Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un ami est celui qui vous laisse l’entière liberté d’être vous-même.» Jim Morrison

École polytechnique de Ouagadougou : L’Institut du génie informatique et télécommunications ouvre ses portes en octobre

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Issoufou Ouédraogo • jeudi 23 mai 2019 à 16h35min
École polytechnique de Ouagadougou : L’Institut du génie informatique et télécommunications ouvre ses portes en octobre

Le ministère du Développement de l’économie numérique, en collaboration avec celui de l’Enseignement supérieur et des partenaires privés, a organisé, ce jeudi 23 mai 2019 à Ouagadougou, un atelier de restitution des résultats de l’étude de faisabilité en vue de la création de l’Institut du génie informatique et télécommunications au sein de l’École polytechnique de Ouagadougou (EPO). La création de cet institut répond à la volonté du gouvernement de faire du développement des compétences dans les domaines de l’informatique et des télécommunications, une réalité pour asseoir un essor socio-économique au Burkina.

Moyens indispensables pour les secteurs du développement, les technologies de l’information et de la communication constituent, de nos jours, le socle des sciences. Elles permettent d’asseoir des bases solides dans divers domaines de développement, notamment dans l’économie, la santé, l’éducation, etc.

Participants

Ce développement rime aujourd’hui avec la formation des compétences dans les secteurs du développement numérique, à travers ses multiples opportunités, face aux besoins du marché. Ce qui permettra de mettre sur le marché des cadres supérieurs dans divers domaines pour les entreprises.

C’est dans la dynamique de développer un pôle d’excellence dans les domaines du génie informatique et des télécommunications, qu’une étude de faisabilité dans le cadre de la création de l’Institut du génie informatique et télécommunications au sein de l’École polytechnique de Ouagadougou, a été conduite par un comité technique dont les membres sont issus des ministères en charge de l’Enseignement supérieur, du Développement de l’économie numérique et du secteur privé. L’atelier de ce 23 mai a servi donc de cadre au comité technique pour restituer les résultats de l’étude de faisabilité, afin d’enrichir et de valider l’étude.

S.G du ministère en charge du dévelloppement de l’économie numérique Kisoto Traoré

Pour le secrétaire général du ministère du Développement de l’économie numérique, Kisoto Traoré, « l’institut va permettre d’intégrer sur place des jeunes scientifiques pour leur donner une formation de qualité et complète. Nous voulons que les cadres qui vont sortir de cet institut répondent aux besoins du marché à travers leurs profils de formation ».

Cet institut devrait assurer la formation de hauts cadres dans les domaines de l’informatique et des télécommunications, répondant aux besoins du secteur public et du privé. Cette nouvelle structure va progressivement former des techniciens supérieurs, des ingénieurs et des docteurs compétents en génie informatique et télécommunications, porteurs de technologies émergentes et d’innovations, dans le but de stimuler les secteurs porteurs de croissance économique et de développement. Les filières concernées seront le génie industriel et textile, le génie mécanique, le génie énergétique, le génie civil, etc.

S.G du ministère en charge de l’enseignement superieur Pr Mahamadou Sawadogo.

Le nouveau pôle d’excellence ouvrira ses portes dès octobre 2019. « Cet institut ne formera pas des chômeurs, mais elle constituera un vivier dans lequel le public et le privé pourront puiser pour la bonne marche de ce pays », s’est réjoui le secrétaire général du ministère en charge de l’Enseignement supérieur, Pr Mahamoudou Sawadogo.

Cette rencontre a aussi été l’occasion d’échanger avec les différents partenaires afin que les profils qui sortiront de cet institut répondent aux besoins des entreprises.
Pour la réussite de ce nouveau pôle d’excellence, les acteurs demandent l’accompagnement des partenaires techniques. Ils demandent aussi au secteur privé de s’approprier cette école.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 24 mai à 11:57, par Kôrô Yamyélé En réponse à : École polytechnique de Ouagadougou : L’Institut du génie informatique et télécommunications ouvre ses portes en octobre

    - Très bonne initiative. Mais j’ai remaqué une chose qui décrédibilise toutes les institutions de haute qualité dans ce pays, et je défis quiconque de tenter l’expérience. Voici donc :

    J’ai toujours entendu parler d’institutions de haute qualité quelqu’en soit leur nature. En voulant mieux connaitre, je me rends sur le site web mais qu’est-ce que je constate ? QUEUDAL ! Rien de bon : Site difficile d’accès et lourd à cause de couleurs, de photos inutiles, d’images encombrantres, etc., jamais à jour avec des informations de trois d’ancienneté au moins, et quand on dit de télécharger une fiche d’inscription, tu te rends compte que la fiche est pour la rentrée passée s’il s’agit d’université, etc. et plusieurs autres insuffisances décrédibilisantes.

    Conclusion : Messieurs si vous voulez que l’on vous prenne vraiment au sérieux il faut recruter un Webmaster sérieux et très compétent. Il ne faut pas mettre dans ce genre de poste un brumeux personnage carent comme dans les ministères où on met un DPCM croyant qu’il va faire de bonnes choses ! Rien que du sale boulot ! Le seul site ministériel pour lequel j’ai un peu de respect est celui du ministère de l’Agriculture (MAAH). Les autres sont des poubelles !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 10:33, par Tokoos man En réponse à : École polytechnique de Ouagadougou : L’Institut du génie informatique et télécommunications ouvre ses portes en octobre

    Pour former des ingénieurs hautement qualifié dans un domaine de pointe très privilégié dans les grandes puissances j aimerais savoir où est ce nous comptons puiser les profs dignes d enseigner dans les grandes écoles qui sont très très différentes de l’université ? Faudrait pas tomber dans l à peu près.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Attaque armée à Bobo-Dioulasso : Un policier tué, l’opération de ratissage en cours (Officiel)
Front social au Burkina : Naissance du Syndicat national des gestionnaires de l’information documentaire
Programme d’urgence pour le Sahel : Les partenaires techniques et financiers mutualisent les expériences pour plus d’efficacité
Santé : Le CHU Yalgado-Ouédraogo et le CHU Ibn-Sina de Rabat renforcent leur coopération
Bobo-Dioulasso : Un policier trouve la mort suite à des échanges de tirs avec des « délinquants »
Pastoralisme en Afrique de l’Ouest : Le PREDIP revisite ses activités
Bobo-Dioulasso : Echanges de tirs avec deux suspects
Bobo Dioulasso : Tirs entendus au centre ville, un homme blessé
Burkina : Le CICR lance un concours national du reportage humanitaire
Burkina Faso : 100 jours pour élaborer une politique nationale de sécurité
Evaluation en douane : Une formation pour mieux contrôler les valeurs déclarées
Enregistrement des naissances : La communauté Sant’Egidio renforce les capacités de 180 acteurs
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés