Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le bien se fait , mais ne se dit pas. Et certaines médailles s’accrochent dans l’âme et pas sur la veste» Jino Bartoli

« Entreprendre à zéro franc » : 306 jeunes et femmes formés sur le concept dans les Cascades

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • dimanche 9 juin 2019 à 12h21min
« Entreprendre à zéro franc » : 306 jeunes et femmes formés sur le concept dans les Cascades

Le vendredi 7 juin 2019, s’est tenue dans la salle de conférence du lycée Sainte Thérèse de Banfora, la cérémonie de clôture de l’atelier de formation sur le concept « Entreprendre à zéro franc (EZF) ». Durant quatre jours, 306 personnes issues de la région des Cascades ont été outillées sur le concept. Cette cérémonie de clôture a été marquée par des allocutions et la remise symbolique d’attestations aux participants.

Grâce à cette formation, « les bénéficiaires pourront ainsi initier des projets ou créer des entreprises sans débourser un centime ». En effet, le concept « Entreprendre à zéro franc (EZF) » est une stratégie de création et de lancement d’activités génératrices de revenu sans faire recours à un financement externe. Le projet vise ainsi à doter les bénéficiaires de connaissances et techniques nécessaires pour démarrer, sans financement extérieur, un projet entrepreneurial dans le domaine de l’agrobusiness. C’est pour former ces jeunes, femmes et hommes, désireux d’entreprendre, mais faisant face aux difficultés financières et sans préparation préalable à la conduite d’un projet entrepreneurial, qu’une caravane a donc été initiée à leur profit.

Les participants

La caravane « Entreprendre à zéro franc » est une initiative conjointe de la Fondation africaine pour le développement de l’entrepreneuriat et le développement économique (FAFEDE) et de l’Agence de financement et de promotion des petites et moyennes entreprises (AFP-PME). Elle est placée sous la tutelle du ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat et va concerner toutes les 13 régions du Burkina Faso. A en croire ses initiateurs, le projet ambitionne de former 200 000 personnes sans emploi ou issues de divers corps de métiers, de tout âge et des deux sexes, à l’entrepreneuriat à travers la méthode EZF.

Remise symbolique d’attestations

Pour cette première phase de la caravane dont le lancement a eu lieu le lundi 3 juin 2019 dans la commune de Banfora, dans les Cascades, ce sont au total 10 000 personnes qui seront formées dont au moins 30% de femmes à l’entrepreneuriat suivant le concept, avant la fin de l’année 2020. Dans la cité du Paysan noir (Banfora), 306 personnes ont pris part à cette session de formation qui a duré quatre jours.

Photo de famille des autorités avec des participants

Les communications ont été assurées par les formateurs de la FAFEDE et de l’AFP-PME. Ainsi, les participants ont été formés sur plusieurs modules, notamment sur le concept EZF, l’initiation aux techniques agri preneur à zéro franc (AZF), l’éducation financière, la technique de budgétisation et de montage de plans d’affaires, la conduite de projet et des cas pratiques.

Isaac Nacoulma de l’AFP-PME

« Au cours de la formation, nous avons amené les participants à comprendre le concept EZF, à mieux structurer leurs idées de projet. Nous leur avons enseigné aussi quels sont les risques qu’il faut éviter et comment à partir de leur propre ressource, ils peuvent démarrer leur entreprise », a indiqué Isaac Nacoulma de l’AFP-PME. Selon lui, la démarche EZF a appris aux participants avec des outils et une méthodologie simple, comment démarrer son entreprise sans attendre un financement extérieur.

Drissa Ouattara, président du conseil régional des Cascades

Cette cérémonie a été parrainée par le président du conseil régional des Cascades, Drissa Ouattara. Il a félicité les initiateurs pour leur « projet innovant ». Car il estime que ces jeunes, une fois outillés, sont capables de mettre le concept en pratique. Pour cela, il les invite à une meilleure organisation. « Nous pouvons bien entreprendre à zéro franc. Cela dépend de notre organisation », a-t-il rassuré. Il a indiqué que son institution est prête à accompagner tous les jeunes qui ont des « projets sérieux ».

Rachelle Ouédraogo_Yarbanga, participante

Les bénéficiaires n’ont pas manqué d’exprimer leurs sentiments de joie et de satisfaction. Pour Rachelle Ouédraogo/Yarbagan, « la formation a été bénéfique du fait que j’ai appris qu’à partir de zéro franc on peut entreprendre ». Selon elle, à l’issue de cette formation, elle pourra mettre en œuvre son projet sans attendre un financement extérieur.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
59e anniversaire de l’indépendance : Le Roi de Tenkodogo formule des vœux de paix et de concorde nationale
Festivités du 11 décembre : la Fondation Orange offre un lycée scientifique à Tenkodogo
Développement des compétences des jeunes au Burkina : L’heure de la capitalisation après 6 ans de mise en œuvre
Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) : Les agents préparent les activités de 2020
Mobilisation de la Contribution financière en matière d’eau (CFE) : Les députés membres du REPHA-BF s’imprègnent des difficultés
Province de la Gnagna : 250 villages s’engagent à abandonner le mariage d’enfants et la pratique de l’excision
Fête de l’indépendance Tenkodogo 2019 : Le ministère de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles célèbre également les mets locaux !
Lutte contre l’excision au Burkina Faso : L’Association burkinabè des professionnels de l’assistance sociale renforce les capacités de ses membres
Région du Nord : L’association SAULER dresse un bilan satisfaisant de ses activités de l’année 2019
Opération 1000 poches de sang : Le FPDCT subventionne la délivrance de la CNIB pour encourager le don de sang
11e promotion du master 2 en management et commerce international : 28 lauréats reçoivent leurs diplômes
Direction régionale de la santé du Centre-est : La SONABHY offre 100 bouteilles de gaz aux structures de santé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés