Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si l’on bâtissait la maison du bonheur, la plus grandе рièсе sеrаit lа sаllе d’аttеntе.» Jules Renard

Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

Accueil > Actualités > Politique • LETTRE OUVERTE • lundi 3 juin 2019 à 08h13min
Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

Jugeant la situation nationale « très préoccupante », Dr Ablassé Ouédraogo, président de Le Faso Autrement, a adressé la lettre ouverte ci-dessous dans laquelle il offre trois options au président du Faso, y compris la démission.

Excellence Monsieur le Président du Faso

Objet : Voilà pourquoi votre démission est attendue maintenant !

C’est un secret de polichinelle que de dire que le Burkina Faso va très mal et il n’y a aucune perspective de redressement à l’horizon. Comme nous vous l’avions déjà dit dans notre lettre ouverte qui vous a été adressée le 25 juillet 2016, soit six (6) mois après votre prise de fonction, tous les voyants sont passés aujourd’hui du rouge vif au rouge vif clignotant et votre gouvernance hasardeuse et à tâtons est certainement la cause de cette descente aux enfers du Burkina Faso et des Burkinabè depuis que Votre Excellence et le régime MPP sont aux affaires.

Nous illustrons nos propos, à travers entre autres, ce qui suit :

-  Au cours de votre visite d’amitié et de travail du 9 au 11 avril 2019 en Turquie, vous avez déclaré et je cite : « Ceux qui s’en prennent à la Turquie, s’en prennent au Burkina Faso et réciproquement ». Clairement, une telle déclaration ne peut qu’élargir la liste des ennemis du Burkina Faso à travers le monde ;

-  Le 23 avril 2019, le Journal « Africa Intelligence » a titré dans un article : « Exclusif Burkina Faso : Roch revient sur ses propos, emboîte les pas de Blaise COMPAORE et négocie avec les combattants Djihadistes », en faisant mention des nombreux contacts, des entretiens et des négociations que vous auriez eus à Dakar et à Ouagadougou avec leurs premiers responsables.

Au lieu de traduire en justice ce journal bien connu pour la qualité et la fiabilité de ses informations, d’ailleurs, Intelligence ne veut-il pas dire espionnage, vous avez préféré porté un démenti le 25 avril 2019 par le Porte-Parole du Gouvernement, à travers un Communiqué disant que Le Président Roch KABORE n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste, en demandant d’éviter de tomber dans l’agitation et l’effet de manipulations ;

-  Le 5 février 2019, vous avez accepté d’assumer la Présidence en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat du G5 SAHEL pour l’année 2019. Cette responsabilité prestigieuse au niveau régional n’est certainement pas faite pour rassurer les ennemis de notre pays et les risques encourus sont beaucoup plus importants que les bénéfices que le Burkina Faso pourrait tirer de la gestion de cette lourde charge.

De vos actes et déclarations ci-dessus mentionnés, l’on est en droit de se demander s’il n’y a pas une relation de cause à effet entre ce qui précède avec la tourmente terroriste dans laquelle le Burkina Faso est installé depuis le 26 avril 2019. Les actes terroristes ont connu une subite recrudescence depuis cette date, comme le montre la liste ci-dessous qui ne saurait être exhaustive sur la période d’un mois, soit du 26 avril au 26 mai 2019 :

1. Le vendredi 26 avril 2019 : Attaque de l’Ecole Primaire Publique de la Circonscription d’Education de Base (CEB) et de l’Ecole Classique de Comi-Yanga, Province du Koulpélogo dans la Région du Centre Est, ayant entraîné la mort de cinq (5) enseignants.

2. Toujours le vendredi 26 avril 2019 : Attaque de Toulfé, localité située à une vingtaine de kilomètres de Titao, Chef-lieu de la Province du Lorum, dans la région du Nord. Un débit de boisson a été incendié et trois motos ont été emportées.

3. Encore le vendredi 26 avril 2019 : A Soudougui, Province du Koulpélogo, dans la Région Centre-Est, une personne ressource a été abattue.

4. Toujours le vendredi 26 avril 2019 : Attaque autour de 18h00 du Poste de Police à la frontière de Boussoukoula, dans la Province du Noumbiel, Région du Sud-Ouest

5. Le dimanche 28 avril 2019 : Le pasteur du village de Silgadji dans la Commune de Tongomayel, Pierre Ouédraogo et cinq (5) autres personnes ont été abattus.

6. Toujours le dimanche 28 avril 2019 : Prise d’assaut de la Commune rurale de Pissila, région du Centre-nord aux environs de 18h00 par des individus armés non identifiés.

7. Encore le dimanche 28 avril 2019 : Attaque du village de Bollé dans la Commune de Barsalogho faisant quatre (4) morts.

8. Le lundi 29 avril 2019 : Attaque du village de NOAKA à 25 kms de Kaya sur la route de Pissila et des maisons ont été brûlées ;

9. Toujours le lundi 29 avril 2019 : Attaque contre le village de Nasséré situé à 12 kms de Kongounsi. Une école primaire, des débits de boissons et le marché ont été brûlés.

10. Toujours le lundi 29 avril 2019 : Incendie d’une école primaire dans le village de Minima, dans la Commune de Zimtenga, à quelques kilomètres de Kongoussi, Province du Bam, Région du Centre-nord.

11. Encore, le lundi 29 avril 2019 : Attaque de la Mairie et du Commissariat de Gorgadji par plusieurs hommes armés non identifiés.

12. Le jeudi 2 mai 2019 : Attaque à Toeni dans le Sourou/Région de la Boucle du Mouhoun, d’un détachement militaire faisant un gendarme tué.

13. Toujours le jeudi 2 mai 2019 : Attaque du village de Dabirti numéro 2, situé à 15kms de Kongoussi par des individus armés qui ont incendié un Kiosque et emporté des motos.

14. Le mardi 7 mai 2019 autour de 3 h00 : Attaque du poste de péage de Ouahigouya par des individus non identifiés faisant un (1) mort et deux (2) blessés.

15. Dans la nuit du jeudi 09 au vendredi 10 mai 2019, une opération des Forces Spéciales françaises en collaboration avec les services américains et les Forces de Défense burkinabè menée dans la Région du Nord a permis la libération de quatre (4) otages (deux français, une sud-coréenne et une américaine).

Quatre terroristes ont été neutralisés et deux éléments des Forces Spéciales françaises ont perdu la vie. Les deux touristes français avaient été enlevés le 1er mai 2019 dans le Parc de la Pendjari au Bénin. A ce jour, aucune précision n’a été donnée sur la localité où cette intervention a eu lieu.

16. Le dimanche 12 mai 2019 : Attaque de l’église catholique de Dablo pendant la célébration de la messe par un groupe d’individus armés qui ont incendié des débits de boissons et deux véhicules. Le prêtre Siméon YAMPA et cinq (5) fidèles ont été tués. Dablo est une commune frontalière à Kelbo dans le Soum à 90 kms de Kaya dans le Centre-nord/ Province du Sanmatenga.

17. Le dimanche 12 mai 2019 : une embuscade contre une Unité du Groupement des Forces Anti Terroristes (GFAT) a été tendue par des individus armés non identifiés au niveau de Gasnindé non loin de Namsiguia, dans le Département de Kelbo, province du Soum, région du Sahel, faisant un militaire tué et neuf (9) blessés.

18. Dans la nuit du dimanche 12 mai 2019 : Des éléments de l’Unité d’Intervention Polyvalente de la Police Nationale (UIP) ont procédé à des tirs de sommation qui ont mortellement atteint un individu suspect portant une tenue militaire au niveau de l’échangeur de Ouaga 2000.

19. Le lundi 13 mai 2019 : Exécution de quatre (4) fidèles catholiques du village de Singa dans la Commune de Zimtenga, province du Bam Région du Centre-nord par des individus armés non identifiés.

20. Le mardi 14 mai 2019 : Attaque de la Gendarmerie de Pensa dans la Province du Sanmatenga, Région du Centre-nord.

21. Le samedi 18 mai 2019 : Aux environs de 19h00, des hommes armés ont abattu deux enfants au domicile du Chef Koglwéogo absent à Akissi, une localité à 10 kms d’Arbinda dans le Soum/ Région du Sahel.

22. Le samedi 18 mai 2019 : Une embuscade tendue à une patrouille à 25 kms de Arbinda, Région Sahel a entraîné la mort d’un gendarme.

23. Le mardi 21 mai 2019 : Le GFAT démantèle un faux poste de péage installé par des personnes non identifiées pour contrôler les passagers entre Arbinda et Boukouma (deux terroristes sur cinq tués et deux (2) blessés du GFAT).

24. Le mardi 21 mai 2019 : Enlèvement vers 8h00 de trois agents dont un médecin du Centre de santé du camp de Mentao dans le Soum et un véhicule par des individus armés non identifiés.

25. Le mercredi 22 mai 2019 : Attaque repoussée de la Mairie de Markoye, Province de l’Oudalan, région du Sahel. Déjà le 19 mars 2019, des hommes armés avaient enlevé le Maire et son chauffeur, lequel a été libéré le 22 mars 2019.

26. Le mardi 21 mai 2019 : Enlèvement vers 8h00 de trois agents dont un médecin du Centre de santé du camp de Mentao dans le Soum et un véhicule par des individus armés non identifiés.

27. Le vendredi 24 mai 2019 : Une embuscade terroriste tendue à la périphérie de la réserve de faune de Wamou, à une soixantaine de kms de Fada N’Gourma a entraîné la mort d’un préposé des Eaux et Forêts.

28. Le dimanche 26 mai 2019 : Attaque terroriste contre l’église de Toulfé /Titao dans le Lorum à 9h00 du matin ayant entraîné quatre (4) décès et des blessés.

29. Le dimanche 26 mai 2019 : Attaque du village de Silmangué dans la Commune rurale de Bouroum et frontalier à Arbinda entraînant la mort de trois jeunes et l’incendie de débits de boissons.

30. Dans la nuit du dimanche 26 mai 2019 : Assassinat de deux (2) bergers, le père et son fils, dans le village de Wesséré, province de la Kossi.

Cette longue liste d’actes meurtriers terroristes, couvrant seulement la période du 26 avril 2019 au 26 mai 2019, témoigne à suffisance que :

-  Le terrorisme et la mort sont banalisés au Burkina Faso et il faut accepter de vivre avec maintenant.

-  Trop de sang a coulé et continue de couler et beaucoup de morts ont été enregistrés, et de 2016 à nos jours, soit trois ans correspondant à votre présidence, le Burkina Faso a connu plus de morts de par le fait du terrorisme que sur la période de 1960 à 2015. Clairement, la poisse tenaille notre pays et toute personne bien sensée et réfléchie ne peut réfuter le fait que nos ancêtres sont mécontents et insatisfaits de cette situation désolante que les Burkinabè ne méritent pas de subir.

-  Le serment que vous avez prononcé le 29 décembre 2015 lors de votre investiture de protéger l’intégrité du territoire et les Burkinabè a été largement trahi.

-  La dégradation de la situation sécuritaire est telle que le Burkina Faso est devenu aujourd’hui le maillon faible et le ventre mou dans la région du Sahel dans la lutte contre le terrorisme, le grand banditisme et le trafic en tout genre. Les populations vivent dans la peur et dans les angoisses permanentes et c’est la débandade. A la date du lundi 6 mai 2019, le Bureau des Nations Unies pour les Affaires Humanitaires (OCHA) a enregistré 161.217 personnes déplacées Internes (PDI), soit une augmentation de 9 pour cent par rapport à la date du mercredi 24 avril 2019. Ces mouvements affectent cinq régions (le Centre, le Centre Nord, l’Est, le Nord et le Sahel), 11 Provinces et 43 Communes. Dans la seule province du Soum, 17.000 personnes ont dû être déplacées.

Le 17 mai 2019, le ministre Stanislas OUARO du MENAPLN a indiqué que
1.933 écoles et établissements du post-primaire et du secondaire ont été fermés en raison des menaces terroristes mettant dans la rue 326.152 élèves et affectant 9.042 enseignants. L’avenir de notre pays est compromis de jour en jour.

La gestion de toutes ces personnes déplacées à l’approche de la saison des pluies doit être une préoccupation de premier ordre afin de leur assurer le minimum alimentaire et sanitaire nécessaire. Dans les drames de Yirgou, Arbinda, Kain et Bahn, les Burkinabè attendent toujours que justice soit rendue pour permettre le retour de la sérénité et des conditions du vivre ensemble.

-  Cette situation d’insécurité jamais vécue au Burkina Faso a plongé le pays dans une morosité exacerbée par le bouillonnement observé sur le front social. Les travailleurs de tous les secteurs d’activités et surtout des secteurs sensibles comme la santé et l’enseignement sont dans des grèves de revendications pour améliorer leurs conditions de vie.

-  La désarticulation de l’économie est une réalité indiscutable caractérisée par une baisse drastique du volume des investissements. Le Burkina Faso est devenu un pays dangereux et à risques croissants, si bien que les partenaires et les investisseurs sont devenus très prudents dans leurs initiatives et peu incités à entreprendre dans notre pays. Il n’y a pas suffisamment d’investissements pour accompagner les besoins de développement de notre pays.

-  L’autorité de l’Etat s’est effondrée et tout est pire qu’avant l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. L’incivisme et l’anarchie se généralisent dans les comportements du citoyen. L’institution « Présidence du Faso » est devenue l’ombre d’elle-même et ressemble beaucoup plus à une mine d’or exploitée artisanalement par des orpailleurs dont la gourmandise et la cupidité expliquent aisément la perte de crédibilité du Sommet.

-  Le constat de votre échec est indiscutable. La solution, la réponse que vous prétendiez être s’est convertie en véritable problème pour le Burkina Faso dans l’exercice de vos fonctions. Mais, il n’y a pas de honte à échouer. La honte, c’est la persistance dans l’échec.

-  Le Burkina Faso vit dans la haine et la division, si bien que les conflits inter-composantes détruisent la société burkinabè et surtout le vivre-ensemble et la cohésion sociale.

-  La résultante est que le mécontentement généralisé et les complaintes des populations prennent graduellement de l’ampleur. Le Burkina Faso va très mal et personne n’est sûr de quoi sera fait le lendemain.

De ce tableau peu reluisant et surtout sombre qui précède, trois options se présentent à vous et le choix que vous ferez déterminera le destin du Burkina Faso, notre destin commun :

1. Présenter maintenant votre démission en vous conformant aux articles pertinents de la Constitution et ainsi libérer le Burkina Faso et les Burkinabè de leurs déceptions et frustrations morales et de leurs souffrances matérielles. Votre prédécesseur, le Président Blaise COMPAORE a montré l’exemple avec courage et dignité.

2. Mettre de côté toutes les considérations personnelles et subjectives et accepter le dialogue national inclusif et ouvert pour aboutir à la réconciliation nationale sincère, inclusive et ouverte avec l’implication et la participation de toutes les composantes de la société burkinabè. La profondeur de la crise que vit le Burkina Faso exclut toute solution concoctée par la seule classe politique. Le Burkina Faso n’a pas besoin d’un dialogue organisé pour la seule classe politique, mais d’un véritable dialogue national ouvert thématiquement. La réconciliation nationale est une impérieuse nécessité et un impératif catégorique pour la construction de la nation.

3. Vous entêter à continuer dans la gouvernance « mouta mouta » actuelle et vous exposer inutilement à des conséquences qui peuvent s’avérer douloureuses pour vous-mêmes et pour le Burkina Faso. Et le risque de plonger le pays dans la violence est de plus en plus grand au fil des jours, tant l’espoir et la perspective d’un redressement ne sont pas perceptibles.

Connaissant votre patriotisme et votre amour pour notre pays, je suis certain que vous saurez faire le bon choix pour que le Burkina Faso soit à l’abri de la douleur et de la souffrance et ainsi pouvoir continuer sur la voie d’un véritable développement durable dans la stabilité, la paix sociale, la sécurité, la confiance et le vivre ensemble retrouvé.

Veuillez agréer Excellence Monsieur le Président du Faso, l’assurance de ma très haute et respectueuse considération.

En ce mois béni du Ramadan, que Dieu protège le Burkina Faso.

Ouagadougou, le 31 mai 2019

Le Président

Dr.Ablassé OUEDRAOGO

Commandeur de l’Ordre National

Vos commentaires

  • Le 2 juin à 19:14, par Yirmegnan En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Ablassé Ouédraogo, votre analyse n’engage que vous. Pensez-vous que si Rock s’en va vous pourrez prendre la gestion de ce pays et nous faire sortir de l’ornière, NON. Vous faites une analyse de ce qui est négatif, sans voir l’aspect positif dans la gestion du pays par Rock.

    Je ne défends pas Rock, mais en ce temps où nous devons nous resserrer vous êtes un fauteur de trouble. Certainement que vous aviez des problèmes sociaux qui vous amènent à des analyses du genre.

    Prière apporter votre pierre pour la construction du pays et non votre BULDOZER pour la destruction. En tout cas pour rien au monde les burkinabè ne vous élirons Président. Quelqu’un d’autres Pas vous sinon vous plongerez le pays dans les ABLASSERIES !

    Répondre à ce message

    • Le 3 juin à 08:06, par TENGA En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

      Très belle analyse du Dr Ablassé je suis en accord avec vous. tres pertinent il vont essayer de vous dénigre mais votre argumentaire est implacable.

      Répondre à ce message

    • Le 3 juin à 08:46, par mahama Saw En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

      Yirmegnan
      vous dites : "Je ne défends pas Rock, mais en ce temps où nous devons nous resserrer"
      Mais Si, vous le défendez, et vous jouez à l’autruche. sinon vous savez qu’il y a des années qu’on ne se resserre plus justement dans ce pays.
      Rock va bientôt enviez le sort qu’à connu Blaise, s’il continu à s’entêter, et à ne réunir les Burkinabè, autour du forum nationale des force vives. c’est sa seule et dernière carte.
      je ne lui souhaite pas , mais ce que lui demande Ablassé, sera un moindre mal, face à ce qui pourrait lui arriver.
      Mais ça time will tell us.

      Répondre à ce message

      • Le 3 juin à 16:01, par Minute En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

        mahama Saw ? OK. On est tous là ! On peut savoir quand la guerre peut commencer mais pas connaitre sa fin. La pression que font les Ablassé et autres nous convainc que c’est à dessein. Nul n’ignore que ce n’est pas Rock qui tue les burkinabé mais des individus voués à la solde de l’impérialisme international soutenus par les valets locaux tels les Ablassé et autre. De toutes les façons, nous observons.

        Répondre à ce message

      • Le 6 juin à 16:26, par RAWA En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

        Mahama Saw, honnêtement, je n’arrive pas à voir de quelle reunification tu parles. S’il ya des gens qui sont indésirables par le pouvoir en place, c’est leur problème à eux et non un problème national. Il ne faut surtout pas penser que l’écartement de certaines personnes des affaires pourrait empêche le Faso d’avancer. Justement, certaines personnes se croient tellement indispensables qu’ils n’acceptent pas qu’on les écarte. Mais chacun doit savoir qu’il n’est rien dans ce faso. Il y’a des millions de burkinabè qui sont aujourd’hui plus capables qu’eux. Pour ce qui est du gouvernement actuel, il ne faut pas rêver. Les burkinabè ont librement voté et voterons librement en 2020. Que celui qui ne gagne pas par les urnes reste tranquil.

        Répondre à ce message

    • Le 3 juin à 08:51, par VIE En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

      Je suis d’accord avec Ablassé. et tout Burkinabè sensé de ce nom, l’est aussi.
      il faut être têtu pour ne pas dire à Rock qu’il va droit dans un mur, et que les Burkinabè, ne se laisseront certainement pas emmener dans ce mur avec lui. il vont s’en débarrasser le moment venu.
      Il peut continuer à s’obstiner, il crois qu’il est plus "homme fort" que Blaise ne l’était ?
      OK, continues.

      Répondre à ce message

    • Le 3 juin à 10:58, par wil En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

      Merci Yrmegnam pour ta vérité à ce Politicien sans avenir.

      Répondre à ce message

    • Le 3 juin à 14:23, par Minute En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

      C’est curieux et très curieux d’ailleurs de lire Ablassé Ouédraogo qui égraine les dates de malheurs de notre peuple avec une précision déconcertante. Les dates et les heures sont très précises. On est tenté de se demander comment peut-il dresser la liste comme s’il en était l’exécutant de ces attaques terroristes. Monsieur Ablassé, j’ai toujours voulu te vouer de respect mais les analyses que tu as l’habitude de faire sur la situation nationale ne sont pas de nature à créer la cohésion nationale tant elles portent le germes de la division. Comparaison pour comparaison, durant le pouvoir de Blaise Compaoré, il y a eu combien de mort dûes à des assassinats crapuleux ou politiques ? Or, il ne devrait pas avoir une telle tuerie dans un système démocratique. Prenons de Oumarou clément Ouédraogo jusqu’à Salif Nébié. Il y en a eu combien, monsieur Ouédraogo ? Pourtant, vous étiez plus proche de Blaise et ça se passait sous vos yeux. Vous n’avez jamais levé le moindre doigt pour interpeller le président à l’époque. Ou bien c’était normal ? Malgré tout cet hécatombe pré et dans la démocratie, vous avez accepter prendre le poste de ministre des affaires étrangères au point d’en devenir le griot du président. Recherchez vos anciens interviews et écoutez. En ce temps, tuer était normal. Monsieur Ablassé Ouédraogo tirait son compte. voilà un tyran que vous avez servi comme un lèche-botte sans aucune contradiction intellectuelle. Aujourd’hui, le président Kaboré a été élu. Il est entrain de dérouler son programme, que des attaques fusent de partout pour l’en empêcher. On pouvait douter de là où ça provient. Mais lorsqu’on fait une analyse on est en droit de se demander si les supposés intellectuels subitement nés, donneurs de leçons avec la langue hors de la poche ne sont pas de connivence avec ces djihadistes ! On peut supposer que vous êtes la branche intello de ces terroristes qui sèment la terreurs pour faciliter vos critiques acerbes et sataniques. Quelqu’un qui est réfléchi ne peut pas comparer les pertes enregistrées sous l’ère compaoré à celui de Kaboré. Roch n’a jamais tuer un burkinabé de par sa position politique ou par sa liberté d’expression. Le pays aujourd’hui est victime d’une agression extérieure à mon sens. même si y a des traitres qui prônent la réconciliation et sont de mèche avec ces satans. ça aura été au temps de Blaise que votre façon de parler allait avoir une réponse conséquente. Vous voyez, le problème du Burkina, c’est vous même ABLASSE OUEDRAOGO. Vous semblez être au coté du peuple pourtant, ce n’est que vos intérêts sadiques et nauséabondes que vous poursuivez. ce qui est sûr, je pense qu’à terme si vous devez toujours rire du malheur de notre peuple, il faudrait qu’on vous casse la gueule.

      Répondre à ce message

    • Le 3 juin à 15:43, par Minute En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

      C’est curieux et très curieux d’ailleurs de lire Ablassé Ouédraogo qui égraine les dates de malheurs de notre peuple avec une précision déconcertante. Les dates et les heures sont très précises. On est tenté de se demander comment peut-il dresser la liste comme s’il en était l’exécutant de ces attaques terroristes. Monsieur Ablassé, j’ai toujours voulu te vouer de respect mais les analyses que tu as l’habitude de faire sur la situation nationale ne sont pas de nature à créer la cohésion nationale tant elles portent le germes de la division. Comparaison pour comparaison, durant le pouvoir de Blaise Compaoré, il y a eu combien de mort dûes à des assassinats crapuleux ou politiques ? Or, il ne devrait pas avoir une telle tuerie dans un système démocratique. Prenons de Oumarou clément Ouédraogo jusqu’à Salif Nébié. Il y en a eu combien, monsieur Ouédraogo ? Pourtant, vous étiez plus proche de Blaise et ça se passait sous vos yeux. Vous n’avez jamais levé le moindre doigt pour interpeller le président à l’époque. Ou bien c’était normal ? Malgré tout cet hécatombe pré et dans la démocratie, vous avez accepter prendre le poste de ministre des affaires étrangères au point d’en devenir le griot du président. Recherchez vos anciens interviews et écoutez. En ce temps, tuer était normal. Monsieur Ablassé Ouédraogo tirait son compte. voilà un tyran que vous avez servi comme un lèche-botte sans aucune contradiction intellectuelle. Aujourd’hui, le président Kaboré a été élu. Il est entrain de dérouler son programme, que des attaques fusent de partout pour l’en empêcher. On pouvait douter de là où ça provient. Mais lorsqu’on fait une analyse on est en droit de se demander si les supposés intellectuels subitement nés, donneurs de leçons avec la langue hors de la poche ne sont pas de connivence avec ces djihadistes ! On peut supposer que vous êtes la branche intello de ces terroristes qui sèment la terreurs pour faciliter vos critiques acerbes et sataniques. Quelqu’un qui est réfléchi ne peut pas comparer les pertes enregistrées sous l’ère compaoré à celui de Kaboré. Roch n’a jamais tuer un burkinabé de par sa position politique ou par sa liberté d’expression. Le pays aujourd’hui est victime d’une agression extérieure à mon sens. même si y a des traitres qui prônent la réconciliation et sont de mèche avec ces satans. ça aura été au temps de Blaise que votre façon de parler allait avoir une réponse conséquente. Vous voyez, le problème du Burkina, c’est vous même ABLASSE OUEDRAOGO. Vous semblez être au coté du peuple pourtant, ce n’est que vos intérêts sadiques et nauséabondes que vous poursuivez. ce qui est sûr, je pense qu’à terme si vous devez toujours rire du malheur de notre peuple, il faudrait qu’on vous casse la gueule.

      Répondre à ce message

    • Le 3 juin à 22:02, par abdoul En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

      ouiii c’est vrai qu’on peut ne pas aimer Ablasse mais reconnaissons qu’il y a une part de vérité dans ce qu’il dit....Imaginez que les martyrs peinent à se soigner à se nourrir et on s’en fou d’eux et pire on évacue les bourreaux pour soigner... Les âmes des martyrs ne vont pas laisser le Mpp et ses dirigeants dormir et ils vont payer durement...Dieu ne bouffe pas crédit mais paye crédit.... On se moque des gens qui sont morts pour libérer le pays des mains de Blaise et son Rsp vous preniez le pouvoir et vous êtes incapable de leur rendre justice et de s’occuper dignement des ayants droits et des blessés à vie.... Même si quelqu’un ne vous dit rien c’est Dieu même qui va faire la bagarre des orphelins et des martyrs. Soyez en sûrs. Et pitié pou celui qui a Dieu comme adversaire...

      Répondre à ce message

    • Le 4 juin à 16:26, par Burkindi En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

      Ablasse, peut etre que c’est toi meme qui est ala base de tout cela.

      Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 19:25, par SID PAWALEMDE En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    DR Ablassé, toute votre liste d’attaques, les pays du G5 subissent exactement les mêmes types d’attaques en nombre et en dangerosité et cela chaque jour que Dieu fait. Renseignez-vous au Tchad ou au Niger, c’est exactement le même chapelet d’attaques et de tueries. Au Mali on en parle pas car dans ce pays c’est comme s’il y’a moins de trois attaques par jour, c’est ça qui est normal et acceptable. Alors, demander la démission d’un seul Président ne va pas résoudre le problème. Moi je pense que si la démission des 5 Présidents du G5 pourra régler le problème de ces attaques, il faut aller dans ce sens. Tous les 5 démissionnent et le « djihadisme » est terminé puisque actuellement les 5 pays vivent le même rythme d’attaques. Moi j’ai des connaissances dans trois de ces 5 pays (Niger, Tchad et Mauritanie) et c’est le même rythme d’attaques dans ces trois pays comme au Burkina.
    Ne faut-il pas trouver la solution de ce problème ailleurs que la démission de ces 5 Présidents du G5 subissant le même rythme d’attaques comme vous les avez égrainées ?????

    Répondre à ce message

    • Le 3 juin à 10:21, par YAAM SOBA En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

      Les premiers terroristes du Burkina sont les pilleurs de ce régime MPP, en commençant par les plus hauts responsables. Ne cherchons pas loin ! Non contents de ce pillage à ciel ouvert, ils amènent nos jeunes soldats à l’abattoir sans les doter de matériels adéquats. Pire, on coupe leurs primes de motivation. Des gens qui sont venus au pouvoir juste pour se sucrer les reins avec l’argent du contribuable. Des deals foireux pour frauder l’or, des bunkers sont construits, des véhicules de luxes achetés, des villas pour les maitresses... Pendant ce temps, la population vit la peur au ventre, dans une insécurité indescriptible. Comment se fait-il que dans un commissariat de police, il n’y ait que 4 kalachnikovs pour 12 agents ? Comment lutter contre les ennemis ?

      Répondre à ce message

      • Le 3 juin à 16:35, par BILGO En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

        Je ne suis pas contre ce que vous dites mais je crois qu’il faudrait un peut plus de professionnalisme même dans la colère. C’est une vérité que les policiers ont signalé mais je croit qu’ en cette situation difficile ou l’ennemi doute souvent sur votre capacité à riposter il ne faut surtout pas faire des déclarations comme celles de l’APN qui pourrait donner du tonus à l’ennemi.Sachons raison garder pour ne pas l’effet contraire c’est à dire exposer davantage les FDS aux attaques terroristes .Je m’excuse pour mon analyse si j’ai offensé quelqu’un car l’intention est de participer à un débat constructif.

        Répondre à ce message

    • Le 3 juin à 14:19, par Dafarima En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

      Regardez la mentalité de cet internaute "SID PAWALEMDE" comment voulez vous que l’on s’en sorte dans ce pays ? Et y’en a beaucoup comme lui qui se baladent au Burkina ici.
      Selon SID PAWALEMDE puisque que les autres pays du G5 se font attaquer donc nous devons accepter que nos populations se fassent tuer parce que c’est la norme dans les pays du G5. Tout ça parce que c’est quelqu’un (Dr. Ablassé) qu’il n’aime pas qui donne l’alerte. Est ce que c’est une question de personne du moment que le probleme est réel ? Continuez a faire l’autruche, si la guerre éclate ici (que Dieu nous en garde) tu iras ramasser du Cacao en CI ou y faire le docker si d’aventure tu echappais.

      God save Burkina Faso.

      Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 19:29, par Zimm En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Triste de constater que le Burkina fait partie maintenant de la liste des 50 premiers états en Déliquescence ou État Déstructuré ou État en Échec càd les "Failed states"
    et c’est collectivement déprimant !

    Ceux qui veulent plus d’informations sur le sujet, lire par exemple le magazine " Foreign Policy".

    Répondre à ce message

    • Le 3 juin à 11:18, par YAAM SOBA En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

      Internaute @Zimm je conviens avec vous ! Le MPP a rendu notre Etat défaillant ! A cause du laxisme de ce régime notre État est en déliquescence «  et confronté à des problèmes qui compromettent sa cohérence et sa pérennité ». Des indicateurs probants sont :

      _un gouvernement central si faible ou inefficace qu’il n’exerce qu’un contrôle marginal sur son territoire
      _la légitimité du gouvernement à prendre certaines décisions est contestée ;
      _l’absence de services publics essentiels ;
      _une corruption généralisée ;
      - la présence de réfugiés ou des déplacements de populations ;
      une crise économique

      Et Ablassé a parfaitement raison, si le président Kaboré aime ce pays, il doit rendre sa démission avant de sortir par la petite porte !

      Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 19:32, par SAD En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Toi Ablassé, tu as voulu surfer sur la division ethnique et religieuse pour te faire élire. Maintenant que ça na pas marché tu est devenu un grand philosophe.
    Si tu es un vrai patriote , pourquoi ne pas te taire et aider le Président et nos FDS à nous faire sortir de cette situation. On dirait que vous faites tout pour que ça ne marche pas. Vous ne trouvez pas ça assez cynique ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 19:39, par Veritus En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Au moins il a eu le courage de le dire haut et fort. Le développement c’est quand on sait anticiper. Nous ne pouvons plus nous plaindre de la pauvreté, du chomage, de la corruption, de la malnutrition, d’un sytème de santé , éducatif précaire. Le monde a compris, ce sont les Africains eux même qui élisent les dirigeants incompétents, corrompus qui n’ont pas compris qu’il travaille pour le peuple non pour un parti politique, non pour un clan , non pour un groupe social , non pour un groupe religieux. Que Dieu veuille sur nos populations et châtie ceux qui méprise leur peuple, tout fonctionnaire , citoyen qui n’a pa encore compris qu’il travaille pour le peuple meme pauvre, même illettré, même perdue dans la folie du terrorism..

    Répondre à ce message

    • Le 3 juin à 12:23, par RAWA En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

      Véritus, je te conseille de commencer à travailler pour toi même. Aucun président ne peut venir et pouvoir résoudre le problème de chaque burkinabè. Met toi vite au travail pour ton développement personel

      Répondre à ce message

      • Le 3 juin à 15:41, par Veritus En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

        Mr. Rawa
        Vous venez de confirmer mes propos. On élit des dirigeants pour régler des problèmes communs et garantir la sécurité et maintenir la paix. Si la société était capable de s’auto-administrer on n’aurait pas besoin de leaders. Si les burkinabés n’ont pas de problèmes communs mais individuels comme vous le précisez dans votre écrit. Donc aucun dirigeants au monde ne pourra nous aider. Sankara a espérerait et croyait que nos problèmes étaient communs non individuels. Malheureusement il n’a pa pu faire comprendre son message. Je vous exhorte pour l’amour de votre pays , votre continent,, de la race noire de revoir votre position. Pour ma part je sais que je n’ai ni la force ni le pouvoir de changer les choses seul mais avec vos aides. :

        Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 19:41, par Siikou En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Ablassé le vrai moaga obtu du plateau central quitte dans ça. Tu ne fais que des amalgames, d’une part tu demandes qu’il démissionne et d’autre part tu lui dis d’organiser une réconciliation. Tu ne vois pas les contradictions ? Je t’avais demandé d’arrêter tes hoba hoba parce que tu ne peux rien changé. On sait que ton bruit c’est pour avoir un maroquin dans le gouvernement pour quelques mois. Or tu ne seras jamais dans un gouvernement ROCK même si la terre va se retourner sur elle-même

    Répondre à ce message

    • Le 3 juin à 10:07, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

      - Siikou, des gens comme toi sont des médiocres qui ne savent rien sinon d’insulter. Mais moi j’accuse la démocratie sans laquelle tu n’oserais pas t’exprimer ainsi devant un Ablassé qui est de loin plus important que ton père à fortiori toi. Demande aux gens qui étaient adultes ici sous le CNR. Ce sont les CDR et en particulier le groupe des Simon Compaoré et autre EL Hadj Kouanda alials ’’Le Poilu ami à mort de Blaise’’ qui allaient te traquer et te mâter jusqu’au sang et te faire travailler gratuitement. Certains d’entre vous les injurieux du MPP ou payés par le MPP, dorment aujourd’hui et pètent dans les maisons construites sous la torture des CDR comme Simon Compaoré, et sont sans souci. C’est parce qu’ils ne réfléchissent pas et ont un niveau intellectuel médiocre et voilà pourquoi ils se laissent utiliser pour insulter et dénigrer les autres. Si vous n’êtes pas trop bêtes, dans le tout le brouhaha que fait Simon Compaoré, l’avez-vous entendu insulter un seul jour le Dr Ablassé Ouédraogo  ? Ngaw ! le Dr Ablassé est mossi pur-sang plus que Simon Compaoré et l’oeuf connait où danser !!! Et s’il le fait il sera convoqué u palais royal du Moro à Ouagadougou en plein midi pour lui signifier de se méfier et qu’il faut une limite à sa politique de vérue et de vérole.

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 3 juin à 15:56, par Adams En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

        Hummm, moi qui croyais que Kôrô Yamyélé...était lucide. Dois-je comprendre que tu roules ainsi pour Ablassé ? Mais non, honnêtement ta réaction me déçoit. Nous sommes dans un forum libre et tout le monde ne pourra jamais avoir la même opinion ! Ces multitudes d´opinions sont en réalité notre seule richesse. Travaillons á la conserver. Ayons le courage d´écouter ou de lire sans passion et sans sectarisme tous ceux qui s´expriment ici. Le forum n´est pas seulement un lieu pour se défouler, il est un centre de découvertes et de rencontres de gens de différents niveaux intellectuels, de gens de différentes cultures et de différents milieux sociaux. Il est á l´image du Burkina ! Bonne suite…mon cher Kôrô Yamyélé. Adams.

        Répondre à ce message

    • Le 3 juin à 14:30, par C’mon En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

      Non internaute @Siikou de trois choses l’une, soit tu ne sais pas lire, soit ton français est approximatif, soit tu as l’esprit obtu et tu ne comprend ce que tu lis. Ablassé propose 3 choix au présidents Rocks. Donc a Rock de choisir ce qui peux sauver le pays. S’il te plait vaa relire l’article.

      Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 20:01, par caca En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    En Afrique on n’a pas la culture de démission, mais la seule chose à faire c’est le battre en 2020 au élection. Pour cela l’opposition doit s’unir pour gagner.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 20:03, par Kpièrou En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    En son temps, ce n’était les conseils qui avaient manqué à Blaise COMPAORE mais c’étaient sa surdité et son obstination à garder le pouvoir qui l’ont perdu....
    Dans la situation actuelle du Faso, ce ne sont point les conseils qui manquent au président Rock Marc Christian COMPAORE mais sa surdité et son obstination ne mèneront là où il sera surpris de se retrouver..
    Il faut savoir lire l’histoire et ne pas penser que cela n’arrive qu’aux autres.
    Je suis de passage mais demain nous dira la vérité.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 20:14, par Nabiiga En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Hé Ablasse encore !!

    Vraiment ?
    il faut que Son Excellence Rock Kaboré démission ?
    Et pourquoi ?

    Situation préoccupant ? Ah bon ?

    Qu’est-ce qui était beaucoup préoccupant plus que les jours précédant la fuite du Capitaine Blaise Compaoré chez ses beaux-parents ?

    C’est curieux tout de même qu’il n’ait pas eu le courage de demander à notre cher Capitaine de démissionner.de la présidence du Faso. Du moins, la voix d’Ablassé n’a pas fait partie de tous ceux qui demandaient sa démission.

    Qu’il le sache ! La situation qui préoccupe notre nation aujourd’hui est fabriquée de toute pièce par le CDP et ses acolytes, comme les Ablasses et CODER et j’en passe. Que le CDP hausse le ton ouvertement et publiquement en demandant que les tueries cessent, et elles cesseront.
    Heureusement que c’est Ablasse qui le dit donc, qu’on mette sa sortie médiatique à l’endroit qui est la sienne : Aux caniveaux :

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 20:17, par La vérité En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Sans être un militant de parti politique, je pense que Dr Ablasse fait fausse route en demandant la démission du PF. Il ne faut que les opposants pensent qu’ils pourront utiliser l’insécurité comme font de commerce. Les politiciens doivent savoir que sur la question de sécurité il faut un front commun car les terroristes n’ont pas d’amis. Vous pensez qu’ils en veulent à RMCK ,c’est possible mais je pense plus qu’ils veulent nos ressources. Regardez bien et vous constaterez que les zone attaquées sont les zones à haut potentiel en matières premières. Donc même si RMCK et le MPP quittent le pouvoir, je ne pense pas que le nouveau pouvoir sera plus tranquille . La où, je suis d’accord avec Ablasse est qu’il faut un dialogue sincère de part et d’autre pour soigner nos maux. J’ose espérer que le dialogue demandé par le PF ira à son terme et sera productif. En attendant, il faut qu’on soit soudé pour contrer le terrorisme . Si l’opposition pense avoir la solution qu’elle se regroupe pour créer une coalition pour battre le MPP en 2020 et cela est possible.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 20:19, par Bebeto En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    C’est l’aigreur et la haine qui vont vous tuer. Malheureusement pour vous, vous allez encore vivre ça jusqu’en 2025.
    Ce n’est pas en faisant du brouhaha permanent et en pétant sans cesse des plombs qui Le Président Rock va nous nommer ministre ou ambassadeur.
    L’année 2020 s’approche grand pas, songer à bien vous préparez pour avoir au moins un conseiller municipal et peut être espérer être ministre. Faites bien votre préparation, pcq quand le rouleau compresseur du MPP va se mettre en place, la panique va vous mettre K O. Ce sera une victoire très propre par un coup KO, cette fois-ci au 8eme de tour.
    Que Dieu nous donne longue vie, vous marcherez la queue entre les jambes.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 20:36, par armel En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Mr Ablasse ouedraogo,quant allez vous enfin comprendre que vos ablasseries n intéressent que vous et vous seul ? Il est vrai que des raisons personnelles ( faim,follie, jalousie)
    peuvent bien vous amener a divaguer,mais tout de même.Nous avons le droit de ne plus écouter des paroles de quelqu un qui a perdu toute sa lucidité, étant donné que pour la crédibilité vous ne l’avez jamais eu.De grâce taisez voy

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 20:45, par LE GRAND ZAPATA En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    MÊME PIPE ET MÊME TABAC, ON EN A VRAIMENT MARRE : Voilà plus de 30 ANS que nous voyons pratiquement les mêmes acteurs sur la scène sociopolitique nationale. Ces derniers ont largement profité de l’appareil d’état avec à la clé l’octroi à eux de nombreux privilèges, profits et autres avantages. Toute leur carrière, des études à occuper de hautes fonctions administratives et politiques, ces derniers ont vécu aux mamelles de l’état burkinabè. Quelle énorme chance pour eux qui ont gracieusement tout eu de notre pays !

    Cette génération de politiciens n’a absolument rien apporté de bon à notre pays. En OCTOBRE 2014, les burkinabè dans leur ensemble ont voulu la rupture totale = le changement radical. C’est pourquoi, nous sommes tous sortis pour dire NON à un pouvoir à vie du PRÉSIDENT BLAISE COMPAORÉ = LE BLAISO. Clamant qu’ils ont l’expérience dans la gestion des affaires de notre pays, nous avons naïvement fait confiance aux anciens fidèles compagnons du BLAISO qui ont créé en fanfare LE MOUVEMENT DU PEUPLE POUR LE PROGRÈS = MPP pour se renier.

    Plus de 30 ANS et voilà les résultats lamentables que nous récoltons avec une gouvernance bancale. C’est un échec total sur toute la ligne. La bande à ROCH MARC CHRISTIAN KABORÉ associée à autres ABLASSÉ OUEDRAOGO, sont tous des hommes politiques plus que finis c’est à dire qui ne peuvent plus rien apporter à notre pays car ils ont atteint toute leur limite objective. C’est pourquoi en OCTOBRE 2020, doublement, il faut obligatoirement à notre pays « UNE ALTERNATIVE ET UNE ALTERNANCE ». C’est donc de notre responsabilité de renouveler la classe politique nationale dès OCTOBRE 2020 par la voix des urnes.

    VIVE UNE ALTERNATIVE !

    VIVE L’ALTERNANCE

    VIVE LE RENOUVEAU BURKINABÈ !

    VIVE LE CHANGEMENT RADICAL = LA RUPTURE TOTALE !

    QUE DIEU LE PÈRE TOUT PUISSANT BÉNISSE LE BURKINA FASO !

    PAIX ET AMOUR AU BURKINA FASO !................L’HOMME DU RENOUVEAU BURKINABÈ, LE GRAND ZAPATA !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 21:32, par Yako En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Plus besoin d’ajouter quoi que ce soit les chiffres parlent seuls.Face au drame dont nous sommes témoins le silence s’apparente au crime et comme citoyens cela n’est pas acceptable.D’ou je joins ma petite voix citoyenne à celle de S.E Mr Ablasse Ouedraogo pour demander la démission pure et simple du président Kabore dont la gouvernance est synonyme d’apocalypse pour le Burkina Faso jadis havre de paix.Relamons un gouvernement de responsabilité nationale inclusif en vue d’endiguer le terrorisme et ses conséquences.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 21:57, par Le Vigilent En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Et Ablasse Ouedraogo, votre lettre au Président du Faso, vous l’avez écrite au nom de quelle structure : la CODER ? le Faso Autrement ? le Bembao, votre boîte de nuit ?
    Question, vous estimez que RMCK est commanditaire des différentes attaques terroristes que vous avez énumérées ou vous croyez sincèrement que ces événements malheureux surviennent tout simplement parce que RMCK est président et que les terroristes n’attendent que son départ pour cesser toute attaque au Burkina ? Peut-être que les chefs terroristes sont vos amis et qu’ils vous l’ont dit clairement, faites me nous savoir.
    Si la démission de RMCK est la condition pour que les revendications des syndicats cessent, cela voudrait-il dire que c’est la mine du premier cité qui ne plait pas aux travailleurs du public ou que le syndicats sont manipulés par des chapelles politiques revanchardes dont certainement la vôtre ? Éclairez-nous sur quelques unes de vos intentions cachées.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 22:18, par Toto-Est-Fâchée En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    RESPECTS INFINIS, DOCTEUR ABLASSE OUEDRAOGO. RESPECTS ET MERCI MILLE FOIS. DOMMAGE, CAR SEULS LES GRANDS ESPRITS, LES PATRIOTES, LES AMOUREUX DU BURKINA-FASO,... VOUS COMPRENNENT ET VOUS APPROUVENT. ET ILS NE SONT PAS NOMBREUX.

    ENTRE AUTRES, IL N’Y A AUCUN DOUTE, QUE ROCH, SES PROCHES, SES AMIS AVEC DES FAUX-PAPIERS BURKINA-BÊ PORTENT MALHEUR AU BURKINA-FASO.

    LES ÂNES AUXQUELS LE MPP DONNENT DES MEGAS DE MISERE, AVEC LEURS MULTIPLES FAUX-COMPTES, SONT ICI EN MISSIONS COMMANDEE. CA FAIT VRAIMENT PITIE, UN TEL NIVEAU DE MEDIOCRITE, DE MENSONGES, ET DE HAINE GRATUITE. CA FAIT PITIE.

    POUR REPONDRE A CERTAINS : LES SEULS CONSEILS QUE LE MPP ACCEPTENT SONT CEUX QUI SONT ACCOMPAGNES D’ARGENT. L’ARGENT DISPARAIT, ET NOS SOLDATS FONT LE MAXIMUM AVEC CES CONSEILS EN QUESTION.

    ACCUSER BLAISE SANS ARRÊT, C’EST SIMPLEMENT PITOYABLE. SI DENIS YAMEOGO ETAIT LA, IL DIRAIT : A BAS LE TEMPIRISME, A BAS LE BASAGAÏSME...!
    SI J’EPOUSE UNE FEMME DIVORCEE, CE N’EST PAS SON EX-MARI QUI VA VENIR FAIRE LA LOI CHEZ MOI. ROCH N’A QU’A PROUVER QU’IL EST UN HOMME ET NON UN SAC DE PATATES SANS COUIL.... TROP C’EST TROP. QUE L’ARMEE ASSUME SES RESPONSABILITES.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 22:46, par Pascico En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Je souhaite qu’au prochain écrit de M. Ablassé Ouédraogo, il nous propose des solutions objectives, non pas de la phraséologie intellectuelle, non pas de rhétorique politicienne d’opposant plutôt d’opposé dirais-je, mais des propositions concrètes pour nous sortir des grèves à répétition, pour arrêter le terrorisme, pour booster l’économie... bref, solutions à toutes les incapacités supposées du régime actuel. Qu’il écrive et nous dise seulement : terrorisme, on fait quoi ? Grèves à répétition, on fait. Il peut même proposer comme solution la création d’un super ministère en charge des gros dossiers que lui même va occuper. Pas de honte ! Un bon opposant, dans l’intérêt de de son pays, de son peuple a le devoir de faire des critiques constructives. Quand il ne fait que des critiques destructives acharnées, il devient un TERRORISTE pour son pays, son peuple, parce que lesdites critiques servent de référence aux terroristes.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 23:10, par sidbala En réponse à : Situation nationale \xab tr\xe8s pr\xe9occupante \xbb : Ablass\xe9 Ou\xe9draogo demande la d\xe9mission de Roch Kabor\xe9

    Excellence c’est bien ce que vous peins comme situation, seulement le régime du MPP et ses allies sont prêts à conduire le pays et surtout les burkinabè au fond du trou,
    Depuis la date de l’insurrection Roch et ses allies au pouvoir, pensent que les burkinabè sont des sous hommes.

    ZEPH les a servi le pouvoir sur un plateau d’or, à peine quitté le navire COMPAORE, ils sont venu prendre le bateau de ZEPH qu’ils manœuvre a souhait, le MPP est convaincu de ne pouvoir rebeloter pour les prochaines élections si élections il y’a, ce qui les reste à faire c’est de foutre la perdre partout et accuser Blaise et ceux dont ils peuvent accuser de les empêcher de gouverner, mais ça ne se passera pas ainsi ils vont l payer cher et même très cher.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 23:23, par le Patriote 7 En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    L’investissement d’Ablassé Ouéd en ces temps pénibles est à saluer ,plus que son travail d’opposant il peint la réalité avec patriotisme et courage ,car au pays rien du tout ne va . Rock a activement contribuer à la destruction de ce pays mais au burkina ceux qui se croient en sécurité ,qui mangent du fait du MPP et autres alliés préfèrent mutiler la vérité à leurs dépend . Si je suis d’accord avec l’auteur je reste réaliste parce que même si le pays jusqu’à leurs portes ces gens préfèreront finir leurs plats que de sortir voir ce qui se passe .

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 00:34, par Sursaut En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    On peux detester le Dr. Ablassé mais s’enteter à renier completement les signes avant courreur que Ablassé c’est de la demnce car la liste de faits donne des frissons dans le dos. Le Burkina va plus mal que je ne ’aurait imaginé. Il est eput-etre encore temps de mettre de coté nos egos pour sauver notre cher patrie. Nous somme quasiment au fond du gouffre.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 00:35, par SOULY N. Stéphane En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Monsieur Ablassé OUÉDRAOGO, le mossi et le musulman… fera d´abord mieux de digérer sa défaite électorale. Le contenu de son long exposé contient cependant des vérités irréfutables. Est-ce pour autant qu´il faut demander la démission du président du Faso !? À mon avis non. Cela n´a pas de sens, car nous sommes á quelques mois des prochaines échéances électorales. Nous aurons une belle occasion légale de « démissionner » le président Rock ou alors de le laisser encore pour cinq ans aux affaires !
    Vous savez, les échecs seront toujours solitaires ou individuels…tandis que les succès demeureront collectifs. Monsieur Ablassé Ouédraogo, beaucoup de choses peuvent également vous être reprochées. Vous avez bien fait partie du régime du président Blaise Compaoré. Nos problèmes actuels y ont leurs origines. Leurs racines ont tissé quand vous étiez au gouvernement. Alors le salut du Burkina ne réside pas dans la démission du président Rock Mark Christian KABORÉ, mais plutôt par un profond renouvellement du paysage politique. Oui les Burkinabè ont marre des « mêmes visages » depuis plusieurs dizaines d´années, mais aussi et surtout de ce « logiciel politique et idéologique » qui ne fonctionne plus ! Tout le monde sait comment cela se passe. On crée un petit parti politique, lequel peine à réunir une centaine de militants. Les élections passées, ses dirigeants courent à la soupe, dans les grands partis politiques, abandonnant ses quelques militants, lesquels orphelins iront se lasser dans un autre parti politique aussi minable et inconséquent que celui qu´ils viennent de quitter ! On attend de nouveau cinq ans pour recommencer avec le même cirque ! Nous Burkinabè, n´avons plus grand-chose à attendre de vous, Gouvernement comme opposition. Vu le lamentable et ignoble spectacle que vous nous avez servi depuis des années, nous vous renverrons tous… tout simplement à vos maitresses et dans vos villas cossues de Ouaga 2000.
    Quant à votre pathétique et bouffonne idée de démission, nous nous en chargerons en 2020.
    E avant pour une alternance vraie ! La Patrie ou la Mort, Nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 02:08, par Sursaut En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Donc, tout ce le Dr. Ablassé qui est completement faux parce qu’un jour il a eu la maladresse de faire une erreur dont-il sest excusé publiquemenent depuis.
    Le reveil sera tres douloureux pour beaucoup qui sont aveuglé par la haine ici au faso.
    Pourtant il y’a un politicien que vous ecoutez tout ouie qui a juste dit deux mots et presque tout le monde est tombé dans le panneau ; vous avez tout oublié et c’est pour cela que nous sommes dans la merde aujourd’hui.
    Il a just dit " Mea Culpa" et vous avez oublié ses 27 ans avec Blaise. Maintenant voila le resultat, avec une liste de morts qui se rallonge de jour en jour, des ministres qui vendent des foret aux Chinois et j’en passe.
    Blaise a fait 27 ans Rock est a sa 31 ieme année. On est calé et on attend que certains se reveillent ; ca va faire mal.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 05:27, par Zimm En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Dr. A. Ouédraogo, vous aviez fait un certain travail de recherche, vous avez donné des chiffres, des dates et des lieux ( et je ne vois personne les contester), à ce niveau et vu de loin, vous avez fait preuve de Précision et de Rigueur et c’est tout en votre honneur.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 05:29, par Boro mahamadi En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Tu veux profiter de la situation pour faire campagne messieurs ablasse. Tu parles beaucoup pour rien si quelqu’un doit démissionner c’est bien toi.je prix tous les jours que la paix revient aux burkina. Tout ce qui croient profiter de cette situation ce trompe .que dieu puni tous ce qui veulent profiter de la situation actuelle pour prendre le pouvoir

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 05:32, par Sambiga En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Son Excellce Roch Mark Christian Bâbord est le choix démocratique du peuple en tant que président du Faso. Et je pense que les dire de Abassse n’est que le point d’un vaste programme d’amener directement le peuple a la réconciliation sans aucune reconnaissance de fait. C’est lui sa mission ainsi. Seulemt je t’appelle que moults réconciliations nous a conduit à la situation actuelle.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 06:09, par tororoso En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    La nouvelle mission de ce Mr ABLASSE c’est de servir et toujours servir son mentor - Le Président Blaise Compaoré et sa famille.
    La lute pour le retour a commencé - les horizons se bouchant en Côte d’Ivoire et au Togo, il faut que le Président Compoaré revienne dans son pays. Et surtout que le seul être qu’il aime en ce monde risque d’être rapatrié sous peu, Je veux parler de M François Compaoré.
    Mais pardon, Ablassé, tu ne peux pas dédouaner le Président Compaoré de ce qui arrive à son pays. Il a géré l’armée et notre défense pendant 27 ans et voici ce qu’il nous laisse en héritage. Tu ne peux pas venir dire que c’est le MPP et Rock qui sont les seuls responsables de ça !!! Ils ont leur responsabilité mais ils ne sont pas seuls.
    Pardon si tu ne peux pas aider a résoudre, laisse couler. s’il te plait. Je te comprend ’ Ne pas travailler et vouloir des sous n’est pas chose facile’. Ne fini pas comme Me Hermann, obligé de vendre son âme pour maintenir un niveau de vie sans travailler. Vraiment dommage !!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 07:15, par Ka En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Des sorties hasardeuses d’une carcasse politique qui essaie d’exister. Pendant que tu es monsieur Ablassé Ouédraogo, il faut demander la démission d’IBK au Mali, du président du Nigeria ou Boko Yaram tue plus que chez nous, ou celui du Niger. Toute ta vie tu resteras un perturbateur national. En te lisant, je vois que tu n’en a pas conscience et cherche à prolonger ta misérable existence politique : Tu n’as aucune vision, aucune stratégie, aucune idée, rien qu’un vide sidéral de détruire les autres pour tes propres intérêts alimentaires, surtout de sauver tes amis criminels sans la justice.

    Oui Ablassé Ouédraogo, on peut sauter comme un cabri comme tu le fais en criant que Roch Kaboré doit démissionner, mais cela ne signifie rien et cela ne mène à rien ! Car, la fierté d’une nation de nos jours, est de faire des élections transparentes et élire par la majorité une personne dans les urnes : C’est ce que le peuple Burkinabé a fait en choisissant celui que tu demandes de démissionner et pas toi. Le pouvoir s’arrache dans les urnes et non avec des armes ou des ruses comme tu le fait. Si les Burkinabé ne veulent plus de Roch Kaboré, ils le diront dans les urnes en 2020 point barre.

    Monsieur Ouédraogo Ablassé, si notre pays est dans cette situation, c’est à cause des tristes spectacles que tu nous donne, avec d’autres charognards sans idéologie qui n’ont rien à se mettre sous la dent que des petites querelles de personnes et l’instinct animal qui les pousse à manger l’autre jusqu’à ce qu’il n’y ait même plus de carcasse. S’il vous plait, arrêtez vos ruses et construisons ensembles même dans la douleur comme en ce moment, le pays que nous aimons tous. Quitte dans ce jeu criminel, et donnes des solutions pour faire avancer le pays. Dans le cas que tu n’as pas ces solutions, ferme la jusqu’en Décembre 2020.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 07:47, par Hussein En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Roch MC Kaboré est décevant, mais on ne peut pas concentrer tous les espoirs d’un pays dans les mains d’une seule personne. Le problème est un problème de système dont la solution est rendue impossible à cause des mentalités existantes. Beaucoup savaient que Roch n’était pas la bonne solution pour ce pays, mais avec l’hypocrisie du burkinabé vous l’avez choisi. Mr Ablassé Ouédraogo, on peut affirmer avec conviction que vous êtes pire que Roch, parce que vous n’avez jamais rien proposer de concret pour le Burkina. Le Burkina Faso et le Sahel ont besoin de concilier toutes les forces pour se tirer d’affaire.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 07:48, par Shalom En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    La démission de Rock n’est pas la solution au problème du pays. Votre analyse, est teintée de myopie. Je ne suis ni MPP ni défenseur du Prédisent. Mais je pense que chaque Burkinabè doit contribuer, par la qualité de sa réflexion, à faire sortir le pays du défi sécuritaire du moment.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 08:09, par Le Boss En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Dr Ablasse, vous ne pourrai plus jamais rebondir sur la scène politique nationale. Vous êtes grillé pour de bon. Vous ferez mieux de prendre votre retraite.
    Personne ne vous fait encore confiance.
    Conseil du Boss.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 08:25, par King boss En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Ablassé Ouedraogo n’est qu’un terroristes au plus haut niveau de l’échelle, il doit être confié aux psychologues.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 08:30, par changeons En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Eh ! Dieu. Le moaga musulman du plateau central, unique membre de son parti est encore là, cette fois ci avec une comptabilité macabre. M. Ablassé, présentez-vous aux élections de 2020 pour mieux jauger ce que les burkinabé pensent de vous. En tant qu’ancien ministre et ayant occupé des hautes responsabilités à l’OMC, BAD.., vous vous rabaissez complètement, droit dans l’abime intellectuel et c’est triste. J’aimais vos discours quand vous étiez ministre des affaires étrangères. Ils étaient pleins d’espoir. Avec ce que vous servez actuellement sur la toile qui vous dévalorise, on je me demande si vos discours d’antan étaient de vous. Quelqu’un les écrivait et vous les prononcez seulement ? Bref, le temps a peut-être depuis là fait son travail et a eu raison sur votre cerveau. peut-être une araignée au plafond. Restez sage en cultivant votre jardin afin que les jeunes générations gardent en vous, un être intéressant.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 08:36, par Simplicité En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Je crains que les multiples errements du Dr Ablassé n’aveuglent bien de gens sur ses propos en général.
    Je ne suis pas un partisan même si j’éprouve de la peine à être classé des non-alignés. Cependant, à regarder de prêt cet écrit de Ablassé, il y a fort bien à parier qu’il soit dans le faux. Les faits que l’auteur décrit sont têtus. La réalité est aussi alarmante et peut être plus alarmante qu’il ne la décrit. C’est vrai, il reste dans son rôle de politicien du "hôte toi que je m’y mette" mais cela n’enlève en rien l’essentiel du son propos qui du reste me semble un cri de coeur.
    Que ceux qui le rabrouent avisent que lui Ablassé, au moins aura été responsable d’interpeller que la case brûlent alors qu’à côté, des gens au nom du morceau du pain circonstancié qu’ils ont en main, oublient que c’est toute la boulangerie qui est en train d’aller en faillite.
    Aussi politicien qu’Ablassé aura été, il est lui aussi burkinabè et ne gagne rien en ce que le pays croule. Du reste, ceux qui l’insultent sont les premiers responsables de la situation actuelle étant donné leur position au pouvoir et leur incapacité à apporter réponse.
    Ressaisissons-nous, chers compatriotes !

    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 08:41, par tankoano tiabli En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Ablasse ,l’affaire est plus sérieuse que ta longue lettre.depuis plus de dix ans ton parti le faso autrement est sans résultat pourquoi tu ne démissionnes pas ?compares les nombre de victimes du terrorisme sous Rock à celui lié à la « méningite » en 1996 quand tu étais encore dans le navire fratricide,liberticide et tyrannique de blaise à cause de votre manque de vision .pourquoi tu ne parlais pas de démission.Ablasse tu n’as rien à proposer aux burkinabés , tu n’as rien même à dire.si c’est pour nous dire que tu sais résumer aussi les textes et les evenements vas vers les lycées aider les enfants..chaque fois que toi Ablasse est cité comme ancien ministre de ce pays je comprends aisément notre retard en matière de développement.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 09:00, par tankoano tiabli En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Ablasse ,l’affaire est plus sérieuse que ta longue lettre.depuis plus de dix ans ton parti le faso autrement est sans résultat pourquoi tu ne démissionnes pas ?compares les nombre de victimes du terrorisme sous Rock à celui lié à la « méningite » en 1996 quand tu étais encore dans le navire fratricide,liberticide et tyrannique de blaise à cause de votre manque de vision .pourquoi tu ne parlais pas de démission.Ablasse tu n’as rien à proposer aux burkinabés , tu n’as rien même à dire.si c’est pour nous dire que tu sais résumer aussi les textes et les evenements vas vers les lycées aider les enfants..chaque fois que toi Ablasse est cité comme ancien ministre de ce pays je comprends aisément notre retard en matière de développement.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 09:06, par ACHILLE De TAPSOBA En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Ablasserie est synonyme d’ineptie. Si quelqu’un doit se taire et prendre sa retraite politique c’est évidemment le grand mission mulsuman du plateau central qui a définitivement plombé sa carrière politique par ses declarations irresponsables et incestueuses pendant la campagne présidentielle de 2015 Le mossi mulsuman qui veut se passer saint a été classé par le BRAVE PEUPLE fiché I(impopulaire, indésirable, immoral) car tout qui sort de sa bouche est potentiellement infesté d’ablasseries sans retenue et sans sagesse.Il a divisé les BRAVES BURKINABÈS par ethnie, par religion et par position géographique croyant qu’il serait président mais il n’a obtenu lamentablement que 1% aux élections présidentielles en 2015. En effet il a lourdement blessé le BRAVE PEUPLE qui l’a vomi. Comment le mossi mulsuman la honte à l’état brut peut-il être président s’il est un artisan de l’impunité ? On le comprend aisément pour profiter l’argent des criminels il leur a promis de les soustraire des griffes de justice en prônant la réconciliation sans justice Bingo il a fait chou blanc. Le mossi mulsuman et ses amis criminels se réjouissent ardemment des attaques terroristes pensant que le BURKINA tombera dans les mains des terroristes pour qu’ils accèdent aux salons feutrés de KOSSYAM en 2020. DIEU n’est pas yoruba le BURKINA est béni par DIEU et par nos chers ancêtres.
    Le régime mpp n’est pas en odeur de sainteté plombé par la corruption, le clientélisme politique et la course effrénée aux marchés gré à gré mais le mossi mulsuman toujours racunier hypocrite et opportuniste s’enlise manifestement dans ses ablasseries notoires et est très mal placé pour nous donner une petite leçon de morale.
    Cher frère mossi mulsuman le BURKINA ne tombera jamais parce qu’il est FORT et VICTORIEUX. Vos amis criminels qui ont tué pour fuir et vous vous serez totalement déçus car avec l’opération Doofu nous deracinerons efficacement vos amis terroristes un à un.Ne pensez pas un instant que vous êtes indispensables pour notre chère nation. Vous êtes loin d’être le centre de l’univers au BURKINA croyant que tout gravite autour de vous. Nul n’est indispensable pour sa famille encore moins pour son pays. Vous voulez faire des attaques de la récupération politique en 2020 mais le BRAVE PEUPLE n’est pas amnésique selon Blaise l’indispensable. Dites courageusement à vos amis criminels de venir pour que nous solderons nos comptes en justice au lieu d’étaler vos ablasseries.

    Mr le mossi mulsuman du plateau central nous construirons un BURKINA PAISIBLE ÉQUITABLE en JUSTICE et PROSPÈRE sans vous.
    Amicalement on ne se fâche pas on ne va pas mentir à DIEU pour plaire aux parrains et aux pèlerins de l’impunité. Nous dirons toujours la vérité qui fait mal aux criminels et à leurs supporters irréductibles. Nous sommes tout naturellement mortels nous ne nous agenouillerons jamais des mortels qui se croient singulièrement indispensables et pensant avoir le monopole de la vérité.

    Vive le BURKINA FORT et VICTORIEUX
    Vive nos BRAVES FDS
    Vive le BRAVE PEUPLE BURKINABÈ

    Que le SEIGNEUR bénisse abondamment le BURKINA que nous aimons tant. Amen
    Paix et succès à tous les BURKINABÈS. Amen

    ACHILLE De TAPSOBA (Pur produit de THOM SANK et de NORBERT ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 09:13, par Simplicité En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Je crains que les multiples errements du Dr Ablassé n’aveuglent bien de gens sur ses propos en général.
    Je ne suis pas un partisan même si j’éprouve de la peine à être classé des non-alignés. Cependant, à regarder de prêt cet écrit de Ablassé, il y a fort bien à parier qu’il soit dans le faux. Les faits que l’auteur décrit sont têtus. La réalité est aussi alarmante et peut être plus alarmante qu’il ne la décrit. C’est vrai, il reste dans son rôle de politicien du "hôte toi que je m’y mette" mais cela n’enlève en rien l’essentiel du son propos qui du reste me semble un cri de coeur.
    Que ceux qui le rabrouent avisent que lui Ablassé, au moins aura été responsable d’interpeller que la case brûlent alors qu’à côté, des gens au nom du morceau du pain circonstancié qu’ils ont en main, oublient que c’est toute la boulangerie qui est en train d’aller en faillite.
    Aussi politicien qu’Ablassé aura été, il est lui aussi burkinabè et ne gagne rien en ce que le pays croule. Du reste, ceux qui l’insultent sont les premiers responsables de la situation actuelle étant donné leur position au pouvoir et leur incapacité à apporter réponse.
    Ressaisissons-nous, chers compatriotes !

    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 10:00, par citoyen LAMBDA En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Je ne suis pas un militant du parti de Mr OUEDRAOGO ABLASSE ,mais objectivement, ce Monsieur apparait de plus de plus comme l’homme politique le plus courageux et le plus réaliste du moment . Sauf ceux qui ne n’écoutent pas autour d’eux et ont délibérément choisi de faire la politique de l’autruche ne se rendent pas compte de l’état d’esprit de désespoir du peuple burkinabè ,sinon il est très clair, que ce que ABLASSE vient de dire est partagé par la majorité des burkinabè . Et les moqueries et autres railleries des internautes de service du pouvoir grassement payés pour banaliser et minimiser toutes les vérités qu’il dit ne changeront rien à la sympathie que ABLASSE acquiert progressivement au sein de l’opinion nationale en raison du courage qu’il a de dire crument ce que tout le monde dit en sourdine . Et il faut avoir l’esprit constipé et obstrué pour refuser de voir les graves menaces sur l’existence future de notre pays ,a cause d’une gouvernance ,approximative ,laxiste ,et chancelante du Burkina par les dirigeants actuels à commencer par le Président du Faso . D’ailleurs ,le ministre français des Affaires Etrangères de la France Mr le DRIAN n’est pas passé par 4 chemins pour dénoncer ,le laxisme ,le manque d’engagement ,voire la lâcheté des chefs d’Etats du G5 SAHEL dans la lutte contre le terrorisme qui sévit dans leur pays et qui attendent que la force BARKANE défendent leur territoire à leur place . Donc messieurs les internautes de service ,vous pouvez insulter ABLASSE comme du caca comme vous voulez ,ça n’enlèvera rien à la vérité crue qu’il a eu le courage de la dire . L’hymne du WASSOULOU de l’Almamy SAMORY proclame : " Si tu ne peux protéger les faibles ,donne ton sabre aux femmes qui te montreront le chemin de l’honneur " " Si tu ne peux dire la vérité en tous temps et tous lieux ,donne la parole aux hommes plus courageux et plus valeureux " . Dr ABlasse vous avez fait votre devoir de citoyen soucieux de l’avenir de son pays . Laissez les insulteurs publics faire leur sale boulot ,car eux ils réfléchissent beaucoup plus avec le ventre qu’avec la tête .

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 10:00, par citoyen LAMBDA En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Je ne suis pas un militant du parti de Mr OUEDRAOGO ABLASSE ,mais objectivement, ce Monsieur apparait de plus de plus comme l’homme politique le plus courageux et le plus réaliste du moment . Sauf ceux qui ne n’écoutent pas autour d’eux et ont délibérément choisi de faire la politique de l’autruche ne se rendent pas compte de l’état d’esprit de désespoir du peuple burkinabè ,sinon il est très clair, que ce que ABLASSE vient de dire est partagé par la majorité des burkinabè . Et les moqueries et autres railleries des internautes de service du pouvoir grassement payés pour banaliser et minimiser toutes les vérités qu’il dit ne changeront rien à la sympathie que ABLASSE acquiert progressivement au sein de l’opinion nationale en raison du courage qu’il a de dire crument ce que tout le monde dit en sourdine . Et il faut avoir l’esprit constipé et obstrué pour refuser de voir les graves menaces sur l’existence future de notre pays ,a cause d’une gouvernance ,approximative ,laxiste ,et chancelante du Burkina par les dirigeants actuels à commencer par le Président du Faso . D’ailleurs ,le ministre français des Affaires Etrangères de la France Mr le DRIAN n’est pas passé par 4 chemins pour dénoncer ,le laxisme ,le manque d’engagement ,voire la lâcheté des chefs d’Etats du G5 SAHEL dans la lutte contre le terrorisme qui sévit dans leur pays et qui attendent que la force BARKANE défendent leur territoire à leur place . Donc messieurs les internautes de service ,vous pouvez insulter ABLASSE comme du caca comme vous voulez ,ça n’enlèvera rien à la vérité crue qu’il a eu le courage de la dire . L’hymne du WASSOULOU de l’Almamy SAMORY proclame : " Si tu ne peux protéger les faibles ,donne ton sabre aux femmes qui te montreront le chemin de l’honneur " " Si tu ne peux dire la vérité en tous temps et tous lieux ,donne la parole aux hommes plus courageux et plus valeureux " . Dr ABlasse vous avez fait votre devoir de citoyen soucieux de l’avenir de son pays . Laissez les insulteurs publics faire leur sale boulot ,car eux ils réfléchissent beaucoup plus avec le ventre qu’avec la tête .

    Répondre à ce message

    • Le 4 juin à 01:18, par Balm En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

      Tu n’as pas tout a fait raison @Lambda et on voit que tu es un citoyen raisonnable. C’est egalement le Dr. Abassé qui avait mis en cause la candidature de Rock parce qu’il avait soutenu la modification de l’article 37, mais personne n’a voulu l’écouter. Et dans cas aussi Ablassé avait raison.
      Le trio Salif Rock Simon ont pris le pouvoir pour le prendre soit disant que c’est leur tour, en pesant jouir tranquillement des avantages comme a l’époquede Blaise. Maintenant que la tete pensante Salif Diallo a disparu nous avons a faire a la tete du Burkina deux matelots sans experience chargé de dirigigé un bateau pris dans la tourmente d’une tempete jihadiste. D’ou toutes ces souffrances de nos concitoyens. Salif n’est plus là, donc place a l’improvisation. Ho quel malheure.

      Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 10:36, par KAMALO En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Dr OUEDRAOGO,
    vous rappeler de ces propos ?
    « Je suis Moagha du plateau central, et les Mossis sont une forte composante du Burkina Faso. Je suis aussi musulman, ce qui n’est pas rien dans un pays où 70% des gens le sont également. Enfin, comme je vous l’ai dit, j’ai un vaste réseau de relations utiles dans le cadre de la diplomatie de développement que nous souhaitons mettre en place ».
    En aucun cas vous ne pouvez demander la demission du President, car saurait été vous , le pays serait en feu et en sang .
    Merci de vous contenir et de rester a votre place si vous ne voulez pas que l’on vous fasse endosser responsabilités.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 10:59, par Stalinsky En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Merçi Ablassé pour le point fait des attaques dont le Burkina Faso est l’objet depuis la guerre islamique qui nous a été imposée. Cependant je dois dire que vous ne feriez pas mieux car comme Roch vous êtes des élèves de Blaise Compaoré(,avec Zeph Dabré,Simon Compaoré,Clément etc...) qui a détruit le système de défense qui avait été mis en place par Thomas Sankara. Ce qui est certain aux prochaines élections les révolutionnaires conséquents prendront le pouvoir et anéantiront les islamistes pour le bien du Burkina et de l’Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 11:11, par Rémi Ouédraogo En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Bonjour à tout le monde sur la toile. Je fais cette sortie pour demander à nos hommes politiques d’avoir de la retenue et plutôt s’engager positivement pour que le Pays, le Gouvernement trouve des solutions aux difficultés actuelles. Je ne suis ni partisan du parti au pouvoir, ni membre d’un parti d’opposition (cela peut être interprété, critiqué, analysé à volonté) mais je suis Burkinabè. Et ce que nous vivons actuellement est la résultante des combats et attitudes de nos hommes et femmes politiques dont justement Ablassé Ouédraogo.
    RMCK va démissionner aujourd’hui pour donner le pouvoir à qui, qui va faire mieux ? Notre alternative actuelle c’est quel "homme" politique qui incarne la volonté du développement ? plutôt que de son propre développement ? Ceux/Celles qui veulent le développement ne sont pas soutenus et même sont chassés du gouvernement à la faveur de solutions purement politiques et naturellement pas durables. Si nous reculons aujourd’hui ce n’est pas à cause de Rock, c’est à cause de chacun/chacune de nous. Acceptons de regarder, d’analyser nos propres comportements, nous finirons par découvrir que si nous n’acceptons pas de changer, d’abord les politiciens et leur manière de faire la politique orientée sur leurs propres intérêts et pas le sacrifice pour le développement, nous ne pouvons pas bouger. Sommes-nous seulement conscients que tout le monde ne peut pas gouverner un Pays et ça va avancer ? Les syndicats, les opposants, les associations de x ou y, les mouvements de ceci ou cela, ou est la République ? ... Et malheureusement nous offrons le Pays en sacrifice ... Dieu mette l’amour dans le cœur de chaque Burkinabè et sauve le Burkina ...

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 11:16, par SOME En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Voila ce que c’est ces gens qui pretendent nous diriger. La situation est catastrophique et lui il vient faire de la politique politicienne : le reste il s’en fout. ce mosnsieur s’il a avit un minimum de dignite se la fermerait un peu ! Mais comme il n’en a pas il cherche a se positionner pour se faire voir puisqu’ils revent de revenir manger. Le reste vrevez comme vous pouvez
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 11:30, par Zaakoye.hamid En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    C’est.dommage.que.des.intellectuels.ne.comprenent.toujours.pas.que.ce.qui.nous.arrive.aujourdhui.est.organise.ailleurs.tunisie.egypte.Syrie.Irak.lybie.Yémen.mali.Soudan.ect.sur.la.liste.Mozambique.Cameroun.Congo.brazza..Maroc.c.est.fornement.le.nouvel.ordre.mondial.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 11:33, par danianti En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Il faut lancer un appel à proposition pour une sortie de crise. Celui qui apportera la meilleure proposition (pratique) sera récompensé

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 11:53, par Alexio En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Negotiez avec les terroristes est une bonne strategie, dans la mesure ou ils sont pas un ennemi visible.

    Blaise Compaore a sa part de responsabilite dans cette chaotique situation. La haine et la fourberie du CDP avec ses traffiquants de tous bord avant sa chute.

    Qui ne voyait pas Diendere souriant avec les europeens relaches des mains de ses bandits du Sahel et notre savane ?

    Il veulent pas la resussite du premier president elu democratiquement. Par contre l autre qui alesang dans ses mains etait leur idole pour les traffics de toutes especes. Ces hommes armes qui viennent tues des Burkinabe et prendre la fuite,

    Quel sont leur motif ? L Islam ? Je ne øe crois pas , car la majorite de la population est musulmane . Le Califat ? NOus sommes pas des Arabes malgre l instauration de l islam chez nous.

    Les Talibans en Afghanistan ont signes des traites qui pourront les amenes a deposer les armes en se convertissant en parti politique. Ou seul les resultats des urnes serons dans la legalite.

    Mr,Ablasse avec son agenda d opprtuniste n ai que un pyroman. Tous ses crimes son commandites par les ennemies de ce gouvernement qui vivent ay\u Burkina-Faso avec des ramifications politiques de lancien regime decu.

    Le constat est la.Blaise Compaore avait des conseillers arabes. Grace a eux le Burkina -Faso etait epargne.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 12:12, par Bigbalè En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Que faut-il dire encore sur ce Monsieur Ablassé ? J’ai comme l’impression que ses amis et sa famille ont cessé de le conseiller et le raisonner ! Même si on est en politique, il faut savoir préserver sa dignité d’homme et je crois que ce Monsieur n’a aucune notion de la dignité humaine ! Quelqu’un qui se dit grand et qui passe tout son temps à se faire honnir par une phraséologie creuse et abjecte, à exploiter la puanteur des corps de nos compatriotes tués par des hordes de barbares à la solde de l’impérialisme, .... C’est vraiment triste que des adultes se comportent ainsi. Je suis sûr que ce Monsieur n’a plus aucune cohérence dans sa tête puisqu’il demande à la fois au Président de démissionner et d’organiser en même temps un dialogue national !!! Mr Ablassé, pour le respect de votre personne et de votre famille, je serai d’avis que vous vous rangiez au lieu de nous servir des inepties comme celles-là ! En espérant être entendu un jour !

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 12:13, par skieter En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Le Burkina n’est pas le seul pays où les attaques sont reccurentes !Nigéria, Niger, Cameroun, Mali, Egypte Sinaï, Afganistan, Sri Lanka....

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 12:16, par J’y crois En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    La situation que vivent les pays du G5 sahel est préoccupante. Le Burkina n’est pas le seul à vivre ces attaques et meurtres terroristes. On peut spéculer longtemps sur qui est responsable. Et on dressera une liste. Mais une chose est sûre, le Président du Faso en est la Victime au même titre que l’ensemble des burkinabé. Quelle satisfaction tirerait notre Chef d’Etat, après avoir tout donné et tout risqué pour avoir la Présidence, de se retrouver à compter les morts de ses concitoyens et à souffrir pour redresser ce pays ? Quel intérêt ?

    En lisant cette lettre ouverte du Dr. Ablassé OUEDRAOGO, je fais la lecture suivante :
    - C’est depuis la chute de Blaise COMPAORE que le pays est en proie au terrorisme. La relation de cause à effet peut facilement être établie
    - Plus la crise sécuritaire s’intensifie, plus les partisans du régime déchu restés au pays réclament une réconciliation nationale sans toutefois vouloir passer par la case Justice !

    Mais pour ma part, je n’en veux à personne de tout cet imbroglio, pour la simple raison que le vrai coupable se trouve ailleurs ! Quelque part dans le monde, quelques nations puissantes ont décidé de faire de notre zone géographique leur possession. Ils assument aujourd’hui publiquement qu’ils soutiennent la scission du mali, du Burkina et du Niger ; ils soutiennent la création de l’Etat indépendant de l’AZAWAD. Comme par hasard, il s’agit de la région la plus riche en ressources naturelles.

    Et quelque part dans le monde, ces grands stratèges nous regardent et doivent bien se moquer de nous voir nous diviser les uns les autres, nous accuser mutuellement, nous utiliser les uns contre les autres au lieu de nous unir et d’exercer notre droit à notre souveraineté, réapprendre à nos populations à vivre dignement, humblement et en solidarité les uns avec les autres pour échapper aux dents acérés de ces requins, mais hélas....

    Il se trouvera toujours de grands intellectuels en Afrique pour jouer le jeu de ces grandes puissances contre leurs propres peuples et frères...

    J’ai mal à mon Afrique !!!

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 12:18, par RAWA En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Voici quelqu’un qui a arpenté les plus hautes fonctions gouvernementales pour finir au sommet des institutions internales. Logiquement, avec tout ce qu’il a amassé comme argent, il aurait pu avoir des unités de production par exemple ouù il aurait participé à la création d’emploie du faso. Au lieu de cela, il cherche encore des opportunités pour se faire de l’argent sur le dos de l’état. M. Ablassé, avec tout ce que vous avez comme bien, participez "autrement" à la construction du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 14:02, par la barbe En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    On nous a toujours dit que ce sont les tonneaux vides qui font trop de bruit. Monsieur Ablasse Ouedraogo en qualité de qui vous allez demander au Président Roch Marc Christian Kaboré de démissionner ? Le peuple qui l’a voté est là non ? C’est à même peuple dire son dernier mot. Vous même vous ne faites que critiquer, mais en tant que burkinabe, homme politique qu’est ce que vous proposez pour que les choses changent positivement au bénéfice de tous les burkinabe ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 14:30, par maan zemzem En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Rawa, Nabiga, Bebeto, vous n’êtes pas conséquents envers vous-mêmes. L’homme n’a fait que décrire une réalité et vous le fustigez. Si c’est faux, dites le contraire. Vous avez beau insulter, dénigrer, humilier, rabaisser l’homme Ablasse OUDDRAOGO, sachez que bien que je ne sois pas politique, que c’est le seul homme burkinabé qui s’ est courageusement opposé légalement, juridiquement à la candidature du P RMCK, car il le connait mieux que moi et vous. La preuve, le temps lui a donne’ raison car entre 2015 et 2019 en quatre ans, la vérité est que le navire tangue, sans une bonne direction, sans une sortie heureuse du bout du tunnel, on appelle ça le gouffre. Jamais dans l’histoire du Faso, des déplacés forcés internes n’ont atteint la barre 115 000 personnes, pire de nombreux veuves’ veufs et orphelins sont sans assistance véritable. Au lieu de s’ occuper de l’essentiel on crée des polémiques afin de détourner les burkinabés des vrais problèmes. L’homme de solution sermble être devenu l’homme aux mille problèmes. Moi je ne dis pas que c’est de sa faute mais je dirai que c’est sa tête qui n’a jamais la chance, on ne sait pas par où commencer à résoudre les problèmes qui surgissent tous les jours. Les mossi appellent cette expression "kaongzougou" avoir une tête de pintade.
    Ablasse invite le P.RMCK a sauvé son honneur pendant qu’il est temps, car l’heure est plus que grave et les futilités ne doivent pas nous détourner des vrais problèmes à résoudre. Je suis du même avis que lui le fait de jurer sur la constitution de protéger l’intégrité et d’assurer la sécurité du pays, semble être un engagement qui l’a échappé.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 15:09, par Burkindi En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    C’est vraiment triste et malheureux pour l’Afrique et en particulier pour notre cher pays le Burkina. Quelle est la cause de toutes ces attaques, le malheureux RMCK s’est trouvé au mauvais endroit et au mauvais moment. On n’a pas besoin de faire de grandes études pour comprendre que l’objectif final de toutes attaques est de faire main basse sur nos richesses. Et nous savons tous qui convoitent ces richesses au point de fabriquer des mensonges monstrueux pour attaquer des pays. Je crois qu’on se passera bien de cette analyse simpliste à visée électoraliste. Tous ces messieurs qui fustigent sans cesse le Président ne ferrons guère mieux que lui. En effet, dès qu’ils accéderont au pouvoir ils deviendront comme la plupart des présidents africains, ennemis de leurs peuples et complices de ces puissances sanguinaires maquillées en états démocratiques et bienfaiteurs. Tant que nous africains continueront de nous bercer dans cette naïveté destructrice nous ne nous départirons pas de la souffrance qui est la nôtre.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 16:04, par aldo En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Je suis plus tôt pour un auto refus a se représenter a élection présidentielle de 2020. Comme François hollande ancien président français et Lyndon Johnson ancien président américain. Se sachant impopulaire a la fin de leurs premier mandant ont refuse de se représenté.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 16:15, par BILGO En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Je crois que Ablassé veut amener les gens à le traduire en justice pour qu’il soit célèbre mais il se trompe .C’est quelle façon de faire la politique comme ça.Même si tous les candidats meurent au Burkina, Ablassé ne peut rien être encore dans ce pays.Une vieille personne de son age doit être conciliant même dans la politique.Chaque fois il fait du bruit pour ne rien dire .Heureusement que personne ne l’écoute.Je l’écrit d’ailleurs pour la dernière fois puisqu’il ne mérite pas qu’on fasse attention à lui.tout un diplomate qui raisonne de la sorte, c’est dommage et comme il est d’une autre époque il se croit intelligent.Je lui donne un conseil : il faut utiliser tes expériences pour faire de la consultation au lieu d’etre ridicule à tout bout de champ ;il gagnerait mieux et on lui sera reconnaissant sinon la honte est en route.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 17:53, par warzat En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Le peuple burkinabè est patient et encaisseur. S’il doit se séparer de son président c’est au cours des élections de 2020. Pourquoi vouloir qu’il démissionne maintenant ? Le vide sera comblé par des individus non élus et donc limités comme la transition. Cependant, quand on écoute les gens, la situation sécuritaire, la pression des syndicats, les divers vrais ou faux griefs feront que les électeurs choisiront le même président en 2020. Il lui suffira de faire le bilan analogique suivant : Compaoré en 27 ans et lui en 5 ans, avec le terrorisme et la fronde sociale des 200 000 fonctionnaires.
    Il y a peu de thème de campagne sur lequel, il peut être battu lors d’élection, sauf le semblant d’immobilisme ou lenteur c’est selon malgré les gestes forts posés. Par exemple comme on dit vulgairement : il a augmenté la paie des juges. Question : est-ce que des dossiers ont évolués en conséquence (crimes économiques et autres dossiers pendants ?) En tant que premier magistrat, si les dossiers sont bloqués, ne peut-il pas créer un tribunal spécial pour ces dossiers ?
    Concernant, la compétence de ses ministres, lui même voit ceux qui bossent, qui ont de l’imagination et ont des résultats. Les nominations justes pour des raisons géopolitiques, pour satisfaire de ’’prétendus’’ sages ont aussi leurs résultats.
    Autrement qui ne dit rien, consent et ce laisser-aller , cette impunité est un des facteurs qui sont à l’origine de l’insurrection.
    Autrement égrener les assassinats et autres tueries de paisibles populations et FDS, c’est battre campagne pour l’actuel président, qui du reste n’en a pas besoin.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 18:04, par Zimm En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Internaute Ka, Oui à votre dernier point, le Dr. Ablassé doit passer maintenant au stade des propositions de son programme politique pour 2020 , crée des coalitions (normal dans tout pays normal) et demander l’adhésion du peuple au moment des elections qui arriveront très bientôt.

    Sinon son article ci-dessus basé sur une argumentation quantitative que personne ne conteste dans les chiffres /dates/lieu est VALIDE en terme de rigueur et précision.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 18:27, par En avant ! En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Si tu veux que ton pays qui agonise actuellement soit sauvé, si tu tiens à l’unité du territoire, si tu penses à la vie de milliers de Burkinabé menacée chaque jour, si tu t’inquiètes pour l’avenir des centaines de milliers d’élèves...dis oui à la démission du régime des insurgés.
    si tu penses que les centaines de morts et la menace sérieuse d’une déconstruction du Burkina Faso sont pires qu’une consultation du peuple concernant un article 37, dis oui à la démission du régime des insurgés.
    si tu es député patriote, engage des démarches pour une censure du gouvernement, la constitution d’une nouvelle majorité non mpp de laquelle sera issu un nouveau gouvernement qui appliquera la politique du nouveau premier ministre et non du président.
    et que tous les patriotes disent : le règne des insurgés disparaisse, que le règne de la paix vienne
    #insurgésdémission

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 18:41, par LE PEUPLE En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Est-ce que Ablassé a voté pour son Excellence RMCK ? La réponse est non. A quel titre peut-il demander la démission à quelqu’un que nous avons voté à 53% ? A lui, aux opposants véreux comme les ZEPH et aux bannis du pouvoir tels que CDP, NAFA,UNDD et autre ADF/RDA ainsi qu’aux écervelés comme les KORO YAMYELE, NAIM TOURE et autres Pascal ZAIDA nous disons d’être moins apatrides qu’ils ne le sont. Son Excellence Rock ne démissionnera pas. Si vous avez des démangeaisons et la boulimie du pouvoir, vous ne l’aurez jamais en pensant le récupérer sur le malheur qui s’abat sur notre pays par vos soins. HONTE A VOUS. Attendez 2020 et on scellera encore votre sort.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 18:44, par warzat En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    J’ai des faiblesses parmi lesquelles celle de faire l’effort de me mettre dans la peau de l’autre pour essayer de comprendre, d’accepter et de pardonner au finish. Je voudrais poser une question au Docteur réconciliateur nationale aux forceps. Quel montant d’argent liquide, frais,votre famille accepterait comme dédommagement au cas où ; il vous arriverait quelque chose du fait de vos opinions et autres prises de position politiques ?
    C’est vrai qu’un tel recul des libertés n’arrivera plus jamais dans notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 18:56, par Manuel En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Bonjour,
    Triste de constater que ce mec continue à vociférer quand bien même il n’ a réussi à avoir plus de 2% de l’électorat Burkinabè.
    Prenons le pari : en 2020 il aura moins de 1%.
    Si certains pensent que les burkinabé ont eu tord de voter Rock, 2020 est proche et on suivra les résultats.
    Enfin, si le Burkina va mal on ne comprend pas pourquoi votre dieu Blaise veut y revenir.
    Blaise n’a pas démissionné, nous l’avons démissionné, Dr Ablasse je ne sais pas si vous pouvez encadrer un mémoire encore moins une thèse. Et dire que c’est l’argent de nos parents qui ont payé les études de ce genre d’individus
    Triste, tristesse et tristesse

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 20:01, par Ka En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Internaute Zimm : Si tu me lis depuis plus de dix ans sur le forum de Lefaso.net, tu verras que je dis souvent que ‘’’dénoncer les choses qui ne vont pas n’est ni une offense ni une atteinte à la sécurité nationale. Bien au contraire, c’est une aide vers la perfection qui, quoi qu’il en soit, n’est plus de ce monde.’’’ Je ne suis pas contre Ablassé Ouédraogo pour ce qu’il dénonce, mais dénoncer c’est facile, mais il faut aussi dénoncer avec des solutions. Et quand on n’a pas des solutions comme dans cette dénonciation suivi de la demande de démission du président, je trouve qu’Ablassé Ouédraogo mon petit frère est très déculotté, car on ne jette pas de l’eau sale tant qu’on n’a pas du propre.

    Ce qu’Ablassé Ouédraogo doit comprendre, c’est que les ruses et la politique de 2019 au près d’un peuple averti comme celui du Burkina ne font pas bon ménage. Il ne convient à personne d’autre qu’au peuple de dire au président du Faso de démissionner. Et comme on est, du moins théoriquement dans une démocratie, cela se passe dans le secret de l’isoloir et nulle part ailleurs.

    Ici ce ne sont pas les haines de mon ami Kôrô Yamyélé et d’autres charognards d’internautes destructeurs sans analysé profondément la situation actuelle qui peuvent conduire à la démission du président mouta mouta dont le peuple a 70% soutiennent ses actions contre nos propres frères déguisés en terroristes pour déstabiliser le pays et semer l’anarchie. Au contraire, les dénigrements des internautes qui ne voient pas les actions du gouvernement pour tous ce que dénonce Ablassé Ouédraogo sans des solutions, conforte la position de ce pouvoir de reconquérir le fauteuil présidentiels facilement pour trouver les solutions qu’ils cherchent. Et j’en sure que ceux qui dénoncent les choses hasardeuses sans des solutions, s’en mordront les doigts.

    Je conclu en disant que 2020 est demain : Que tous les haineux contre un régime mouta mouta se préparent et se présenter soit avec l’étiquette d’un parti ou indépendant
    Que tous ceux qui veulent se présentent, sous l’étiquette d’un parti ou en indépendant, et c’est le peuple qui décidera. Tout le reste n’est que gesticulations dans le but de fausser le vrai jeu démocratique et de s’accaparer ce qui est vu comme un "gâteau". Et cela ne laisse rien présager de bon, ni au moment de l’élection, ni en ce qui concerne la gouvernance a finir. Le jeu que joue Ablassé Ouédraogo est un jeu dangereux pour notre jeune démocratie. Ce n’est pas lui qui doit déterminer qu’un président élu démocratiquement a plus de 50% doit démissionner, c’est au peuple d’en décider. Zimm, merci de me lire.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 22:45, par KIRIKOU En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    On ne peut pas empêcher Ablassé de dire ce qu’il pense de la situation , seulement il n’a qu’à prendre soin de penser à ce qu’il dit.
    Ce monsieur est un soufleur de tison.

    Répondre à ce message

    • Le 4 juin à 06:36, par Z N En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

      Ablassse on dirait que tu collabore avec ces terroristes a tel point que tu recense dans ton agenda leurs différentes attaques. A te lire ceux qui sont comme toi diront que tu es vraiment amoureux de ton pays. Pourtant, en réalité, c’est faux .je dirais plutôt que tu contribue à enfoncer le Burkina Faso au dernier mur de l’enfer. Sinon qu’as -tu fait de bon pour ton pays que de tenir de ces propos inutiles d’opposant. Je dirais aussi que si c’était toi le président tu n’allais pas faire mieux que Le président Roch. La solution n’est pas la démission de Roch mais d’arrêter ces bavardages et prier Dieu pour qu’il apporte la paix au Faso. Dieu bénisse le Burkina Faso.

      Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 06:30, par topctrop En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Le disque "Je suis Moagha du plateau central.." que vous chantez a longuer de journé est rayé. La situation est si grave que cela ne nous distraira point. La vraie question c’est : Y’a t-il peril en la demeurre ?
    La reponse est : Oui !
    Donc tous ceux qui veulent coudre une veste au Dr. Ablassé n’ont qu’a "se faire mettre", car on meurt ici, on ’sentretue ici, on est manipulé ici, on est exploité ici.
    De quoi parlez vous avec cette hisotire de "Je suis Moagha bla bla bla". On s’en tape, On s’enfout éperdument.
    Encocre une fois sortez la tete d’entre vos fesses pour voir que les pays est quasiment a genoux et vous etes la à dire que Ablassé ne doit rien dire parce qu’un jour il a eu la maladresse de dire " Mossi du plateau" (il ’sen ait excusé depuis.) et pour cela il ne doit plus jamais s’exprimer dans ce pays et que s’il parle il est contre Rock. Mais Rocks a juste dit " Mea Culpa" et vous avez toius baissé la culotte. Maintenant il vous tient au bout de sa qqtes.
    Je ne supportais pas Ablassé mais vous etes entrains de pousser beaucoup de gens dans ses bras. Avec votre acharnement aveugle a nier les fait et l’evidence ses supporters augmentent a vue d’oeil car lui au moins se soucis du devenirs de nos parents dans les campagnes et il ’na pas peur de le dire.
    Quand meme !!! Que faut-il pour que vous voyez la realité ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 08:22, par Zapata En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Monsieur Ablasse n’arrive pas a contenir sa haine viscerale pour le President Kabore. Est ce parce que le President a refuse de le recevoir, ou ya t il autre chose. Dans tous les cas, depuis le depart de Blaise les hommes politiques qui ont un poids politique se sont vus elus. Ablasse qui a l’ambition d’etre president n’a meme pas pu se faire elire comme conseiller municipal. Sa fameuse carrierre internationale est parsemee de compromissions et d’intrigues de toutes sortes.
    La recherche du pouvoir ne doit pas vous amener a avoir ses comportements et declarations dont je suis sur font la honte de ta famille biologique.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 09:57, par youmandia En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Bonjour, il est bien vrai que Ablassé n’est pas la solution mais RMCK non plus. Ne comparer pas s’il vous plait le Burkina Faso aux autres pays qui semblent avoir le meme problême car nous ne sommes pas ces pays lá et ne devons pas rester les bras croisés comme quoi ce qui nous arrive est normal. Ce qui est dangereux, c’est ceux qui s’acharnent sur d’autres personnes parce qu’ils donnent simplement leur point de vue. Saluons plutôt l’esprit critique de A. Ouédraogo qui nous rappelle quand même de sortir de notre "zone confortable" et faire fasse á cette réalité qui dure quand même des années. Ablassé ou Rock ont tous été des parténaires de BC. Pourquoi ne pas laisser tomber ces differences et voir ensemble ce qu’il faut faire du moment oú nous sommes tous conscient que le pays va mal et ca, sur tous les plans.
    NB : Je ne supporte aucun parti, j’aimerai juste que la paix, la fièrte de vivre reviennent au Burkina Faso. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 10:50, par Zimm En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Dr. Ablassé, peut-être prendre du recul et de venir dans quelques mois avec un programme électoral 2020 intellectuellement cohérent et sans démagogie, articulé autours du développement économique (votre domaine) , sur la santé , l’éducation et la protection de l’environnement. Ne pas hésiter aussi à chercher et à bâtir des coalitions politiques pour une alternance.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 14:48, par Séraphin Pierre En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Bonjour Dr OUEDRAOGO

    Je ne suis d’aucun parti politique mais un simple citoyen soucieux de la paix au Burkina Faso. Vous demandez au Chef de l’Etat de démissionner parce qu’il y a beaucoup d’attaques. Si l’objectif des attaques est de pousser le Président à démissionner, alors je comprends pourquoi les attaques se multiplient. Dans ce cas, s’il y a des relais comme vous qui demandez la démission du Président, ceux qui planifient les attaques ne feront qu’accentuer les attaques pour aboutir à leurs fins.

    Je pense que personne ne gagnerait en poussant le Président à la démission par des attaques. A moins qu’ils ne soient ceux qui attaquent, puisqu’ils arrêteront de tirer lorsqu’ils auront atteint leurs objectifs ; même si le plan serait de continuer à tirer un peu et à faire croire au peuple d’être efficaces dans la lutte contre les tueurs.

    Sinon, de la même façon dont ceux qui sont au pouvoir ont des difficultés pour gérer le pays du fait du mode d’action utilisé pour arriver aux affaires, ceux qui viendront après la démission du Président seront confrontés aux mêmes problèmes.

    Dr, vous étiez absent du pays je ne sais pas pour combien de jours car le 17 mai 2019, vous avez pris un vol d’Abidjan/Ouagadougou. J’ose croire que vous étiez en déplacement dans le cadre de vos activités puisque vous êtes consultant. Mais, je vois que malgré votre déplacement, vous avez le cours des évènements avec une précision remarquable. Je suppose que c’est parce que vous êtes soucieux de l’avenir du pays que vous y veillez tellement. Si c’est pour le bien du pays que vous faites régulièrement le point, je vous invite à unir vos forces à celle de ceux qui gèrent le pays dans la lutte contre le mal au lieu de pousser le Président à la démission.

    Comme je vous le dis, je ne fais pas la politique. Mais, je sais qu’une démission du Président ne vous profiterait pas personnellement. Même si quelqu’un vous l’a dit, il n’est pas de bonne foi et vous l’apprendrez à vos dépens.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 00:03, par Martial Roamba En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Que Dieu protège le Burkina Faso. La patri ou la mort nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 08:27, par Doudou En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Encore ce mecton ! Si le ridicule tuait. Ablassé se délecterait d’une soupe même pas assaisonnée de Rock Marc Christian Kaboré. Il prône la réconciliation nationale en même temps, il voue une haine viscérale contre le premier citoyen du pays. Il doit savoir parfois la fermer. Toutes ses sorties médiatiques sont hasardeuses et catastrophique aussi bien pour son image et le peu de crédit qui lui reste.
    Rock même si il y a beaucoup de choses à dire sur sa gouvernance a été élu avec plus de 50%des voix. Ce n’est pas un supposé illuminé politique qui a à peine réalisé un score de moins de 2% qui va lui donner des leçons encore moins lui demander de démissionner.
    A la prochaine présidentielle, si Ablassé fait un score d’au moins 3% il sera à même de demander une démission du Président du Faso.
    Pour le moment, il doit la fermer. Quelqu’un qui est au dixième étage et toi tu n’es pas au rez de chaussée mais au sous sol et tu veux te mesurer à lui. Il ne t’entend même pas de là ou tu es.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 09:27, par LE PEUPLE En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Quand il s’agit de mener un débat de haut niveau, que les tarés comme saalga et toto-est-faché se gardent de s’en mêler. Vous n’êtes que des mange-mil du régime déchu de Blaise KOUASSI KOUADIO né COMPAORE. c’en est fini pour vous comme pour Ablassé qui est allé prendre ses instructions au bord de la lagune ébrié. Au Burkina on se sait. Souffrez que le peuple vous est vomi un certain 30 et 31 octobre 2014. Nous vaincrons les terroristes que vous avez envoyés par la grâce de Dieu et le sacrifice de nos vaillants soldats. VIVE LE BURKINA FASO DES GRANDS HOMMES.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 15:06, par Ibgot D’la VIP En réponse à : Situation nationale « très préoccupante » : Ablassé Ouédraogo demande la démission de Roch Kaboré

    Waouh, Seriez vous candidat à sa succession ? Je suppose que Oui sinon à quoi bon ce étalage des événements terrorisants ? Désolé mais je pense que vous utilisez la mauvaise formule. Et cette formule ne vous enverra nul part. Le futur nous dira qui vous êtes vraiment....
    Que Dieu protege ma très chère Patrie 🙏🏾🙏🏾🙏🏾

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Crise humanitaire au Burkina : 486 360 déplacés internes à la date du 2 octobre 2019
Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »
Enquête afro-baromètre : Le Centre pour la gouvernance démocratique affine les questions spécifiques au Burkina
Situation nationale : « Le terrorisme, c’est une culture et il faut d’abord l’accepter, sinon on ne pourra pas lutter contre », avise le porte-parole du MPP, Bindi Ouoba
Affaire charbon fin : « Si le ministre est fautif..., il sera responsable de ses propres turpitudes », réagit Simon Compaoré
Vie politique : « Par ce rapportage des sanctions, le CDP reste encore plus fort », rassure le vice- président, Achille Tapsoba
CDP : La direction politique nationale est en phase avec Blaise Compaoré, selon le vice-président du parti, Achille Tapsoba
Blaise Compaoré aux militants du CDP : « D’autres combats sont encore à mener »
Bachirou Soré, cadre de l’UNIR/PS : « Sankara est perçu comme le deuxième nom du Burkina »
CDP : Blaise Compaoré demande à Eddie Komboigo de « rapporter » les sanctions
Burkina Faso : Admis d’urgence à l’hôpital de Tengandogo, le général Bassolé aurait réintégré la MACA
Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés