Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans la vie exactement autant d’occasions spéciales que nous choisissons d’en célébrer.» Robert Brault

Coopération : Suédois et Danois ont célébré leur constitution

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | Par Nicole Ouédraogo • vendredi 7 juin 2019 à 18h28min
Coopération : Suédois et Danois ont célébré leur constitution

Les communautés suédoises et danoises vivant au Burkina ont commémoré ensemble dans la soirée du jeudi 6 juin 2019, la date d’adoption de la constitution de leur pays respectif. A l’occasion, amis, acteurs de la société civile, membres du gouvernement et diplomates étaient présents à la résidence de l’ambassadeur du Danemark au Burkina, Ulla Naesby Tawiah.

Le 6 juin 1809, jour de la fête nationale de la Suède, marque la célébration de plusieurs évènements importants pour le pays, dont l’adoption de sa constitution. Quarante ans plus tard, soit le 5 juin 1849, le Danemark se dotait également des lois fondamentales devant régir les rapports entre gouvernants et gouvernés.

L’ambassadeur du Danemark, Ulla Naesby Tawiah (à gauche) et la chargée d’affaires de l’ambassade de Suède, Mia Rimbi ( à droite)

En vingt-cinq ans de présence au Burkina pour le Danemark et vingt ans pour la Suède, l’ambassadeur du Danemark, Ulla Naesby Tawiah, a relevé que dans le cadre de la coopération bilatérale, chaque pays accorde annuellement au Burkina, une aide financière d’environ 18 milliards de francs CFA. Cela, pour le développement des secteurs de l’eau, de la sécurité, de la justice, des droits humains, la bonne gouvernance et la démocratie. A ce sujet, à une année des enjeux électoraux, la chargée d’affaires de l’ambassade de Suède, Mia Rimbi, a indiqué que son pays et le Danemark vont appuyer le processus électoral mené par les institutions de l’Etat ainsi que les acteurs de la société civile.

« Il faut écouter ceux qui pensent que personne ne les écoute »

Dans un contexte marqué par l’insécurité, les deux pays amis ont convié le Burkina à renforcer le dialogue entre les différents groupes ethniques et religieux. En effet, soutient la diplomate danoise, Ulla Naesby Tawiah, « c’est peut-être possible de rattraper le développement si nous faisons un grand effort , mais en ce qui concerne la cohésion sociale et nationale , une fois déchirée, elle est très difficile à rétablir ». Et d’ajouter : « Il faut écouter ceux qui pensent que personne ne les écoute, il faut inviter ceux qui pensent que personne ne veut collaborer avec eux à participer ».

Le maintien de la cohésion sociale, de l’avis d’Ulla Naesby Tawiah, passe également par une décentralisation effective et une meilleure distribution des ressources dans toutes les localités du Burkina. « La présence d’un Etat sur le territoire n’est pas mesurée par la présence d’un gouverneur ou d’un préfet, mais par l’accessibilité des services sociaux, le maintien de l’ordre et de la sécurité et la défense des droits fondamentaux de tous les citoyens », a-t-elle noté.

Par ailleurs, au moment où la Suède célèbre les 100 ans du droit de vote et d’éligibilité des femmes , la chargée d’affaires de la Suède, Mia Rimbi, a indiqué que son gouvernement et celui du Danemark seront toujours aux côtés du Burkina pour promouvoir la participation des femmes dans la vie politique du pays.

Notons que cette cérémonie a été marquée par la remise de prix aux deux lauréats du concours de cinéma initié par l’ambassade du Danemark, avec la participation de l’Institut Imagine. Sur 29 œuvres produites dans le cadre du cinéma de poche pour le développement (filmer à partir du téléphone), ce sont finalement deux œuvres qui ont été primées. Les thématiques abordées sont relatives à la collaboration entre le Danemark et le Burkina Faso ces 25 dernières années.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 10 juin à 08:50, par Le patriote En réponse à : Coopération : Suédois et Danois ont célébré leur constitution

    Félicitation Mme l’Ambassadrice. Voilà l’exemple d’un pays et de démocratie qui s’est construit et continu de se construire en mettant tous ces citoyens au cœur de l’action. J’ai eu la chance de visiter ce pays en 2007 à l’occasion d’une formation sur l’égalité entre les hommes et les femmes dans la coopération Danoise et j’ai été émerveillé par le courage et la discipline du peuple Danois des dirigeants jusqu’au citoyen lambda dans la construction d’une nation prospère et solidaire. C’est de ça un pays comme le Burkina Faso a besoin au lieu de la politique destructrice que nous offrent nos dirigeants aujourd’hui. Vivement que nos dirigeants entendent la voix de Mme l’Ambassadrice pour prendre en compte toutes les voies qui s’élèvent au lieu de penser que tout doit se résoudre par la force.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fête nationale française : « Mon successeur vivra dans un Burkina moins déstabilisé », espère Xavier Lapeyre de Cabanes (ambassadeur)
Coopération Burkina-Niger Un accord pour développer les zones frontalières
G5 Sahel : 138 millions d’euros additionnels comme apport de l’Union européenne
Projet d’autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou : Les consultants présentent leurs rapports de la phase préliminaire
Développement et éducation dans les pays du Sahel : La réunion ministérielle G7-G5 Sahel prend des engagements forts
Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force
Fête de l’indépendance des Etats-Unis : Au Burkina, un 243e anniversaire sous le signe de l’engagement
Burkina Faso : Les Nations Unies affichent leur détermination à appuyer les populations déplacées
Coopération Burkina-Maroc : « Je quitte Ouagadougou le cœur lourd », déclare Farhat Bouazza (ambassadeur sortant)
Coopération sino-burkinabè : Des équipements pour les centres de formation professionnelle du Burkina
Amitié ivoiro-burkinabè : La COPTAC décline son programme d’activités
Lutte contre le terrorisme : Le ministre des armées françaises à Ouagadougou le 4 juillet 2019
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés