Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Télécommunications : Google restreint l’utilisation d’Android au chinois Huawei

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 20 mai 2019 à 23h29min
Télécommunications : Google restreint l’utilisation d’Android au chinois Huawei

Le géant américain Google a décidé de restreindre l’utilisation de son système Android au groupe chinois Huawei, qui ne pourra plus offrir Gmail, YouTube ou Google Maps à ses utilisateurs, nous rapporte BBC.

Cette décision a été annoncée dans la nuit de dimanche à lundi, à la suite de la publication, mercredi, d’un décret du président américain Donald Trump interdisant aux groupes télécoms de son pays de commercer avec des sociétés étrangères pouvant porter atteinte à la sécurité des États-Unis, indique BBC.

Google a signalé que ses applications « Google Play et le système de sécurité Google Play Protect continueront de fonctionner sur les appareils Huawei existants ».

Les responsables de la firme chinoise ont, quant à eux, déclaré qu’ils vont continuer à fournir des mises à jour de sécurité et des services après-vente à tous les smartphones et tablettes Huawei vendus sur le marché ou qui sont encore en stock dans le monde.

Conséquences

Selon les techniciens, cette décision va avoir des répercutions chez les consommateurs du géant chinois de téléphone :

- Les utilisateurs actuels de smartphones Huawei pourront mettre à jour les applications et les correctifs de sécurité, ainsi que les services Google Play.

- Mais lorsque Google lancera la prochaine version d’Android plus tard cette année, il se peut qu’elle ne soit pas disponible sur les appareils Huawei.

- Les futurs appareils Huawei pourraient ne plus avoir d’applications telles que YouTube et Google Maps.

- Huawei peut toujours utiliser la version du système d’exploitation Android disponible via une licence open source.

Huawei, faut-il le rappeler, est le deuxième fabricant mondial de smartphones, présent dans 170 pays à travers le monde. Le groupe est soupçonné d’espionnage au profit de Pékin.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mouvement d’humeur à la RTB : Le DG tape du poing sur la table
Médias publics : Des perturbations dues à un mouvement d’humeur du personnel
Fonds d’appui à la presse privée : La date de clôture de dépôt des dossiers de candidature à l’appel à projet de financement des projets structurants est reportée au 20 septembre 2019
Académie de création et d’éveil scientifique : Une vingtaine d’enfants au contact de la technologie
Régulation des communications électroniques et des postes : L’ARCEP outille des hommes de médias à Bobo-Dioulasso
ISCOM – ESSITECH INTERNATIONAL : Mise en place d’un cadre de collaboration qui s’annonce fructueuse
Burkina Golden Blog Awards : La 2e édition placée sous le thème de la consolidation de la paix
Les métiers de la communication digitale : Création publicitaire numérique
TAC : Médias publics burkinabè et ivoiriens scellent des pactes de coopération
Système d’information géographique : L’Institut supérieur des sciences de la population renforce les capacités de 20 spécialistes
Bonne gouvernance au Burkina : L’Association des journalistes du Burkina interroge la qualité des infrastructures
Hackathon Essitech 2019 : En bout de course, trois projets innovants élaborés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés