Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nous devrions apprendre à ne pas attendre l’inspiration pour commencer quelque chose. L’action génère toujours de l’inspiration. L’inspiration génère rarement de l’action» Frank Tibolt

Relance économique du Burkina Faso : La contribution du marketing opérationnel en réflexion

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • lundi 3 juin 2019 à 18h31min
Relance économique du Burkina Faso : La contribution du marketing opérationnel en réflexion

Pour le lancement des activités du « Street marketing weeks », un événement qu’il organise du 3 juin au 8 novembre 2019, le Groupe Market impact team international (MIT) a choisi de mener la réflexion sur la contribution du Marketing opérationnel à la relance économique au Burkina Faso. C’était au cours d’un panel organisé, ce lundi 3 juin à Ouagadougou.

Dans un contexte où l’insécurité plombe l’économie et les activités commerciales, le Marketeur burkinabè est plus que interpellé, à en croire le Groupe Market impact team international (MIT) qui tient, du 3 juin au 8 novembre, un événement qui vise à offrir l’opportunité aux entreprises des villes de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Koudougou, Ouahigouya, d’augmenter leurs chiffres d’affaires et leurs volumes de vente de 10%.

Baptisé « Street marketing weeks », son lancement est intervenu, ce lundi, avec l’organisation d’un panel autour du thème : « Marketing opérationnel : Quelle contribution pour une relance économique du Burkina Faso ». C’était en présence du représentant du ministre en charge du Commerce, Ilboudo Kiswensida Pascal et du directeur de MIT, Jean Luc Compaoré.

Une vue du public

Les 4P

Selon l’auteur Eric Vernette, « Le marketing est la conquête, méthodique et permanente, d’un marché rentable, impliquant la conception et la commercialisation d’un produit ou d’un service conforme aux attentes des aux consommateurs visés ». Dans son intervention, le panéliste Alain Traoré dira que le marketing opérationnel est un ensemble de moyens mis en commun en vue d’atteindre certains buts fixés par le marketing stratégique. Il repose, selon lui sur les 4P, à savoir le Produit, le Prix, la Place (distribution) et la Promotion (communication).

Jean Luc Compaoré, directeur de MIT

« Très peu de veilles concurrentielles »

Il dit avoir constaté qu’au Burkina Faso, les entreprises privilégient plus le marketing tourné vers les clients et la distribution que celui orienté vers la connaissance du marché ou de l’environnement de l’entreprise. « Très peu de veilles concurrentielles, d’études sur les évolutions des consommateurs, etc. sont réalisés », a-t-il souligné avant d’ajouter qu’ « aujourd’hui, il n’existe que peu d’entreprises ayant un responsable marketing au sein de leur activité. Cependant, toutes les entreprises font du marketing. Il faut comprendre que ce n’est pas parce que les entreprises ne disposent pas de personnes nommées à cette tâche qu’elles n’en font pas. Toutes les entreprises sont conduites à faire du marketing opérationnel d’une façon ou d’une autre, au quotidien, de manière ponctuelle et parfois même sans s’en rendre compte ».

Ilboudo Kiswensida Pascal, représentant le ministre du Commerce

Disponibilité du ministère

« Même si vous recrutez les meilleurs ingénieurs du monde, avez les meilleurs équipements, si vous n’avez pas une bonne structure de marketing, alors votre projet est voué à l’échec. », a rappelé Le représentant du ministre du Commerce avant de marquer la disponibilité du ministère à accompagner les organisateurs de Street marketing weeks dans ses actions.

Le « Street marketing weeks » continue et le groupe MTI compte se mettre à la disposition des entreprises pour comprendre leurs besoins, formuler des propositions et passer à la phase opérationnelle. Cette phase permettra le recrutement d’agents terrain pour la promotion de leurs produits ou services. Au soir du 8 novembre, une soirée gala de récompenses des meilleurs Marketeur, partenaires et sponsors et d’un invité d’honneur, à en croire le directeur général de MIT.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 3 juin à 21:12, par Kouda En réponse à : Relance économique du Burkina Faso : La contribution du marketing opérationnel en réflexion

    Si tous ces bavardages inutiles pouvaient développer un pays, il y a longtemps que le Burkina Faso serait le pays le plus développé du monde et tout le monde nous envierait. Mes frères et soeurs hableurs, si votre marketing machin était la clé miracle du succès, tous les pays du monde l’auraient adopté.
    Arrêtez tous ces hoba hoba et mettez vous au travail. Nous ne nous développerons que si nous travaillons dur, augmentons fortement notre productivité et produisons des biens et services que nos compatriotes et les habitants des autres pays veulent acheter, tout en respectant notre environnement.
    Tous ces beaux parleurs commencent à me taper sur le système.
    Ko, marketing de réseau. Ko, Qnet. Ko, leadership. Ko, trading. Ko, marketing opérationnel. Vous allez faire le marketing de quoi ? De la misère ?
    Parmi tous ces flatteurs, citez moi les noms de Burkinabè qui sont devenus multimilliardaires grace à votre marketing machin.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 09:58, par sandra En réponse à : Relance économique du Burkina Faso : La contribution du marketing opérationnel en réflexion

    Monsieur KOUDA lorsqu’on connait rien dans un domaine,c’est mieux de se calmer et chercher à comprendre avant de se prononcer sinon on risque de se honnir.je ne connais rien en marketing comme vous mais je sais qu’elle est très nécessaire pour le développement de notre cher patrie qui vous préoccupe aussi.sachez que le marketing n’est pas seulement dans le commerce même chez vous en famille vous le pratiquer sans le savoir donc je vous invite à .....

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Edition 2019 de la semaine africaine de la microfinance : une participation record à Ouagadougou
Bobo-Dioulasso : La compagnie Air Burkina signe un partenariat commercial avec le Groupe SISSIMAN
Valorisation du Faso danfani : La Filature du Sahel (FILSAH) habille Air Burkina
Semaine africaine de la microfinance : Une formation pour renforcer les capacités d’incubateurs ouest-africains
Association des investisseurs en trading : Les membres lancent un SOS pour le dégel de leurs comptes
Education financière : United Nations Capital Development Fund forme deux institutions de microfinance
Rencontre nationale Etat/Secteur privé : Un cadre d’échanges en vue d’améliorer le climat des affaires
Semaine africaine de la microfinance : Plus de 700 participants attendus à Ouagadougou
2e Compact du MCC : Les procédures de passation de marché expliquées aux entreprises burkinabè
Secrétariat Permanent pour la Promotion de la Microfinance : le groupe de travail sur la finance digitale tient sa réunion introductive
20e rapport Africa’s Pulse de la Banque mondiale : Le secteur des services a perdu de son élan et la croissance du secteur agricole est restée atone
Accès des femmes à la terre au Burkina : Les enjeux économiques en réflexion
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés