Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un dessert sans fromage est une belle à qui il mаnquе un œil.» Anthelme Brillat-Savarin

Télécommunications : Google restreint l’utilisation d’Android au chinois Huawei

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 20 mai 2019 à 23h29min
Télécommunications : Google restreint l’utilisation d’Android au chinois Huawei

Le géant américain Google a décidé de restreindre l’utilisation de son système Android au groupe chinois Huawei, qui ne pourra plus offrir Gmail, YouTube ou Google Maps à ses utilisateurs, nous rapporte BBC.

Cette décision a été annoncée dans la nuit de dimanche à lundi, à la suite de la publication, mercredi, d’un décret du président américain Donald Trump interdisant aux groupes télécoms de son pays de commercer avec des sociétés étrangères pouvant porter atteinte à la sécurité des États-Unis, indique BBC.

Google a signalé que ses applications « Google Play et le système de sécurité Google Play Protect continueront de fonctionner sur les appareils Huawei existants ».

Les responsables de la firme chinoise ont, quant à eux, déclaré qu’ils vont continuer à fournir des mises à jour de sécurité et des services après-vente à tous les smartphones et tablettes Huawei vendus sur le marché ou qui sont encore en stock dans le monde.

Conséquences

Selon les techniciens, cette décision va avoir des répercutions chez les consommateurs du géant chinois de téléphone :

- Les utilisateurs actuels de smartphones Huawei pourront mettre à jour les applications et les correctifs de sécurité, ainsi que les services Google Play.

- Mais lorsque Google lancera la prochaine version d’Android plus tard cette année, il se peut qu’elle ne soit pas disponible sur les appareils Huawei.

- Les futurs appareils Huawei pourraient ne plus avoir d’applications telles que YouTube et Google Maps.

- Huawei peut toujours utiliser la version du système d’exploitation Android disponible via une licence open source.

Huawei, faut-il le rappeler, est le deuxième fabricant mondial de smartphones, présent dans 170 pays à travers le monde. Le groupe est soupçonné d’espionnage au profit de Pékin.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Médias publics : Le SYNATIC dénonce les « campagnes mensongères » du ministre de la Communication
Médias : Le SYNATIC dénonce des violations de libertés syndicales dans les médias publics
Statut dérogatoire des médias publics : le gouvernement attendu (toujours) à la table des discussions
Conseil supérieur de la communication : Liste des entreprises de publicité agréées
Le Groupe Ecobank lance l’édition 2020 du Fintech Challenge
Développement numérique : Le directeur des opérations de la Banque mondiale touche du doigt le projet E-Burkina
TIC : Des ingénieurs se familiarisent au Cloud computing
Télévision nationale du Burkina : De nouveaux décors pour le studio JT et le studio production
Cloud computing : Cinq jours pour sensibiliser aux enjeux du Cloud et démystifier son utilisation au Burkina
Marché de la téléphonie mobile au Burkina : L’épidémie de coronavirus risque d’impacter les importations
Journée mondiale de la radio : « Rien ne peut battre la radio en matière de notoriété et de puissance, même pas les TIC »
Promotion de la paix : Les meilleures productions radiophoniques primées
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés