Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans l’amour des hommes pour les bêtes tout l’amour des hommes pour lеur sеmblаblеs. Lеs bêtеs lе рrеssеntеnt, lеs hοmmеs lе рlus sοuvеnt l’ignοrent. » Fernando Barral

5e anniversaire du décès du juge Salifou Nébié : Le SAMAB réclame vérité et justice

Accueil > Actualités > Société • • samedi 25 mai 2019 à 23h00min
5e anniversaire du décès du juge Salifou Nébié : Le SAMAB réclame vérité et justice

Vos commentaires

  • Le 26 mai à 06:48, par jan jan En réponse à : 5e anniversaire du décès du juge Salifou Nébié : Le SAMAB réclame vérité et justice

    Mes cher amis, tout le monde sait ki l’a tue, mais j’ai bien peur ke rien ne sera fait dans ce gouvernement du mouta mouta.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 08:14, par Paul Kéré En réponse à : 5e anniversaire du décès du juge Salifou Nébié : Le SAMAB réclame vérité et justice

    Bonjour Chers compatriotes,
    La justice est lente même pour ses propres femme, père et enfants.
    Et pourtant, cette même justice se montre adroite et prompte à juger les militaires présumés responsables du coup de force d’une partie des militaires du RSP contre une autre partie. Il en est de même de certaines procédures anciennes dont je ne citerai l’identité par respect des magistrats en charge de l’instruction. Je suis d’autant plus révolté que c’est le fondement même de la justice qui est affecté dans son essence et sa quintessence.
    Le silence coupable de ce gouvernement a fini de me convaincre que le pouvoir judiciaire ne pèse plus grand chose dans l’organisation Montesquieu-se de la séparation des pouvoirs. Les grèves des GSP, des greffiers (interrompue) sous le regard silencieux du CSM à également fini de me convaincre que plus que jamais, il faut une réforme en profondeur de notre système judiciaire. Au sein de nos magistrats, j’en connais des femmes et des hommes qui peuvent valablement effectuer ces réformes indispensables pour un meilleur fonctionnement du pouvoir judiciaire. L’indépendance du CSM n’est pas forcément utilisé à plein régime... Pour moi, la balle est dans le camp des magistrats et des avocats pour porter très haut le flambeau de la justice. Merci de votre compréhension...

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 10:29, par Dedegueba SANON En réponse à : 5e anniversaire du décès du juge Salifou Nébié : Le SAMAB réclame vérité et justice

    Soutien, soutien chers militants du SAMAB. Ne laissez pas passer cette impunité, sport favori du CDP, car ce courageux juge ne mérite pas cela. C’est un de nos martyrs de l’insurrection. Car les martyrs de cette insurrection ne sont pas tombés juste pendant l’insurrection, il y en a eu avant, pendant et après l’insurrection.
    Ne vous laissez surtout pas tourner en bourriques par ceux qui dans l’ombre n’ont pas vraiment intérêt à ce que toute la lumière soit faite. Personnellement je n’ai pas digéré le rapport de l’expert venu de France pour faire une "autopsie arrangée ", afin de faire avaler, non pas une couleuvre, mais une vipère. Avec ça il se trouve toujours des gens qui s’agitent pour défendre un régime aux mains dégoulinantes de sang, du sang d’inombrables innocents. Ce sang coulé, le fut par nous mêmes et non par un assaillant sans visage comme actuellement, et ceux qui se livrent à une comparaison macabre des deux périodes( avant et après insurrection) sont de mauvaise mauvaise foi et mal intentionnés.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 11:43, par Substance Grise En réponse à : 5e anniversaire du décès du juge Salifou Nébié : Le SAMAB réclame vérité et justice

    C’est vous les acteurs qui doivent dire le droit sans exception pour tous les Burkinabè.
    Allez y vous regarder dans une glace et vous demmander si vous avez toujours dit la vérité comme juré au cours de votre prestation de serment.
    Démocratie sans justice =non developpement

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 11:51, par tanga En réponse à : 5e anniversaire du décès du juge Salifou Nébié : Le SAMAB réclame vérité et justice

    C’est un hero national il a sacrifier sa vie pour la liberte la democracy au burkina Faso et a risquer sa vie pour dire non a blaise compaore de ne pas rectifier la constitution et a payer au prix fort Rip

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 14:29, par TE NIGHT KING En réponse à : 5e anniversaire du décès du juge Salifou Nébié : Le SAMAB réclame vérité et justice

    ILS SONT COMBIEN A ÊTRE POURRIS PARMI LES MAGISTRATS LES AVOCATS LES GREFFIERS

    QUAND IL S AGIT DE VOUS IL FAUT JUSTICE COMBIEN DE FAMILLES DES MAGISTRATS POURRIS ONT RENDU INJUSTICE DANS CE FASO ? EN MOORE ON DIT QUE LE TUEUR A PEUR DU GOURDIN

    LES GENS PENSENT QUE QUAND ON PARLE DE JUSTICE IMPARTIALE DONC JUSTE VIS A VIS DE la LOI C EST POUR SOI MÊME !!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 16:35, par Alexio En réponse à : 5e anniversaire du décès du juge Salifou Nébié : Le SAMAB réclame vérité et justice

    Le dillemme burkinabe est le mensonge erige en instrument politique pour egarer la justice sa voie de recherche.

    Ce que j admire chez nos confreres europeens entraver la justice ou la desinformer par des faits inventes sont rares de thematiques.

    Meme avec les apuis d un puissant Avocat. Par contre chez en Afrique, plus particulierement au Faso, la justice n est pas pris au serieux par des anciens barons du regime decu.

    Assassiner un noble homme et son metier qu est la justice. Sur papier auqu un nest au-dessus nos lois. mais sur le terrain. la justice est politisee.

    Voila pourquoi c est pas etonnnat de voir des assassinats de cette froideur uhumaine d un juge.

    L executif est le fautif dans cette masquarade.

    Alors que beaucoup d entre eux dans leurs fonctions avaient pretes serment pour servir son pays.

    Maintenant la flute n a que seulement de B_moll a nos oreilles. Ils saccusent entrent eux.

    La credibilite des gens qui avaient la cle notre maison laisse beaucoup a desirer. A quel saint allons- y nous rendre et confier nos malheurs ? Mon premier traumatisme d assassinat politique repart loin dans les annees 70, j avais 25ans. Il s agissait de lamort de notre grand et aime militaire le Commandant Moumouni Ouedraogo, ou le tout Bobo-Dioulasso l avait adopter comme son heros. Un parachutiste de renomme international qui inspirer les Tom Sank et autres Blaise Compaore. Sous le regime de Sangoule Lamizana.

    La triosieme republique. Avec Grerard Kango comme Premier Ministre. A Bobo. ce dernier eatit soupsonner d etre un des comploteurs de ce macabre assassinat du Commandant.

    Jusqu a nos jours personne ne connait la raison de ce qui s est passe dans la avion ou lhomme fut parachuter a saut libre, sans son para en marche.

    Son corps en miette apres cette chute libre. Pas de rapport d obduction. Pas rapport sur la defaillance du para.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bagrépole : La Maison de l’entreprise accompagne des jeunes sur le chemin de l’entreprenariat
Bobo-Dioulasso : Le sous-officier de police Issouf Sawadogo conduit à sa dernière demeure
Entreprenariat : L’Association Yam Pukri fait le bilan du projet IDEAL Burkina
Dori : Les méfaits de la corruption expliqués aux FDS et aux élèves-enseignants
Lutte contre le radicalisme et l’extrémisme violent : Des panels pour sensibiliser les jeunes
Centenaire du Burkina Faso (ex-Haute-Volta) : « C’est le gouvernement français qui a décidé de créer la Haute-Volta », décrypte le Pr Magloire Somé
Emploi des jeunes : Plus de 8 milliards de francs CFA pour entreprendre en milieu rural
Journée mondiale du donneur de sang 2019 : Ouahigouya abritera la célébration
BEPC 2019 : des cas de fraude décelés lors des corrections dans le Bazega
Journée mondiale des réfugiés : Les réfugiés maliens vivant sur le sol burkinabè à l’honneur
Education des jeunes : Les prêtres de l’Afrique de l’Ouest se saisissent de la question
Sécurité alimentaire : Vers la mise en place d’un comité de veille citoyenne et parlementaire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés