroie du matériel agricole à six coopératives de dix-sept communes
Art oratoire : Une compétition entre associations estudiantines lancée à Ouagadougou
Croix-Rouge : Plus de 490 millions pour soulager les populations vulnérables de la province du Boulkiemdé
Ouagadougou : Le marché de Nioko II ravagé par un incendie
IUTS : Les syndicats des forces de sécurité intérieure condamne son extension aux primes et indemnités
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés