Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un ami est celui qui vous laisse l’entière liberté d’être vous-même.» Jim Morrison

Lettre ouverte au président du Faso : « Il faut sécuriser la forêt de Kua et déplacer le chantier vers un autre site »

Accueil > Actualités > Environnement • • dimanche 2 juin 2019 à 08h30min
Lettre ouverte au président du Faso : « Il faut sécuriser la forêt de Kua et déplacer le chantier vers un autre site »

Adama Congo, ancien président des Jeunes socialistes du Burkina Faso, a pris sa plume pour s’adresser au président du Faso et l’interpeller sur l’affaire de la forêt de Kua à Bobo Dioulass .

Monsieur le Président,

Vous êtes le Père de la Nation, celui à qui on a confié la lourde tâche de représenter notre peuple, mais également d’être un arbitre politique. C’est pourquoi je voudrais adresser cette lettre ouverte à vous, convaincu que vous saurez rétablir l’ordre et la paix dans une affaire qui est des plus regrettables.

Vous n’ignorez certainement pas qu’un projet de construction d’un hôpital près de Bobo Dioulasso suscite de vives émotions. La raison est qu’on projette de bâtir cette institution en rasant la forêt de Kua, un bois préexistant l’indépendance du pays. Pour les investisseurs chinois, le site est idéal et donc on a décidé de déclasser la forêt pour permettre ces travaux.

Cette décision est un suicide politique. La forêt de Kua jouit d’un fort prestige et est reconnu comme d’intérêt national. C’est la raison même pour laquelle le ministère de l’Environnement a contesté son déclassement dans une première phase. Raser cette forêt pour gagner du temps dans la construction de l’hôpital nous ferait perdre un trésor national et affaiblirait la richesse et la sécurité écologique du territoire. Egalement, nous risquons non seulement d’attirer le courroux des populations locales, mais l’opprobre de partenaires internationaux qui verront cette destruction d’un mauvais œil. Le coût politique et diplomatique risque d’être notable.

Préserver la forêt de Kua ,n’aura qu’un faible coût. Il est estimé que les travaux seront retardés de 10 à 12 mois si on doit choisir un autre site. C’est regrettable, mais que sont dix mois si on peut éviter de perdre un trésor écologique majeur et permettre la construction d’un hôpital moderne ? Ceux qui prétendent que le projet de l’hôpital serait compromis si on change de site, ne font qu’agiter la peur et le mensonge.

En revanche, détruire la forêt pour gagner quelques mois va fortement diminuer le prestige du gouvernement, la diversité écologique locale et l’attrait touristique de la région.

Le Burkina Faso a besoin de miser sur une diversification de son économie. Le tourisme est une composante essentielle et ne nous leurrons pas, nous n’allons pas attirer les touristes avec nos monuments historiques. C’est la richesse écologique de notre pays qui est notre principale attraction ainsi que la générosité et le sens de l’hospitalité de notre peuple.

La forêt de Kua est donc d’un intérêt économique majeur. La détruire serait comparable aux Français rasant Le Louvre car ils veullent élargir une avenue.

Je suis persuadé que vous saurez intervenir afin de mettre un terme à cette folie. Il faut sécuriser la forêt de Kua et déplacer le chantier vers un site ne compromettant pas la diversité et richesse écologique du pays. A la fin, tout le monde sera gagnant. Les populations locales profiteront des atouts de la forêt et de l’hôpital en même temps.

Veuillez agréer mes salutations les plus distinguées,

Adama Congo
Ancien Président des Jeunes Socialistes du Burkina Faso

Vos commentaires

  • Le 2 juin à 11:02, par dosso En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso : « Il faut sécuriser la forêt de Kua et déplacer le chantier vers un site »

    L’hôpital sera construit à KUA, Bobo-Dioulasso capitale du grand Ouest. Tous ceux, qui voient des conséquences à la construction de ce joyau dans cette partie de Bobo, n’ont qu’à quitter la région. C’est aussi simple que ça.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 12:40, par caca En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso : « Il faut sécuriser la forêt de Kua et déplacer le chantier vers un site »

    Je ne suis pas au pays afin de mesurer la porté émotionnelle concernant la folie liée à la forêt de Kua qui devient célèbre par les contestations venant des forestiers et leur ministre. Cependant, connaissant l’histoire des mouvements contestataires de ce pays qui n’est pas négligeable car les hommes puissants ont été défaits de l’autorité (Maurice et Blaise), je pense qu’il est sage au ministres concernés d’être prudent. Aujourd’hui, la politique écologique internationale s’impose dans tous les pays. Sur ce point, toutes forêt qu’elle soit classée ou non devient sacrée.
    La construction d’un hôpital de référence est un préalable pour le gouvernement, mais la protection de la nature devient importante pour les raisons que personne aujourd’hui néglige. L’emplacement de ce joyau peut se faire dans la forêt, mais à condition d’entendre les techniciens dans ce domaine. Je pense comprendre qu’à Kua, il s’agit un trésor naturel qui est menacé, la nappe phréatique que les protecteurs de nature disent 2ème réserve africain. Vous savez que l’eau est une narrée rare dans notre pays.
    A mon humble analyse, je pense qu’il est temps d’écouter et de changer vos positions vis-à_vis des contestations. Il y a bien des sites moins conséquents que Kua et d’ailleurs vous savez que nos forêts reçoivent des aides internationales qui dépassent celle proposée par votre partenaire chinois. Pour l’instant, les associations et ONGs de l’environnement et écologique ne sont pas impliqués dans cette contestation, mais d’ici si aucun changement n’est fait, le Burkina avec son partenaire chinois risque d’être dans la liste des états voyous surtout que la Chine fait partie déjà. Il faudrait abandonner ce site dans le temps et trouver d’autre site pour le bien d’être du pays.

    Répondre à ce message

    • Le 2 juin à 17:08, par Ka En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso : « Il faut sécuriser la forêt de Kua et déplacer le chantier vers un site »

      Caca : je te confirme ici que cet hôpital sera construit ailleurs qu’à la Foret classé de KUA. Comme je l’ai dit dans ce même forum : ‘’’Dans les années 1970 l’historien écrivain Alain Peyrefitte écrivait ‘’’Quand la chine s’éveillera le monde tremblera, personne ne le croyait.’’’ Beaucoup se trompent sur les Chinois : Au Nord de la Chine ou j’ai parcouru a la recherche de leur continuité des coutumes qui est aussi riche comme la nôtre, jusqu’à nos jours il y a des régions là-bas dont le peuple est plus pauvre que le nôtre, mais voilà que la Chine nous offre un hôpital. "La Chine n’entend surtout pas gérer l’Afrique à la place des Africains", elle préfère laisser les Africains se vautrer dans leurs errements et leur mauvaise gouvernance pour qu’ils continuent à stagner dans leur sous-développement et leur gouvernance, tout en se laissant exploiter complaisamment jusqu’à la moelle et piller sans vergogne leurs matières premières et ressources naturelles. Le teste que les Chinois ont fait à nos décideurs, ce teste a été fait au Zaïre de Mobutu avec une belle construction de villas château dans sa province avec des forets verdoyants, et aujourd’hui les chinois ont tout le monopole d’exploitation des mines de ce pays, comme ils ont le jeune roi du MAROC jusqu’à a avoir une petite Chine dans le territoire Marocain. caca, pas seulement que les soulèvements populaires ont chassé Maurice Yaméogo et Blaise Compaoré que le gouvernement doit réfléchir deux fois avant de laisser faire n’importe quoi dans notre pays : simplement les Burkinabé du pays de l’idéologue et visionnaire Thomas Sankara ont toujours le flaire des mauvaises intentions de l’étranger, et ce peuple a toujours su réfléchir a la place des décadaires minoritaires qui se prennent pour des rois sur terre. Nos amis Chinois l’ont compris, et même si on les autorisait de construire cet hôpital dans la Foret de KUA, ils refuseront.

      Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 14:11, par salou En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso : « Il faut sécuriser la forêt de Kua et déplacer le chantier vers un site »

    Si la forêt KUA était bien CONSERVEE et AMENAGEE, le site n’aurait pas été à ce lieu. Ce qui est problèmatique, c’est que cette forêt n’existe que sur le papier. C’est le grand fossé qu’il ya entre la réalité et le papier qui créent tout ce dilemme. J’espère avant de faire cet écrit que vous avez fait un tour dans la forêt pour toucher du doigt la réalité.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 16:05, par elect En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso : « Il faut sécuriser la forêt de Kua et déplacer le chantier vers un autre site »

    Tout cet entetement du MPP est lié a l’echeance electorale de 2020. Il veulent engranger des electeur en inaugurant le l’hopital au moment des elections ou en prenant le credit. Juste pour cette raison ils sont pret a sacirfier la foret ? Quels gouverants inconscients.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 17:03, par Le Vigilent En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso : « Il faut sécuriser la forêt de Kua et déplacer le chantier vers un autre site »

    Je pense que vous êtes rentrés dans le débat avec un parti pris au regard des contre vérités que contient votre déclaration. Est-il vraiment question de raser la forêt de Kua pour ériger le CH U ? Je crois savoir que la forêt occupe environ 350 ha et que l’espace requis pour le CHH est estimé à 16 ha, soit 4,57% de la superficie totale de la forêt. Quand on veut être neutre dans un débat, l’on doit se baser sur des informations justes et complètes.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 18:23, par Sanou tolo En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso : « Il faut sécuriser la forêt de Kua et déplacer le chantier vers un autre site »

    Merci Mr CONGO. Je demande à CONGO ainsi que les autres enémis de l’hopital d’aller faire l’état des forêts de leur région d’origine et il verront pire que KUA. Mr CONGO n’a honnetement rien pour Bobo, si ce n’est l’enfoncer. Des gens s’invitent aux débats pendant qu’ils n’ont pas d’arbustes chez eux. Le HOUET n’est que des forêts. Aller donc reboiser chez vous et nous ressmbler. Bobo vous a tous donner et maintenant vous voulez l’asfixier. Chacun aura son compte s’il n’est pas honnete. C’est loin d’être _énophobe. Seulement, en d’autres cieux le débats serait pour les initiés. N’obligez pas les peuples du houet à faire ce qu’ils vivent dans d’autres régions du burkina. Il n’ya pas de superbe communauté au faso. Attention !! N fois à ceux divaguent. Nous n’avons pas voté notre Maire pour qu’il se plie aux sotises des parvenues aux dents crochues dans le houet. Respectons les chefs de terres comme d’autres le font pr leurs chefs.....

    Répondre à ce message

    • Le 3 juin à 10:14, par Aradez En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso : « Il faut sécuriser la forêt de Kua et déplacer le chantier vers un autre site »

      « Je demande à CONGO ainsi que les autres enémis de l’hopital d’aller faire l’état des forêts de leur région d’origine et il verront pire que KUA. Mr CONGO n’a honnetement rien pour Bobo, si ce n’est l’enfoncer. Des gens s’invitent aux débats pendant qu’ils n’ont pas d’arbustes chez eux. Le HOUET n’est que des forêts. Aller donc reboiser chez vous et nous ressmbler. »Humm !Sanou tolo,Toi tu patines dans la boue !C’est pathétique comme raisonnement.Mais à qui la faute ?Eh !Qui « m’enpousse »,quand ça nous tient !Il faut aussi parler de KUA ?

      Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 21:50, par Maria de Ziniaré En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso : « Il faut sécuriser la forêt de Kua et déplacer le chantier vers un autre site »

    Sieur Adama CONGO, Je respecte ta bonne foi et ton cri de cœur face au problème d’implantation du nouvel hôpital de Bobo. C’est comme si Kua et nouvel hôpital étaient antinomiques et que l’intelligence des Burkinabè ne leur permet pas de préserver Kua et avoir en même temps le nouvel hôpital à Bobo. Ce que je crains c’est que votre lettre ouverte ne suscite aucune réaction de la part de l’actue PF Mouta-Mouta qui a été insensible au massacre des centaines de Burkinabè lors des évènements de Yirgou et n’a pas daigné décréter un seul jour de deuil. Même sous Blaise des jours de deuil étaient décrétés lors d’accident de la route avec des décès importants. Ce RMCK n’est pas venu au pouvoir pour résoudre le problème des Burkinabè mais trouver la tranquillité juridique pour s’adonner à ses hobbies à savoir palper les feuilles de ses deals organisés avec ses copains

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 11:48, par jan jan En réponse à : Lettre ouverte au président du Faso : « Il faut sécuriser la forêt de Kua et déplacer le chantier vers un autre site »

    Je suis d’accord a 200% avec vous. On dirait ke dans Bobo ki es vaste, il n’y a pas d’autres lieu ke Kua, c’es chercher palabre la ou il n’y a pas, pour les interets caches de certains mecreants

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journée internationale de l’environnement : Nestlé Burkina nettoie le marché de Dassasgho
Forêt communale de Fada N’Gourma : La Fondation Konrad Adenauer outille les comités de gestion et de surveillance
Forêt de Kua : Le ministre de l’Environnement devrait démissionner, estime Adama Séré (Parti des écologistes)
Controverse autour de la forêt de Kua : La honte nationale !
Lettre ouverte au président du Faso : « Il faut sécuriser la forêt de Kua et déplacer le chantier vers un autre site »
Forêt de Kua : L’interdiction de manifester jugée « arbitraire » par le député Moussa Zerbo
Forêt classée de Kua : La plateforme FasoKooz sonne la démobilisation pour la marche du 1er juin
Nouvel hôpital de Bobo : Il faut attendre les résultats de l’étude d’impact environnemental, plaide l’AD-HB
Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs
Forêt classée de Kua : La jeunesse de l’UPC dénonce une « légèreté » de la part du gouvernement
Nouvel hôpital de Bobo-Dioulasso : L’ADF-RDA invite le gouvernement à identifier un autre site
Déclassement de la forêt de Kua par le conseil municipal de Bobo : « Une illégalité manifeste », selon des juristes environnementalistes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés