Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans l’amour des hommes pour les bêtes tout l’amour des hommes pour lеur sеmblаblеs. Lеs bêtеs lе рrеssеntеnt, lеs hοmmеs lе рlus sοuvеnt l’ignοrent. » Fernando Barral

Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

Accueil > Actualités > Politique • • jeudi 23 mai 2019 à 23h00min
Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

Par le truchement de la conférence de presse du gouvernement (jeudi, 23 mai 2019) dont il était le modérateur, et en réaction à une question y relative, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou, a réagi à l’information selon laquelle, le gouvernement « a refusé une évacuation vers la Turquie » du général Djibrill Bassolé.

Rentré le 5 mai 2019 d’un séjour pour des soins en Tunisie, le général de gendarmerie, Djibrill Bassolé, devait repartir en Turquie pour poursuivre des soins, selon des confrères de la place. Mais, il se serait vu opposer un refus du gouvernement par le rejet de sa requête par le ministre de la Défense et des anciens combattants, Chériff Moumina Sy.

« C’est le 9 mai 2019, soit la veille de son départ pour Istanbul, qu’il lui a été signifié qu’il n’avait pas l’autorisation de s’y rendre. Ainsi, il se fera soigner ici sur place dans la capitale ouagalaise où il avait été interné après plusieurs malaises », rapporte le quotidien Aujourd’hui au Faso, citant sa source. Une information qui suscite encore des réactions via divers canaux, à l’image de cette déclaration de Dr Ablassé Ouédraogo de Le Faso autrement qui, par une déclaration en date du 21 mai 2019, s’est insurgé contre « le traitement inhumain et gratuitement méchant » dont l’accusé du putsch de septembre 2015 est ainsi l’objet.

A la conférence de presse du gouvernement, le ministre porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou, est revenu sur le sujet, à la faveur d’une question qui lui a été adressée à cet effet.

« Je sais qu’il a été évacué et qu’il est revenu. Pour le reste, je lis, comme vous, des éléments dans les médias, des prises de position des acteurs. Ce n’est pas plus que ça. Si, effectivement, son conseil médical et ses avocats estiment qu’il y a nécessité à ce qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être. Je ne vois pas pourquoi cela va poser un problème aujourd’hui, s’il doit y retourner. De toute façon, les conditions et les garanties sont prises pour qu’il puisse répondre devant la justice », a simplement exprimé le ministre Dandjinou.

OL
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 23 mai à 21:20, par La vérité En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

    Franchement les politiciens burkinabé aiment les polémiques inutiles par manque d’activités. Sur ce point relatif à l’évacuation du Gle Bassole, les autorités ont fait preuve de bonne foi en l’evacuant en Tunisie. Je ne vois pas pour elles ne le feraient pas une seconde fois si c’est nécessaire. Ça fait pitié la politique dans notre pays. Sans être un militant de parti politique, il faut dire que cette fois ci nos autorités ont raison. On recherche juste des poux sur un crâne rasé.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 21:41, par Un Burkinabê En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

    Personnellement je suis contre les évacuations de nos autorités politiques,:administratives et nos opérateurs économiques vers des hôpitaux étrangers. Si depuis 60 ans après nos indépendances nous ne pouvons toujours pas avoir des hôpitaux dignes de ce nom c’est parce que tout ce beau monde avait un plan "B" qui est celui de se faire soigné hors du continent africain. Si l’Occident les avait fermé ses portes ils auraient investi dans l’industrie hospitalière au lieu d’assassiner des médécins ou aspirant-medecin ou encore permettre à des médécins de ne faire carrière que dans la politique. C’est honteux que dans toute l’Afrique il n’y ait pas d’hôpital qui soit à mesure de soigner le Gal. Je souhaite que ce soit les pays hôtes qui refusent de recevoir tout ce beau monde africain. Ça fait mal de savoir que les budgets des pays africains soient largement consacrés à l’achat des armes pourtant il n’ya pas de guerre.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 23:15, par le pays va mieux En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

    Pour Ablassé il peut espérer refaire une santé en politique. C’est inutile. Il a tiré le vain et il boira. C’est peine perdu.

    Répondre à ce message

    • Le 24 mai à 18:16, par Adama tiemtore En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

      si il y’a un monsieur qui ne connaît pas la honte, c’est bien Mr Ouedraogo Ablasse. Voici un Mr qui a été vomi par l’opposition et la majorité qui n’a aucun programme politique et qui pour se faire voir saute sur les ragots et les événements anodins de la ville pour se faire voir. Mr Ouedraogo, votre parti à combien d’an d’existence ? Dans combien de province vous êtes réellement implanté ? Combien de conseillers avez vous, combien de députés avez vous ? Combien de ministres avez vous ? Quel a été votre score aux présidentielles ? Avec un parti motion dont les militants ne peuvent même pas remplir un entrée coucher vous vous exciter à chaque fois pour si peu. Tout le monde sais que vous n’êtes guidé que par la haine et la rancoeur. Souvenez vous il n’y a pas longtemps des conseils ou des avertissements que vous donniez à maître Gilbert Ouedraogo de adf rda. Avez vous oublié déjà ?

      Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 03:38, par Jean En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

    pourquoi ce gars-meme a vire dans la politique ? et il l’a fait de facon eclaire. pourquoi ? s’est-il ecoute avant tout ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 06:12, par Ka En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

    Peuple Burkinabé, surtout au Dr. Ablassé Ouédraogo qui crie pour exister politiquement : ‘’’Posons-nous la question combien de Burkinabé sont dans la situation que vie Djibril Bassolé, et n’ont aucune chance d’être évacué par l’état Burkinabé ? Dr. Ablassé Ouèdraogo, allez dans notre mouroir au CHUY de Ouagadougou et prenez la liste des malades qui souffrent comme votre protégé avant de venir sur la toile vomir vos salades concernant un repris de justice appeler Djibril Bassolé qui berne tout un peuple.

    Comme je le dis très souvent dans ce forum, ’’les politiciens aux petits pieds comme Ablassé Ouédraogo celui qui ne sait pas qu’est-ce que c’est la justice avant la réconciliation, n’aiment pas qu’on leur dise les vérités, ils considèrent cela comme un déshonneur.
    Pourquoi vouloir accusé un régime de ne pas s’occupé d’un malade, pourtant ce malade durant plus de 27 ans au pouvoir savait qu’un jour il sera dans cette situation, et voudrait se soigner dans un système sanitaire adéquate et il ne l’a pas construit ?

    Ce qui lui arrive est une leçon pour toute la classe politique de notre continent : Car, pour un dignitaire africain, se soigner à l’étranger est également une énorme injustice envers le reste de la nation. Pendant que leurs compatriotes sont condamnés à se rendre dans des structures de santé devenues des mouroirs comme le CHUY de Ouagadougou ou on rentre et ressortir pour aller au cimetière, les décideurs et leurs familles, eux prélèvent comme fait Djibril Bassolé sans vergogne sur les deniers publics pour aller en Occident se soigner en passa.

    En connaissance de cause, je donne ici au Dr. Ablassé Ouédraogo d’autres exemples connus des décideurs criminels comme lui qui oublient le peuple et pensent seulement à leur petite vie et de ceux qui ont endeuillés sans pitié des familles : Dr. Ablassé Ouédraogo, je ne vous apprends rien ici, mais l’aller-retour d’un avion médicalisé pour acheminer à Paris un ministre malade coûte au minimum 150 000 euros, l’équivalent (au moins) d’une vingtaine de bourses d’études en médecine dans les universités Africaine. La faute politique et l’injustice expliquent ensemble la colère d’une partie de l’opinion africaine lorsqu’elle apprend que les politiciens africains et leurs parents vont se faire opérer en occident.’’’ Pour avoir fait le choix de négliger les structures sanitaires de leur pays, convaincus qu’ils pourront toujours être évacués comme Djibril Bassolé vers les capitales occidentales : C’est pourquoi les dirigeants africains ont mis le continent au sommet du palmarès mondial des présidents décédés à l’étranger comme notre honorable Salif Diallo : le Zambien Michael Sata, décédé en 2014 à Londres, l’Ethiopien Melès Zenawi, mort en 2012 à Bruxelles, le Bissau-Guinéen Mallam Bacai Sanha qui s’est éteint la même année à Paris tout comme le Zambien Levy Mwanassa mort en 2008 à Paris. De toute cette liste, les deux cas les plus scandaleux sont ceux du Gabonais Omar Bongo Ondimba et du Togolais Eyadema Gnassingbé. Le premier est mort en 2009 à Barcelone en Espagne, après avoir dirigé son pays pendant quarante-deux ans sans avoir eu l’idée de bâtir un centre sanitaire dans lequel il rendrait son dernier souffle. Le second est mort en 2005 dans l’avion qui le transportait de Lomé vers une capitale occidentale après trente-huit ans d’un règne au cours duquel il avait eu les moyens suffisants de doter le Togo d’un centre hospitalier qui lui aurait permis de recevoir les premiers soins avant son évacuation.

    Si Djibril Bassolé durant les 27 ans de son règne, au lieu de vouloir caresser le dos de François Compaoré en étouffant le dossier de l’assassinat du valeureux Norbert Zongo, en disait a Blaise Compaoré de faire construire des structures sanitaires comme ça existes en Tunisie ou en Turquie, ou s’il était intelligent en prenant l’argent volé de l’or pour construire une clinique semblable prés de son château à Koudougou, aujourd’hui, il ne pleurnichera pas comme un bébé pour embêter ses ennemis. Le cas de Djibril Bassolé donnera des vraies leçons aux décideurs du moment pour qu’ils pensent au peuple avant leur petite vie et leur gosier.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 10:17, par VISION En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

    Moi je demanderai (conseiller, je ne peux me permettre !) juste à ROCK de se ressaisir concernant Mr BASSOLE.

    Je peux presque rentrer dans votre tête, pour lire vos pensées sur cet homme, que vous imaginer être l’adversaire à craindre le plus pour vous. Et vous n’en dormez plus, et vous perdez même vos moyens !
    Et justement, le fait de perdre vos moyens, vous fera à coup sûr faire, des erreurs comme celle qui est en-cour actuellement, jusqu’à l’erreur de trop, et vous n’aurez plus aucun vuvuzela, pour vous bercer .

    Je vous souhaite de la clairvoyance, avant qu’il ne soit trop tard. (pas tard pour BASSOLE, mais tard pour vous, je le crainds).
    RESPECT.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 10:27, par Leprophete En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

    Tous les citoyens ont le meme droit de soins. et je me sents très mal que un citoyen à l’occurrence ALASSE veut vouloir imposer une quelcionque decision au gouvernement, voire le président.Le Gle a bien un conseil autour de lui, et c’est à eux de se prononcer et d’interpeller qui de droit. Car le conseil du Gle a les vraie informations sur son état de santé. nous tous inquiet sur sa santé, mais de grâce ne fassiez pas une recupération politique ABLASSE. Soyons vigilant avec ce bonhomme.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 10:46, par Tégawendé En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

    M. KA ! Vous êtes véridique, vous êtes digne. Toutes mes félicitations pour votre fran parlé. Félicitation pour votre vérité. Pantissankana. Voilà un homme intègre. Que le seigneur vous donne longue vie.
    Moi je dis à Bassolet que l’Adjudant SIMDE n’avait rien besoin d’autre que de vivre et se contenter seulement de son hôpital YALGADO pour ses besoins en soins. Tôt ou tard chacun est appelé à mourir et il va aller retrouver ses recompenses devant Dieu. Même s’il part se faire et vivre le reste de sa vie en Israël, il y aura un temps et je crois que déjà il y a certains regrets. Que Dieu lui donne 200 ans. Amen.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 10:59, par Le Pacifiste En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

    Si Ablassé petit pion ou promoteur de de la diplomatie de développement se taisait un peu, il ferait du bien aux Burkinabè. Il espère refaire surface dans le gouvernement. C’est perdu. Il ne pourra pas revenir. J’avais de l’admiration pour lui mais à force de parler trop et de dire des choses insensées, je commence à me réserver. Pour les Burkinabè il risque de se faire détester

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 10:59, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Au Niger les ministres ou députés se voient interdire de se soigner à l’étranger. Combien de prisonniers croupissent dans les prisons sans avoir de bons soins. Pourquoi les généraux criminels, menteurs et vendeurs d’armes n’ont-ils pas laissé la chance aux MARTYRS de se soigner au moins dans les CSPS de Goughin ou de Tampouy ?
    Le BRAVE PEUPLE ne va pas pleurer parce qu’ange" Djibril qui a manifestement nous frapper par ses chiens(amis terroristes) avec le rebelle Soro. L’hypocrisie ou l’opportunisme de certains acteurs politique comme le mossi musulman du plateau central Ablassé veut se passer comme un saint. Des criminels comme les généraux félons et manipulateurs qui ont endeuillé des familles au BURKINA et dans la sous région on veut qu’on s’agenouille devant eux.
    Quand ils étaient au pouvoir avec leur "dieu" Blaise l’indispensable ils devaient très équiper nos hôpitaux avec un plateau technique très sophistiqué. Ils ont cru que ce sont les pauvres populations qui se soignent dans nos pauvres centres de santé.
    Des poltrons ont voulu détruire leur propre pays pour le pouvoir . Ces généraux immoraux sont la grande honte ils ont perdu toute bataille morale.Ils pensaient se cacher voila qu’ils ont été démasqués le mal se retourne contre eux.

    Généraux criminels vous tuez les enfants des autres pour vouloir fuir ? Pas question vous répondrez naturellement un à un de vos bassesses. Nous vous jugerons et vous condamnerons sévèrement sans peur. Croyez-vous que le BURKINA est votre propriété où vous pouvez faire toutes les bêtises du monde ?. Vos amis terroristes nous les neutraliserons à votre grande déception.

    Notre combat contre l’impunité continue. BRAVE PEUPLE BURKINABÉ, NE TRAHISSONS PAS NOS CHERS MARTYRS. C’est à travers notre courage que nous progresserons au bonheur de tous les BURKINABÉS.

    LA VÉRITÉ TRIOMPHERA SUR LE MAL OU L’IMPUNITÉ(le mensonge) UN JOUR

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR DABO BOUKARY

    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE NOS BRAVES FDS
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS . AMEN

    ACHILLE DE TAPSOBA (Pur produit de THOM SANK et de NORBERT ZONGO

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 11:16, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

    - Aujourd’hui je donne raison au Dr Ablassé. Pas parce qu’il est politicien, mais c’est pour une raison humanitaire à l’endroit du Gl Djibril BASSOLET qui a vraiment besoin de compassion et de pitié aujourd’hui vu l’état dans lequel il se trouve. Et si le MPP pense instumentaliser sa santé pour se rédorer le blason ou mettre de l’ordre dans la pagaille qu’il a créé à cause de sa gouvernane scabreuse, il se trompe et ses acteurs répondront de leurs forfaits avec RMCK en tête suivi de Simon Compaoré  ! Je vous le garanti ! Les méthodes du temps de Blaise Compaoré sont obsolètes de nos jours et ne passent plus  !

    Quand au Général BASSOLET, il doit aujourd’hui, avec le recul, regretter tout ce qu’il a fait comme mal à certains burkinabé surtout en piétinant la raison de ces burkinabè pour que Blaise Compaoré son mentor d’antan trouve la quiétude depuis l’affaire de l’or de Niangoloko. Son cas doit être une école et une très grande école pour tous ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui !! Djibril BASOLET était tout puissant sous le régime de Blaise COMPAORÉ au point de faire enjamber le mur de l’Ambassade des USA par le vieux baobab Moustapha Laabli THIOMBIANO, en encerclant sa Radio HFM par des gendarmes puissament armés et en déclarant persaonnae non grata Robert MENARD, un grand responsable de journal. Que le général se rappelle les ’’services’’ qu’il a rendus à la Famille COMPAORÉ lors de l’assassinat du pauvre Norbert ZONGO pendant que sa famille et ses amis pleuraient ici à chaudes larmes ! Le Général a aujourd’hui su et si c’était à recommencer il aurait agit autrement et dans le temps il était le tout-puissant bardé de ses gallons et de ses costumes. Eh bien ! Que ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui se le tiennent pour dit : ’’Chacun à son tour chez le coiffeur’’ et il ne s’agit pas aujourd’hui de se moquer des gens et de rigoler à gorges déployés devant du champagne frais et croire que tout s’arrête là ! Non, car demain arrive !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 24 mai à 12:36, par Ka En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

      Bonjour bon ami Kôrô Yamyélé : Merci pour ta critique pleine de sagesse et de la philosophie. Même si je ne suis pas d’accords avec toi au sujet d’Ablassé Ouédraogo, tout dont tu dis de Djibril Bassolé concorde avec ta vérité qui a toujours rougit les yeux depuis les créations des sites des réseaux sociaux d’information de notre pays. D’après quelques spécialistes en médecine, il y aura des spécialistes dans nos structures sanitaires qui peuvent avec les maigres moyens soigner Djibril Bassolé s’il veut sortir de l’argent comme il va le faire en Turquie. Des jeunes médecins qui sont nouvellement débarqué après leurs études au près des éminents professeurs Français à Lyon, Montpellier, Paris peuvent prendre en charge notre malade national comme les médecins Tunisiens, et même mieux le traiter avec respect qu’en Tunisie. Mais Voilà un menteur n’a jamais confiance a sa propre famille. En discutant avec mon médecin ce matin, ce dernier me confirme qu’il y a des spécialistes sur Ouaga qui peuvent s’occuper de Djibril Bassolé avec nos scanners qui fonctionnent. C’est pourquoi peut être, les conseillers de Djibril réfléchissent, et Ablassé est dans le noir.

      Répondre à ce message

    • Le 24 mai à 13:54, par Kouda En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

      Kôrô,
      détrompe toi.
      Bassolé Djibril ne regrette rien. Il est de nature méchant, cynique, cruel et méchant.
      Si tu connaissais vraiment Djibril Bassolé, tu sauras qu’il ne changera jamais et ne regrettera jamais rien. Pour lui, la vie humaine a très peu de valeur, sauf la sienne bien sûr.
      Ne tombez pas dans le piège du sentiment.

      Répondre à ce message

      • Le 27 mai à 03:22, par Koudraima Salambiri En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

        Tu as dis la verite. Djibril est un megalomane qui ne regrette rien. Il croyait meme qu’ il etait l’ oficier le plus intelligent du Burkina. Mais les fantomes qu’ il a contribues a creer vont le hanter mal mal meme. Il a vole les 25 kgs d’ or que 4 gendarmes ont saisi et on les a lisencier. Et il ne se gene meme pas. Il a meme conduit Semde a produire un faux proces - verbal pour dire que David Ouedraogo a ete bel et bien garde a la gendarmerie et non a la Conseil. Et quand ca chauffait ils ont dit a Semde de partir. Mais ils vont le rejoindre, ooh ! Alors que tout le monde sait que c’est les Wanpasba et autres Kouama, tous empoisonnner qui ont burler le dos de David Ouedraogo sur la route de Laye. Dieu va vous faire payer tout ca. Un a un. Paix a ton ame, David. Tu as soufert pour rien. Tu n’as pas voler l’ argent de quelqu’ un. Seulement, tu as u des choses que tu devais pas voir dans la maison des sorciers qui nous dirigeaient. Mais comme Dieu n’ est pas Igbo ou Yorba, haya !

        Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 11:58, par Ka En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

    ’’’A’’’ Vision : Qui que tu sois dans mes pattes à chaque fois que je tire ma vérité sur tout ce qui ne va pas, tu me traite de MPP dont je ne le suis pas. Mais sache que soutenir un parti politique n’est pas un crime, mais savoir soutenir ses bonnes actions qui vont au pays et non un individu. Ton extrémisme exprime la pensée de celui qui n’admet pas qu’on lui oppose une autre manière de penser et c’est dommage. Je ne tire jamais ma vérité qui rougit les yeux mais ne les casse pas sur des corbillards, mais sur ceux qui prennent leur peuple pour des moutons. Et si tu as bien lu ma critique fondée, tu allais voir que je n’ai pas épargné ceux du MPP au pouvoir. Tu es malhonnête en s’attaquant toujours à ma vérité ou utiliser mon pseudo pour berner le monde : Et je dis que notre souffrance au Burkina vient des comportements digne des sauvages comme toi. En voulant me contredire, pose la question quel Bilan qu’a fait Djibril Bassolé en tant que cadre de l’état Burkinabé en 27 ans ? C’est la question qu’il faut se poser avant de le défendre. Si c’était en son temps, et que Z. Diabré ou B. Sankara demandaient ce privilège d’aller se soigner, ils seront automatiquement calcinés dans une voiture.

    J’ai toujours conseillé des objectifs concrets pour le développement de notre pays durant plus de 40 ans, d’autres ont été bien réalisés du côté de l’aboiement, le solaire, aider les ONG a investir dans les hôpitaux. Très souvent les décideurs m’ont fermé les portes pour leurs profits personnels. Aujourd’hui je me pose toujours la question, comment un pays qui possède des richesses potentielles aussi colossales peut-il être tombé si bas avec des repris de justice qui veulent berner le peuple et aller se soigner a ailleurs ? La colonisation était une malédiction, mais l’indépendance avec des personnes comme Ablassè Ouédraogo et son protégé Djibril Bassolé, c’est encore pire.

    Vision, si ma colère est sans limite, c’est que notre malade national Djibril Bassolé me fait rire. Et pourquoi ? Je te pris de lire le Sidwaya du 17 02 2010 article 2480. ‘’Titre : Tiga Compaoré dite Simone demande de l’aide.’’ Madame Tiga Compaoré traine une maladie depuis 1987. Malgré les soins sa maladie persiste et la solution est une évacuation vers l’occident. Tous les ministres de l’époque y compris Djibril Bassolé ont fait un sourd d’oreille a l’appelle de ses proches. Aujourd’hui ce sont les même qui quémandent pour aller se soigner. Alors tu n’as aucune leçon à donner au peuple Burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 13:14, par LOS En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

    Bassolet a-t-il été déjà condamné ? Si cela n’est pas le cas que l’on l’autorise à aller se soigner. En politique "Celui qui n’a pas les mains tachées de sang le prouve" comme le disait l’autre. Pour tout ce qui gère le pouvoir ou appeler à le faire, méditez sur cette assertion. Allons doucement et on arrivera ensemble. Ne laissons personne à une gare.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 14:56, par VISION En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

    Ka,
    De toute manière le rat ne peut pas courrir sans sa queue. Et toi on a vu la tienne il y a longtemps. Tu es un militant du MPP qui crée la diversion ici et on t’a démasqué. Tu ne peux plus mystifier quelqu’un ici avec tes mensonges grossiers et tes déclarations inintéressantes et sans fondements. Maintennnt il est temps que tu nous laisse respirer tranquillement au lieu de continuer à nous polluer. Sans rancune et avec espoir de ne plus te lire sur ce site.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 17:14, par Ka En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

    ‘’’’VISION’’’un ingrat de ton genre ne mérite plus les autos critiques de Ka. Depuis ton arrivé sur le Forum après l’insurrection, tu t’attaques à toutes et tous qui disent la vérité pour que la jeunesse puisse faire avancer le pays, et tu les colles au MPP ton ennemi juré : Un régime élu par plus de 50% qui t’a mis a terre et que tu n’as plus rien a détourner par la corruption à ciel ouvert. Souffre, car tu n’as rien vu d’abords avec 90% d’un peuple averti par vos crimes et qui vous dit que Rien ne sera plus comme avant. Ka est toujours depuis notre indépendance, pour toutes actions et des objectifs d’un régime qui vont au peuple et non pour un parti ou un individu, et cela te chiffonne, souffre, car je suis pour les bonnes actions de l’UPC, du CDP, D’ADF/RDA, qui vont pour le peuple et le développement du pays. A présent tu l’as ferme et laisse Ka continuer sa route. Surtout tu n’es pas obligé de me lire, car je ne lis jamais tes vomissements si tu ne me provoque pas.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 19:21, par TOERE En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

    Franchement à se référer aux interventions de certains internautes ,il apparait que le burkinabè est devenu méchant ,très méchant à la limite de la bestialité . Ce n’est pas parce qu’un compatriote a commis à un moment de sa vie une faute fut-il lourde ,qu’il faut faire preuve à son endroit de l’animosité . Toutes les religions nous enseignent le pardon ,la tolérance même envers ceux qui nous ont fait du mal . Hélas il y a trop de haine dans ce pays en ce moment . Et nous risquons de nous laisser entrainer dans cette spirale de vengeance sans fin jusqu’à ce que notre pays se désintègre totalement pour le malheur de nous tous . Si des médecins nationaux estiment que l’état de santé de Bassolet nécessite son évacuation à l’étranger du fait des limites de notre système de santé pour le prendre en charge ,pourquoi ne pas le laisser aller se soigner

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai à 07:26, par BonneSanteATous En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

    Le problème c’est le leadership qui laisse à désirer. C’est qu’on n’a pas honte. En clair, En tant que dirigeant, c’est une honte d’aller se soigner à l’étranger pour sauver sa peau et demander au reste du peuple de rester mourir au pays. Soit on est avec le peuple, soit on est contre ? ou alors on ne fait pas de politique. Fidel Castro est resté mourir dans son pays ou bien ??? Dans l’armée, un bon général admiré aimé et respecté, c’est celui qui reste avec ses soldats meme au plus fort de la tempête. La légende de Patton est surtout tiré de son habitude à être au front avec ses soldats. Ca ne l’a pas tué. Sankara a participé aux assauts avec ses hommes pendant la guerre du Mali. Meme Napoléon mettait les boulets dans les canons pendant que les balles sifflaient. C’est à ça qu’on reconnait un vrai leader intègre. Ici, ces soit disant leaders fuient se soigner en europe, pathétique...
    Perso, je suis sur que meme Ablassé va courir se soigner en europe si ca lui chauffe.
    pour Salif, il faut lui reconnaitre une certaine bonne volonté. voyez vous même, il a refusé d’aller à l’exterieur, c’est seulement quand c’était devenu desespéré qu’ils ont supplié et il a accepté malheureusement la Tunisie. Arrivé labas, les tunisiens ont dit qu’ils ne pouvaient pas et c’était trop tard meme en partant en France ce qui est arrivé arriva. même chose pour Eyadema. Renseignez vous.
    Au final, je lui souhaite bon retablissement tout en restant au pays car c’est ça un vrai leader.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai à 13:29, par Ka En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

    Comme la déontologie exige le respect de ce qu’on écrit, je vais ‘être tendre dans mes propos :
    ‘’’’A’’’’ l’Internaute Nobga, merci de me lire : Cet individu a tout essayé comme dans cette analyse avec plusieurs pseudos ‘’’Militant, Vision, et autres, comme il a souvent utilisé mon pseudo et mon prénom KA, Ka, AKA, kaka, Kayouré, est simplement un véritable voleur.

    Quoi qu’il fasse, Ka depuis 1972 est partout dans les forums de la presse écrite du continent Africain comme avec ses promos dont à Jeune Afrique et son forum ‘’B.P 250,’’ a ne citer que ça, et d’autres jeunes qui ont repris nos chambres à la maison des étudiants Burkinabé a Fessart ont repris le flambeau : Nous avons enrichi les forums de la presse internationale en tant que des Burkinabé neutres avec un idéal qui va pour l’avancer de notre continent. C’est pourquoi le journaliste a la plume sacrée le feu Simon Kiba avec son journal AMINA basé à DAKAR disait de nous : ‘’’Les jeunes intellectuels Burkinabé sont une race a part, et peuvent révolutionner sans pudeur pour des causes justes. Une année après la révolution de l’idéologue Thomas est née. De l’autre côté de la frontière, Ka n’hésite pas d’affronter les éminents internautes, comme fut ma petite sœur Akobla, Lago Tape, Bismark et tant d’autres dans les sites de leur pays qui reprennent les problèmes de mon pays en les éclaircissant ce qu’ils ne connaissent pas.
    Je réponds en arabe dans la presse arabique que je lis très souvent en ayant appris l’arabe pour me défendre, et je crois que nos compatriotes au Qatar et leur représentant, en lisant ce message peut le confirmer.

    Encore une fois Nobga, je te remercie de me lire et d’avoir émis une auto critique pertinente qui va à toutes et tous, celles ou ceux qui se cachent derrière des masques dans ce forum pour berner le monde. Par cette occasion je dis à cet individu avec ces multiples pseudos, Vision, Militant, et autres, que j’ai du respect pour des internautes qui ont des idéaux pour défendre une cause précise comme des internautes ma sœur Marie de Ziniaré, caca, Yako, et autres qui ne portent pas des masques pour défendre leur mentor et son ancien régime : Mais toi qui utilise des multiples pseudos, vole le mien pour berner la jeunesse et le peuple Burkinabé, reste un simple manipulateur et voleur pour les personnes honnêtes. Je voudrai une fois pour toute, qu’il saches que j’ai toujours découlé pour toutes les bonnes actions de tous les régimes de notre pays qui vont a son développement et au peuple en tant que cadre conseiller. Qu’il soit MPP, l’UPC, CDP que j’ai participé à sa création, ADF/RDA, leur nom de parti je m’en fou, ce sont leurs objectifs, et leurs actions concrètes, surtout les bonnes actions qui vont au peuple qui compte pour moi. Oui je suis pour les bonnes actions du MPP surtout son programme présidentiel que j’ai voté, comme les bonnes actions de l’opposition pour rectifier les imparfaits de nos décideurs du jour. Me traiter d’un MPP, tu es un malhonnête, car tu insultes au plus de 50% du peuple qui ont voté pour le programme présidentiel..

    Ici je conclu en disant : Tous mes respects pour les honorables Webmasters de Lefaso.net et toute son équipe d’être neutre et nous considéré comme nous sommes en publiant sans condition nos critiques pour la richesse du forum.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai à 15:33, par Ka 1502 En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

    Nous devons respecter les opinions plurielles ;nous ne gagnons rien en s’attaquant entre nous ; le forum n’est pas fait pour la gué guerre mais plutôt opiner sur des sujets ;celui lit devra faire une idée du sujet débattu et non des injures inutiles entre internautes ;je vous prie d’arrêter car cela ne fait que promouvoir lincivisme .cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 26 mai à 16:55, par SOME En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

      ca veut dire quoi respecter l’opinion des autres quand tu as a faire a des gens de tres mauvaise foi qui viennent non pour contribuer positivement mais pour detruire. Est ce cela le civisme : c’est le contraire i-e les laisser faire c’est bel et bien de l’incivisme.

      Dans ce site nous faisons une oeuvre de salubrité publique en deculottant ces individus mauvais : pas de quartier avec eux. Nous croiserons le fer avec eux, sur le plan des idees. Qu’ils n’ont pas la capacite intellectuelle pour contrecarrer les arguments solidement ancrés comme le fait mon ami ka, tant pis pour eux. Mais ils doivent comprendre qu’ils n’auront aucun repis.

      Pire ! Nous les massacrerons sans pitié surtout quand ils poussent l’immoralité (c’est aussi de l’incivisme) de voler le pseudo de quelqu’un pour dire des choses qui n’ont rien ni de pres ni de loin avec les idees de la vraie personne dont le pseudo a été usurpé. Pas de pitié donc avec ces genres de personnes. Un vrai homme assume ses positions et ouvertement

      Ce n’est pas une histoire de gueguerre, mais une affaire de deontologie, et de morale, et de moralité. Pour que chaque lecteur se fasse son idée, l’honnetete intellectuelle et morale demanderait au minimum d’assumer ouvertement ses idees et non les attribuer a quelqu’un d’autre. Ca c’estd eja une insulte !
      SOME

      Répondre à ce message

      • Le 26 mai à 21:54, par Ka En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

        Merci mon ami SOME. Tu as tout dit pour ces manipulateurs qui ne savent pas que dans ce bas monde le vernis des mensonges et les camouflages disparaissent facilement et laisse la vérité jaillir comme une eau de source.
        Mon ami SOME, voilà avant l’insurrection et après que nous sommes là avec nos critiques fondées dans la vérité qui rougit les yeux des malhonnêtes qui prennent les autres pour des moutons, et si tu l’as remarqué, je le dis souvent que l’histoire retient des personnes comme cet internaute manipulateur n’est qu’un simple vulgaires sicaire sa véritable identité.
        Mais à chaque fois qu’il le tronquera cette identité contre un autre titre, nous sommes là pour le rappeler comme les Nazis à qui il s’apparente. Voilà plus de deux ans que cet individu m’insultes à travers ses multiples pseudos mais en oubliant,

        Que la liberté d’exprimer sur le net ne le protège pas a 100% : La preuve est que les manipulations de notre sicaire sont connus de toutes et tous les internautes de bonne foi. Encore une fois, merci mon ami SOME.

        Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 07:06, par Ka En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

    A mon honorable Webmaster, merci de votre compréhension : Car, la vérité rougit souvent les yeux, mais ne les casse pas. Cette personne qui pense pouvoir manipuler les internautes de bonne foi, mérite d’entendre ma vérité. Surtout je vais être tendre avec lui en tant qu’un vieux sage pour qu’il me laisse tranquille dans l’avenir.

    Ka1502 :
    Nom :Tu ne peux avec tes vols des pseudos des autres comme Ka1502, kaka, KA, AKA, ka, Kayouré, au vrai kayouré Yemdaogo dit Ka depuis la nuit des temps dans la presse écrite et a l’arrivé des sites des réseaux sociaux d’information de notre pays, tromper les internautes de bonne foi : Même en te camouflant avec ‘’’Militant et Vision tu n’as aucune morale ou un exemple a donner aux internautes de bonne foi.
    Quitte dans cette manipulation et soit toi-même pour se faire lire si tu as un idéal dans ta vie pour enrichir le forum en tant qu’un vrai fils du pays de l’idéologue Thomas SanKara appeler le ‘’Burkina Faso.’’
    A partir d’aujourd’hui, toi qui me traite de rat, dès que tu utilises ces pseudos cités pour berner les lectrices et les lecteurs, ils sauront que tu n’es qu’un manipulateur.

    L’honorable C. Paré, l’homme a la plume d’or, nous offre gratuitement l’opportunité de s’exprimer avec des critiques fondées qui viennent de soi-même pour faire avancer le pays, et toi seul sur le forum tu arnaques les honnêtes lectrices et lecteurs avec tes multiples pseudos pour nous priver du sites le plus lu au monde ?

    J’ai vu naître tous les forums des sites des réseaux sociaux d’information de notre pays, à commencer par ‘’Le Pays, B24, Lefaso.Net, l’Evènement, l’observateur, Faso Actu, Zoodomail : Nous les internautes de bonne foi sont venu dans ces sites avec nos propres identités comme Paul Kéré, Mme M. Guirma, mais voilà que des intrus comme toi nous ont obligé à prendre des pseudos pour échapper à vos cruautés. C’est à cause des internautes comme toi que d’autres sites ont bouclé leur forum avec des codes.

    Quitte dans ça cher individu malhonnête, et positionne-toi en partisan de l’ancien régime avec un pseudo sans trompeur pour qu’on t’écoute. Ici même en ajoutant des chiffres à mon pseudo tu resteras un manipulateur pour les internautes de bonne foi. Quand a Ka, ‘’que je tire ma vérité sur les personnes dont je connais leur passé, ils savent qui je suis ou je suis et me lisent souvent. Ce n’est pas à toi de les défendre sur ma vérité ils peuvent se défendre eux-même. D’autres que j’ai tirés à bout portant ma vérité a essayé de me contredire dans ce forum, mais ma vérité suivie de mon vécu a pris le dessus.

    Je n’ai jamais dévié de mon idéal qui est d’être aux côtés des opprimés, et de défendre des sujets qui sont pour les intérêts de la nation. La prochaine fois, réfléchi bien avant de me traiter de rat. Je sais que tu es un fainéant et illettré pour lire mes longs messages comme tu me le reproches avec tes plusieurs pseudos comme militant, Vision et autres, mais lit ce message qui te fera réfléchir. Encore une fois, merci mon honorable Webmaster pour votre compréhension.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 17:21, par Bebeto En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

    Djibril Bassolé a bien préparé sa fuite du BF. Sa 1ere évacuation en Tunisie n’était qu’une façon de créer une confiance illusoire. Cette fois-ci, s’il part pour la Turquie, il ne reviendra plus jamais au BF, pcq la Turquie d’aujourd’hui n’a que foutre des accords entre pays. Le Président Turque Recepp Tayip Erdogan ne respect aucun engagement. Il ne respect même pas les accords qu’il signe avec les pays occidentaux, ou de l’OTAN, ce n’est pas avec le BF qu’il le fera. La Turquie est gouvernée aujourd’hui par un système mafieux, ou on dénombre plus de 50 000 prisonniers politiques, suite au putsch qui a failli renversé Erdogan. Cela est vérifiable. Aussi dans cette région chaude du monde, l’allié régional incontesté du Qatar, c’est la Turquie.
    Laisser un délinquant putschiste comme Djibril Bassolé rentré en Turquie sous prétexte qu’il veut aller se soigner, ce serait être complice de son évasion. Le juge Seydou Ouedraogo, Les Ministres des Affaires Étrangères, de la Justice, de la défense et de la sécurité sont tous prévenus.
    Les Tunisiens peuvent bel et bien soigner Djibril Bassolé, seulement, en Tunisie, Djibril Bassolé ne pouvait pas fuir. Les Tunisiens sont des démocrates et ont toujours respecté leur parole donnée ; et Djibril Bassolé le sait très bien.
    Djibril Bassolé est une personne dangereuse et qui est prête â tout pour atteindre ses fins. Qu’il soit malade ou pas, cela n’enlève en rien la gravité de sa dangerosité. Chacun aussi est prévenu. L’assassinat du gendarme Semdé et bien d’autres forfaitures connues sont illustratifs. Chacun pourra discuter avec des gendarmes officiers ou sous officiers en activité ou à la retraite, ils vous diront qui est ce Djibril Bassolé. Ce Monsieur ne sait faire que du mal.
    Vous pensez que c’est un fait du hasard le fait qu’il était un des hommes de main de l’ex dictateur Blaise Compaoré, à l’image des Diendéré, des Hyacinthe Kafando, feu Otis et feu Marcel Kafando. Ils sont tous des crocodiles prédateurs d’une même marre. C’est Bon Dieu qui les a lâche seulement à cause de la gravité de leurs crimes abominables.
    Il faut arreter de laisser ce Djibril Bassolé se soigner a l’extérieur, pcqu’il finira par nous rouler dans la farine en s’évadant, donc en nous humiliant.
    Il faut le soigner sur place ici, s’il trépasse, c’est que c’est son jour qui est arrivé. D’ailleurs, il ne sera ni le 1er ou le dernier cas.
    Djibril Bassolé ne veut pas faire la prison, pour lui c’est un déshonneur, et pourtant, il est bel et bien un criminel récidiviste.
    Honte aux criminels !!!
    Déshonneur aux criminels !!!
    Que les criminels soient condamnés et purgent leur peine !!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 19:11, par nekrenoma En réponse à : Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »

    Bonjourinternautes
    Par vos nombreux post, on apprend à saisir toutes les facettes du problème Djibril BASSOLE, hors du mélodrame de l’émotion. Sans être du MPP, loin de moi cette idée, je suis sûr que si la maladie de Djibril était si réel,le pouvoir du MPP allait le faire évacuer. Mais cela ne doit pas être le cas.
    Quand Ablassé OUEDRAOGO rentre dans un problème, il le gâte plutôt qu’il le réduise. Il faut qu’il le sache et qu’il n’intervienne plus pour amuser la galerie avec ses ablasseries.
    La bataille entre KA et son copieur, nous l’avons su. KA ne devrait pas se rabaisser à son niveau. Poursuit calmement ton oeuvre de bienveillance. Il fera un de ces jours une erreur qui l’anéantira. En discutant trop avec lui, tu risques de faire cette erreur . Le pouvoir en place connait le vrai problème, et comptons sur lui pour prendre la décision qui s’impose ici.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Crise au CDP : Des militants exigent la démission du président du parti Eddie Komboïgo
Crise au CDP : Des militants exigent la démission de Eddie Komboigo
Commune de Koubri : Une motion de défiance à l’encontre du maire Marcel Zoungrana
Lutte contre l’insécurité : « Grosse discorde » entre le président du Faso et son ministre de la Défense, relève l’opposition
Scandale "charbon fin" : Le ministre des mines doit rendre sa démission, selon l’opposition
Crise au CDP : Mahamadi Kouanda accuse Eddie Komboigo de « forfaiture »
Vie politique nationale : Le MPP consolide son assise dans la région du Centre et la province du Kadiogo
Kadré Désiré Ouédraogo à Ziniaré : « Rien de durable ne se construit dans le désordre et l’indiscipline »
Défense et sécurité : Le président du Faso installe une commission pluridisciplinaire
Sondage « Présimètre » : Ce que les Burkinabè pensent de la gouvernance nationale au premier semestre 2019
Présidentielle de 2020 au Burkina : Kadré Désiré Ouédraogo rassemble à Ziniaré
CDP : La justice annule le congrès du 16 juin
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés