Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En fait d’imperfections, nous sommes des aigles pour voir celles d’аutrui, еt dеs tаuреs рοur vοir lеs nôtrеs. » Saint François de Sales

Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • mercredi 29 mai 2019 à 22h25min
Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

Le jeudi 23 mai dernier, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Alpha Barry, au cours de son séjour dans la ville de Bobo-Dioulasso, a visité le site devant abriter la construction du centre hospitalier universitaire dans la forêt classée de Kua. A l’issue de sa visite, il avait souligné un certain nombre de faits, notamment l’exploitation de la forêt en champs de culture. Selon l’inspecteur des eaux et forêts, Cheick Sidi Mohamed Traoré, « cela s’explique aisément ».

« J’étais dans cette forêt qui n’existe pas. En visite ce jeudi après-midi à Bobo-Dioulasso, je me suis rendu sur le site choisi pour le nouvel hôpital (don de la coopération chinoise) et qui fait polémique : la forêt classée de Kua. J’ai marché d’un bout à l’autre du site retenu soit 400 m de part et d’autre, je n’ai pas vu de forêt. C’est un terrain parsemé de quelques arbres et qui est en réalité un champ de culture au vu des sillons tracés sur le sol. La partie qui ressemble à une forêt et où coule une sorte de marigot est assez éloigné. Exactement comme le site de l’hôpital Yalgado à Ouagadougou avec une forêt en face traversée par un canal ou une source d’eau ». C’est l’essentiel du message que le ministre Alpha Barry avait publié sur sa page Facebook à l’issue de sa visite dans la forêt classée de Kua.

C’est suite à ces propos du ministre Barry, que nous avons rencontré les forestiers pour en savoir davantage sur les raisons de l’exploitation de la forêt classée de Kua en champ de culture. Selon l’inspecteur des eaux et forêts, Cheick Sidi Mohamed Traoré, « cela s’explique aisément ». A l’en croire, l’exploitation qui se fait présentement au niveau de la forêt, rentre dans le cadre de l’agroforesterie. Il a indiqué que ce sont des actions qui sont prévues dans le plan d’aménagement de ladite forêt. Lequel plan a été validé en session provinciale, par la commission d’aménagement du territoire en son temps, devenu aujourd’hui, la commission d’aménagement provinciale et du développement durable du territoire. Puis validé par la commission régionale et nationale. « C’est un plan consensuel. Cette commission est composée non seulement de forestiers, mais aussi des forces vives, des acteurs du développement rural, du commerce, de la santé, etc. Le plan d’aménagement a une durée de vie. C’est-à-dire que l’exploitation qui est faite n’est pas infinie dans le temps », a indiqué M. Traoré.

En effet, dans le cadre de la coopération entre le Burkina Faso et le Luxembourg, le projet d’appui à la gestion participative des ressources naturelles dans la région des Hauts-Bassins (BKF/012) appuie la gestion des forêts classées de Dindéréssso, Kuinima, Kou et Kua avec une enveloppe financière d’environ 4 milliards 600 millions de Francs CFA. C’est sous la conduite de ce projet que la forêt classée de Kua a bénéficié de l’élaboration de son plan d’aménagement forestier. « La règlementation forestière, précisément la loi portant code forestier au Burkina Faso, dit qu’en dehors des droits d’usage commun reconnus aux populations, aucune autre activité n’est autorisée dans une forêt classée sauf si cette forêt dispose d’un plan d’aménagement. L’aménagement, c’est exploiter la forêt dans le sens de tirer profit de la forêt sans nuire à sa pérennité. C’est une sorte de gestion durable et participative de la forêt », a-t-il expliqué.

Selon lui, « ce que les gens appellent champ, en réalité ce sont des espaces agro-forestiers ». Il a par ailleurs expliqué que l’agroforesterie est un concept qui permet d’associer les cultures aux arbres. « C’est une forme de gestion aussi de la forêt. Le plan d’aménagement de Kua prévoit sur une partie d’une unité d’aménagement (sur cinq unités d’aménagement), la pratique de l’agroforesterie », a indiqué Cheick Sidi Mohamed Traoré. C’est ce qui justifie selon lui, les cultures dans cette partie de la forêt. Aux dires de M. Traoré, cette pratique permet la régénération naturelle des espèces qui poussent naturellement et de protéger les plants qui sont nouvellement plantés dans cette forêt. « Comme il y a du nettoyage qui se fait, ça empêche également le feu de passer. Cette pratique participe à l’entretien de la forêt et non à sa dégradation », a-t-il ajouté.

Toutefois, il a précisé que la culture dans cette forêt se fait selon un contrat de culture qui obéit à certains critères. L’agriculture dans cette forêt se fait de manière compatible à sa gestion. « Ce sont les cultures basses qui sont autorisées. C’est-à-de dire, de l’arachide, du niébé, du haricot, du sésame. Toute culture qui ne va pas en hauteur. Parce que quand ça va en hauteur, cela empêche le rayonnement solaire dont les plants ont besoin pour leur croissance. L’idée, c’est de cultiver et en même temps d’entretenir les jeunes plants qui poussent. Quand les gens y travaillent, ils travaillent aussi à préserver les jeunes plants qui sont en train de pousser. Une fois que ces plants grandissent et deviennent nombreux, naturellement on ne peut plus cultiver sur cet espace, on change de zone. C’est associer la production à la préservation de la forêt », a laissé entendre l’inspecteur des eaux et forêts.

L’urbanisation se faisant, les propriétaires terriens des villages, « à qui la forêt appartient », se sont retrouvés avec peu de terres exploitables. Ce sont majoritairement ces populations riveraines qui exploitent cette forêt. Par ailleurs, il a déploré le fait que le ministre soit venu visiter le site « sans chercher à rentrer en contact avec les responsables de l’environnement de la région ou de la province pour mieux comprendre la situation afin de mieux se préparer pour défendre son dossier ».

« Le ministre Alpha Barry n’est pas un spécialiste en matière d’environnement. Il est le ministre des Affaires étrangères et on sait qu’il est journaliste de formation, donc c’est un point de vue qu’il a donné et on peut comprendre son point de vue n’étant pas spécialiste du domaine. Lorsqu’on veut prendre une décision d’envergure, on ne la prend pas sur les avis personnels, on la prend sur des points de vue objectifs qui doivent être fondés sur des éléments scientifiques, des éléments techniques », précise t-il.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 29 mai à 09:01, par A qui la faute ? En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Waouh. C’est brillant. Je fier de savoir qu’on est regorgé de personnes talentueuses dans ce pays. Seulement ils ne sont pas associés aux décisions. J’ai particulièrement aimé "une forêt n’est pas qu’un tas ou ensemble d’arbres. « La forêt est un écosystème. Quelle que soit la densité des arbres...". Pour le ministre une forêt c’est la quantité d’arbres. Si vous mettez des enfants de CM2 à la place de la plupart de nos ministres, le pays tournerait aussi bien.

    Répondre à ce message

    • Le 29 mai à 21:14, par Nobga En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

      Cette interview révèle bien que les forestiers voient leurs milliards qui partent en fumée et qu’il faut bien défendre becs et ongles. Guerre donc fondée sur des intérêts financiers, Merci donc de nous avoir apporté ce complément d’informations.

      Répondre à ce message

      • Le 30 mai à 09:50, par Gangobloh En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

        Dans tout ce qui a été expliqué, tu n’as retenu que le mangement ?? Dommage et dommage si tout se limite aux intérêts personnels et heureusement que ce n’est pas le cas ici.

        Répondre à ce message

      • Le 30 mai à 12:01, par caca En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

        Nobga une partie de votre analyse est réelle, mais nos chers autorités aussi ont commis des erreurs dès le départ dans ce projet. Naturellement la gestion des forêts celles classées et non appartiennent aux forestiers via par le ministère de l’environnement. Pourquoi d’avoir décider de construire un hôpital au sein d’une forêt classée sans aucune consultation préalable au gestionnaire ?
        Dans la région parisienne, je travaille dans un centre médicalisé pour des personnes vivants avec le handicap. L’hôpital est construit au milieu d’une forêt communale et départementale. L’aménagement du site est fait en consultation avec les différents partenaire dés le départ que ce centre n’est pas un enjeu. Le reste de cette forêt est bien gardés par les forestiers et le département a également aussi fait de lieu un endroit de détente pour les promenades et de loisir.
        L’hôpital dans le site de Kua pouvait ne pas causé de problème si dès le départ si les vrai partenaires comme les forestiers étaient associés. L’hôpital peut ne pas être en danger pour la forêt, mais au Burkina les projets d’envergure sont élaborés par un seul ministère que l’arrivée c’est mal fait. C’est le vrai problème et comment comprendre que la construction d’un hôpital de référence a Bobo cause un problème si le projet était bien réfléchi dès le départ avec le ministère de l’urbanisme et celui de l’environnement ? Il fallait que le ministère de la santé qui est le gestionnaire de l’hôpital associe celui de l’environnement avec la bénédiction de l’administration et l’urbanisme. Chaque ministère pourrait partager la part du gâteau à coût de milliards et chacun peut avoir sa part dedans.

        Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 09:47, par citoyen lambda En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Voila qui est bien claire, chapeau ! quand on connaît pas, on demande. La gestion d’une foret est différente de la gestion d’une ambassade !

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 09:50, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    - Félicitation à vous Mr Cheick Traoré. C’est très bien expliqué et maintenant comprenne qui voudra réellement à moins d’être malhonnêtement intentionné jusqu’à la moelle osseuse. Dans ce pays, c’est la pagaille qui nous fait reculer sinon d’où vient que le Ministre Alpha Barry, journaliste - pas si brillant d’ailleurs avec une langue très lourde à l’expression bourdonnante - qui a eu la chance d’être ministre à cause de la recommandation du Président guinéen auprès de RMCK, se mêle des problèmes de forêts au point de faire des commentaires osés ?!

    Conclusion : Le Burkina Faso sous le MPP c’est aussi cela ! Chacun est Expert Es Tout & N’importe quoi  !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 29 mai à 13:38, par Mohamed SORGHO En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

      Merci Cheick. Si seulement les techniciens étaient approchés aux premières heures, tous ces polémiques n’existeraient point. .

      Répondre à ce message

    • Le 30 mai à 10:25, par ngoonga En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

      Koro Y de la pondération. les reseaux ont besoin de plus d’intelligences et non de la diffamation surtout pas sur des aspects comme le géno et ou le phéno des personnes à qui vs vs adrésser.
      Certes Cheik a dit sa vérité qui reste une vérité. Ns avons souscrit à la pétition pour la forêt mais cela n’empêche pas le débat dans le respect sans jalousie surtout pas d’un journaliste devenu diplomate même en reommanadation.
      NB la valeur n’attend point l’appréciation

      Répondre à ce message

    • Le 30 mai à 13:06, par Soloseribakone En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

      Chapeau à mr Traoré pour cet eclairage combien édifiant. J’espère que les autorités comprendrons et autant la force de se ressaisir et faire marche arrière et mieux,aidée la population de bobo et environ de faire de cet environnement ce a quoi il est destiné. Il n’ya pas de honte à reconnaître à césar ce qui lui appartient. Mr le ninistte n’était un mauvais journaliste comme le prétend notre ministre en outre il ne doit pas son ascension a alpha kondé pour qui connait son parcours au Birkin Faso.

      Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 09:55, par TE NIGHT KING En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    MERCI M CHEIK TRAORE SI CE QUE VOUS DITES EST VRAI
    VOUS MÉRITEZ VOTRE TENUE VOTRE BÉRET REMETTEZ A CÉSAR CE QUI APPARTIENT A CÉSAR
    L HOMME QU IL FAUT FAUT A LA PLACE QU IL FAUT

    PS : DANS TOUT CA LE PRÉSIDENT DU FASO NE DIT AUCUN MOT. QUI NE DIT RIEN CONSENT. DANS LE TEMPS ON DISAIT QUE ROCH EST BON MAIS DE TOUT CE QU ON A VU DEPUIS L INVESTITURE A MAINTENANT ATTESTE LE CONTRAIRE

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 10:12, par HUG En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Félicitation à vous monsieur TRAORE pour votre explication limpide.Quand on a un ministre des affaires étrangères qui s’hasarde à parler d’une chose qu’il ne maîtrise pas cela devient scandaleux. Mais cela n’étonne personne car avec ce pouvoir du MPP et acolytes rien ne nous étonne. Il faut remuer sa langue sept 7 fois avant de parler. Voici que le technicien a bien parlé. Encore félicitation à vous monsieur Traoré

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 10:16, par PIONG YANG En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Faisons la part des choses. Vous aviez raison jusqu’au déterrement des bornes. Là, en tant que homme de tenue, vous avez défie l’état et des sanctions doivent suivre.
    Du reste , merci pour la technicité. Ce n’est pas une exception, c’est la norme pour un inspecteur.

    Répondre à ce message

    • Le 29 mai à 10:50, par Eric En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

      PIONG YANG, pour ma part je dirai qu’ils ont bien agit. c’est plutôt les chinois dans la forêt qui ont été défié car rien n’y justifie leur présence. les forestiers n’ont reçu aucun document de la part de leur ministère de tutelle attestant le début de quelconques travaux et donc ils sont dans leur plein droit de protection. félicitations les gars

      Répondre à ce message

    • Le 29 mai à 10:50, par sidwaya Gomis En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

      Non Monsieur PIONG YANG,

      Les forestiers n’ont pas du tout défier l’Etat en déterrant les bornes. Ils ont appliqué les lois de l’Etat en déterrant des bornes implantées dans une forêt classée, par des personnes inconnues et non autorisées.

      Je signale que je ne suis pas un forestier.

      Répondre à ce message

    • Le 29 mai à 11:35, par king En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

      Dites simplement que les forestiers ont raison sur toutes leurs actions. Le deterrement des bornes dont vous faites cas, le même code forestier dit à son article 266 que la circulation dans une forêt classée à des fins touristiques, scientifiques ou autres sans autorisation est une infraction. Les chinois ont fait le tour de la forêt sans cette autorisation, ils ont implanté des bornes sans autorisation, ils ont perforé le sol dans la forêt sans autorisation. Quoi de plus normal que de déterrer les bornes. Peut être ce que je reproche aux forestiers, c’est de n’avoir pas mis aux arrêts les chinois et même le ministre des affaires étrangères pour avoir enfreint à la législation forestière. Bravo aux forestiers, je vous soutiens

      Répondre à ce message

    • Le 29 mai à 14:45, par No En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

      Ecoute @Piong Yang, la pose des bornes etant illegale il n’y a rien de reprehensible concernant l’acte des forestiers. Au contraire l’acces a la foret et la pose de bornes sans document legaux emanent du ministere en charge de l’environement par les chinois est passible d’une ammende. Renseigne toi. Techniquement les chinois doivent etre condamné a une amende.

      Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 10:16, par attentif En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    J’aime la nature et je milite pour que tout arbre, arbuste ou herbe pousse et grandi. L’arbre me soigne, j’aime les fruits et la sauce des feuille pour cela protégons la brousse. Mais une chose pourqoi les agents des eaux et forets laisser pratiquer ces cultures qu’il cite dans notre foret. Ce qu’il dit me convaint pas. Il faut que ces rivirains cessent de cultiver dans notre foret. Les hommes de foret faitent quelques chose

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 10:23, par Sacksida En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Vous savez un grand philosphe disait : Dans la vie, il y’a trois types d’hommes ; les premiers voient tout par eux memes, les seconds ne voient qu’a mesure qu’on leurs montre, et les derniers enfin ne voient ni d’eux memes, ni lorsqu’on leurs montre. Alors, les premiers sont excellents, les seconds sont bons et les troisiemes sont mediocres. Travaillons a ce que les mediocres soient au moins bons dans l’interet de notre peuple et non dans l’interet partisants car tout pouvoir finira par passer, mais le pays et ses habitants seront eternels. Courage et Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 10:30, par sidwaya Gomis En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Voilà qui est bien clair.

    Le moins que l’on puisse dire est que nos braves forestiers connaissent très bien leur travail contrairement à ces ministres qui, bien que journaliste de formation, ne savent pas rechercher la bonne information.

    Autre élément important à relever c’est qu’à travers ce projet de déclassement partiel de la forêt de Kua, le ministre des AE entend fouler au pied les engagements pris avec la coopération luxembourgeoise pour la gestion des 4 forêt dont celle de Kua et cela au profit de la coopération chinoise. Quelle diplomatie !!!

    Ni bon journaliste ni bon ministre des AE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 10:37, par mipere En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    « L’arbre ne doit pas cacher la forêt » a t- on l’habitude d’entendre !
    Et si « la FORET de KUA CACHE un NON-DIT » ???
    Étant habitant de ce secteur 33 de bobo, en écoutant tout ce qui se dit depuis un certain temps sur la forêt de Kua et la construction de l’hôpital, il y a nécessité de faire un audit sur la gestion de la forêt de Kua. Les structures habilités saisissez l’affaire, il y a une ODEUR.

    Répondre à ce message

    • Le 29 mai à 14:27, par RAWA En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

      Bravo mon frère. Venir nous expliquer qu’il y’a des forêts classées sans arbre ne me convainc pas du tout.Il y’a surement quelque chose que l’on nous cache. Ce Traoré a parlé de 4 milliards et il n’ya pas eu de plantation d’arbres. Les gars, ne vous laissez pas entrainer par l’avis de la majorité qui se plaint sans savoir vraiment ce qui se passe. Prenez l’habitude de réfléchir de vous même.

      Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 10:45, par Dalay Lama En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Voilà qui est clair. Dans tous les cas, je savais personnellement que la présence des cultures sur cette partie de la forêt classée de Kua était certainement liée à la mise en œuvre d’un éventuel plan d’aménagement qui contribue à sa préservation. Par contre, je ne savais pas que ce plan d’aménagement faisait partie d’un projet financé par le Luxembourg. Donc vraiment, Messieurs les décideurs, vous avez maintenant toutes les informations pour prendre la bonne décision, pour la construction de l’hôpital, de chercher un autre site ailleurs sur le territoire communal de Bobo Dioulasso car de la place, il y en a et les promoteurs immobiliers nous l’ont prouvé. Vous voyez bien qu’il y a un bailleur de fonds qui finance les activités d’aménagement dans la forêt classée de Kua. Ne malmenez nos relations avec ce pays (Luxembourg) même si vous êtes aveuglés par les nouvelles relations du Burkina avec la Chine.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 10:46, par BANCEO En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Chapeau à vous pour l’explication qui tient lieu d’un cours magistral d’aménagement forestier. Tout est clair ici et limpide comme l’eau de roche de kua. Ceux qui parlent au hasard sans chercher à se cultiver venez voir ici. Au cm2 moi j’ai appris à connaitre l’écosystème qui se définit comme un milieu naturel composé d’un support : le sol, l’air, l’eau et les êtres vivants. La forêt de kua en est une belle illustration. Big up à vous TRAORE pour avoir éclairer plus d’un. Merci. Bancéo

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 10:49, par Sacksida En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Vous savez un grand philosphe disait : Dans la vie, il y’a trois types d’hommes ; les premiers voient tout par eux memes, les seconds ne voient qu’a mesure qu’on leurs montre, et les derniers enfin ne voient ni d’eux memes, ni lorsqu’on leurs montre. Alors, les premiers sont excellents, les seconds sont bons et les troisiemes sont mediocres. Travaillons a ce que les mediocres soient au moins bons dans l’interet de notre peuple et non dans l’interet partisants car tout pouvoir finira par passer, mais le pays et ses habitants seront eternels. Courage et Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 11:03, par sentinelle En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Merci bien à ce technicien qui vient d’une manière scientifique éclairer nos lanternes . Le ministre des affaires étrangères n’a qu’a s’occuper de ses affaires étrangères et reconnaître son incompétence pour ce genre de sujet. D’ailleurs, pourquoi c’est lui même qu’on envoie pour une telle mission ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 11:04, par sibnaba En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Vous aviez ces explications et pourquoi jouer aux délinquants et aux voyous en déterrant des bornes placées par des autorités ? Désolé mais je n’ai pas besoin de lire tes explications après vos actes irresponsables et dégoûtants de défiance à l’autorité dans une tenue paramilitaire que je déteste malheureusement à présent. Tu devais commencer par présenter des excuses publiques à tous le peuple Burkinabé pour vos actes voyous posés avant des fournir ces explications. Personnellement, je n’ai pas aimés ces actes indignes d’un corps paramilitaire et je demande que l’autorité compétente le Ministre Sankariste Bassière vous sanctionne très sévèrement comme il faut. A bon entendeur, salut.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 11:10, par ROC En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Lui là il est trop bon, il faut l’affecter à Dori avec ceux qui ont enlevé les bornes, ils vont créer une forêt classées là-bas et la protéger. Enlever 16hectares sur les 10 000 hectares de forêt urbaines à Bobo pour construire un hôpital, ils s’excitent on dirait ce sont des hommes on est en train de vouloir égorger. Ko la forêt c’est le premier hôpital, le jour où vous ferait un AVC on va aller vous étaler dans la forêt au lieu de vous amener à l’hôpital comme c’est là-bas le premier hôpital et la forêt va vous soigner. Si jamais les chinois décident de sursoir au financement de ce projet vous aller m’entendre, des anarchistes comme ça. Peu importe l’emplacement, dans la forêt, sur les arbres ou sous l’eau, il faut construire cet hôpital pour éviter aux gens de n’avoir le choix que d’aller mourir au mouroir qu’est devenu Sourou Sanou.

    Répondre à ce message

    • Le 29 mai à 18:24, par Sogossira En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

      Si vous faites AVC ou VAC ou je ne sais quoi du genre encore, il faut s’en prendre à vos mauvaises habitudes, attitudes, ces mauvais acquis de gens qui croient qu’ils mangent bien arrosé alors que ce sont leurs propres cinq doigts ou leur singerie du blanc qui les font souffrir. Mieux, restez tranquilles car ceux qui viennent pour soi-disant vous construire (je ne sais point si c’est vous l’offrir en don ou quelle en est la forme ?), mais toujours est-il qu’ils savent mieux que vous qui singez tout en rejetant vos vrais et propres valeurs, ce que sont les bienfaits, les vertus de DAME NATURE ;
      Je disais tantôt dans un propos précédant que vous consommé (achetez les produits de la pharmacopée chinoise.
      Ne m’emmenez pas à être discourtois vis-à-vis de nos parténaires chinois qui sont suffisamment intelligents pour comprendre que cette forêt (même si des détracteurs , des gens de mauvaise foi estiment qu’il n’y a plus d’arbres), même sans arbres est un écosystème qui offre du bien-être.
      Je disais cette forêt peut et va connaître plus de dégradation dans le futur à cause de la réalité de la pression anthropique ; malgré cette forte pression, celle-ci est acceptable et pas du tout comparable à la construction d’un hopital dit de référence.
      Comme vous ignorez que la NATURE soigne ! (qu’est ce que ces nombreux touristes viennent depuis des milliers dekilomètres d’ici pour rechercher ?).
      Le bonheur, l’inbécile ne réalise de l’avoir que Quand il l’a perdu,
      Nous ne voulons perdre ce bonheur que nous avons par la grâce de nos ANCETRES qui nous l’on légué et que nous devons transmettre à la POSTERITE.
      R

      Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 11:12, par DJakasainpoue En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    "Le ministre Alpha Barry n’est pas un spécialiste en matière d’environnement. Il est le ministre des Affaires étrangères et on sait qu’il est journaliste de formation, donc c’est un point de vue qu’il a donné et on peut comprendre son point de vue n’étant pas spécialiste du domaine. Lorsqu’on veut prendre une décision d’envergure, on ne la prend pas sur les avis personnels, on la prend sur des points de vue objectifs qui doivent être fondés sur des éléments scientifiques, des éléments techniques"
    Je suis très d’accord avec vous M. TRAORE sur ce point.
    Une personnalité de l’envergure du Ministre BARRY ne devait pas faire cette sortie qu’il a faite sans l’avis des techniciens.
    Chacun son domaine de compétence.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 11:18, par Dalay Lama En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Voilà qui est clair. Dans tous les cas, je savais personnellement que la présence des cultures sur cette partie de la forêt classée de Kua était certainement liée à la mise en œuvre d’un éventuel plan d’aménagement qui contribue à sa préservation. Par contre, je ne savais pas que ce plan d’aménagement faisait partie d’un projet financé par le Luxembourg. Donc vraiment, Messieurs les décideurs, vous avez maintenant toutes les informations pour prendre la bonne décision, pour la construction de l’hôpital, de chercher un autre site ailleurs sur le territoire communal de Bobo Dioulasso car de la place, il y en a et les promoteurs immobiliers nous l’ont prouvé. Vous voyez bien qu’il y a un bailleur de fonds qui finance les activités d’aménagement dans la forêt classée de Kua. Ne malmenez pas nos relations avec ce pays (Luxembourg) même si vous êtes aveuglés par les nouvelles relations du Burkina avec la Chine.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 11:21, par DJakasainpoue En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    "Le ministre Alpha Barry n’est pas un spécialiste en matière d’environnement. Il est le ministre des Affaires étrangères et on sait qu’il est journaliste de formation, donc c’est un point de vue qu’il a donné et on peut comprendre son point de vue n’étant pas spécialiste du domaine. Lorsqu’on veut prendre une décision d’envergure, on ne la prend pas sur les avis personnels, on la prend sur des points de vue objectifs qui doivent être fondés sur des éléments scientifiques, des éléments techniques"
    Je suis très d’accord avec vous M. TRAORE sur ce point.
    Une personnalité de l’envergure du Ministre BARRY ne devait pas faire cette sortie qu’il a faite sans l’avis des techniciens.
    Chacun son domaine de compétence.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 11:23, par Soukeyna En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Une intervention limpide. Alors là, on voit moins les pipelettes promptes au discours du type « Moi je vis à Bobo je ne vois pas de forêt », « C’est l’opposition qui monte les gens », « On va construire l’hopital pian », « il n’y a pas de forêt ». Franchement ce pays on dirait un salon de coiffure. Chacun vient s’asseoir critiquer, colporter, répandre des informations sans preuves, sans faits, sans rien. Personne n’est spécialiste de tout, mais la moindre des choses, c’est de s’informer auprès de sources crédibles. Surtout pour une personne d’un rang de ministre. A l’heure où on parle d’ODD, vous parlez de déclasser une forêt, remplacer des arbres par du béton. Pour construire un hôpital certes, mais un hôpital qui peut être construit ailleurs ? Tout ça pour montrer vos muscles ? En France le projet d’aéroport de Notre dame des Landes en est où ? Abandonné, mais on parle d’un aéroport. On ne peut plus rien dire sans être taxé de personne qui veut la chute du régime. Ni pro-MPP ni anti-MPP, mais pro Burkina Faso. Il faut arrêter d’être paranoïaque. Les gens ne rêvent pas à votre chute, les gens rêvent à une meilleure gouvernance et un mieux vivre. Avec vous oui, mais sans vous aussi c’est possible.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 11:26, par changeons En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Eh ! ouiiiiii. merci M. Traoré. Voici la parole d’un spécialiste qui doit éclairer le ministre des affaires étrangères. Comment un ministre des affaires étrangères va gérer une forêt et en racontant des balivernes ? La gouvernance va mal au Faso et elle ira encore mal avec le MPP et un président qui qui ne bouge pas. Que fait Rock Kaboré ? Si on est incapable, on démissionne et on confie la gestion du pays à une autre équipe. Mais comme on le dit, chaque peuple mérite ses dirigeants. Méritons mieux en 2020.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 11:32, par Kjap En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    jusqu’à preuve de contraire une forêt est toujours couverte d’arbres et de bois.une forêt ce n’est pas la délimitation de vide mais des arbres sinon on allait délimiter le désert et puis l’appeler forêt.L’ agro-foresterie se fait sans couper les arbres pour avoir un espace mais une combinaison des deux, si on coupe les arbres dans une forêt pour cultiver ça devient une déforestation

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 11:40, par DJakasainpoue En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    "Le ministre Alpha Barry n’est pas un spécialiste en matière d’environnement. Il est le ministre des Affaires étrangères et on sait qu’il est journaliste de formation, donc c’est un point de vue qu’il a donné et on peut comprendre son point de vue n’étant pas spécialiste du domaine. Lorsqu’on veut prendre une décision d’envergure, on ne la prend pas sur les avis personnels, on la prend sur des points de vue objectifs qui doivent être fondés sur des éléments scientifiques, des éléments techniques"
    Je suis très d’accord avec vous M. TRAORE sur ce point.
    Une personnalité de l’envergure du Ministre BARRY ne devait pas faire cette sortie qu’il a faite sans l’avis des techniciens.
    Chacun son domaine de compétence.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 12:00, par Dedegueba SANON En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Ok, d’accord avec le forestier pour dire que c’est bien expliqué, comme beaucoup d’internautes semblent l’avoir compris. Mais moi j’ai plutôt aimé le post du ministre, même si je ne suis pas d’accord avec l’implantation de l’hôpital dans ce site. Je ne suis surtout pas d’accord sur la manière de choisir ce site. Nous ne sommes pas encore au tribunal où chacun doit venir faire une plaidoirie. Le ministre a juste fait un constat sur le terrain et l’a exprimé en termes simples, le bonnet vert aurait du aussi faire dans la "simplicité ", le jour où il va jouer au journaliste, il n’a qu’à être sûr de ce qui l’attend, car effectivement chacun est fort dans sa spécialité.
    Cela dit, j’aurais aimé voir la même mobilisation de ces bonnets vert pour dire non aux cimenteries qui vont nous polluer notre nappe phréatique à Bobo.
    Sans doute dans leur approche, la forêt vaut mieux que l’eau ,voire nos vies ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 12:01, par alors là ! En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Ahhh ouais !! Cheik, tu as démonté le gars là hein !!!
    Vous êtes assis en haut là-bas à prendre les décisions sans tenir compte de l’avis de personnes avisées et formées pour cela. Une question : la ceinture verte de Ouaga est-elle complètement couverte d’arbres ? Sinon, est-on autorisé à empiéter dessus pour un quelconque projet ? Si je ne me trompe, la ceinture verte perd par endroits des superficies au profit de projets privés et immobiliers. Éclairez ma lanterne ! A quand le reboisement de cette ceinture ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 12:04, par fadalais En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Chers amis Forestiers si vous finissez avec la foret de Kua, on vous attend fermement en nombre et en quantité pour sauver la zone de Arly aussi pris en otage.
    A bon entendeur salut

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 12:14, par Indjaba En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Il y’a quelque chose de louche dans cette foret. Apparemment on veut y toucher un FC des forestiers. Il doit y avoir plein de deals : vente de bois, d’arbres, de terres, d’animaux, sous du partenaire luxembourgeois etc. Rien est clair.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 12:15, par kap En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Les parcelles cultivables sur ce site sont louer a combien aux exploitants ? ;. A 25 000 franc CFA je suis intéressé .

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 12:30, par tcherien En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Faut pas toucher au fond commun des gents comme ça hein ils vous ont fait quoi ,4milliards 600million que vous voulez mètre en ballotage a cause de votre affaire d hôpital

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 12:36, par salou En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    NON ET NON : ce type d’aménagement que vous décrivez est SCANDALEUX à l’intérieur du Forêt classée. L’amenagement agroforestier est recommandé aux abords des forêts classées dans un certain périmètre à l’extérieur pour constituer une ceinture, un tampon de sécurité et de services, mais JAMAIS à l’intérieur. SCANDALEUX !!! Votre argumentaire ne pas peut justifier les champs à l’INTERIEUR.

    Répondre à ce message

    • Le 29 mai à 23:34, par paysan d’afrique En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

      mais cest bien ces parties de garde foue que ces nouvo terroriste des generation a venir sont entrain de decrire comme champ. le ministre etait entre des arbres et des arbuste etaient bien vizible kan il s’exprimait à la tele.
      oubien tu es oci du groupe "mange humanité en foret-mine ?"

      Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 12:40, par Cequejenpense En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Excellent monsieur Traoré. Il faut éviter de tout politiser et se prendre pour spécialiste de tout (monsieur le ministre des affaires étrangères). Le minimum pour un ministre qui visite un site à polémique quelques soit le domaine c’est de se faire guider par les spécialistes de la question ou les rencontrer avant et après la visite afin de recueillir toutes les informations qui manquent à sa connaissance du terrain et du sujet. Ca lui aurait évité cette sortie hasardeuse.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 12:47, par Mogo En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Message bien clair, précis et concis. Bravo M. Traoré. Avec cet argumentaire, on attend la réaction des autorités, si autorités il y en a. Le pays est mal barré

    Répondre à ce message

    • Le 29 mai à 13:35, par Dedegueba SANON En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

      Très juste, le pays est très mal barré, car le CDP s’est succédé en fait à lui même en changeant juste de costume. Le problème que l’implantation de ce CHU pose ne date pas de maintenant. Il date de depuis la création de la faculté de médecine de Bobo. P Général avait vu grand, et ce CHU devait être dans ce complexe, pour permettre une accessibilité facile aux étudiants en formation à ce CHU. Il se trouve que des maires de l’époque sont allés morceler l’espace prévu pour et dealer. Maintenant que vient l’heure de créer cette infrastructre, il n’y a plus de place. Donc il faut trouver ailleurs et du coup on rabote le côté fonctionnel qui devait rapprocher ce Hôpital au lieu de l’enseignement. Vous savez quels sont ceux qui ont fait cette forfaiture ? Des maires CDP,. Ils sont où ces maires et conseillers CDP d’hier ? Eh bien, dilués dans le CDP nouveau, le MPP ou même l’UPC. Peut-on leur demander des comptes ? Pas si sûr si les vrais responsables ont la bonne couverture. Pourquoi croyez-vous que RMCK, a du mal à diriger ? C’est parce que ses opposants sont essentiellement ses camarades d’hier, et ils se tiennent mutuellement avec des dossiers pas toujours propres.
      Et c’est le peuple qui paye cash cette insurrection volee.

      Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 13:05, par caca En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Mr Traoré est un évangéliste de la forêt et maitrise bien sa doctrine et l’enseigne avec efficacité sans se détourner le regard. J’ai bien aimé ses explications et la correction qu’il fait à un ministre du Faso qui n’avait pas montré un respect au ministre de la tutelle. L’action gouvernementale demande une consultation mutuelle entre les ministères. Comment comprendre que le ministère qui gère la forêt de Kua n’a pas été associé dès le départ ? Le ministre de l’environnement avait déjà montré les causes du problème, car l’autorité municipale n’avait pas respecter les lois de la république.Il l’avait bien expliquer comment le déclassement d’une forêt classée devait ce faire, et malgré ce rappel à la loi, les gens veulent nous montrer que c’est eux le Burkina. Ensuite, les Chinois aussi manipulés se rendent également dans cette forêt sans aucune autorisation et le ministre des affaires étrangère encore se rend dans cette forêt sans l’accompagnement de son collègue de l’environnement.
    Voyez vous comment le problème s’est posé par nos responsables du pays.
    J’ai bien compris le message des forestiers, ils ne sont pas contre du ce projet sur le site, mais il fallait respecter les textes des lois et l’autorité qui gère bien cette foret.
    Merci Mr TRAORE pour votre patriotisme.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 13:25, par Ka En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Merci Jeune forestier Traoré : Au moment de notre révolution inachevée jusqu’à nos jours, avec d’autres camarade chevronnés nous luttons bec et oncle avec des projets diversifiés pour planter des arbres dans un pays sans de vrais couvert forestier : Et voilà qu’une maigre foret au bonheur de la population, les grands développeurs des espaces verts en béton armée veulent détruire cette forêt classée. Pourtant on crie que le changement climatique est l’ennemi de la nature, et que l’avancé du désert déboise tout. Ce n’est pas en déboisant pour ensuite replanter qu’on avance, mais en protégeant ce qu’on a.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 14:31, par zama noma En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Les gens ne veulent plus la vérité. Moi, je passe dans cette foret depuis 2009 et je vois pas un changement que le Mr a expliqué dans cette partie. C’est toujours la mm chose, sinon, en 2018, j’ai vu qu’on a fait une coupe technique des arbres et les femmes sont venues acheter le bois. Moi personnellement, je constate que la foret disparait de plus en plus. Mais on a le droit de rêver.
    A bobo, les forets proches de la ville ne sont pas entretenues comme Bangr weeogo à Ouagadougou, d’où la dégradation continue des forets dites classées.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 15:06, par TIENFO En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Non « PIONG YANG ». Si Norbert ZONGO était encore en vie, il allait surement nous reveler les non-dits de ce dossier et beaucoup allaient quitter le Faso en plein midi comme Balise COMPAORE. Ce dossier comporte beaucoup de non-dits allant au-delà des non-dits des financiers et non chers … sont muets dessus. Réveillez-vous chers … et soyez du bon côté. D’ailleurs les chinois sont prêts à accepter n’importe quel autre site proposé par « nos autorités ». Un an de retard dans l’exécution d’un travail bien fait n’est rien comparé à la mise en danger de toute une génération. Comme le dirait Norbert ZONGO,tôt ou tard les non-dits seront découverts et les masques vont tomber.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 15:17, par Yaro En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Chapeau Bas a mon Beau.
    je suis fiere de toi, car la tete est bien pleine, et ne parle pas sans preuves. bon courage a toi, et a tous ceux qui luttent pour sauver la foret classee de KUA.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 15:46, par Alexio En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    De Londres a Paris to Bruxelles les forets sont partout wriger en Parc de la ville du a lurbanisation.

    Mais persone n a le droit de construire sur ces sites pour tous les diamants de ce monde.

    L eco-systeme et la boidiversite qu elle en decoule ne peut pas se mesurer par le Dollar l etalon monnaitaire de refenrence mondiale.

    La verdure de site est riche en photo-synthese du acetet cette ceinture verte en absorbant la polution environnementale.

    Quand nos politicards sans vision, arriver au pouvoir comme des arrivistes, ne voyant pas plus loin que le bout de leur nez, prendre des decisons sans consultez les experts qui sont sur le terrains.

    La, je parle des forestiers avec leur competence strategique pour sauver notre planete qui ait entrain de s effrondrer pour cause,

    le changement klimatique causer par les activites malsaines de l homme.

    Mr le Ministre je suis decu de votre argumentaire terre- a-terre. Les Chinois ne vont jamais detuire les memes sites chez eux pour construire un hopital,

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 15:59, par stop ! En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Belle analyse de monsieur Traoré. Dommage au Burkina qui ne mérite vraiment pas un tel sort. Dans un pays qui se respecte, une conquête du couvert forestier ne peut provenir que de la population jamais du gouvernement qui doit vaille que vaille défendre et protéger l’environnement. Blaise se plaisait à dire qu’il dormait lors des événements tragiques mais fort est de constater que Roch lui est dans un coma profond. il ne peut rester muet et insensible face aux cris de cœur des populations et écouter seulement les vuvuzelas de ses ministres et conseillers qui d’ailleurs sont disqualifiés du fait d’avoir choisi un site sur aucune base scientifique, sans étude. Quelle tristesse !! Toutes les conditions sont réunies pour que le nouvel hôpital CHU soit construit à Bobo sur un autre site non problématique. La chine est prête à nous accompagner sur n’importe quel site à Bobo et des sites éligibles ont été identifiés. Where is the problem ? Au moment où les européens veulent la protection de l’environnement en votant massivement pour les verts et écologiques, ici on veut détruire l’environnement. La polémique actuelle aura permis de mettre en lumière cette forêt de Kua qui certainement a besoin des actions de reboisement par endroit et que la population sera prompte à apporter sa contribution citoyenne notamment au cours de la saison pluvieuse.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 16:04, par sawad En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Ca ne nous avance pas car n’enlevant rien au constat du ministre barry. Il essaie de justifier une situation pire que l’hopital chinois. Que vaut 4 milliards du luxembourg face aux cent milliards chinois. ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 17:12, par le CHE En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Merci bien mon Inspecteur pour cette clarification « Lorsque veut prendre une décision d’envergure, on ne la prend pas sur les avis personnels, on la prend sur des points de vue objectifs qui doivent être fondés sur des éléments scientifiques, des éléments techniques ». Analyse claire, précise et concise et à chacun son domaine.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 17:19, par SEBGO Sénon En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Merci pour ces explications limpides. J’ai beaucoup appris, et je crois que les personnes de bonne foi le sont aussi. Rien à ajouter. Merci Lefaso.net et Monsieur TRAORE.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 18:09, par Bas En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Ca ne convainc pas.
    Ça ressemble a une incapacite de protéger la foret face aux agriculteurs.
    Ce qui est dit est-il applique sur les autres forets classees.
    Pauvre bobo dioulasso !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 18:22, par Bigbalè En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Tout ce que les gens cachent dans cette affaire de Kua sera connu un jour ! on est quand même étonné que cette forêt ou ce qui y ressemble a englouti 4 milliard et demeure dans ce piteux état. Le Luxemburg devrait évaluer objectivement les résultats de l’appui à cette entité forestière et prendre des décisions courageuses : arrêter ce financement ou aller ailleurs créer d’autres forêts en plantant et protégeant les nouveaux sites plantés. Les forestiers cette fois-ci ne me convainquent pas du tout avec cette littérature ! Ainsi va le monde des intérêts claniques !

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 00:15, par gohoga En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Bonjour à tous, Je suis pas forestier mais je ne suis pas d’accord avec mr Traoré qui veut nous conduire en bateau "En effet, dans le cadre de la coopération entre le Burkina Faso et le Luxembourg, le projet d’appui à la gestion participative des ressources naturelles dans la région des Hauts-Bassins (BKF/012) appuie la gestion des forêts classées de Dindéréssso, Kuinima, Kou et Kua avec une enveloppe financière d’environ 4 milliards 600 millions de Francs CFA. C’est sous la conduite de ce projet que la forêt classée de Kua a bénéficié de l’élaboration de son plan d’aménagement forestier" DEPUIS 2012 VOUS AVEZ RECU 4 MILLIARDS 600 MILLIONS ET VOUS N’AVEZ RIEN fait SUR le TERRAIN DEPUIS 8 ANS SAUF LOYER LES PARCELLES aux paysans POUR CULTIVER DES ARACHEDES ET AUTRES..MAIS OU SONT LE 4,6 MILILIARDS ? On comprend, vous gardez ces forêts comme ça et chaque bailleurs qui se présente vous lui montrez l’état très dégradé des forêts pour qu’on vous finance. Vous vous foutez de la République. Les service de contrôle doit chercher à savoir ou vous avez mis les 4,6 milliards. Même si nous sommes pas des forestiers nous savons lire les textes de loi. La loi 006/13 est claire. vous vous comptez de présenter les partie du texte qui vous arrange. J’invite les internautes à lire la dite loi. Je connais quelqu’un qui cultive dans la forêt depuis 1981. Il m’a donné un champs en juin 1982. C’est un forestier du nom de SANOU Dramane qui m’a déconseillé. Le Bobolais est mous si non on devrait sortir tous marcher pour la construction de cet Hôpital sur le dit terrain.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 04:48, par Dianda Issouf En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Très claire :":la forêt ne se limite pas seulement aux arbres, il y’a également les écosystèmes ! "

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 09:03, par Walaï En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    On se couvre de ridicule à vouloir s’occuper d’affaires, étrangères à son domaine de compétence. Une question Monsieur le Ministre : Pourquoi alors parler de déclassification d’une forêt qui n’existe pas ? Autrement dit, comment une forêt qui n’existe pas a t-elle été classifier ? À défaut de compétences, ayez au moins la pudeur de vous taire.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 19:31, par Bebeto En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    LES GROS MENSONGES DE L’INSPECTEUR DES EAUX ET FORETS TRAORE.
    L’inspecteur TRAORE nous parle de l’Agro foresterie qui autorise à cultiver des plantes basses dans la forêt, précisément, l’arachide, le haricot, le sésame et les pois de terre.
    Dans une forêt avec les feuillages des arbres on ne peut que cultiver des tubercules tels l’igname, la patate douce et le manioc.
    En dehors des tubercules, on ne peut plus rien cultiver dans une forêt, sauf à détruire les arbres. Pourquoi ? Pcq toutes les plantes qu’elles soient basses ou hautes ont besoin de l’énergie solaire pour leur développement. Donc l’Agro foresterie dont parle l’inspecteur TRAORE est un gros mensonge. Son agro foresterie dont il parle n’existe nulle part. L’Agro foresterie, c’est exploiter les ressources naturelles de la forêt en préservant sa pérennité (exploiter rationnellement le bois, les fruits et éventuellement les ressources halieutiques).
    Dés lors qu’on parle de champs, on est obligé de couper les arbres de façon massive avoir des surfaces cultivables ; ce n’est plus de l’Agro foresterie, c’est plutôt la destruction de la forêt.
    Malheureusement, c’est ce qui est arrivé à la forêt dite classée de Kua. Pour avoir des champs, des Burkinabè ont tout rasé comme arbre. Pcq, là ou il y a des arbres, leur ombre empêche le soleil d’atteindre les plantes quelles soient hautes ou basses. Toutes les plantes ont besoin de l’énergie solaire pour leur développement. C’est une vérité scientifique indiscutable. Donc l’Agro foresterie dont parle l’inspecteur TRAORE est un gros mensonge et n’engage que lui.
    Le fait même que les gens cultive sur cet espace dite forêt de Kua est belle et bien la preuve que cette forêt n’existe plus. Elle a été détruite. Les cultures itinérantes sur brûlis, ça nous dit tout de même quelque chose. C’est connu, l’agriculture est incompatible à la pérennisation des forêt. Et là ou il y a l’agriculture les forêts trépassent.
    Si des Burkinabè ont le courage de dire que cet espace de Kua est une forêt, alors, cela veut dire que tout le BF est un pays de forêt.
    Bangréwéogo à Ouaga est une vraie forêt. Le jour ou des Burkinabè commenceront à vouloir y cultiver sous le mensonge de l’Agro foresterie, elle ne sera plus une forêt, pcq les gens se verront obligés de détruire tous les arbres pour permettre à leur champ de produire. Par contre on peut autoriser une exploitation rationnelle du bois de la forêt de Bangréwéogo sans compromettre sa pérennité et les autres produits forestiers non ligneux. C’est ça l’Agro foresterie. Et ce sont les populations locales qui sont autorisées à mener des activités d’agro foresterie et elle est strictement encadrée. Ce n’est pas pour faire des champs. Pcq les champs détruisent les forêts.
    L’inspecteur TRAORE a délibérément créer la confusion en faisant croire que le Gekot est égal au lézard, que le salamandre est égal au margouillat et que le caïman et le serpent c’est la même chose. Pour lui tous ces animaux sont les mêmes, pcqu’ils sont tous des reptiles.
    L’Agro foresterie est une activité qui n’a rien à voir avec la destruction de la forêt comme en a subi l’ex forêt de Kua.
    Si c’était de l’Agro foresterie qui avait été appliquée sur l’ex forêt de Kua, elle ne serait pas détruite. A moins que les agents des eaux et forêts ne se soient livrés à un double jeux cupides. Dans tous les cas, la forêt de Kua n’existe plus depuis des décennies. Si au départ c’était de l’Agro foresterie et que nous nous retrouvons sans forêt, des agents des eaux et forêts cupides ont joué un grand rôle dans la disparition de cette forêt.
    Le mensonge scientifique volontaire ou involontaire est légion présentement au BF, surtout dans ce brouhaha permanent imposé par de petits politiciens opportunistes de tout genre.
    Maintenant que faut-il faire ?
    Il faut construire l’hôpital à Kua, clôturer les 286 ha qui reste plus l’extension. Négocier avec la Chine Populaire pour la clôture et sans tarder, procédons au reboisement massif et intensif de cette surface qui serait clôturée. Nous sommes très nombreux et suffisamment forts, pour se tirailler et faire la bagarre sur le partage de la viande d’un petit poussin.
    L’hivernage est là mettons q profit ce réveil ecolo pour cbien curer nos caniveaux et reboiser le BF, notre pays a trop de d’espaces dénudés et dégradés.
    Ce réveil ecolo ne devrait pas s’émousser le temps de construire ce CHU, sinon les politiciens auront réussi à nous manipuler, pcq 2020 approche à grand pas.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 00:57, par paysan d’afrique En réponse à : Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs

    Vous pouvez demander un debat et je vous demontre que le mr n’a dit que la verité. C’est une technique enseigné avec ses principes et certains elements sont adaptables. Dans ce cas bien precis il s’agit de la regeneration du convert forestier. but ici = retablir successivement les arbes . Plusieurs techniques sont utilisables. Vous pouvez faire un tour dans la bibliothèques de l’institut du developpement rural (IDR) à l’université Nazi Boni (ex UPB) et lire les mémoires sur ces pratiques ! Evitez d’etre des assassins de futur generation que j’appelle "JE MANGE L’HUMANITE EN MINE-FORET"

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gestion des boues de vidange : Des députés demandent la mise en œuvre urgente de la stratégie nationale
Déclassement de la forêt de Kua : « Le gouvernement a tenu parole », selon le député Moussa Zerbo
Festivités du 11-Décembre : La Mission Fas’eau plaide pour l’amélioration des investissements liés à l’eau
Récupérations des terres dégradées : L’expérience du Burkina présentée aux acteurs agricoles de la sous-région
32e journée internationale de protection de la couche d’ozone : Le BNO mène une campagne de contrôle d’équipements et de réfrigérants auprès des importateurs
Opérations de reboisement : « Chaque fois, nous prenons la précaution d’inviter les gens à planter et non à enterrer les arbres », dixit Pascal Rouamba
Eau et assainissement : Le SPONG expose les résultats d’un projet mis en œuvre à Dédougou et Nouna
Lutte contre le changement climatique : Le Burkina Faso s’apprête à valider ses « droits carbone »
Ceinture verte de Ouagadougou : La BICIAB met 500 plants en terre
Ouagadougou : Lancement officiel de l’opération de lutte contre la divagation des animaux
Lutte contre la dégradation des sols : Les producteurs de Wavoussé délaissent l’engrais chimique pour le compost bio
Opération 10 000 plants du FPDCT : 14 000 arbres plantés à Saaba
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés