Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le chagrin est comme le riz dans le grenier : chaquе jοur il diminuе un реu.» Proverbe malgache

Situation sécuritaire : Le Conseil supérieur de la défense nationale tient une réunion

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • mercredi 12 juin 2019 à 15h08min
Situation sécuritaire : Le Conseil supérieur de la défense nationale tient une réunion

(Ouagadougou, 12 juin 2019). Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a reuni ce mercredi dans la matinée le Conseil supérieur de la Défense nationale (CSDN) en vue de faire le point de la situation sécuritaire du pays et donner des instructions y relatives

Les membres du CSDN ont, d’une part, évalué les résultats des mesures prises lors de la session précédente, et d’autre part, passé en revue l’évolution actuelle de la sécurité dans les régions touchées par le terrorisme au Burkina Faso.

Le chef de l’Etat a, au cours de cette session du Conseil supérieur de la défense nationale, donné de nouvelles orientations dans la perspective de restaurer la sécurité, la paix et la cohésion sur toute l’étendue du territoire.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Vos commentaires

  • Le 12 juin à 15:26, par Pacers-Colts En réponse à : Situation sécuritaire : Le Conseil supérieur de la défense nationale tient une réunion

    Courage Mr le Président ! Nous savons tous que ce n’est pas facile surtout après un regime sanguinaire, corrompu, pyromane et qui voulait un pouvoir à vie de ce monstre de Blaise Compaore.

    Répondre à ce message

    • Le 12 juin à 16:33, par Timbila En réponse à : Situation sécuritaire : Le Conseil supérieur de la défense nationale tient une réunion

      Il faut apprendre à faire des analyses profondes. Vous haine contre BC ne se justifie nullement vous le savez bien. Le président KABORE était le meilleur ouvrier de ce régime que vous qualifiez de tous les maux du monde pour avoir été don premier ministre, ministre de l’économie, ...président de l’assemblée nationale..

      ...et pire encore encore il fut pendant longtemps le président de ce parti dont vous ne voulez plus sentir. Une dernière chose, retirez tous ceux qui étaient du CDP dans le MPP et vous verrez qu’ il ne restera personne même dans les confins les plus reculés. Le MPP est constitué de d’individus qui ont changer de religion sans changer de comportement.
      Je vous informe par ailleurs que je n’ai jamais voté me CDP depuis son existence.
      Bonne chance

      Répondre à ce message

    • Le 12 juin à 16:34, par Timbila En réponse à : Situation sécuritaire : Le Conseil supérieur de la défense nationale tient une réunion

      Il faut apprendre à faire des analyses profondes. Vous haine contre BC ne se justifie nullement vous le savez bien. Le président KABORE était le meilleur ouvrier de ce régime que vous qualifiez de tous les maux du monde pour avoir été don premier ministre, ministre de l’économie, ...président de l’assemblée nationale..

      ...et pire encore encore il fut pendant longtemps le président de ce parti dont vous ne voulez plus sentir. Une dernière chose, retirez tous ceux qui étaient du CDP dans le MPP et vous verrez qu’ il ne restera personne même dans les confins les plus reculés. Le MPP est constitué d’individus qui ont changé de religion sans changer de comportement.
      Je vous informe par ailleurs que je n’ai jamais voté me CDP depuis son existence.
      Bonne chance

      Répondre à ce message

    • Le 12 juin à 16:43, par luc En réponse à : Situation sécuritaire : Le Conseil supérieur de la défense nationale tient une réunion

      Savez vous ce que veut dire régime ? Rappelez vous qui ont conduit un congrès pour conclure que l’art 37 était antidémocratique ?
      Ou alors êtes vous un ennemi de qui on sait ?
      Si d’aventure vous faites partie des jeunes tablétés et méga tés vous risquez le licenciement dès !
      Ngow

      Répondre à ce message

    • Le 12 juin à 18:55, par caca En réponse à : Situation sécuritaire : Le Conseil supérieur de la défense nationale tient une réunion

      Mon ami n’exagère pas non plus. Qu’est-ce que Blaise Compaoré vient faire dans la gestion de sécurité avec le régime du MPP ? Laissez son excellence Blaise Compaoré dans son exil doré chez ses beaux-parents que de vouloir toujours salir son nom.
      S’il y a un régime sanguinaire c’est bien celui du vôtre ? Regardez bien dans les rues de Waga, les réfugies du terrorisme rempile dans la ville.
      Soyez quand même honnête en vous même et affronter la situation. Quand on ne peut pas on cède la place à un autre.
      Vive SEM Blaise Compaoré,la patrie ou la mort nous vaincrons§

      Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 15:48, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Situation sécuritaire : Le Conseil supérieur de la défense nationale tient une réunion

    - Chers amis, votre Kôrô Yamyélé que je suis est de plus en plus conforté dans sa position sur les attaques dans notre pays. Pour moi, il ne s’agit pas d’une question de peuls ni de religion musulmane ! Il s’agit plutôt d’une question de bandits de grand chemin et de trafiquants de drogue !!! Voilà ce que c’est. Les histoires de peuls et de religion musulmane ne sont qu’un alibi, un masque pour tromper ceux qui sont naïfs, y compris les FDS naïfs ! Et j’en veux pour preuve, plus de deux mois après la sanglante attaque terroriste contre Barkhan et la Minusma au Mali, le spectre de l’insécurité a encore rejailli le 10 juin 2019 après-midi au Mali, à travers un autre événement macabre à Koira Tao, un quartier périphérique de la ville Tombouctou, ville dite des ‘’333 Saints’’. En effet des tirs nourris entre gangs arabes connus pour leurs opérations illicites ont été à l’origine d’un bilan macabre de 4 personnes criblées de balles, tandis qu’un autre blessé grave se trouvait entre la vie et la mort. Une source locale des lieux a précisé qu’au nombre des victimes, figure un redoutable combattant arabe du nom de Sattar, qui entretiendrait une bande de trafiquants opérant à ciel ouvert dans le désert. Cette fusillade a tout l’air d’un règlement de comptes puisqu’il a été perpétré par des hommes armés à bord d’une moto qu’ils ont abandonnée pour disparaître dans la nature après l’opération. Le mode opératoire rappelle les attaques au Burkina Faso.

    Conclusion : Messieurs les Sécurocrates, souvenez-vous de ça ! Il ne s’agit en rien de peuls ou de musulmans, et tous ceux qui entretiennent ces arguments fallacieux sont les ennemis de la paix dans notre pays !! Ce sont des bandits qui attaquent notre pays et ils veulent nous mettre en coupe réglée pour faire allègrement leurs trafics de drogues, d’armes et de personnes et à partir de nos pays conquis, inonder l’Europe et assujettir les européens pour se venger d’eux et surtout les convertir de force pour s’attirer la grâce des pays arabes !! Souvenez-vous de l’histoire quand les arabes dominaient les océans et une bonne partie de la terre avec les vaisseaux, grands bateaux conquérant qui sillonnaient les mers tout le temps.

    Chers amis, rien ne se fait au hasard ! Les arabes veulent aussi profiter de ces évènements pour revivre leur passé glorieux et se venger ! Souvenez-vous qu’entre 632 et 750, les armées surgies de la péninsule arabique s’emparent d’un territoire allant de l’indus aux Pyrénées. Il a suffi des dix années qui ont suivi la mort du Prophète Mohammed, survenue à Médine en 632, pour que la carte de l’Orient soit complètement bouleversée. Après la défaite infligée aux Byzantins sur les rives du Yarmouk dès 636, les Perses sassanides sont vaincus à Qâdissiya l’année suivante. Damas, Jérusalem et Ctésiphon tombent en quelques mois aux mains des cavaliers arabes porteurs de la foi nouvelle et, dès 639, une première incursion dans le delta du Nil prélude à la chute d’Alexandrie, évacuée par les Byzantins en 642, puis reprise avant de tomber définitivement aux mains des musulmans en 645. La facilité avec laquelle l’Égypte a été subjuguée, conséquence des antagonismes religieux qui l’opposaient à Constantinople, encourage naturellement les conquérants à pousser plus loin vers l’Ouest. Dès 642, Barca et la Cyrénaïque passent au pouvoir des envahisseurs, qui s’emparent de Tripoli l’année suivante. Un siècle plus tard, le Maghreb, largement converti et mobilisé contre un ennemi commun, lance ses armées par-delà le détroit de Gibraltar. Après avoir conquis l’Espagne, les musulmans, arrêtés à Poitiers par les chevaliers francs, vont lancer des raids de pillages sur les côtes italiennes, envahir la Provence, s’installer en Sicile. Il faudra attendre la prise de Tolède en 1085 et le début des croisades pour voir s’inverser le rapport de forces.

    La proximité des riches terroirs de l’Africa, que les Arabes nommeront Ifriqiya et qui forme l’actuelle Tunisie, et les perspectives de butin qu’offrent ses nombreuses et opulentes cités ne peuvent que susciter les convoitises des vainqueurs de l’Égypte même si les premiers califes demeurent réticents à l’idée de pousser aussi loin les conquêtes arabes. Les sources relatives à l’irruption des musulmans en Afrique du Nord-Ouest sont rares et postérieures d’un ou deux siècles aux événements qu’elles relatent. Il convient donc de tenir compte du caractère légendaire de certains épisodes et de la volonté de donner à divers personnages une dimension héroïque sans doute bien éloignée de la réalité historique. Donc le monde arabe cri vengeance et laisse faire sinon finance en douce !

    NB : Pour ceux d’entre vous qui veulent en savoir plus, lire l’historien Philippe Conrad, La Conquête musulmane de l’Occident.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 16:38, par Ya siida En réponse à : Situation sécuritaire : Le Conseil supérieur de la défense nationale tient une réunion

    Courage président et CSDN. les ennemis sont nombreux mais DIEU aide toujours la vérité même si c’est au couché du soleil. Que le seigneur de l’univers protège le FASO, unisse les cœurs de ses fils et lui procure d’énormes ressources avec la paie en premier lieu.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 17:30, par ollo En réponse à : Situation sécuritaire : Le Conseil supérieur de la défense nationale tient une réunion

    Excellence Monsieur le Président. Nous vous soutenons mais il faut avoir un langage de vérité avec la haute hiérarchie militaire au sujet de la présence de l’armée française au Burkina. Il faut être courageux. Par ailleurs, l’arrivée massive des déplacés du Sahel n’est qu’une conséquence du fait qu’on n’a pas voulu s’assumer jusqu’au bout. A présent, vigilance oblige parce que des terroristes peuvent profiter de ces mouvements pour s’infiltrer dans les villes. Selon moi, il faut contrôler aussi les mendiants et autres garibous qui n’ont aucune adresse fixe ; ce sont parfois des espions dangereux.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 17:56, par Kaf En réponse à : Situation sécuritaire : Le Conseil supérieur de la défense nationale tient une réunion

    SVP arrêtons cette mauvaise habitude d’argumenter ou de défendre nos points de vus avec des injures.
    Il faut apprendre à apporter des arguments constructifs.
    Le fait d’avoir insulté Blaise Compaoré, je pense que si vous aviez eu la chance de le rencontrer tête à tête vous n’oseriez jamais l’insulter !
    Je ne suis pas pro - Blaise , je ne le défend pas seulement je déplore notre incapacité à faire des débats d’idées.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 17:57, par Sapience En réponse à : Situation sécuritaire : Le Conseil supérieur de la défense nationale tient une réunion

    Vous avez la critique facile à vous lire vous avez une vision simpliste et vous manquez d’esprit critique, donc un farceur

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 23:36, par Yobi En réponse à : Situation sécuritaire : Le Conseil supérieur de la défense nationale tient une réunion

    CSDN, CSDN, tant que se poursuivront vos exécutions sommaires, on ne fera que s’enfoncer. Et, c’est pas parce que Sy Chérif a enfin reconnu que MBDHP a raison que ça ne continue pas. Alors, arrêtez ça d’abord !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : 15 personnes tuées dans une attaque terroriste dans la commune de Barsalogho
Déplacés de Silgadji à Ouagadougou : « On nous a demandé de retourner d’où nous venons »
Situation des déplacés internes : ’’Ouagadougou n’a pas les commodités nécessaires pour les abriter", Laurence Ilboudo
Déplacés internes : "les actions qui consistent à mobiliser des véhicules pour envoyer les gens à Ouagadougou", Simon Compaoré
Village de Belehede, commune de Tongomayel : 17 morts dans une attaque attribuée à des terroristes
Conférence épiscopale Burkina-Niger : Les évêques expriment leur « profonde consternation face aux actes de terrorisme »
Déplacés de Sirgadji : Rahouf, l’enfant de quatre ans qui a fui les terroristes
Situation sécuritaire : Le Conseil supérieur de la défense nationale tient une réunion
Burkina Faso : 19 morts et 13 blessés dans l’attaque contre Arbinda (ministère de la Défense)
Mali : Une centaine de morts dans une attaque
Namentenga : Le village de Silmangué attaqué par des assaillants
Arbinda : Encore des morts suite à une attaque terroriste
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés