Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a des temps où l’on ne peut plus soulever un brin d’herbе sаns еn fаirе sοrtir un sеrреnt.» Marceline Desbordes-Valmore

Théâtre : De nouveaux comédiens aptes à monter sur les planchers

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par Dimitri OUEDRAOGO • samedi 8 juin 2019 à 14h00min
Théâtre : De nouveaux comédiens aptes à monter sur les planchers

Le projet « Théâtre en partage » a organisé, le jeudi 6 juin 2019 à Ouagadougou, la cérémonie de sortie officielle de nouveaux comédiens. Après une formation de quatre mois, les impétrants ont joué une pièce intitulée « Où est lokesse (l’orchestre) ? ».

Le cercle des comédiens s’est agrandi. En effet, le projet « Théâtre en partage » a organisé, le jeudi 6 juin 2019, la sortie officielle de 27 comédiens après quatre mois de formation. Les impétrants, pour montrer qu’ils ont appris quelque chose durant les initiations, ont joué une pièce. Elle a été mise en scène par Alain Héma. La pièce, intitulée « Où est lokesse (l’orchestre) ? », fait ressortir ce qui se passe dans les maquis. Entre les serveuses et les clients, c’est souvent la complicité, parfois l’animosité. Mais tout le monde y va. On y rencontre des politiciens, des commerçants, des étudiants et des sans-emplois. L’orchestre y est aussi. Parfois, pour des questions de business, certains musiciens lâchent leur groupe. Les maquis, c’est aussi les bagarres, les injures, la corruption, la prostitution…

Ildevert Medah, formateur

Cette pièce, les apprenants l’ont bien exécutée, de quoi rendre fier Ildevert Médah, l’un des formateurs. Il trouve que les nouveaux comédiens se sont bien accrochés au texte. Le jeu était beau au point que « l’homme à la barbichette » a confié qu’ils seront demain, de grands comédiens. Pour le promoteur de « Théâtre en partage », Anatole Koama, l’objectif était de permettre aux jeunes d’embrasser convenablement le métier. Il s’est agi donc de les former et de les amener à travailler.

Anatole Koama, promoteur de théâtre partage

Ce fut donc une belle expérience pour Claudine Sam, comédienne. Elle dit avoir bénéficié d’une bonne formation. Ce qui lui a permis d’être à l’aise sur la scène. Elle a laissé entendre qu’à l’issue de la formation, elle se sent maintenant prête à embrasser la carrière de comédienne.

Cette formation s’est tenue avec le soutien du Fonds pour le développement culturel et touristique.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Festival international de danse de Ouagadougou (FIDO) : La 8e édition aura lieu du 25 janvier au 1er février 2020
Lutte contre l’extrémisme violent : Les ministres de la Culture du G5 Sahel prennent des conseils auprès du Moogho Naaba
Musique : Mamadou Diabaté présente son 15e album ’’Nakan’’
Culture : L’association des danseurs et chorégraphes du Burkina Faso et de la diaspora est née
The U.S. Mission in Ouagadougou, Burkina Faso is seeking eligible and qualified applicants for the position of Consular Assistant in the Consular Section.
Bobo-Dioulasso : La salle de cinéma de l’Institut français baptisée du nom du réalisateur burkinabé Kollo Daniel Sanou
Diversité des expressions culturelles : Le Burkina Faso prépare l’élaboration du périodique quadriennal de la convention de l’UNESCO
Médias : « La musique burkinabè est à la traîne tout simplement parce qu’on ne promeut pas les artistes qu’il faut », dixit Hervé Honla, journaliste culturel
Culture : Le Burkina fait le bilan de la mise en œuvre de la Convention 2005 de l’UNESCO
Lutte contre l’extrémisme violent : Les ministres de la Culture du G5 Sahel en concertation à Ouagadougou du 15 au 17 janvier 2020
Ouistiti d’or 2020 : Wel.vy la référence remporte le trophée de l’humoriste émergeant génération 2000
1ère édition du Festival « Badya » : Coup d’essai, coup de maître !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés