Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a des temps où l’on ne peut plus soulever un brin d’herbе sаns еn fаirе sοrtir un sеrреnt.» Marceline Desbordes-Valmore

Ramadan à Bobo-Dioulasso : Les musulmans ont prié pour la paix et la sécurité au Faso

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 4 juin 2019 à 13h00min
Ramadan à Bobo-Dioulasso : Les musulmans ont prié pour la paix et la sécurité au Faso

Les fidèles musulmans du Burkina Faso célèbrent, ce mardi 4 juin 2019, la fête du Ramadan. A Bobo-Dioulasso, cette célébration a été marquée par une grande prière dans la matinée. Comme à l’accoutumée, c’est à la place Wara-wara que l’imam de la grande mosquée de Dioulassoba, Siaka Sanou, a dirigé la prière. Il a ainsi imploré le Dieu tout puissant afin qu’il accorde la paix et la sécurité au Burkina Faso.

Après plusieurs jours de privation, de pénitence, de prières et d’adorations intenses, les fidèles musulmans ont rendu grâce à Dieu à travers une grande prière à la place Wara-Wara de la ville de Sya, ce mardi 4 juin 2019. A cet effet, l’imam de la grande mosquée de Dioulassoba, Siaka Sanou, a imploré le Dieu tout puissant afin qu’il accorde la paix et la sécurité au Burkina Faso. Invocations, prêches et bénédictions, sont les temps forts qui ont marqué cette grande prière matinale de la célébration du Ramadan.

Après avoir effectué les deux rakates de la prière, l’imam Siaka Sanou a procédé à la lecture de son sermon en arabe. Au regard de la situation du pays, le contenu de son message était beaucoup plus axé sur la paix, la sécurité au Burkina Faso, la cohésion sociale et surtout le renforcement de la foi musulmane.

Dans son sermon, l’imam a ainsi invité les fidèles à demeurer dans la foi et à beaucoup prier pour la paix et la sécurité pour le peuple burkinabè. « Nous rendons grâce à Dieu pour ce jour béni. Nous prions premièrement pour le Burkina Faso, afin que Dieu accorde la paix et la sécurité à notre pays. Nous prions ensuite pour que les fils et filles du pays puissent vivre ensemble dans la cohésion.

Que Dieu nous épargne des conflits intercommunautaires, religieux. Nous prions aussi pour les autorités du pays, le président et ses ministres et leurs proches collaborateurs, les gouverneurs, les maires, les forces de sécurité de manière générale. Que Allah leur accorde la force et la sagesse nécessaires pour conduire le Burkina Faso vers un avenir radieux », a laissé entendre Siaka Sanou.

Imam Siaka Sanou

Par ailleurs, il a imploré Allah pour une bonne saison pluvieuse afin que la campagne agricole soit bonne pour le bonheur des Burkinabè.

C’est devenu une tradition de voir l’Église catholique et les premiers responsables de la région des Hauts-Bassins accompagner la communauté musulmane dans leurs fêtes. Ainsi, ils étaient présents, le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou, le président du conseil régional, Célestin Koussoubé, le haut-Commissaire de la province du Houet, Lamine Soulama, le représentant du maire de la commune, des députés de la région et certaines autorités administratives.

Selon le gouverneur Antoine Atiou, les premiers responsables de la région sont venus communier avec toute la communauté musulmane et lui demander de prier pour la paix, la sécurité et la cohésion sociale au Burkina Faso. La communauté catholique était représentée également par l’Abbé Jean Prosper Sanou de la paroisse sainte famille de Tounouma. Au nom des fidèles catholiques de l’archidiocèse de Bobo-Dioulasso, il a saisi l’occasion pour réaffirmer la fraternité, l’amitié de sa communauté à celle musulmane. Il a également souhaité à tous les fidèles, la bonne et heureuse fête en formulant le vœu que le seigneur affermisse « notre lien d’amitié, de fraternité et de solidarité ici au Burkina et qu’il maintienne notre pays dans la paix, la concorde et la sécurité ».

En ce jour qui consacre la fin de ce mois de pénitence, les fidèles n’ont pas manqué de louer Dieu et le remercie de leur avoir permis de faire le jeûne en bonne santé. Une occasion aussi pour demander au tout puissant, d’exaucer les prières et qu’il pardonne tous les péchés.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Maladie du coronavirus : « Aucun cas n’a été notifié au Burkina », selon le ministère de la Santé
Projet RESIANE : Une table ronde pour partager les approches réussies
Bobo-Dioulasso : La Douane détruit 5 tonnes de cannabis et 3,8 tonnes de produits médicamenteux prohibés
Région de l’Est : L’amélioration du climat des affaires au cœur des préoccupations
2e CASEM de l’année 2019 du ministère de la Santé : Le bilan des activités 2019 et les priorités 2020 à l’ordre du jour
Beauté : L’épilation à base d’aloé Véra, une astuce efficace
Racket sur l’axe Niamey-Ouagadougou : L’argent d’abord, la sécurité on verra !
Burkina : « 2020 commence comme s’est achevée 2019 », regrette le syndicat des éducateurs de base
Ouagadougou : La Police écourte le plan de Kiemtoré Lassina, auteur d’un détournement d’une escorte de fonds
Burkina : Le ministère du commerce met en garde contre les pratiques de prix illicites sur le gaz butane
« Il est dommage que souvent, l’agent de développement et le politicien n’aient pas le même langage sur le terrain », constate Ousséni Nyantudré, président de l’IDEBAK
Education en situation d’urgence : Le ministère de l’Education nationale tient un Conseil de cabinet extraordinaire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés