Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le chagrin est comme le riz dans le grenier : chaquе jοur il diminuе un реu.» Proverbe malgache

Accidents de la circulation à Ouagadougou : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

Accueil > Actualités > Société • • mercredi 12 juin 2019 à 23h20min
Accidents de la circulation à Ouagadougou : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

Dans cette note du Procureur général, Laurent Poda, adressée au Procureur du Faso près le Tribunal de Grande instance de Ouagadougou, la chaîne policière et judiciaire est appelée à plus de fermeté dans la gestion des cas d’accidents de la circulation causés par les « poids lourds ».

Madame le Procureur,

L’actualité de ces derniers jours offre en ce qui concerne la ville de Ouagadougou, le triste spectacle d’une série de morts due à des accidents de la circulation impliquant des véhicules dits « poids lourds » et des élèves des lycées et collèges notamment.
Cette situation semble avoir pour source le non-respect des dispositions du Code de la route amplifiée par l’incivisme des conducteurs de ces véhicules vis à vis des dispositions municipales règlementant la circulation routière à l’intérieur de la ville de Ouagadougou.

Ces événements sont graves et interpellent la conscience collective de tous et particulièrement celle des autorités en droit et en devoir d’agir pour ramener les usagers de la route au respect strict et ferme de la règlementation en vigueur en matière de la circulation routière

Aussi, au regard de la situation ci-dessus peinte, je vous instruis à l’effet :
1. d’instruire les chefs d’unités de police judiciaire de votre compétence, notamment ceux en charge de constater des infractions du roulage, à une plus grande fermeté dans le cadre du contrôle des pièces afférentes à la conduite (permis de conduire, carte d’affiliation) et au véhicule concerné (carte grise, visite technique et assurance) en cas d’accident.

2. d’immobiliser systématiquement (avec mise en fourrière en cas de défaut d’assurance) les véhicules dont les pièces afférentes sont absentes et/ou non à jour.

3. d’interpeller les auteurs d’accidents mortels en procédure de flagrant délit (arrestation) avec mise en cause des civilement responsables, et de requérir de la juridiction de jugement des peines de prison fermes.

4. de vous assurer auprès des OPJ relevant de votre compétence de la mise en œuvre effective et immédiate des présentes instructions et de veiller à ce qu’elles soient bien inscrites dans le procès-verbal de passation de charges avec votre successeur.

Je vous remercie de vos diligences de mise en œuvre de ces instructions, ainsi que de votre compte-rendu.

LE PROCUREUR GENERAL

Laurent PODA
Officier de l’Ordre National

Vos commentaires

  • Le 12 juin à 11:17, par la vérité En réponse à : Accidents de la circulation : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

    En tout cas une fermeté dans l’application de la loi permettrait de mettre de l’ordre dans la circulation, notamment pour les indisciplinés.
    Bon courage à vous et prudence à tout un chacun.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 11:39, par Le Roi En réponse à : Accidents de la circulation : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

    Enfin un réaction responsable dans cet environnement de megd et fuite de responsabilité que représente la loi de la jungle imposée par les chauffeurs routiers qui sont craints jusqu’en haut lieu .
    Félicitations Mr le procureur

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 11:53, par Le petit tranquilos En réponse à : Accidents de la circulation : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

    Voilà qui est bien dit. Personne ne va redorer l’autorité de l’état en dehors de ceux qui appliquent la loi. En tout cas j’admire cette façon de faire. Regarder actuellement, un exemple simple : un policier ou un gendarme en circulation peut voir des femmes entrain de balayer les abords des routes pour emporter le gravier, mais ces hommes de tenue ne sanctionnent ou ne disent mots. Pourtant c’est une infraction claire et nette mais rien. Si voulez que l’autorité de l’état soit rétablie, j’invite les FDS a agir beaucoup plus en amont au lieu de laisser certaines situations se dégrader et après on parle d’incivisme ou quoi d’autre. Merci encore Mr le procureur. Si certains magistrats pouvaient faire ainsi beaucoup de maux seront résolues.

    Répondre à ce message

    • Le 12 juin à 13:07, par Anonymous En réponse à : Accidents de la circulation : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

      DAnonymous
      J’écris au sujet d’un accident qui a eu lieu le 10 juin aux alentours de 21 heures à l’intersection route venant de la clinique notre dame de la paix et celle menant vers l’hôtel Sofitel et l’échangeur en construction. L’intersection pourtant stratégique et fort achalandée n’a pourtant pas de feux tricolores fonctionnels. J’ai été horrifié par la scène d’un homme ensanglanté gisant à même le goudron dans une marre de sang et ses ruisseaux.... Les pompiers venus porter secours sont repartis appeler les policiers car il y avait apparemment plus rien à faire. Je n’ai pas eu le courage de m’approcher de cette scène tragique et tétanisant...j’ai pensé à ses proches (père, mère, épouse, enfants, amis, proches...) qui allaient apprendre bientôt la dure nouvelle et devoir vivre désormais sans cet être cher. J’espère que quelque chose sera fait pour éviter un autre drame....j’interpelle les autorités compétentes à la diligence et à l’empathie. Merci !

      Envoyé de mon iPad

      Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 12:31, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Accidents de la circulation à Ouagadougou : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

    - Mr le Procureur général, que Dieu Le Père vous bénisse ! Vraiment on était fatigué de la pagaille que faisaient ces transporteurs routiers dans le pays. Et en plus ils ne craignaient personne malgré les lois et se permettaient même de défier l’autorité et de manifester et bloquer les routes ! Des pauvres types qui sont toujours assis derrière les volanta de gros camions, souffrant des douleurs de fesses aux peaux cornées, de douleurs lombaires et des hémorroïdes chroniques, qui au lieu de nous respecter, nous pompent l’air et veulent se comporter en patrons. Il faut les mettre à leurs places ces corrupteurs !! Et grand merci Mr le Procreur général pour votre contribution combien honorable pour vous et la justice burkinabè. Il était temps de crier le Holà avec cette bande d’inciviques notoires !

    Conclusion : Plus que les burkinabè, ce sont les camionneurs étrangers notamment togolais qui sont les plus indisciplinés maintenant dans la circulation au Burkina qu’ils considèrent comme un pays conquis par eux (en partie vrai et regardez vers où je lorgne). Ils font ici ce qu’ils n’osent même pas faire au 1/4 au Togo chez eux. Même les petits cars DYNA togolais font des slaloms sur nos routes en ville. Attention désormais, camionneurs indisciplinés car nous vous avons à l’oeil !

    Par Kôrô Yamýélé

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 14:44, par ILBOUDO En réponse à : Accidents de la circulation à Ouagadougou : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

    Félicitation mon Procureur. Enfin nous avons le procureur qu’il nous faut dans la situation actuelle du pays. Voila un procureur qui vit au rythme de la température de la cité. Dans un pays gangréné par l’incivisme, le procureur devrait multiplier ces genres de sortie. Ces sorties ont le mérite de rappeler les gens a l’ordre mais aussi de faire comprendre que les Magistrats travaillent, vivent avec le peuple et partagent son quotidien.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 14:49, par Indjaba En réponse à : Accidents de la circulation à Ouagadougou : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

    Maintenant que la question des indemnités des policiers est réglée, il faut piéger et licencier les policiers qui se laisseront corrompre en circulation par des chauffeurs indélicats et ou des propriétaires de véhicules défectueux. La hiérarchie a été traitée par les subalternes de dealers donc on suppose que les subalternes sont très propres.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 15:05, par fraoco En réponse à : Accidents de la circulation à Ouagadougou : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

    Aux agents de la police commis à la réglementation de la circulation routière. Faite un tour sur la route 56 passant devant le marché sankar- yaar et alentour. Vous aurez à établir plein de contravention et un bon recouvrement financière pour le trésor. Car dans la zone les poids lourds dictent leur loi.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 15:48, par RAZOUGOU En réponse à : Accidents de la circulation à Ouagadougou : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

    Monsieur le procureur,
    Les papiers de visite technique CCVA ne le sont que de nom. Un camionneur qui se trouve à la frontière à le Togo et qui se rend compte que son CCVA n’est pas à jours se le fait établir par simple coup de fil. Le papier lui sera expédier sans même que l’on voit son camion.
    C’est ça qui est la vérité. Il y’a trop de corruption au sein du CCVA.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 15:54, par caca En réponse à : Accidents de la circulation à Ouagadougou : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

    Mr le Maire, j’ai une idée à vous proposer et ça va marcher. Confiez ce contrôle à une société de sécurité privée, et ce problème est vite régler. Dans les pays occidentaux ce sont les sociétés privée de sécurité qui ont la charge et ça marche bien. La police seule ne peut rien et en plus elle est corrompue. Si vous recrutez une société privée de sécurité avec un mandat très claire le résultat sera là,parce qu’elle paie ses agents avec l’argent des contravention.
    Caca de passage

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 17:33, par Le petit tranquilos En réponse à : Accidents de la circulation à Ouagadougou : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

    Bien dit Caca. Je me propose comme agent au sein de cette structure pour tracter ces gnianmagnianma de chauffeurs et leurs patrons.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 18:11, par Dadi En réponse à : Accidents de la circulation à Ouagadougou : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

    Très bonne décision ! Renvoyer le cas de la ville de Bobo. Les gens accuse satan mais les hommes ont leur part. Même le chien avant de traverser la route ce que la circulation est dangereux à Bobo. Vraiment il faut de là bonne fois dans ce pays. Merc MR le procureur !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 18:25, par triste En réponse à : Accidents de la circulation à Ouagadougou : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

    Pour le commentaire d’Anonymous. A moins d’un autre accident dans le même coin ce 10 juin vers la même heure, il y a eu délit de fuite du conducteur qui a causé la mort de ce motocycliste.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 18:37, par stop à la pagaille En réponse à : Accidents de la circulation à Ouagadougou : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

    Je suis d’accord avec vous Monsieur le procureur mais ayez le courage d’aller jusqu’au bout de votre logique. Nous pouvons sauver des centaines de vie par an avec 2 mesures simples : port obligatoire du casque pour tous les 2 roues et les tricycles, et le port obligatoire de la ceinture de sécurité pour les voitures et les camions. Une loi avait été votée en son temps. Alors, pourquoi la justice n’interpelle pas le gouvernement pour son application. Dernière mesure : interdire la circulation de tous les tricycles la nuit de 18 heures à 6 heures du matin. Combien d’accidents avec ces tricycles confondus avec une simple moto sur les routes ?

    Répondre à ce message

    • Le 13 juin à 09:35, par k En réponse à : Accidents de la circulation à Ouagadougou : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

      Monsieur / madame stop à la pagaille, je suis bien d’avis avec vous que Monsieur le Procureur doit aller plus loin. Le port de casque a débuté avec la sensibilisation, ainsi que le port de la ceinture de sécurité. Cependant, il y a un autre phénomène qui cause des accidents dont nous devons apporter sans complaisance c’est la consommation d’alcool. La problématique de la conduite sous l’effet de l’alcool doit être traitée pour réduire les accidents dans le pays. Monsieur le Procureur, et la police proposé des solutions.

      Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 18:49, par bwaza En réponse à : Accidents de la circulation à Ouagadougou : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

    Je remercie Monsieur le procureur pour cette interpellation relative au respect des dispositions sécuritaires en vigueur au Burkina Faso en général et en particulier à Ouagadougou.
    En effet , il est de notoriété que certains conducteurs routiers ne respectent les règles de sécurité routière. Toute chose qui doit fermement condamnée par la loi en vigueur .
    cependant, ma grande inquiétude réside au niveau des autres usagers de la circulation qui font enfreins aux règles minimales de la circulation routière et qui me semble-t-il ne sont pas inquiétés.
    Je souhaite par conséquent que les autorités compétentes ouvrent davantage l’œil sur certains comportements des motocyclistes qui font fi du code de la route et sont sources de multiples accidents de la circulation.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 20:18, par BAKARIDJAN En réponse à : Accidents de la circulation à Ouagadougou : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

    De grâce faisons la part des choses ! C’est pas parce que on est dans un gros camion qu’on a forcément tord ! Que dites vous de ces indisciplinés, inciviques qui abandonnent la piste cyclable pour slalomer entre les voitures, brûlant les feux, souvent avec des écouteurs aux oreilles, sans phares.... Les tords sont pas forcément d’un seul côté ! Évitons de céder à l’émotion, c’est ce que le maire a fait pour reculer après !

    Répondre à ce message

    • Le 13 juin à 12:52, par Padjin En réponse à : Accidents de la circulation à Ouagadougou : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

      Je valide votre écrit . monsieur le Procureur donne des instructions ferme et sévères pour sanctionner uniquement les conducteurs de poids lourds, qui Pocèdent leurs Permis de conduire, une assurance etc... et on ne dit rien pour les
      autres usagers de la route, surtout les conducteurs de 2 roues qui pour la plus part, n’ont rien de tout çà , c ;est vraiment dommage pour qui connait le comportement des uns et des autres dans les rues de nos villes. On accuse les Poids Lourds de tout les maux de la circulation en ville ! ces derniers sont y sont dans le cadre de leurs travail . dites donnez nous les statistiques des accidents mortels, et la part de chaque catégorie dans ces accidents, à partir de là, tout le monde se fera une idée juste du problème , et on cherche une solution ! ou carrément, on prend la décision d’interdire l’accès des voies urbaine aux poids lourds ( camions de 7 à 40 Tonnes et plus)

      Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 20:41, par Mactar En réponse à : Accidents de la circulation à Ouagadougou : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

    Bjr , le problème est plus profond.
    - il faut faire passer le permis de conduire à tous les conducteurs de moto
    - Mieux former les agent de la circulation , car chaque matin je vois des voitures roulaient sur la ligne continue devant les policiers qui ne réagissent pas comme si cela est normal.
    - les policiers ne regardent que les conducteurs qui veillent les feux de signalisation ., et quand le courant se coupe on ne les voit plus alors que c’est en ce moment qu’on a besoin de leur service .
    - Il faut que l’on impose le permis pour tous et de ne pas céder aux caprices des femmes et commerçants qui ne gèrent que leurs intérêts.
    C’est juste une contribution , pour moi avant de demander à durcir les sanctions , il faut d’abord faire respecter les règles de conduite à tous sans exception . Celui qui n’a pas de permis de conduire doit se limiter au vélo à pédale.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 21:59, par Le fils digne du Sud-Ouest En réponse à : Accidents de la circulation à Ouagadougou : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

    Merci pour cette décision courageuse Monsieur Le Procureur. Juste une suggestion au Maire de Ouagadougou. Si cela est possible d’implanter des barres électriques de 2,8 m de hauteur de 5 H 00 du matin à 22 H 30 de façon automatique sur les voies qui sont empruntées par les poids lourds. Et encore des barrières à la même hauteur sur les autres voies où ils ne doivent pas emprunter. Juste ma contribution

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 06:22, par Pathe Diallo En réponse à : Accidents de la circulation à Ouagadougou : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

    Espérons que ces mesures seront effectivement appliquées courageusement et que tout le monde resistera à la coruption et autres fromes de pression des puissants. Il y a environ un an mon cousin est mort de manière dramatique parceque un jeune conducteur de tricycle a refusé d’optempérer à un policier qui voulait controler ses pièces. Dans sa fuite le tricycle a percuté mon cousin qui est tombé et a été ecrasé par une voiture qui venait ! Transporté à Yalgado il décédait quelques heures après laissant une veuve et 3 enfants inconsolables ! le dossier est resté au niveau de la Police qui a bien sûr liberé le jeune conducteur et dédouané aussi la conductrice de la voiture. Les parents du jeune conducteur ont fait une délégation pour aller voir la famille demander pardon au nom de Dieu et proposer de réparer la moto du defunt ! Au niveau de la Police absolument rien n’a été fait, le dossier n’a même pas été transmis au bureau du Procureur et pourtant celui qui a causé ce drame était en délit de fuite refusant d’optempérer à un ordre de la Police ! Ce genre d’exemple arrive quotideinnement à Ouaga, personne n’est responsable, impunité garantie ! et les familles des victimes peuvent continuer de pleurer !

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 08:39, par INTEGRITE En réponse à : Accidents de la circulation à Ouagadougou : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

    Merci Monsieur le Procureur de faire oeuvre utile même si ce n’ est pas trop tôt.
    Vous tous juges avez la possibilité de vous auto saisir sur des problèmes sociaux importants de ce genre au profit de vos concitoyens. En effet, que dire des phénomènes des maquis à ciel ouvert, bruyant, ou la jeunesse s’ enlise dans les mauvais comportements......jeunes filles, jeunes garçons d’ à peine 16 ans ......
    Que dire des prétendues auberges déguisées en chambres de passe dans des zones d’ écoles ou en pleine zone d’ habitations.........,
    Que dire...... que dire .......que dire,
    Des voies ou infrastructures mal construites, rien......Aucun juge n a levé le doigt.........Ailleurs, les juges s’ auto saisissement de ces questions en toute indépendance........et défendent la cause des citoyens malmenés dans leur droit...... Mais ici.....?

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 10:35, par HUG En réponse à : Accidents de la circulation à Ouagadougou : Le Procureur général appelle à plus de fermeté dans les sanctions

    merci monsieur le procureur de la république. Ceux qui ont le permis savent qu’on ne peut pas rouler plus de 50 KM en agglomération. Si cette mesure était respecté on allait épargner la vie de certaines personnes. Il y a des gens qui roulent à tombeau ouvert dans les agglomérations tout en sachant qu’en cas d’accident il ne seront pas inquiétés car ayant des liens avec des gourous du pays ou sont des gourous. C’est cela le véritable problème de ce pays

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Samentenga : un chef de village tué à Pissila
Burkina Faso : Le général Bila Zagré n’est plus
Dénonciations devant les juridictions : Les précisions du Procureur du Faso
Grogne sociale : Les administrateurs civils marchent sur le Premier ministère ce 26 juin
BEPC 2019 : Avec 18,18 de moyenne, Barry Yobi, une élève à encourager
Conflit foncier : Deux villages à couteaux tirés dans le Boulgou et le Zoundwéogo
Filière volaille : Des acteurs échangent sur la gestion des déchets de transformation du poulet sur les marchés
Sécurité sanitaire : Le Laboratoire national de santé publique et la Douane veulent renforcer leur partenariat
Lutte contre le paludisme : Les moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action bientôt disponibles
Député Ousseni Tamboura : « Des déplacés sont arrivés à Ouagadougou depuis plus d’un an »
Police municipale : Onze élèves inspecteurs soutiennent leurs mémoires
Affaire de blanchiment de capitaux : Rama la Slameuse déposée à la maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés