Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens bien élevés contredisent les autres. Les sаgеs sе сοntrеdisеnt еux-mêmеs.» Oscar Wilde

Promotion immobilière : Abdoul Service international récompensé sur le bord de la Seine

Accueil > Actualités > Société • Communiqué • mardi 11 juin 2019 à 11h10min
Promotion immobilière : Abdoul Service international récompensé sur le bord de la Seine

Le tableau de chasse de la société immobilière Abdoul Service international s’agrandit. La qualité de son travail a é té saluée au-delà de nos frontières. Samedi 8 juin 2019, en France, sur le bord de la Seine, le Groupe International des Femmes Actives pour l’Economie et le Développement de l’Entreprenariat a distingué le PDG d’Abdoul Services, au cours d’une cérémonie somptueuse.

Cette soirée a vu la présence du Vice-président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, l’honorable député Bruno FUCHS, de la fille du président Joseph Kasa Vubu, Justine Kasa Vubu, de l’honorable Cabral Libil plus jeune candidat aux présidentielles au Cameroun et représentant pays de l’Organisation Mondial du Commerce (OMC), de fortes délégations venues de la Guinée, de la RDC, de la Côte d’Ivoire, du Mali et bien entendu du pays des hommes intègres.

C’est au cours de ce Diner gala que Mlle Kadidja Tiendrebéogo a reçu des mains du député français Bruno Fuchs, le trophée de la GIFA d’Or 2019 du meilleur entrepreneur africain de l’année sur lequel est gravé le nom « ABDOU OUEDRAOGO ». Elle a remercié les initiatrices de la soirée, qui à mille lieux ont reconnu, les efforts du PDG de Abdoul Service, Ouédraogo Abdou.

Présidente de la GIFA LEPFIDA, Madame Marie Thérèse Altermath a rappelé les qualités professionnelles de la société Abdoul Service International et surtout celles humaines de son président directeur général. Elle a souhaité que ce dernier soit le parrain de la GIFA d’Or 2020.

Le dimanche 9 juin 2019, Mme Tiendrebéogo a déposé au nom de M. Ouédraogo Abdou une gerbe de fleur sur la tombe du soldat inconnu situé au beau milieu de l’Arc de triomphe. Une cérémonie émouvante marquée par une prise d’armes, un hymne aux morts, la marseillaise et le ravivage de la flamme. Toutes ces cérémonies ont connu la présence de M. Salif Ouédraogo et de Mme Konsiembo Odette respectivement représentant d’Abdoul Services en France et en Belgique.

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 11 juin 2019 à 17:19, par caca En réponse à : Promotion immobilière : Abdoul Service international récompensé sur le bord de la Seine

    Mes félicitations à votre succès qui honore le Burkina Faso. Cependant, voyez vous que ce genre de fête est une arnaque. On donne avec la main droite, et de l’autre côté la main gauche vous réclame un plus pour l’année suivante.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2019 à 17:38, par Le Vigilent En réponse à : Promotion immobilière : Abdoul Service international récompensé sur le bord de la Seine

    La prise d’arme à la cérémonie de dépôt d’une gerbe de fleurs sur la tombe du soldat inconnu a été exécutée par qu’elle unité ? On ne voit les éléments habillés présentant l’arme comme cela se fait d’habitude.
    Tous les « officiels « cités semblent n’être que d’illustres inconnus.
    On se demande alors s’il ne s’agit pas d’une publicité initiée par des amateurs mal inspirés.

    Répondre à ce message

    • Le 11 juin 2019 à 20:57, par Kouda En réponse à : Promotion immobilière : Abdoul Service international récompensé sur le bord de la Seine

      Le Vigilent,
      lol.
      Si on parle, on va dire que nous sommes contre un compatriote.
      Il est très facile de réunir une bande d’inconnue en quête de pub pour se faire décerner un prix bidon. Quels sont les critères d’attribution de ce prix ? Qui étaient en compétition ?
      Monsieur Fuch ? lol
      La fille de..., le plus jeune candidat à la présidentielle au Cameroun dont on ne connait même pas le score. Hum !
      C’est uniquement par la qualité du travail et tarification juste et abordable qu’une société immobilière se distinguera. Tout le reste n’est que fumée et poussière.

      Répondre à ce message

  • Le 13 juin 2019 à 07:05, par Le blé En réponse à : Promotion immobilière : Abdoul Service international récompensé sur le bord de la Seine

    Comment peut on désigner quelqu’un comme étant le meilleur entrepreneur immobilier alors que dans sa plus grande cité il n’y a ni eau ni courant ni caniveaux ni électricité ? Ou bien c’est parce qu’il n’a pas fait toutes ces choses qu’il est désigné meilleur ? Meilleur parmi qui ?
    Abdoul service, nous clients de la cité zagtouli, attendons notre courant, nos caniveaux et nos écoles.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le Covid-19 : UBA Burkina apporte un soutien de 87 500 000 F CFA
Mise en quarantaine de Ouagadougou : La mesure passe difficilement à Kouba, sur la Route nationale N°5
Mise en quarantaine : « Si le gouvernement ne revoit pas sa décision, nous allons manifester », prévient un chauffeur
Coronavirus : A Ouagadougou, les marchés restés ouverts perdent aussi de leur affluence
Vimma Eau Minerale Naturelle Offre Un Cheque Et Des Paquets D’eau Vimma Au Ministere De La Sante Du Burkina Faso Pour Lutter Contre Le Corona Virus Covid-19
Éducation : Un collectif de 14 syndicats suspend son mouvement à compter du 30 mars
Lutte contre le Covid-19 : Le MBDHP fait des recommandations au gouvernement
COVID-19 : "Mieux se préparer, répondre et récupérer", une analyse d’Ahunna Eziakonwa, Directrice du Bureau régional pour l’Afrique du PNUD
Burkina Faso : La gestion des problèmes fait peur
Coronavirus : A la cité universitaire « La Chinoise », les étudiants prennent leurs précautions
Coronavirus au Burkina : Les Bobolais entre peur et insouciance
Souleymane Ouédraogo, SG du Syndicat national des taximen du Burkina (SYNTAB) : « C’est vrai qu’il y a la maladie, mais la faim risque également de tuer les gens »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés