Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Cela semble toujours impossible jusqu’à ce qu’on le fasse.» Nelson Mandela

Digitalisation des services financiers : La DGI lance la nouvelle version de la plateforme eSintax

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par Etienne Lankoandé • mardi 28 mai 2019 à 19h00min
Digitalisation des services financiers : La DGI lance la nouvelle version de la plateforme eSintax

La Direction générale des impôts (DGI) a procédé au lancement de la deuxième version de la plateforme électronique de déclaration et de paiement des impôts « eSintax », le mardi 28 mai 2019. La cérémonie de lancement officiel de la plateforme a eu lieu à Ouagadougou, sous le parrainage du ministre de l’Économie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré, représenté par son secrétaire général Seglaro Abel Somé.

Après le lancement en avril 2018 de la version 1 du portail eSINTAX pour la télé-déclaration et le télépaiement des impôts, la Direction générale des impôts (DGI) met une nouvelle version de cette plateforme électronique sur le marché. La cérémonie de lancement officiel a eu lieu le mardi 28 mai 2019 à Ouagadougou, sous le parrainage du ministre de l’Économie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré.

C’est une version qui intègre sept nouvelles fonctionnalités, correspondant à des besoins exprimés par la clientèle, selon le directeur général des impôts, Adama Badolo. « Comme vous le savez, la Direction générale des impôts est engagée dans un programme majeur de dématérialisation du processus de recouvrement et de paiement des impôts et taxes. Nous avons lancé la version 1 de notre portail eSINTAX il y a un peu plus d’un an pour la télé-déclaration et le télépaiement, et nous sommes dans une démarche d’ajout permanent de nouvelles fonctionnalités. Sachez que nous allons poursuivre dans cette dynamique », a déclaré le directeur général.

Acquis engrangés avec la première version de eSINTAX

Adama Badolo déclare que « eSINTAX est aujourd’hui le quotidien de nombreux contribuables et nous sommes ravis de vous annoncer qu’à ce jour, plus de 950 contribuables réalisent leurs télé-déclarations et télépaiements tous les mois sur eSINTAX. Plus de 20 000 télé-déclarations ont été effectuées pour un montant total de plus de 318 milliards de F CFA. Plus de 3 200 ordres ePAYMENT ont été réalisés avec succès grâce à l’interconnexion que nous avons avec toutes les banques commerciales. Sachez que le portail eSINTAX, avec 950 adhérents, a généré plus de 44 000 attestations de retenue à la source automatiquement ».

Le secrétaire général du ministère de l’Économie, Seglaro Abel Somé, représentant son ministre, ajoute qu’à ce jour, plus de 60 % des recettes fiscales de la DGI sont désormais déclarées et payées en ligne. Selon lui, les acquis engrangés ont été considérables et les exigences du contribuable au-delà des services proposés. C’est ce qui a milité en faveur de l’intégration d’autres fonctionnalités à la plateforme eSINTAX, et le passage à une nouvelle version de cette même plateforme.

Contenu de la deuxième version et perspectives

La nouvelle version intègre de nouvelles fonctionnalités qui ont été demandées par les contribuables, souligne le directeur général des impôts. Elles concernent notamment la délivrance des attestations de situation fiscale en ligne (le lancement de la phase pilote a permis de délivrer près de 250 attestations en ligne), la délivrance des certifications de chiffre d’affaires en ligne, la consultation de l’ensemble des arriérés en ligne, l’enregistrement des marchés en ligne afin de disposer de sa fiche de décompte fiscal en moins d’une minute, le paiement des impôts et taxes par mobile money avec Orange money, le paiement des impôts et taxes en espèces dans le réseau des banques partenaires de la DGI (avec la banque UBA à ce jour) et la demande de remboursement de crédit de TVA en ligne. « Tous ces nouveaux services seront accessibles à compter de juin 2019 pour les adhérents du portail », a annoncé le directeur général des impôts.

Adama Badolo ajoute par ailleurs que son service est dans une dynamique de transformation digitale afin d’offrir aux contribuables des services novateurs, simples, intuitifs, sécurisés et adaptés au monde d’aujourd’hui. En complément de ces nouveaux services lancés, la DGI promet de poursuivre ses efforts de digitalisation dans les prochains mois, ce qui va permettre le télépaiement par mobile money avec tous les opérateurs présents au Burkina Faso et le paiement en espèces dans la majorité des banques commerciales.

Il annonce aussi le développement d’une application mobile dénommée mSINTAX qui sera disponible sur Android & iPhone, et qui permettra à tous de réaliser ses obligations fiscales depuis un smartphone. Il a aussi cité l’installation de bornes intelligentes bSINTAX dans tous les centres des impôts, qui permettront à tous les contribuables de consulter leur situation fiscale en toute autonomie et d’imprimer toutes leurs attestations. « Je vous donne rendez-vous dans un futur proche pour vous présenter nos prochaines innovations », a conclu le directeur général des impôts, selon qui des formations sur eSINTAX seront lancées incessamment au profit des contribuables.

Pour le secrétaire général du MINEFID, ces efforts de digitalisation vont permettre aux contribuables d’économiser en temps et en argent et aux agents des services des impôts de se concentrer désormais sur les activités de contrôle, notamment les vérifications qui vont permettre d’améliorer les recettes fiscales.

Etienne Lankoandé (etiennelank555@gmail.com)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
20ème conférence des agents comptables : Pour une meilleure mobilisation des ressources financières de l’Etat
Exploitation minière artisanale : 600 millions de F CFA de la France pour promouvoir les bonnes pratiques
3e édition du forum national de l’économie informelle : Rendez-vous du 18 au 20 juillet à Ouagadougou
20ème conférence des agents comptables : Le nouveau code des impôts en question
« Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français
Monnaie unique de la CEDEAO, zone de libre échange en Afrique : Le satisfecit de l’Alliance Arc-en- ciel de la majorité présidentielle
Commerce au Burkina : Les acteurs dénoncent une concurrence déloyale
Zone de libre échange continentale africaine : Une concrétisation d’une vision des pères fondateurs de l’UA selon le président du Faso
Caisse des dépôts et consignations : Une commission pour contrôler les opérations de l’institution
Employabilité des jeunes diplômés : La Société Générale Burkina Faso noue un partenariat avec trois écoles supérieures de formation
INFINITE : la carte hors-pair de Société Générale Burkina Faso
Civisme fiscal : Les acteurs réfléchissent à la meilleure stratégie pour collecter l’impôt
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés