Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Cela semble toujours impossible jusqu’à ce qu’on le fasse.» Nelson Mandela

Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 juin 2019

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • • vendredi 7 juin 2019 à 01h30min
Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 juin 2019

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le jeudi 06 juin 2019, en séance ordinaire, de 9 H 45 mn à 12 H 25 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu une communication orale, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger.

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION, LE CONSEIL A ADOPTE NEUF (09) RAPPORTS.

I.1.1. Pour le compte du ministère des Affaires étrangères et de la coopération :

– une demande d’agrément pour la nomination de Monsieur Mohammed Hussain Al-Failakawi en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire de l’Etat du Koweit auprès du Burkina Faso avec résidence à Accra (Ghana) ;

– une demande d’agrément pour la nomination de Madame Anne LUGON-MOULIN en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la Confédération suisse auprès du Burkina Faso avec résidence à Abidjan (Côte d’Ivoire) ;

– une demande d’agrément pour la nomination de Madame Willye Mai Tolbert KING en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République du Libéria auprès du Burkina Faso avec résidence à Abidjan (Côte d’Ivoire) ;

– une demande d’agrément pour la nomination de Monsieur Luc HALLADE en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République française auprès du Burkina Faso avec résidence à Ouagadougou.

Le Conseil a marqué son accord pour la nomination de ces quatre (04) Ambassadeurs auprès de notre pays.

I.1.2. Pour le compte du ministère de la Justice :

– un projet de loi portant modification de la loi n°25-2018/AN du 31 mai 2018 portant Code pénal.

Ce projet de loi vise à actualiser le Code pénal burkinabè en vue de renforcer la lutte contre le grand banditisme, de renforcer les moyens d’action des forces de défense et de sécurité contre certaines publications qui peuvent être de nature à saper l’efficacité de leurs interventions ou de leurs opérations et de protéger l’honneur et la dignité des victimes de certains crimes et délits.

Le Conseil a marqué son accord pour la transmission dudit projet de loi à l’Assemblée nationale.

I.1.3. Pour le compte du ministère de la Santé :

– un décret portant modification du décret n°2011-1051/PRES/PM/MS/MEF du 30 décembre 2011 portant conditionnement et étiquetage des produits du tabac au Burkina Faso. Les modifications concernent pour l’essentiel le positionnement des messages sanitaires illustrés et écrits sur les conditionnements de tabac et les différents types de conditionnement.

L’adoption de ce décret modificatif permet d’harmoniser la règlementation nationale sur le conditionnement et l’étiquetage des produits de tabac avec le guide d’apposition des messages sanitaires graphiques édicté par l’ensemble des acteurs de la filière à l’intention de l’industrie du tabac.

I.1.4. Pour le compte du ministère de l’Economie, des finances et du développement :

– un décret portant déclaration d’utilité publique urgente du projet de construction du boulevard périphérique de la ville de Ouagadougou (voies de contournement Nord et Sud).

Le projet de construction du boulevard périphérique de la ville de Ouagadougou concerne les arrondissements 4 et 8 de la commune de Ouagadougou et 41 villages répartis dans les régions du Centre, du Centre-Sud et du Plateau-Central. Il a pour objectif de désengorger les artères principales de la ville de Ouagadougou et de résoudre les problèmes de sécurité, de sûreté, d’espace et de mobilité à l’intérieur de la capitale burkinabè, tout en réduisant considérablement le temps de parcours et le coût de transport.

L’adoption de ce décret permettra la mise en place d’une commission ad’hoc chargée de poursuivre la procédure en vue de dégager les zones nécessaires pour la mise en œuvre urgente du projet.

– un décret portant attributions, organisation et fonctionnement de la Cellule nationale de traitement des informations financières (CENTIF).

L’adoption de ce décret permet de renforcer le statut de la CENTIF et d’être en phase avec les dispositions de la loi n° 016-2016/AN du 3 mai 2016 relative à la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT).

– une ordonnance portant autorisation de ratification de l’accord de prêt n°13 550 conclu à Washington D.C, le 13 avril 2019 entre le Gouvernement du Burkina Faso et le Fonds de l’OPEP pour le Développement international (OFID) pour le financement du Projet de construction et de bitumage de la route nationale N°10 (RN10) entre Tougan et Ouahigouya.

D’un montant de dix-neuf millions (19 000 000) de dollars US, ce financement participe à la construction et au bitumage de 94 km du tronçon Tougan-Ouahigouya de la route nationale n°10.

II. COMMUNICATION ORALE

II. Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération a fait au Conseil le compte rendu de la participation de notre pays au 14e Sommet de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), les 31 mai et 1er juin 2019 à la Mecque et à Djeddah en Arabie Saoudite sous la Présidence du Roi Salman.

La conférence au sommet a réitéré son soutien au G5 Sahel notamment pour le renforcement des capacités de défense et de sécurité des pays membres.
L’OCI a appelé ses membres à soutenir les pays du G5 Sahel dans leurs efforts de développement et de lutte contre le terrorisme. Le Sommet a salué l’attribution d’un prix OCI lors du dernier FESPACO.

Le Président du Faso remercie les autorités saoudiennes pour l’hospitalité et la qualité de l’accueil réservé à sa délégation.

III. NOMINATIONS

III.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A. AU TITRE DU PREMIER MINISTERE

– Monsieur Jean Calvin TRAORE, Officier, est nommé Directeur de la défense stratégique et de la réglementation.

B. AU TITRE DU MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS

– Monsieur Noaga Edouard OUEDRAOGO, Officier, est nommé Secrétaire général.

C. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION

– Monsieur Adama COMPAORE, Ministre plénipotentiaire, est nommé Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République populaire de Chine.

D. AU TITRE DU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE, DE L’ALPHABETISATION ET DE LA PROMOTION DES LANGUES NATIONALES

– Monsieur Mathieu ZONGO, Mle 20 081 R, Conseiller pédagogique itinérant, 1ère classe, 12ème échelon, est nommé Chargé de missions ;

– Monsieur Yobi Hama MAÏGA, Mle 20 089 G, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 13ème échelon, est nommé Directeur du développement institutionnel et de l’innovation ;

– Monsieur Zangbewennin Serge Aimé KYELEM, Mle 56 050 L, Professeur certifié des lycées et collèges, est nommé Directeur du suivi, de l’évaluation et de la capitalisation ;

– Monsieur Obissa Alassane Raoul KONATE, Mle 50 905 S, Conseiller d’administration scolaire et universitaire, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Chef de département de la Formation à la citoyenneté au Secrétariat permanent de la Promotion des langues nationales et de l’éducation à la citoyenneté ;

– Monsieur Issa GANSONRE, Mle 25 047 T, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 11ème échelon, est nommé Chef de département de l’aménagement linguistique au Secrétariat permanent de la Promotion des langues nationales et de l’éducation à la citoyenneté ;

– Monsieur Mamoudou DIALLO, Mle 22 055 Y, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Chef de département de la mobilisation sociale et du plaidoyer au Secrétariat permanent de la Promotion des langues nationales et de l’éducation à la citoyenneté ;

– Monsieur Abdoulaye OUEDRAOGO, Mle 39 609 B, Conseiller d’administration scolaire et universitaire, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Chef de département Communication-plaidoyer au Secrétariat permanent de la Stratégie de scolarisation accélérée/Passerelle (SP-SSA/P) ;

– Monsieur Kani DOMBOE, Mle 19 266 X, Ingénieur en économie coopérative, 1ère classe, 11ème échelon, est nommé Chef de département Formation-développement du curriculum au Secrétariat permanent de la Stratégie de scolarisation accélérée/Passerelle (SP-SSA/P) ;

– Madame Marguerite SAWADOGO/OUEDRAOGO, Mle 44 140 X, Conseiller d’administration scolaire et universitaire, 1ère classe, 4ème échelon, est nommée Chef de département Planification-partenariat au Secrétariat permanent de la Stratégie de scolarisation accélérée/Passerelle (SP-SSA/P) ;

– Madame Rissinata TAOKO/KIEMA, Mle 40 806 E, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 6ème échelon, est nommée Chef de département Suivi-évaluation-capitalisation au Secrétariat permanent de la Stratégie de scolarisation accélérée/Passerelle (SP-SSA/P) ;

– Madame Marie Béatrice TOUGMA/KAORE, Mle 25 943 P, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 8ème échelon, est nommée Chef de département de la Mobilisation sociale et du plaidoyer au Secrétariat technique de l’éducation en situation d’urgence ;

– Monsieur Lallé SOMMA, Mle 52 966 C, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Chef de département des Etudes et de la prospective au Secrétariat technique de l’éducation en situation d’urgence ;

– Monsieur Daouda SANON, Mle 28 892 U, Conseiller d’intendance scolaire et universitaire, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Chef de département de la logistique au Secrétariat technique de l’éducation en situation d’urgence ;

– Monsieur Bertin TOE, Mle 26 666 T, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Chef de département du numérique éducatif et des approches pédagogiques au Secrétariat technique de l’éducation en situation d’urgence ;

– Monsieur Armand MILLOGO, Mle 48 967 T, Conseiller d’administration scolaire et universitaire, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur de l’administration des finances de l’Ecole nationale des enseignants du primaire (ENEP) de Dori ;

– Monsieur Clotaire Didier DABIRE, Mle 30 460 K, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education préscolaire, primaire et non formelle de la Bougouriba ;

– Monsieur Damien TIENDREBEOGO, Mle 105 120 T, Inspecteur de l’enseignement secondaire, 1ère classe, 11ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’enseignement post-primaire et secondaire du Séno.

E. AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE

– Madame Estelle Edith DEMBELE/DABIRE, Mle 80 502 N, Médecin spécialiste en santé publique, 1ère classe, 6ème échelon, est nommée cumulativement Directrice générale des études et des statistiques sectorielles et Responsable du « Programme pilotage et soutien des services de santé » ;

– Monsieur Salif SANKARA, Mle 80 522 K, Médecin épidémiologiste, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé cumulativement Directeur général de l’offre des soins et Responsable du « Programme Offre des soins (accès aux services de santé) ».

F. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT

– Madame Salamata Micheline ILBOUDO/DIALLO, Mle 19 883 F, Inspecteur divisionnaire des douanes, 3ème grade, 4ème échelon, est nommée Chargé de missions ;

– Monsieur Moumouni LOUGUE, Mle 41 593 S, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 13ème échelon, est nommé Directeur général des impôts ;

– Monsieur Karim NIGNAN, Mle 111 076 J, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur général des affaires immobilières et de l’équipement de l’Etat ;

– Monsieur Wendpanga Bruno COMPAORE, Mle 119 280 T, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur général du Fonds burkinabè de développement économique et social (FBDES) ;

– Monsieur William Alassane KABORE, Mle 49 364 X, Inspecteur des douanes, classe terminale, 1er échelon, est nommé Directeur général adjoint des douanes ;

– Monsieur Songuida Valentin Marius RAYAISSE, Mle 51 969 J, Inspecteur divisionnaire des douanes, 2ème grade, 5ème échelon, est nommé Coordonnateur national de lutte contre la fraude (CNLCF) ;

– Monsieur Wango Fidèle YAMEOGO, Mle 58 778 P, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Secrétaire permanent pour la promotion de la micro finance ;

– Monsieur Abel KALMOGO, Mle 44 055 Z, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 11ème échelon, est nommé Directeur des marchés publics ;

– Monsieur Oumaro OUEDRAOGO, Mle 51 967 P, Inspecteur divisionnaire des douanes, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Directeur des enquêtes douanières à la Direction générale des douanes ;

– Madame Alimatou ZONGO/KABORE, Mle 91 234 K, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 8ème échelon, est nommée Directrice du partenariat avec les Organisations non gouvernementales ;

– Monsieur Windbénédo Jean Marie KEBRE, Mle 104 259 A, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur de la coordination et de l’efficacité de l’aide publique au développement.

G. AU TITRE DU MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA PROTECTION SOCIALE

– Monsieur Jacques Sosthène DINGARA, Mle 56 688 U, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Responsable du Programme « Réforme de l’administration », cumulativement avec ses fonctions de Secrétaire permanent de la modernisation de l’Administration et de la bonne gouvernance ;

– Monsieur Adama OUEDRAOGO, Mle 324 847 M, Conseiller d’intendance scolaire et universitaire, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Chef de département finance et logistique au Secrétariat technique du guichet virtuel unique de l’administration publique ;

– Monsieur Bonéface YLLI, Mle 247 153 L, Conseiller en gestion des ressources humaines, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur régional de la Fonction publique du Centre-Est.

H. AU TITRE DU MINISTERE DES INFRASTRUCTURES

– Monsieur Amadé TAONSA, Mle 92 733 N, Ingénieur en génie civil, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur de la formation initiale de l’Ecole nationale des travaux publics ;

– Monsieur Zouli Philippe KABRE, Mle 22 026 B, Conseiller d’intendance scolaire et universitaire, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Chef de département des affaires administratives et financières au Secrétariat permanent des projets d’infrastructures ferroviaires aéroportuaires et maritimes ;

– Monsieur Alidou ZOUNGRANA, Mle 203 351 K, Technicien supérieur en génie civil, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur provincial des Infrastructures du Ganzourgou ;

– Monsieur Natiguiba Ali SAMADOULOUGOU, Mle 203 335 F, Technicien supérieur en génie civil, 1ère classe, 4ème échelon est nommé Directeur provincial des Infrastructures du Lorum ;

– Monsieur Kourbiré Gaston SIA, Mle 203 353 E, Technicien supérieur en génie civil, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur provincial des Infrastructures du Nayala ;

– Monsieur Yaka Joel NASSA, Mle 117 450 E, Technicien supérieur en génie civil, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur provincial des Infrastructures du Noumbiel.

I. AU TITRE DU MINISTERE DES RESSOURCES ANIMALES ET HALIEUTIQUE

– Monsieur Jean HARO, Mle 00 31 866 E, Ingénieur d’élevage, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Chargé de missions ;

– Monsieur Yacouba Régis Angeles BANCE, Mle 52 114 X, Docteur vétérinaire, catégorie PC, 9ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;

– Monsieur Ousmane OUEDRAOGO, Mle 32 326 S, Instituteur principal, 1ère classe, 12ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;

– Monsieur Harouna BIRBA, Mle 00 33 701 A, Conseiller d’élevage, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur régional des Ressources animales et halieutiques du Centre ;

– Monsieur Tahirou NIGNAN, Mle 24 852 E, Ingénieur d’élevage, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Directeur régional des Ressources animales et halieutiques du Centre-Ouest ;

– Monsieur Sey Omar OUEDRAOGO, Mle 245 048 M, Ingénieur d’élevage, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur Provincial des Ressources animales et halieutiques du Bam ;

– Madame Pauline BARRO/OUEDRAOGO, Mle 33 720 P, Conseiller d’élevage, 1ère classe, 8ème échelon, est nommée Directrice provinciale des Ressources animales et halieutiques du Bazèga ;

– Monsieur Daouda KIEMDE, Mle 97 541 G, Ingénieur d’élevage, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur Provincial des Ressources animales et halieutiques du Boulgou ;

– Monsieur Abdoulaye DRABO, Mle 26 878 H, Conseiller d’élevage, 1ère classe, 15ème échelon, est nommé Directeur provincial des Ressources animales et halieutiques du Boulkièmdé ;

– Madame Aminata KABORE/KAFANDO, Mle 87 321 D, Conseiller d’élevage, 1ère classe, 3ème échelon, est nommée Directrice provinciale des Ressources animales et halieutiques du Kadiogo ;

– Monsieur Adama SAWADOGO, Mle 31 846 H, Ingénieur d’élevage, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Directeur Provincial des Ressources animales et halieutiques du Kourweogo ;

– Monsieur Jean Claude Tinwinndé NIKIEMA, Mle 202 632 X, Conseiller d’élevage, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur provincial des Ressources animales et halieutiques du Sanmatenga.

J. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JEUNESSE ET DE LA PROMOTION DE L’ENTREPRENEURIAT DES JEUNES
– Monsieur Ali TONANE, Mle 83 952 Z, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur général de la promotion de l’entrepreneuriat et de l’autonomisation des jeunes ;

– Monsieur Jean Pierre Lamoussa KOUDOUGOU, Mle 208 055 E, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur général des études et des statistiques sectorielles ;

– Monsieur Frédéric KABORE, Mle 77 995 D, Economiste, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Directeur général de l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) ;

– Monsieur Reguema BONKOUNGOU, Mle 49 101 F, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur de l’administration des finances de l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) ;

– Madame Gouyoussahy Salimata SIE/HIE, Mle 30 79, Economiste, 1ère catégorie, 6ème échelon, est nommée Secrétaire générale de l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) ;

– Monsieur Siembou ZERBO, Mle 97 586 D, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur régional de la Jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes de la Boucle du Mouhoun ;

– Monsieur Barthélemy BADIEL, Mle 246 742 U, Conseiller en emploi et en formation professionnelle, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur régional de la Jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes des Cascades ;

– Madame Reine Annick KANDO, Mle 211 764 F, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 5ème échelon, est nommée Directrice régionale de la Jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes du Centre-Est ;

– Madame Francelline Sombêwenné KABORE, Mle 220 369 U, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 3ème échelon, est nommée Directrice régionale de la Jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes du Centre-Nord ;

– Monsieur Issouf ZIO, Mle 97 592 T, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur régional de la Jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes du Centre-Ouest ;

– Monsieur Issifou KABORE, Mle 220 371 N, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur régional de la Jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes du Centre-Sud ;

– Madame Emilienne YAMEOGO, Mle 225 912 B, Conseiller en emploi et en formation professionnelle, 1ère classe, 4ème échelon, est nommée Directrice régionale de la Jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes du Plateau-Central.

III.2. NOMINATIONS DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION

A. MINISTERE DE L’ENERGIE

Le Conseil a adopté deux (02) décrets.

Le premier décret porte nomination des personnes ci-après Administrateurs au Conseil d’administration de l’Agence burkinabè de l’électrification rurale (ABER) pour un premier mandat de trois (03) ans.

Administrateurs représentant l’Etat Administrateurs représentant l’Etat

Au titre du ministère de l’Energie :

– Monsieur Habib Ahmed DJIGA, Mle 231 941 W, Enseignant d’Université ;

– Monsieur Yacouba Nabonswindé Herman NACAMBO, Mle 130 484 P, Magistrat.

Au titre du ministère de l’Economie, des finances et du développement :

– Monsieur Salfou SAVADOGO, Mle 208 034 K, Inspecteur du trésor.Au titre du ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat :

– Madame Bintou SARA/KASSA, Mle 105 232 T, Conseiller des affaires économiques.Au titre du Premier ministère :

– Madame Fanta Roukiatou COMPAORE/KAFANDO, Mle 93 811 E, Environnementaliste.

Au titre du ministère de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique :

– Monsieur Pamoussa OUEDRAOGO, Mle 46 066 U, Inspecteur des eaux et forêts.Au titre du ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale :

– Monsieur François de Sales Charlemagne NAMA, Mle 28 142 D, Administrateur civil.

Administrateur représentant l’Association des régions du Burkina Faso :

– Monsieur Boyo Jean Célestin KOUSSOUBE, Président du Conseil régional des Hauts-Bassins.

Le second décret nomme Monsieur Habib Ahmed DJIGA, Mle 231 941 W, Enseignant d’Université, Président du Conseil d’administration de l’Agence burkinabè de l’électrification rurale (ABER) pour un premier mandat de trois (03) ans.

B. MINISTERE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITE URBAINE ET DE LA SECURITE ROUTIERE

Le Conseil a adopté un décret portant renouvellement de mandat de Madame Donbeyitwor Jeanne Raïssa YAMEOGO/DABIRE, Mle 96 931 G, Inspecteur du trésor, Administrateur représentant l’Etat au titre du ministère de l’Economie, des finances et du développement au Conseil d’administration de la Société de gestion du patrimoine ferroviaire du Burkina (SOPAFER-B) pour une seconde période de trois (03) ans.

C. MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT, DE L’ECONOMIE VERTE ET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

Le Conseil a adopté deux (02) décrets.

Le premier porte nomination de Monsieur Pamoussa OUEDRAOGO, Mle 46 066 U, Inspecteur des eaux et forêts, Administrateur représentant l’Etat au titre du ministère de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique, au Conseil d’administration de l’Ecole nationale des eaux et forêts (ENEF) pour un premier mandat de trois (03) ans.

Le second décret nomme Monsieur Pamoussa OUEDRAOGO, Mle 46 066 U, Inspecteur des eaux et forêts, Président du Conseil d’administration de l’Ecole nationale des eaux et forêts (ENEF) pour un premier mandat de trois (03) ans.

Le Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement,
Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU
Officier de l’ordre national

Vos commentaires

  • Le 6 juin à 18:27, par Yeux rouges En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 juin 2019

    Félicitations au DGI sortant !Bon vent au nouveau venu

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 18:41, par spi En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 juin 2019

    Félicitation Mr NIGNAN le travail paie. Cette nomination ne souffre d’aucune contestation

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 19:15, par Denise En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 juin 2019

    Il en ressort de la nomination du nouveau Directeur General de l’Offre des Soins et du la Directrice des Etudes Statistiques et Sanitaire que Madame le Ministre de la Sante ne fera pas dans la complaisance. Une.revolution sans precedant est en marche dans le departement de la Santé. Je suis fiere de cette brave dame.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 22:37, par Daouda sawadogo En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 juin 2019

    Travaillez pour la confiance en vous .courage et persévérant dans les activités à réaliser

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 00:28, par TIENFO En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 juin 2019

    La roue tourne au MINEFID. Vivement que ce nouveau vent apporte de l’oxygène nécessaire sur son passage pour redorer le blason des finances publiques en péril

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 01:34, par Bachour Majed En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 juin 2019

    Bonjour,
    J’aimerai savoir a propos des nationalités que Mr le président délivre chaque année a des ressortissants étrangers qui ont vécu longtemps au Burkina Faso, cela ne ressort pas et je voudrais savoir pourquoi ?
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 01:59, par Marie En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 juin 2019

    D’ou il ressort que presqu’aucun ambassadeur ne voudrait dorénavant avoir résidence au Burkina Faso, car devenu trop dangereux. Trop tragique, trop triste pour ce beau pays qui était devenu une référence dans la Sous-Region et au delà. Lamentons-nous sur la cendre et la poussière de la muraille effondrée de notre demeure.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 04:29, par MAAM En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 juin 2019

    Félicitation au DGI sortant qui a réussi à moderniser la DGI sur le plan numérique. Il a abattu un grand travail qui mérite d’être reconnu à sa juste valeur et du courage au nouveau DGI.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 06:53, par Sibiri Georges Kaboré en CH. En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 juin 2019

    Félicitation et Bravo pour ta nomination en chine. Qu’ Allah t’accompagne dans ta mission, et te protège avec ta famille.
    Sibiri Georges Kaboré en CH.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 06:57, par LE GRAND ZAPATA En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 juin 2019

    QUE CHERCHE T-ON À VOULOIR CACHER PAR TOUS LES MOYENS ??!! Une vérité irréfutable. LE RÉGIME KABORÉ toujours en perte de vitesse, est à la croisée des chemins. Depuis son arrivée au pouvoir en NOVEMBRE 2015 grâce en partie aussi au soutien inestimable du désormais PERSONA NON GRATA YACOUBA ISAAC ZIDA actuellement en exil forcé au CANADA à compter de JANVIER 2016, tout est mis en œuvre pour définitivement museler surtout la presse en ligne qui semble gênée énormément. Visiblement, LES FACEBOOKERS ET LES INTERNAUTES, les éternels empêcheurs de diriger en paix, sont dans le viseur des tout puissants du moment qui se croient tout permis.

    Pourtant, c’est connu de tous que LE RÉGIME KABORÉ utilise à outrance le mensonge, le populisme et la démagogie comme modes de gouvernance. Et, il a aussi à son service de nombreux jeunes affamés, désœuvrés et majoritairement irréfléchis, des répondeurs automatiques en somme, qui déambulent matin, midi et soir sur les réseaux sociaux pour faire la propagande, pire, instrumentaliser et manipuler les masses populaires. Ces derniers qui sont de véritables griots et vouvouzélas diffament à longueur de journée d’honnêtes citoyens burkinabè et ne sont point du tout inquiétés. Ce sont des récidivistes notoires qui pourrissent le débat d’idées = l’argumentaire.

    CETTE LOI contraignante qui vient d’être votée marquera sans nul doute un recul de la liberté d’expression dans notre pays. Sincèrement, je veux comprendre en quoi LES PUBLICATIONS peuvent par exemple troubler et même saper l’action de NOS BRAVES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ = NOS FDS. Les raisons de cette restriction sont bel et bien à chercher ailleurs et qui vraisemblablement, sont de déverser sur la place publique d’horribles mensonges sur la débâcle régulière de NOS FDS qui commettent constamment et injustement des violations graves de droits de l’homme dans leur riposte quasi désordonnée et plus populiste. À partir de maintenant, SILENCE RADIO et c’est LE RÉGIME KABORÉ seul qui va communiquer et diffuser des informations sur le terrorisme et l’insécurité alors que c’est un expert en faux et usage de faux. Ouvrez grandement vos oreilles car LE PEUPLE INTÈGRE BURKINABÈ sera royalement servi en tout. Kiakiaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !

    COMPTE RENDU PARTIEL DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 06 JUIN 2019

    Pour le compte du ministère de la justice : Un projet de loi portant modification de la loi n°25-2018/AN du 31 mai 2018 portant Code pénal. Ce projet de loi vise à actualiser le Code pénal burkinabè en vue de renforcer la lutte contre le grand banditisme, de renforcer les moyens d’action des forces de défense et de sécurité contre certaines publications qui peuvent être de nature à saper l’efficacité de leurs interventions ou de leurs opérations et de protéger l’honneur et la dignité des victimes de certains crimes et délits.

    OÙ VA MÊME LE BURKINA FASO AVEC LE RÉGIME KABORÉ ??!!

    QUE VEUT RÉELLEMENT LE RÉGIME KABORÉ ??!!

    À BAS CETTE LOI LIBERTICIDE DE MUSÈLEMENT FORCÉ DE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION !

    QUE DIEU LE PÈRE TOUT PUISSANT BÉNISSE LE BURKINA FASO !

    PAIX ET AMOUR AU BURKINA FASO !................L’HOMME DU RENOUVEAU BURKINABÈ, LE GRAND ZAPATA !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 08:41, par HUG En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 juin 2019

    Pourquoi les concours professionnels et directs ne sont toujours pas lancés ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 08:57, par Kidrh En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 juin 2019

    Rien n’a changé dans les nominations mar rapport aux régime. L’ efficacité ne semble pas être la préoccupation. Si non comment comprendre qu’un agent non issu d’un département ministériel puisse être nommé INSPECTEUR TECHNIQUE des services de ce département. Cas du ministère de la santé et des ressources animales où c’est un agent du ministère de l’education nationale qui est nommé inspecteur technique. Je n’ai pas mentionné son corps afin de donner une portée générale à mon observation.
    Le conseil ne doit pas être complaisant avec les dérives de certains de ses membres.
    A part cela pourquoi ne pas donner l’ordre du jour du conseil qui ne peut délibérer que des dossiers ou questions inscrits à son ordre du jour.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 09:18, par kingBaabu En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 juin 2019

    Franchement pour Moumouni Lougué comme Directeur Général des Impôts, y a rien à dire. C’est même venu un peu tard. Mais enfin, mieux vaut tard que Jamais. En tout cas felicitation M. Lougué. Le Burkina a besoin de tes compétences et de ton dynamisme. Il faut bâtir sur ce que Badolo a fait en y ajoutant une forte dose d’innovation. Sortons des sentiers battus et des lieux communs. Toi tu peux. Vive le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 09:56, par isma En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 juin 2019

    moi je pari que le boulevards de contournement de Ouaga. si c etait a bobo les gens allaient parler pour blogger le projet

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 10:58, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 juin 2019

    ’’......de renforcer les moyens d’action des forces de défense et de sécurité contre certaines publications qui peuvent être de nature à saper l’efficacité de leurs interventions ou de leurs opérations et de protéger l’honneur et la dignité des victimes de certains crimes et délits’’.

    - Tchrrrrrr...! Prrrrrr ! Moreya !!! Quel moral à saper ? Être dans les FDS ne crâne plus aujourd’hui ! Il est temps de mieux vous occuper de votre boulot de sécurité que de nous pomper l’air à longueur de journée avec des choses qui vous dites secrètes mais qui n’en sont pas du tout !!! C’est pour justifier la honte et la peur ouais !!! Les armées, les polices des USA, de la France et autres comme au Niger à côté n’ont jamais fait publier de telles torchons et les journaux et autres parlent d’eux à longueur de journée, mais sont toujours efficaces dans toutes les opérations. Les FDS ne parlent pas trop mais agissent  ! Il est temps que vous nous laissez respirer avec vos secrets et autres connus de tous d’ailleurs à l’avance !!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 12:15, par Africa En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 juin 2019

    Veuillez éclairer ma lenterne. Dans les nominations au point C, il est écrit : " Adama Compaoré...... est nommé Ambassadeur....... de la République Populaire de Chine". Ne devrait-on pas écrire plutôt : auprès de la République Populaire de Chine ?
    Ou est-ce qu’il s’agit d’une subtilité de langage diplomatique tel que redigé ?
    De toute façon, je souhaite à son Excellence plein succès et bon séjour au pays de Mao, à l’avant-garde de la 4ème révolution industrielle que l’humanité ait connue ( la révolution numérique ).

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 12:22, par LE REPUBLICAIN En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 juin 2019

    SVP NOMMEZ MR BADOLO L’EX-DIRECTEUR GÉNÉRAL DES IMPÔTS A UN HAUT POSTE.IL A BEAUCOUP ET BIEN INNOVÉ NE LE LAISSEZ PAS AU GARAGE COMME MOI QUI AIT BEAUCOUP FAIT POUR LE MINEFID.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 13:56, par un agent du MRAH En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 juin 2019

    Monsieur Harouna BIRBA, Mle 00 33 701 A, Conseiller d’élevage, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur régional des Ressources animales et halieutiques du Centre
    Pendant que des Ingénieurs, des Docteurs et des gents qui ont des Masters avec des compétences élevés dorment dans les Bureau, voila que M. KOUTOU SOMMANONGO se donne le Droit d’ériger Un petit conseillé qui vient à peine de quitter l’école d’élevage en Directeur Régional du Centre en remplacement d’un Ingénieur d’élevage. Pendant que les autres avance, nous nous reculons.Je pense qu’il faut annuler cette nomination.
    Par contre, L’éviction de Monsieur TOURE au CENTRE-OUEST est salutaire, vu les gaffes qu’il faisaient et que vous étiez au courant. Il faut nommer les gents en fonction de leurs compétence, mais non parce-qu’ils ont pris la carte de votre formation politique.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 21:18, par kouklouss En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 juin 2019

    Merci madame le ministre à quand la débarquation des DRS médiocre et detourneurs de médicaments ???

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés