Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «D’abord se prouver à soi-même qu’on est bien, aller au bout de ses forces, mais sans les dilapider ; ne jamais rêver.» Andrée Maillet

Namentenga : Le village de Silmangué attaqué par des assaillants

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • lundi 10 juin 2019 à 16h01min
Namentenga : Le village de Silmangué attaqué par des assaillants

Boulsa, 10 juin 2019 (AIB)-Plusieurs individus armés ont attaqué lundi, le marché et des concessions à Silmangué, village situé dans la commune de Bouroum, province du Namentenga, a appris l’AIB auprès d’habitants.

Nos sources ajoutent il y a eu des pertes en vies humaines, sans en préciser le nombre.

Les assaillants arrivés de la direction d’Arbinda (Soum), ont d’abord attaqué le marché de Silmangué avant de s’en prendre à des concessions.

En fin mai, trois personnes ont été tuées dans le même village par des hommes armés qui ont aussi brûlé trois maquis et des motos, d’après la radio privée Oméga.

Signalons aussi que hier dimanche, des assaillants ont attaqué le marché d’Arbinda, faisant au moins 17 morts.

Agence d’information du Burkina

Vos commentaires

  • Le 10 juin à 19:28, par Dedegueba SANON En réponse à : Namentenga : Le village de Silmangué attaqué par des assaillants

    Il y a un truc qui me chiffonne, comment ces gens peuvent descendre si bas, en supposant qu’ils viennent du Sahel plus au Nord, jusqu’au Namentenga et au Bam, faire leur forfait, sans être repérés ? Et après leur forfait disparaître comme si de rien n’était ? Est-il si difficile d’encercler ces assaillants ? N’avons nous pas d’avions capables de les prendre immédiatement en chasse dès qu’on signale leur attaque ? Et l’appui des forces étrangères ? Sans doute comme ici il ne s’agit pas de prise d’otages français ou occidentaux ?..
    Si nous avons un problème d’effectifs, recrutons et recrutons beaucoup dans cette zone, cela va permettre de résorber un peu le problème de chômage dans la zone. Et les jeunes paumés éviteront de se faire endoctriner dans des circuits hors la loi quel que soit le discours.
    Sans la sécurité rien ne peut marcher, et notre président doit montrer qu’il peut aussi "massacrer" comme l’autre.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juin à 19:47, par Guimbo En réponse à : Namentenga : Le village de Silmangu\xe9 attaqu\xe9 par des assaillants

    Vraiment !!! Seul Dieu est fort. Vous ferez rien au Pays des hommes intégres. Courage fréres et soeurs Burkinabé donnons nous la main dans la main . ensembles on sera trés fort à jamais, nous avons maintenant :
    un seul pays
    Une seule armée
    Un seul parti politique
    Une seule patrie
    Ce qu’ on peut pas abandonné

    C’ est le BURKINA FASO . mon Dieu paix ,paix paix

    Répondre à ce message

  • Le 10 juin à 20:50, par Raso En réponse à : Namentenga : Le village de Silmangué attaqué par des assaillants

    Ils ne viennent pas du Sahel, ils vivent dans les environs.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juin à 20:59, par La vérité En réponse à : Namentenga : Le village de Silmangué attaqué par des assaillants

    Il nous faut absolument une logistique aérienne de combat si nous voulons avoir une force rapide d’intervention. Nous savons que la route est dangereuse avec les embuscades. Il nous faut disposer d’au moins trois hélicoptères de combat pour pouvoir frapper rapidement nos ennemis et les pourchasser.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juin à 22:25, par Sheikhy En réponse à : Namentenga : Le village de Silmangué attaqué par des assaillants

    Le pouvoir et les FDS sont bloqués. La chose est claire. Il ne s’agit pas d’étrangers, ce sont juste des personnes faisant partie de la population. Les mandataires de ces criminels ont ouvert la boîte aux pandores et les questions sociologiques ont le reste. C’est ça le dilemme et ca remonte plus loin et ce que les gens pensent. En plus, quelques FDS ne sont pas blancs comme neige. Je m’arrête là. On encore du chemin au Faso.

    Répondre à ce message

    • Le 11 juin à 08:02, par BILGO En réponse à : Namentenga : Le village de Silmangué attaqué par des assaillants

      je crois qu’il faut éviter de culpabiliser les FDS dont vous n’avez certainement pas des preuves de ce que vous avancer.Pouvez vous nous citer au moins un exemple de FDS pris en complicité avec les démons ?Eviter donc ces genres de propos diffamatoires.Jusqu’à présent je leur leur donne le crédit d’hommes épris de courage pour la défense de notre cher Faso souvent meme au détriment de leur vie.

      Répondre à ce message

  • Le 10 juin à 23:00, par caca En réponse à : Namentenga : Le village de Silmangué attaqué par des assaillants

    S’il y a un président qui mérite bien d’être inculpé par haute trahison c’est bien le président Rock Marc Christian Kaboré. Comment comprendre que depuis les attaques, l’armée Burkinabé dispose pas encore un hélicoptère de combat même Russe ? L’argent qu’ils gaspillent suffisses à acheter deux ou trois hélicoptères de combat pour aider les troupes aux sols. L’attaque d’hier et aujourd’hui pouvait être limiter de dégâts si nos militaires pouvaient intervenir rapidement. Mais hélas, le burkinabé est compliqué et passe tout son temps à critiquer l’autre et sous évaluer son frère.
    Combien coute un hélicoptère de combat ou l’ONU ne pourrait pas vous autoriser a avoir ? En plus, il y a plusieurs pays comme l’Ukraine qui pourrait vendre cet engin ? Je suis en colère de ses responsables qui n’ont aucune vision de la vie humaine.

    Répondre à ce message

    • Le 11 juin à 02:01, par Sidérant En réponse à : Namentenga : Le village de Silmangué attaqué par des assaillants

      À caca.

      Que voulez-vous dire par "un hélicoptère de combat même Russe" ? Auriez-vous établi que les hélicoptères russes sont moins performants que d’autres et, peut-être de ce fait, plus abordables ? Rassurez-nous, dites-nous que la langue vous a fourché ...

      Répondre à ce message

      • Le 11 juin à 12:26, par caca En réponse à : Namentenga : Le village de Silmangué attaqué par des assaillants

        Pas du tout, les Russes sont plus compréhensifs que les reste comme les américains, français et britannique du conseil de sécurité de l’ONU. Les hélicoptères sont performants et abordables par rapport un tigre français. Tant que nos FDS n’auront pas des moyens adéquats ces genres d’attaques idiotes ne cesseront points.
        Voyez vous nous sommes à notre quatrième années d’attaque terroristes, et l’aviation militaire burkinabé n’existe même pas. Pourtant, il y a un budget alloué à cela. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi des individus peuvent venir massacrer sauvagement des citoyens tranquillement et continuer leur chemin dans un autre marché pour tuer sans s’inquiéter. C’est facile d’en vouloir aux internautes qui critiquent l’action du gouvernement, mais posons nous la question afin de comprendre notre propre réflexion vis à vis de la situation.

        Répondre à ce message

    • Le 11 juin à 10:10, par Dedegueba SANON En réponse à : Namentenga : Le village de Silmangué attaqué par des assaillants

      Caca, fait attention à ton discours car avec les lois en gestation, en gardant ta façon de parler tu risques fort de tomber sous une loi. Parce que là tu as dérapé un peu, et si moi un citoyen lamda trouve que tu as pris l’herbe, qu’en sera t’il de l’autorité ?
      Si comme l’a dit Raso plus bas, si nos assaillants sont parmi nous, alors nous avons intérêt à développer la "police de proximité".
      Il semble qu’au Maroc, presque tous les chauffeurs de taxi sont associés à la lutte contre les terroristes...

      Répondre à ce message

      • Le 11 juin à 12:34, par caca En réponse à : Namentenga : Le village de Silmangué attaqué par des assaillants

        Ah ok, si critiquer à mon gouvernement je dois faire la prison je le ferai volontier. En quoi de bon si nos propres citoyens ne sont capables de critiquer les actions du gouvernement.
        Est-ce que ces autorités iront dire à la population d’Arbinda en 2020 pour les élections présidentielle ? Si mon autorité se sente visée par mes posts ça alors. Bienvenue le fascisme au pays de Thomas Sankara.
        Si cela doit arriver, je sois un sacrifice de plus.

        Répondre à ce message

  • Le 11 juin à 01:03, par jeunedame seret En réponse à : Namentenga : Le village de Silmangué attaqué par des assaillants

    Mr caca ; je crois que ce n’est pas un premier besoin d’hélicoptères. Mais de vaillants CDR ; car, la nuit tous les chats sont gris. Et seule la population locale patriote formée peut être les premiers résistants crédibles.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin à 08:39, par MOREBALLA En réponse à : Namentenga : Le village de Silmangué attaqué par des assaillants

    Le pire reste à venir au regard de ce qui se passe au Mali. Tout est prémédité et le comble aucun de nos gouvernants n’a rien en prévision à tous ces attaques entre communautés. Si l’idéal dans une communauté la sécurité est dévolue à l’armée, alors quand toute une armée à mal à endiguer les tueries sataniques pour le MACINA, il est temps et urgent que nos gouvernants permettent les auto défenses. Si tout un chacun est responsable de sa propre sécurité, nous nous imposerons une sécurité commune. Les terroristes ont des AK47, permettez nous de pouvoir en disposer. Nos aïeux ont bataillé pour qu’il règne la paix, il est de nos responsable de traduire notre paix ou de la payer de nos vies. Il parait qu’un AK47 coûte moins de cinq cent mille francs, par contre, un pistolet de 7 mm coût autour de sept cent cinquante mille francs, allez comprendre. Très chers décideurs permettez nous d’assurer notre propre survie !

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin à 08:59, par koh En réponse à : Namentenga : Le village de Silmangué attaqué par des assaillants

    mr caca il faut vous calmer
    il vous cesser vos revendications toutes azimutes, les autorités réfléchiront à tête reposée pour trouver une solution. Mr caca est ce que vous arrivez à diriger facilement votre famille nucléaire ?
    Aussi connaissez vous le prix d’un hélico ?
    parlant de l’Ukraine saviez vous que les relations internationales sont plus complexes que vous le pensiez. On peut pas aller payer des avions comme on va payer des moutons au marché.

    Répondre à ce message

    • Le 11 juin à 12:50, par caca En réponse à : Namentenga : Le village de Silmangué attaqué par des assaillants

      Ah ok, l’essentiel que vous entendiez nos cris de détresse. Je sais bien qu’on achète pas un hélico comme on achetait un poulet à Waga.
      Mais depuis quatre ans, on devis montrer au citoyen comme Caca que l’autorité a eu le temps de réfléchir. Y-a-t-il un mal pour un citoyen qui s’inquiète ? La pauvreté du Burkina n’est une raison, étant donné que les primes des officiels du Burkina suffisent à faire l’économie participatifs. Le monde est fait de réseau où les armées circules comme des voitures japonaises. Je pense dans ce sens de chercher, et vous trouverez le bon consultant. A ma connaissance, le Burkina n’est pas sous un embargo américain et de l’ONU.

      Répondre à ce message

  • Le 11 juin à 09:02, par SIDPACOUNYE En réponse à : Namentenga : Le village de Silmangué attaqué par des assaillants

    La question que je me pose, c’est de savoir où sont passés les fameux Koglweogos. Au lieu de martyriser les pauvres voleurs de volailles, ils seraient plus utiles à surveiller les villages afin de prévenir les attaques terroristes.
    Nous avons un sérieux problème au Burkina, la lenteur administrative.
    Où en est-on avec la police de proximité que le gouvernement avait annoncée. Les FDS ne pouvant pas être partout, je pense qu’elles doivent accepter qu’on crée des comités de surveillance dans chaque village (Koglweogos, Dosos, etc) peu importe l’appellation ou la forme.
    Ces structures locales sous la supervision des FDS peuvent être très efficaces en terme de renseignements.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin à 10:40, par mninda En réponse à : Namentenga : Le village de Silmangué attaqué par des assaillants

    Il est constant de lire après chaque attaque d’un village par les terroristes ,que nos FDS n’ont pas pu intervenir à temps ou n’ont pas voulu intervenir de peur d’être prises dans des embuscades ou des mines explosives tendues par les terroristes . Mais pourquoi nous ,nos FDS ne peuvent jamais tendre des embuscades aux terroristes et les anéantir ? pourquoi les terroristes semblent maitriser nos propres brousses plus que nous mêmes ,au point de pouvoir y circuler aisément de jour comme de nuit sans qu’on ne les voit jamais arriver ? La conclusion qui pourrait tout de suite poindre dans tout esprit ,c’est que ces criminels sont dans les villages mêmes . OK . Dans ce cas, POURQUOI NE PAS BOUCLER PENDANT UNE SEMAINE tous LES VILLAGES DE toute une province ,une commune ,fouiller individuellement toutes les concessions, case par case ,poulailler par poulailler ,puits par puits ( jeter même des explosifs dans tout puits désaffectés etc) ; Ainsi toute personne prise avec une arme de guerre dans sa case ,son champ ,il faut le fusiller immédiatement, s’il n’arrive pas à justifier la légalité de la présence d’une arme dans sa maison . Il faut même mettre le feu aux ruches placées dans les arbres, mais SURTOUT ouvrir grandement les voies qui relient les différentes localités ,de sorte à ce qu’on aperçoive quelqu’un à au moins cent mètres. En d’autres termes ,que les arbres et autres broussailles soient arrachés à au moins cent mètres de la chaussée de sorte , à ce que personne ne puisse se cacher au bord de la voie . Mes frères comme chacun apporte sa petite contribution à cette lutte pour notre survie commune ,ne pensez -vous pas, que ces petites idées peuvent nous aider aussi ? Parfois certaines idées à priori trop simplistes peuvent être plus redoutables que les avions ,CHARS ,KALACH . Voyez comment le peuple vietamien a su vaincre les avions B52 des USA et aussi la France . C’est par le génie de son peuple et avec des idées et armes simples et à la limite saugrenues à première vue qui les ont permis de triompher des adversaires puissants

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin à 10:51, par Free spirit En réponse à : Namentenga : Le village de Silmangué attaqué par des assaillants

    Dis Donc ont se bas contre la France soyons raisonable comment quelqu’un qui arrive a pen d’avoir de l’eau potable peux Acheté une arme de 1.500.000 ou meme plus pour tiré sur innoncent c’est une strategie de destabilisation pour pouvoir volé et profité de tout oportunité souvent je me demande avons nous des dirigents ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin à 10:55, par Ousmane En réponse à : Namentenga : Le village de Silmangué attaqué par des assaillants

    Le terrorisme ne s’arrêtera que lorsque nos populations comprendront que c’est du business aux mains des puissances étrangères qui sont présentes dans le Sahel. Pour affronter ces gens, il faut un mouvement commun et concerté de la société civile des 3 pays que sont le Burkina, le Mali et le Niger. C’est enfantin de croire que nos gouvernants peuvent lutter contre ça. Nous sommes tous responsables car au lieu d’agir nous passons notre temps à bavarder. Les occidentaux ont mesuré notre courage avec la mort des leaders comme Thomas Sankara. Ils sont persuadés qu’on ne franchira pas le pas. Ils nous maintiennent dans la peur...peur de perdre notre confort actuel........sinon c’est possible, il faut seulement accepter payer le prix. Quel est ce prix ? est-ce que nos peuples sont prêts à le payer ? C’est cette question qu’il faut résoudre avant d’entreprendre quoi que ce soit, sinon c’est voué à l’échec !

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin à 12:39, par Jerkilo En réponse à : Namentenga : Le village de Silmangué attaqué par des assaillants

    Les FDS semblent débordées. Ainsi, après les régions frontalières (Sahel, Est, Nord), les terroristes poussent leurs pions vers la région du Centre puisque le Centre-nord est déstabilisé. La stratégie de reconquête militaire frontale ne fonctionne pas. A attaques asymétriques, il faut une réponse ou une contre-attaque asymétrique (commandos héliportés plus maîtrise du renseignement et coopération des populations). J’ai l’impression que le soutien français n’est pas franc et nous crée plus de problème qu’il n’en résout.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Pô-Guiaro : Deux gendarmes meurent dans une attaque
Natiaboani : Un détachement militaire victime d’une attaque
Armée burkinabè : Le 31e régiment d’infanterie commando de Tenkodogo a son unité anti-terroriste
Sahel : « Si on n’est pas là, ces pays s’effondreront sur eux-mêmes », selon le chef d’Etat major des armées françaises
Burkina Faso : L’état d’urgence prorogé jusqu’au 12 janvier 2020
Goenega (Centre-Nord) : Une école incendiée par des hommes armés
Région de l’Est : Le couvre- feu prolongé jusqu’au 5 septembre 2019
Burkina : 15 personnes tuées dans une attaque terroriste dans la commune de Barsalogho
Déplacés de Silgadji à Ouagadougou : « On nous a demandé de retourner d’où nous venons »
Situation des déplacés internes : ’’Ouagadougou n’a pas les commodités nécessaires pour les abriter", Laurence Ilboudo
Déplacés internes : "les actions qui consistent à mobiliser des véhicules pour envoyer les gens à Ouagadougou", Simon Compaoré
Village de Belehede, commune de Tongomayel : 17 morts dans une attaque attribuée à des terroristes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés